Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -30%
NVIDIA Passerelle multimédia SHIELD TV 2019
Voir le deal
149.99 €

 

 New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam Empty
MessageSujet: New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam   New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam EmptySam 16 Juil 2011 - 11:44

The Associated Press July 13, 2011, 2:37PM

New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam



MIAMI

U.S. prosecutors say they have filed new charges in an investigation of an alleged bribery scheme involving former Haitian government officials and Florida telecommunications executives.

Prosecutors say a Miami-Dade County company paid more than $1.4 million to shell companies to be used for bribes to officials at Haiti's state-owned Haiti Teleco from 2001 through 2006.

Two former Haiti Teleco officials, two executives from a different Miami-Dade telecom company and the president of a consulting firm were indicted in the alleged scheme in 2009.

One of the officials pleaded guilty last year to receiving more than $1 million in bribes and was sentenced to 48 months in prison. A superseding indictment filed Wednesday in federal court adds charges against the other.

A third former Haiti Teleco official also has been charged.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam Empty
MessageSujet: Re: New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam   New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam EmptySam 16 Juil 2011 - 11:45

BEL BAGAY MWEN SANTI KOTE YO VLE VINI E YAP RIVE KAN MEM LA DAN...
SA C PA TI GRENN DI RI YO YE NON!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam Empty
MessageSujet: Re: New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam   New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam EmptySam 16 Juil 2011 - 12:00





C PLIS YAP PALE NAP BON



PALE PALE PALEEEE W
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam Empty
MessageSujet: Re: New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam   New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam EmptyDim 17 Juil 2011 - 2:53

Home
Portrait de Laurent Lamothe, le sulfureux patron de Global Voice
Submitted by WHAG1 on July 9, 2011 - 12:06

Portrait de Laurent Lamothe, le sulfureux patron de Global Voice

Haiti Liberté:le 9 Juillet 2011

Par: Cheikh Yérim Seck

http://www.haiti-liberte.com/Top%20News%202.asp

Après avoir financé la campagne de Joseph Michel Martely, devenu président de la République, Laurent Lamothe (à gauche) cherche aujourd’hui un poste dans le gouvernement de ce dernier pour s’assurer une immunité.

C’est l’homme par qui le scandale arrive. Depuis plusieurs mois, le dispositif de contrôle des appels entrants qu’il a introduits au Sénégal moyennant le paiement de faramineux pots de vin défraie la chronique. Après avoir corrompu à tout va, utilisé des batteries de millions de dollars pour défoncer les portes de la République et sorti du palais avec un décret signé par le chef de l’Etat sénégalais Abdoulaye Wade instituant un système de taxation des appels entrants, Laurent Lamothe, patron de la nébuleuse Global Voice, réitère un forfait dont il est coutumier dans d’autres pays d’Afrique.

Cet Haïtien de 39 ans, installé dans un château à Cape Town, qui se déplace en Maserati dans les artères de cette station balnéaire sud-africaine et voyage en jet privé, est le prototype de l’escroc parfait, spécialisé dans la corruption de dirigeants de républiques bananières pour piller leurs maigres ressources. La liste des Etats où il a sévi en fait foi. Global Voice a réussi à s’implanter et à «faire affaire» en République démocratique du ind, en Centrafrique, en Guinée...

En Gambie, où règne un despote aussi absolu que prédateur, il a réussi à obtenir le marché de l’interco par le biais d’un deal assurant à Yaya Jammeh, l’homme fort du pays, des millions de dollars qui tombent régulièrement dans sa cassette personnelle et un dispositif d’écoute des communications téléphoniques des Gambiens. Aux pires moments du show tragique puis comique de Moussa Dadis Camara, en Guinée, Laurent Lamothe et son associé Patrice Baker, tels des vautours sur les restes de l’Etat guinéen, n’ont pas hésité à «faire affaire» avec Dadis pour renouveler leur contrat que le gouvernement du défunt Lansana Conté avait refusé de reconduire.

L’épopée de Lamothe à Conakry est d’ailleurs très riche en rebondissements, dont le plus fantasque est le déballage opéré par Lamine Niang, son ancien country manager en Guinée, petit- frère de Serigne Ben Niang (vice président du groupe). Dans une contribution parue dans un journal dakarois, Lamine Niang a décrit par le menu les pratiques de son ancien boss. Après une sortie, on s’est empressé de le faire se taire. Comment ?

A son arrivée à Dakar, Lamothe n’a pas failli à sa réputation. Il a posé des actes dignes d’un scénario de série B dans une République bananière. Dakaractu.com va revenir point par point sur les péripéties de ce vaudeville, en commençant dans la prochaine enquête par publier des mails et documents internes de Global Voice qui établissent les pratiques de corruption à grande échelle (autorités corrompues, montants alloués, intermédiaires...) mises en oeuvre. Nous reviendrons également sur le deal en cours entre Global Voice et la très sulfureuse société Tell. Ing.

Lorsque le scandale a éclaté et que les accusations de corruption ont poussé l’administration américaine à s’intéresser à Global Voice, qui a son siège à Miami, Laurent Lamothe a trouvé la parade : ordonner à sa filiale locale sénégalaise de se présenter dorénavant Global Voice comme une entreprise de droit haïtien, avant de fuir lui-même dans son pays d’origine, Haïti, pour échapper aux enquêtes du fisc et de la police des Etats-Unis. Après avoir financé la campagne de Joseph Michel Martely, devenu président de la République, Laurent Lamothe cherche aujourd’hui un poste dans le gouvernement de ce dernier pour s’assurer une immunité. C’est à un personnage de cet acabit que le Sénégal s’est livré...

http://www.canadahaitiaction.ca/content/portrait-de-laurent-lamothe-le-sulfureux-patron-de-global-voice
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam Empty
MessageSujet: Re: New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam   New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam EmptyDim 17 Juil 2011 - 10:37

TI NEG MWEN PA KONPWAN ATIK SA OU METE LA SOU LAURENT LAMOTHE OU KA FE LI POU DE BAGAY KOM TOUT MOUN KI VINI RICH. ENVIEUX E RATE TOUJOU METE YUN ETIKET SOU LI MIN LAN REVE YO C LAURENT LAMOTHE YO TA WINMIN YE POU AP KONDUI YUN MASSERATI TOU.
2me MAN MISYE C YUN HOMME DAFE PRIVE LI YE SI LI KOMET KRIM SOU SA LAP FE C POU YO ARETE LI.

MIN NEG KAP SERVI AK LAJAN LETA POU BYEN PRIVE ALOSKE C BYEN PEP LA LI YE NEG SA YO PAGIN PALE ANPIL C METE KOD SOU YO.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam Empty
MessageSujet: Re: New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam   New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam EmptyDim 17 Juil 2011 - 10:42

Haïti / Etats-Unis

De "grands manitous" du parti républicain américain "abandonnent" une firme télécom soupçonnée d’avoir versé des pots-de-vin à Jean Bertrand Aristide
IDT encore sous investigation aux Etats-Unis alors que Préval/Alexis ont renoncé à l’action engagée contre Jean Bertrand Aristide

mercredi 8 novembre 2006,

Radio Kiskeya

Cinq membres influents du parti républicain américain démissionnent du Conseil d’administration d’une firme de télécommunications poursuivie aux Etats-Unis pour avoir versé des centaines de milliers de dollars, sous forme de pots-de-vin, à l’ancien président haïtien Jean Bertrand Aristide et à ses collaborateurs , pour obtenir un juteux contrat de télécommunications en Haïti.

La firme en question, IDT, est la troisième au monde dans le secteur des télécommunications, selon l’agence de nouvelles Inter Press Services (IPS), dans une longue dépêche datée du 6 novembre consacrée au scandale.

Les 5 membres du Conseil d’administration de IDT à avoir démissionné sont : Rudy Boschwitz, ancien sénateur du Minnesota ; James S.Gilmore III, ancien gouverneur de Virginie ; Thomas Slade Gorton III, ancien sénateur de l’Etat de Washington ; Jack Kemp, ancien représentant de New York au congrès américain, candidat à la vice-présidence des Etats-Unis en 1996 et Mme Jeane Kirkpatrick, ancienne ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU sous le gouvernement de feu le président Ronald Reagan.

Les noms de ces 5 membres influents du parti républicain américain ne figurent pas dans le dossier de l’affaire tel que celui-ci a été introduit en justice le 30 octobre dernier par l’organisme américain qui mène l’investigation, en l’occurrence le “US Securities and Exchange Commission” (SEC).

Six autres membres du conseil de IDT, dont MM. Warren Blaker et Saul K. Fenster, abandonment également le “navire”. Ce qui porte les départs à 11 sur les 15 membres du conseil. Comme 3 nouvelles personnalités doivent intégrer le conseil, celui-ci passe désormais de 15 à 7 membres.

IDT est dirigé par James Courter, un ancien représentant républicain de New Jersey au congrès américain. La firme est sous investigation, à la fois du SEC, du procureur fédéral de Newark (New Jersey) et d’un grand jury fédéral américain pour avoir versé des pots-de-vin à l’ancien président haïtien Jean Bertrand Aristide

Les 5 démissionnaires, membres du parti républicain, ont refusé de commenter le dossier, de même que le “Fonds Oppenheimer”, l’un des plus grands actionnaires de IDT. Cependant, Herb Denton, président de Providence Capital, une firme new yorkaise qui détenait des actions dans l’entreprise jusqu’en mars dernier, a déclaré à IPS que “Kirkpatrick, Gordon, Gilmore, Kemp et Boschwitz étaient de proches amis de James Courter”, le président de IDT. “Pourquoi place-t-on de puissants politiciens dans un conseil d’administration ? Parce qu’on les aime, parce qu’on pense qu’ils sont compétents et peuvent garantir la protection”, a ajouté Herb Denton à IPS.

Le port-parole de IDT, Gil Nielsen, soutient pour sa part que la compagnie avait récemment informé le “SEC” de sa décision de réduire la taille de son conseil d’administration, dans le cadre d’un plan de restructuration et dans le souci de diminuer ses dépenses. Le fait que certains membres du conseil ne postulent pas pour un nouvau mandat est en rapport direct avec la réduction des postes, ajoute-t-il, pour expliquer la démission des 5 membres influents du parti républicain. Nielsen n’explique pourtant pas l’arrivée au conseil de 3 nouveaux membres alors qu’un plan d’allègement des charges est censé être amorcé, relève IPS.

En ce qui concerne les allégations relatives à Haïti, Nielsen affirme qu’elles sont fausses et sont plutôt l’oeuvre d’un employé de IDT mis à pied.

L’agence IPS rappelle à ce sujet que les premières informations relatives aux pot-de-vin versés en Haïti ont été rendues publiques par un ancien responsable de IDT, Michael Jewett. Selon lui, les fonds étaient versés dans des comptes secrets contrôlés par Aristide aux Iles “Turks and Caicos”, à travers une société-écran. Jewett explique sa révocation par le fait qu’il avait refusé de participer à une telle combine interdite et condamnée par les lois des Etats-Unis sur les activités des sociétés américaines à l’étranger. De ce fait, en octobre 2005, il intenta un procès contre la compagnie.

C’est sur la base des révélations de Michael Jewett que le gouvernement haïtien et la Téléco intentèrent en novembre 2005 une action en Floride contre l’ancien président Aristide et ses collaborateurs. Bien avant que le gouvernement Préval/Alexis ne décide de surseoir à cette action, l’avocat de Jean Bertrand Aristide aux Etats-Unis, Ira Kurzban, avait toujours formellement rejeté les accusations formulées contre son client, les plaçant dans le cadre d’une “investigation politique”. [jmd/RK]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam Empty
MessageSujet: Re: New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam   New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam EmptyDim 17 Juil 2011 - 10:47



Aristide aurait reçu 302 588 $ en pots-de-vin impliquant la TELECO




Haïti: Cinq membres importants du Parti Républicain, siégeant au conseil d'administration d'une compagnie de télécommunications américaine accusés d'avoir versé des centaines de milliers de dollars à l'ex-président Jean-Bertrand Aristide, viennent de démissionner.

Il s'agit de Jeane Kirkpatrick, ex-ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU; Rudy Boschwitz, un ex-sénateur du Minnesota; James S. Gilmore III, ex-gouverneur de la Virginie; Thomas Slade Gorton III, ex-sénateur de l'Etat de Washington, et Jack Kemp, ex-représentant de l'Etat de New York et ex-nominé républicain au poste de vice-président à l'élection de 1996.

La compagnie sur la sellette est IDT, la troisième société téléphonique de la planète. La compagnie fait notamment l'objet d'enquêtes de la Security and Exchange Commission et d'un Grand jury fédéral pour avoir versé des pots-de-vin à l'ex-président haïtien Jean-Bertrand Aristide vers la fin de son second mandat. IDT est dirigée par James Courter, un ex- représentant Républicain du New Jersey.

"Kirkpatrick, Gordon, Gilmore, Kemp et Boschwitz étaient des amis de James Courter", dit Herb Denton, président de la firme new-yorkaise d'investissement Providence Capital qui possédait des actions dans IDT jusqu'à mars dernier. "Pourquoi nomme-t-on des politiciens aussi puissants dans un Conseil d'administration ? Parce que vous les aimez, que vous pensez qu'ils sont capables et qu'ils vont vous protéger."

Gil Nielsen, le porte-parole d'IDT, nie toute malversation. "Quant aux allégations concernant Haïti, IDT maintient qu'elles sont fausses et proviennent d'employés révoqués."

Les allégations de pots-de-vin ont été soulevées par Michael Jewett, un ex-cadre d'IDT, qui affirme que la compagnie s'était entendue avec Jean-Bertrand Aristide en retour de la signature d'un contrat lucratif en vue de fournir un service téléphonique à Haïti, à seulement 9 cents US la minute au lieu des 23 cents exigés par la loi. Jewett a révélé que l'argent avait été versé dans un compte offshore secret contrôlé par Aristide et établi au nom d'une société-bidon des iles Turks et Caicos. Jewett dit que lorsqu'il a refusé de fermer les yeux, il a été congédié. En octobre 2005, il a poursuivi la compagnie en justice pour congédiement non motivé.

Suite aux allégations de Michael Jewett, le gouvernement haïtien et la Téléco ont, en novembre 2005, engagé une poursuite à Miami contre l'ex-président Aristide et ses ex-collaborateurs en vertu du Racketeer Influenced and Corrupt Organisations Act (RICO). Selon la poursuite, IDT aurait versé 302 588 dollars en pots-de-vin au groupe d'Aristide sur une période de six mois.

Une accusation que Jean-Bertrand Aristide, par la voix de son avocat Ira Kurzban, nie formellement et qualifie "d'enquête politique''
http://www.lenouvelliste.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam Empty
MessageSujet: Re: New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam   New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam EmptyDim 17 Juil 2011 - 10:50

ALO OU WE TI NEG LE NOU JWEN YUN TI BOUT PAPYE SOU NET LA NOU KONPWAN NOU DEKOUVRI YUN GWO LOT ..

LOL C SA KI PA MANKE SOU NET LA SOU VOLE SOU DIKTATE KIDNAPE ECT...

MESI QUAND MEME SOU INFOMASYON SOU LAURENT LAMOTHE LA GOOD WORK
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam Empty
MessageSujet: Re: New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam   New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
New charges in alleged Haiti Teleco bribery scam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: