Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -44%
Clé USB 3.0 SanDisk Ultra 128 Go (vitesse de ...
Voir le deal
18.89 €

 

 POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT

Aller en bas 
+2
Goya
Rico
6 participants
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptySam 30 Juil 2011 - 14:10

Gousse vs Privert : quand la vérité devient historique et politique

15/07/2011 10:49:00


POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Justice_974461825


Consensus ou compromis ne peut se faire en dehors de la vérité. C’est la principale revendication du mouvement anti- Gousse orchestré par le groupe des 16 sénateurs qui s’identifient à la mouvance Lavalas. Depuis plus d’une semaine, l’équipe au pouvoir multiplie les opérations de charme et les explications pour essayer de faire oublier, à ces élus, leurs douloureux passés et relancer le pays définitivement sur de nouvelles bases. Les sénateurs n’en démordent pas ; « Gousse pap pase », persistent-ils. Les contestataires estiment qu’ils ne pourraient oublier les fâcheux événements survenus entre 2004 et 2006 même lorsque celui qui les avaient commandités se refuse à reconnaitre ses fautes, faisant ainsi allusion à Me Gousse, alors ministre de la Justice.

Revenant sur ce mouvement de contestation orchestré par les parlementaires, Bernard Gousse a fourni des précisions sur un cas particulier qui aujourd’hui encore retient l’actualité : le cas de Jocelerme Privert, titulaire du ministère de l’Intérieur sous le règne de Jean Bertrand Aristide. « Personne n’a besoin d’avoir peur. Je n’ai pas dans mon programme à traquer quiconque pour son appartenance politique », rassurait M. Gousse à l’émission le point de Télé Métropole du lundi 11 juillet 2011. « Le président Martelly n’a pas dans ses priorités de faire la chasse aux sorcières non plus », a-t-il précisé. « Je ne sais pas vraiment pourquoi les sénateurs ne veulent pas de moi », déclarait Gousse, faisant référence aux accusations du groupe des 16 sénateurs. « Il faut qu’ils prennent en compte les conditions de fonctionnement du gouvernement de transition », a-t-il poursuivi. Ce fut l’opération Bagdad quand des menaces de mort et de kidnapping furent proférées à l’endroit de tous, y compris des policiers. « Nous nous souvenons, rappelle-t-il, du fameux épisode du bus d’écolier enlevé en décembre 2005. Un an avant, en septembre 2004 plus d’une dizaine de policiers furent assassinés. Si les responsables de l’époque étaient restés passifs jusqu’à aujourd’hui, nous serions dans la même galère. Ce fut une opération terroriste contre la population. A cette époque, la géographie de Port-au-Prince fut réduite au Champ de Mars et la zone de Bourdon. Chaque zone avait un chef autoproclamé: Ravix Rémysainte, Grenn Sonnen, Dread Wilmé et autres. J’avais à faire ce boulot pour rétablir la paix et je l’ai fait », lança-t-il, arguant qu’il ne faisait qu’appliquer la loi.

L’arrestation de Jocelerme Privert représente, à date, la plus grande pomme de discorde entre les deux camps. Cette arrestation constitue un élément de blocage dans le processus de ratification de Bernard Gousse pour la primature. « Je n’ai pas arrêté M. Privert et je n’ai pas été chez lui non plus », a soutenu le Premier ministre désigné pour essayer de contourner les critiques avant d’expliquer sa version des faits. « J’étais au bureau lorsque j’ai reçu un jour l’appel d’un responsable d’ambassade en Haïti qui m’a informé que M. Privert, qui se trouvait dans cette ambassade, avait peur pour sa vie et voulait se rendre aux autorités. On a pris rendez-vous à l’aéroport. Entre-temps, j’ai appris qu’il y avait un mandat émis contre lui par un juge d’instruction de St-Marc. Nous avons été le chercher et lui avons présenté le mandat. L’ayant lu, il a nié les chefs d’accusation ».

« Cependant, poursuit Me Gousse, si nous l’avons relâché et laissé retourner dans la nature, sa sécurité ne serait pas assurée. Je lui ai donc dit que le seul endroit où je pourrais assurer sa sécurité, c’était au Pénitencier national. Les individus qui se trouvaient alors dans le véhicule de l’ambassade lui ont demandé s’il était sûr que c’était là qu’il voulait se rendre. M. Privert a répondu, qu’il n’avait pas le choix ». « Toutefois, précise Bernard Gousse, en aucun cas, nous ne pouvions violer les droits de M. Privert, puisqu’il était dans une voiture diplomatique. S’il ne voulait pas descendre, nous n’aurions pas pu lui forcer la main ». « Arrivé au Pénitencier, j’ai dit donc aux agents de l’Apena que c’est un ex-ministre et qu’il était interdit de lui faire des entraves physiques comme menotte et/ou autres. M. Privert est alors entré tout seul au pénitencier. Cette histoire selon laquelle j’ai arrêté M. Privert, est archifaux », conclut Bernard Gousse.

Le film des événements selon Privert…

M. Gousse informe avoir appelé Jocelerme Privert sur les possibilités de travailler avec lui pour le bien de la nation. Dans une interview accordée au Matin, le sénateur des Nippes, qui dit vouloir éviter toute polémique à ce sujet, rapporte qu’un accord a été trouvé avec M. Gousse sur la version des faits qui devait être rapportée dans la presse. Cependant, sous pression des journalistes, M. Gousse aurait, selon le sénateur Privert, violé cet accord et dit des choses qui sont très loin de la vérité. Alors le sénateur Privert a voulu refaire le film des événements pour les lecteurs du Matin. Voilà sa version des faits.

« Le 5 avril, j’étais chez moi. Mon chauffeur était sorti pour faire les courses habituelles. Aux environs de 4 heures, j’ai réalisé qu’il a pris plus de temps que prévu. Je l’ai appelé. Mais il ne pouvait répondre. Lorsqu’il a finalement répondu j’ai compris qu’il était arrêté et qu’il était torturé. J’ai commencé à faire des recherches. Aux environs de 10 h, suivant les informations recueillies, j’ai compris que j’étais menacé. Alors j’ai laissé ma maison et je me suis réfugié chez des amis dans le voisinage. Effectivement, aux environs de 10h30, un commando lourdement armé s’est introduit chez moi. Ils ont mis à sac la maison et ont torturé ma famille, y compris ma mère qui était sur les lieux.

« Au moment où ce scénario se déroulait chez moi, j’ai appelé diverses personnalités proches comme Me Calixte Délatour, Camille Leblanc, Pierre Espérance du NCHR et Lionel Etienne qui fut alors président de la Chambre franco-haïtienne d’industrie et de commerce, lequel entretenait des relations privilégiées avec l’ambassade de France. M. Etienne a appelé les responsables de l’ambassade et m’a communiqué le numéro de quelqu’un à l’ambassade qui devait attendre mon appel. J’ai dit à cette personne que j’étais en sécurité, mais que je craignais pour la vie de mes proches. J’ai pris rendez-vous avec lui pour le rencontrer devant la résidence de l’ambassade à Bourdon. Ils étaient deux à m’attendre. Je leur ai fait un compte rendu des événements qui se déroulaient. Ils ont appelé le chef de la police de l’époque, Léon Charles, lequel a juré qu’il n’était au courant d’une quelconque perquisition domiciliaire chez M. Privert.

« Alors que j’embarquais dans une voiture de l’ambassade avec les deux diplomates, ils ont appelé le ministre de la Justice, Me Bernard Gousse, pour avoir d’amples informations. Ensuite, ils m’ont demandé si cela me poserait un problème de rencontrer M. Gousse. J’ai accepté, d’autant que la situation était critique à mon domicile. Me Gousse nous a donné rendez-vous à l’Aéroport international. Pourquoi l’aéroport, me demandais-je? Probablement pour accréditer la thèse que Jocelerme Privert essayait de s’échapper et que nous l’avons finalement appréhendé. Je me suis tout de même rendu au point de rendez-vous. M. Gousse a pris deux heures pour nous rejoindre. Il est venu aux environs de 1h du matin, accompagné de M. Léon Charles qui, quelques heures auparavant, déclarait qu’il n’était pas au courant des événements qui se déroulaient.

« Je tenais personnellement à vous rencontrer pour vous garantir que vos droits comme ancien ministre seront respectés, j’ai un mandat d’arrêt contre vous délivré par un juge d’instruction de St- Marc dans le cadre du massacre de la Scierie », m’a déclaré M. Gousse à son arrivée. Vous avez été dénoncé par Amanus Mayette, poursuivait-il. Je lui ai dit que je n’avais rien à voir avec tout cela, car je ne m’étais jamais rendu à St-Marc. Ensuite, il m’a informé que les hommes en cagoule, qui s’étaient introduits chez moi, étaient de la police. Je lui ai dit : alors je suis en état d’arrestation. Me Gousse m’a répondu « oui. Ce serait bien mieux pour votre sécurité ». Nous étions alors tous les deux dans la voiture de l’ambassade.

« Arrivés devant le Pénitencier national, les diplomates m’ont demandé si je voulais y aller. Je leur ai demandé si j’avais un autre choix, vu que je n’irai pas en exil. Aucune réponse. A ce moment là, Me Gousse et Léon Charles m’ont accompagné à l’intérieur du Pénitencier national et m’ont choisi une cellule. Effectivement, il a dit aux agents de l’APENA : « Pas de menotte, c’est un ancien ministre ». Ensuite, le Premier ministre désigné m’a dit : « M. Privert, si vous me communiquez le nom de votre avocat, je l’appellerai pour vous assister dès demain matin ». Mes portables étant toujours en ma possession, j’ai alors appelé Mes Délatour et Camille Leblanc pour leur informer que j’étais au Pénitencier.

J’ai vu mon premier juge le 21 mai 2005, c'est-à-dire après 13 mois. Après avoir vu le juge, j’ai encore passé 13 mois en prison. Suivant les principes de la sécurité juridique, vous ne pouvez priver un citoyen de la juridiction que la loi lui a tracée. Pour les actes dont on m’accusait, j’étais passible de la Haute Cour de justice, mais Me Gousse comme juriste m’a fait comparaitre devant un tribunal ordinaire. Pour le mandat qui a été émis, M. Gousse a fait savoir qu’il a été émis bien avant son entrée en fonction. J’ai gardé une copie du mandat qui est daté du 25 mars 2004 ». (Copie remise au Matin).

Quant aux accusations sur le fait qu’il n’ait pas porté plainte devant les tribunaux, Privert a rappelé la partisannerie de l’appareil judiciaire d’alors. Toutefois, a-t-il ajouté, et preuves à l’appui, il a alerté nombre d’organismes internationaux de défense de droits humains et toutes les ambassades accréditées en Haïti. Dans une déclaration à Andrew Young, ambassadeur des Etats Unis à l’Onu, Gérard Latortue, Premier ministre de la transition, a déclaré que la justice pratiquée par son gouvernement est une justice revancharde et que certains membres de son gouvernement se cachent derrière le drap de la justice pour régler leurs affaires personnelles. Privert dénonce ces actes de répression politique que la communauté internationale également avait dénoncés. En effet, l’ambassadeur des Etats-Unis en Haïti d’alors, James B. Folley, avait déclaré : « La détention préventive prolongée et injustifiée de certains citoyens dont M. Neptune, en prétextant un prétendu massacre qui aurait eu lieu à St- Marc, est une grave violation des droits de l’homme. Ceux qui s’opposent à leur libération et s’amusent à les maintenir en détention doivent savoir qu’ils ne seront pas les bienvenus aux Etats Unis ».

La vérité affranchira. Les deux protagonistes ont livré leur version des faits. Aujourd’hui, il revient, comme le soutiennent d’autres parlementaires, de dégager un pacte de gouvernabilité. Ces contentieux dépassent-ils les intérêts de la nation. Bernard Honorat Gousse est-il l’homme de la situation ? Autant de questions auxquelles il faudra répondre rapidement afin de relancer le pays et alléger la souffrance de la population, notamment de cette fraction qui vit sous des tentes dans des conditions infrahumaines.
Lionel Edouard Le Matin




Dernière édition par Rico le Sam 30 Juil 2011 - 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptySam 30 Juil 2011 - 14:23

Tout neg sayo depi ou anpeche yo mouri se "kidnapping "ke sa ye depi yo fin soti vivan avek ed ou ..Se menmjan yo te trete Cedrass kite sove la vi kakatwe a le yon ti solda te vle bali pe lebrin paske lider a te kon di ke li rinmin santt li ..
Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptySam 30 Juil 2011 - 14:37

"Dans une déclaration à Andrew Young, ambassadeur des Etats Unis à l’Onu, Gérard Latortue, Premier ministre de la transition, a déclaré que la justice pratiquée par son gouvernement est une justice revancharde et que certains membres de son gouvernement se cachent derrière le drap de la justice pour régler leurs affaires personnelles. Privert dénonce ces actes de répression politique que la communauté internationale également avait dénoncés. En effet, l’ambassadeur des Etats-Unis en Haïti d’alors, James B. Folley, avait déclaré : « La détention préventive prolongée et injustifiée de certains citoyens dont M. Neptune, en prétextant un prétendu massacre qui aurait eu lieu à St- Marc, est une grave violation des droits de l’homme. Ceux qui s’opposent à leur libération et s’amusent à les maintenir en détention doivent savoir qu’ils ne seront pas les bienvenus aux Etats Unis »".

Cette phrase dit tout ! Ce Latòti kap pale. Li pat keksyon anpeche mouri, Gousse, selon Latortur, se yon minis jistice ki tap pase anba pyel la lwa kel ta sipoze respekte e fè aplike, konstitisyon peyi'a ki garanti respè dwa moun'n, se sal li ye.

sa wap defan'n la deza !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptySam 30 Juil 2011 - 14:42

Gerar Latotue n'est pas un homme credible .Il est un homme sans honneur .
Revenir en haut Aller en bas
Excel
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 272
Localisation : Léogane
Opinion politique : denonse diktateu
Loisirs : manger di riz ak pwa
Date d'inscription : 10/07/2011

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptySam 30 Juil 2011 - 14:44

Deza se fait l'avocat d'un monstre .ah ha !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptySam 30 Juil 2011 - 14:48

Gousse n'est pas un monstre .Il est une victime . Il doit se battre contre des chimeres criminels sanpwel et gallipotes du Senat des loupgarous,le vrai repaire des monstres a trois tetes de chez nous linite-lespwa -lavalasse.
Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptySam 30 Juil 2011 - 15:41

"Gerar Latotue n'est pas un homme credible .Il est un homme sans honneur" . Pas plus que Bernard GOUSSE

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptySam 30 Juil 2011 - 17:48

Goya a écrit:
"Gerar Latotue n'est pas un homme credible .Il est un homme sans honneur" . Pas plus que Bernard GOUSSE


PAS PLUS QUE JEAN BERTRAND ARISTIDE ,RENE PREVAL ,FOUREL CELESTIN, ORYEL JEAN, MOISE JEAN CHARLES, PRIVER, YVON NEPTUNE ECT...


POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Aristi10

MIN MALPWOPTE NAP DEFAN YO...
Revenir en haut Aller en bas
drno
Star
Star


Nombre de messages : 402
Date d'inscription : 22/08/2006

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptySam 30 Juil 2011 - 22:45

zouke a écrit:
Goya a écrit:
"Gerar Latotue n'est pas un homme credible .Il est un homme sans honneur" . Pas plus que Bernard GOUSSE


PAS PLUS QUE JEAN BERTRAND ARISTIDE ,RENE PREVAL ,FOUREL CELESTIN, ORYEL JEAN, MOISE JEAN CHARLES, PRIVER, YVON NEPTUNE ECT...


POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Aristi10

MIN MALPWOPTE NAP DEFAN YO...


ki rasta sa?
Revenir en haut Aller en bas
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9830
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptySam 30 Juil 2011 - 23:44

As-tu vu les deux têtes de Gousse (les 2 cornes de la bête ) : Macoute-Gnbiste
Hideux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptyDim 31 Juil 2011 - 0:14

drno a écrit:
zouke a écrit:
Goya a écrit:
"Gerar Latotue n'est pas un homme credible .Il est un homme sans honneur" . Pas plus que Bernard GOUSSE


PAS PLUS QUE JEAN BERTRAND ARISTIDE ,RENE PREVAL ,FOUREL CELESTIN, ORYEL JEAN, MOISE JEAN CHARLES, PRIVER, YVON NEPTUNE ECT...


POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Aristi10

MIN MALPWOPTE NAP DEFAN YO...


ki rasta sa?



DRNO
GENERAL TITI ARME ROUJ!!!
Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptyDim 31 Juil 2011 - 0:28

Drno,

Gen lontan wap pwomene ak foto sa'a sou nèt la ou pa jwen yon mize pou van'n kòm èvre da
Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptyDim 31 Juil 2011 - 3:38





"Martelly ap pase moun serye nan tenten. Li koumanse pran kob san gouvènman, li koumanse pwojè edikasyon san gouvènman, li lanse pwojè touris san gouvènman, poukisa jodi-a, li bezwen mete Gouss bo kote-l pou defan enterè boujwa yo, se lè sa-a li ap mande sekou Palmantè yo. Sa-a li klè Martelly pa respekte moun. Si palmantè yo ta gen malè vote Gousse, se pou pèp fout kraze Palman ak fos-li, mande okipasyon rapid, Mesye sa-a moutre awogans li ak enkonpetans li twop. Peyi pa ban kanaval" comantè signe : amour patrie
Revenir en haut Aller en bas
kami
animatrice
animatrice
kami

Féminin
Nombre de messages : 2981
Localisation : ICI
Opinion politique : La séparation des pouvoirs
Loisirs : Lecture, Dormir
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptyDim 31 Juil 2011 - 5:03

Goya a écrit:
se pou pèp fout kraze Palman ak fos-li, mande okipasyon rapid
Kraze, brize, okipasyon rapid peyi-a LAVALASYEN TIPIK...; Rolling Eyes se nan sa selman lavalasyen for, band de apatrid nou pa fe ase konyea wap prepare kou de gras la pou touye Ayiti konyea; poukisa nou pa voye kor nou nan yon kwen.POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Smiley-devil16 Yon jou nap peye cher pou peche nou band SATAN ak 4 korn. POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Smiley-devil03

Konn di KKKok kote "Gang sou clavier" sa yo soti.



_________________
Comme toi, il n'en est qu'un, deviens donc qui tu es.

"Ceux qui ont le pouvoir de faire le mal et qui savent ne pas le faire sont des Seigneurs" (Shakespeare)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptyDim 31 Juil 2011 - 9:24

Pawol sayo se pawol patriot Lavalass kap desan!
Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptyDim 31 Juil 2011 - 10:12

Kami,

kòm nou se yon pèp ki bliye vit men vrèman apatrid yo se nan kan'w yo ye wi !

Se poutêt sa se moun'n tankou'w amriken renmen, sepou têt sa, e se sa Hilarry Clinton konnen ki fè se li desan'n Ayiti al chwazi moun'n ki pou dirige peyi'a. Se premye fwa yon bagay konsa fèt nan listwa yon peyi.

Epi mwen kon'n ap poze tèt mwen keksyon : pou ki ameriken rayi lòt la konsa, alòs ke li renmen Cedras, Toto konstan ap viv an pè o zeta ini, lap bwè lajan'l, Cerdas nan'w exil dore, Nanphi se pa pale, regala se amen, Michel francwa se aleouya. Men si m'sye te apatrid nap di'a, makout, madan masèl, madan Adolph, ti bobo, bòs pent, nan dimansyon'w yo, fòk li ta pròch tonton Sam, piske se ak aptrid tonton Sam toujou sèvi, se ak yo'l danse kole. Lè Latòti, lè Gousse pa examp.

Mwen kon'n ap tande neo-divalyeris, nwaris-milatris ou yo ap pale, ekri, lè yap analize eta peyi'a yo pale o de 25 lane'k pase la'a yo , men pa yon mo sou, nan espace 25 lane sa'a yo, briaganday pa yo wa : tuerie assasinat, koudeta sou koudeta ect. Brriganday sa'a dire de 1986 a 1994 preske dix lane. Men tout moun pe : nou ranmase amour Cedras, Nanphi, konstan, Regala, nou fè simp kalkil e nou di voila : tout moun'n sa'a yo nou mete yo sou kote, yo pat gen anken wòl istorik nan degringolad peyi'a. Nou fè yon abstraksyon istorik ! Sa rele lonètete !

Banm raple pou sò kami, se ak tonton'w Nanphi, papa'w Regala, aklerasyon'l, depi sou divalye, pwodiksyon di ri Labonit fini : se Nanphi ki legalize kontreban'n di ri miami ki fini nèt al kole ak pwodiksyon lokal ri'a. Se mòd regim sa'a yo ou kon'n ap soutni epi wap pale de apatrid, ou ta dwa wont Madan Adolph nouvèl vesyon !

E pi Texs ou site'a se pa mwen ki ekril, mwen simpan repwodwil. Se pou sa li ant gimèt. Mwen sipman vle montre frond timid à travè teks sa'a ki kòmanse manifeste, konpreyansyon moun'n yo genyen, enpasyans yo sou jan Mateli demare pouwa'l la. Konpreyansyon de ti jwèt lap jwe pou lage tout kòk blakag la sou do palmantè yo. Sou fason li vle enstale yon regim a la lesko : yom regim exklisyon sou baz lajan ak koulè..
_________________




Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptyDim 31 Juil 2011 - 10:22

Kami,

Ou koupe nan fraz la pou ka jwen sak kole ak panse'w la. Ban'm cite rès la pou'ou, se pito pati sa'a ki derange'w.

"Se pou pèp fout kraze Palman ak fos-li, mande okipasyon rapid, Mesye sa-a moutre awogans li ak enkonpetans li twop."

APATRID la se ki yès ?

MINISTA ki la'a se zèv LAVALAS, li la sou demand yo, se envite yo. Jodial anbarasan nou pat wè sa.
Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptyDim 31 Juil 2011 - 16:46


Mwen gen twa non pou Mattely si tout fwa Gousse ta echwe tès ratifikasyon'an. Tou le twa moun'n sa'a yo se mamb forum nan patizan zele ti lescot : Deza, Ti nèg ak fiyèt lalo, ki donk kami.

Mwen panse moun'n sa'a yo ka fè de trè bon PM.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptyDim 31 Juil 2011 - 16:51

Goya a écrit:
Kami,

Ou koupe nan fraz la pou ka jwen sak kole ak panse'w la. Ban'm cite rès la pou'ou, se pito pati sa'a ki derange'w.

"Se pou pèp fout kraze Palman ak fos-li, mande okipasyon rapid, Mesye sa-a moutre awogans li ak enkonpetans li twop."

APATRID la se ki yès ?

MINISTA ki la'a se zèv LAVALAS, li la sou demand yo, se envite yo. Jodial anbarasan nou pat wè sa.


MINISTA KI LA SE ZEV LAVALAS..


GINLE MEMWA MWEN ALE NET OU C PA NOU
C PA NOU KI TE VINI AVEK 20MIL SOLDA US
CE PA NOU KI TE TE DI VINI VIT BAGAY LA GRAV
Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptyDim 31 Juil 2011 - 18:49

Zouke,

GINLE MEMWA MWEN ALE NET OU C PA NOU
C PA NOU KI TE VINI AVEK 20MIL SOLDA US
CE PA NOU KI TE TE DI VINI VIT BAGAY LA GRAV

Minita sa zèv divalyeris, GNB ak neodivalyeris tout moun konnen sa.

20.000 solda ki te vini an 1994, fok ou ka palce yon eveman nan kontex istorik li. Se en reyaksyon a koudeta ke le monde entye, aysien an dedan kou deyo peyi'a patiza'w te bay 3 mwa apre yon eleksyon, premye eleksyon demokratik depi nou nasyon. Se premye fwa yon pep nan entièrte li aspte lide yon entèvansyon militè pou fè respekte dwa vot li, a pa patizan kou deta'a, ou santi te gen yon konsensis sosyal de fèt sou kestyon entèvansyon'an. Pa dekontexsyalize evenman yo pou sèvi enterè'w.

Nan epok sa'a Klinton te jwe tout kat pou te evite entèveni.

Voyag plizyè delegasyon diyitè etranje pou mande zanmi poutchis ou yo ki te pouwa'a,
prezans yon delagasyon ki te gen tèt li C. Powel, lavey entèvensyon'an, ki pase plizyè èd tan ak zanmi'w yo nan katye general lame nan Po-o-Prens, pou mande yo fè yon gès patriotik, yo akroche pi rèd a pouwa'a. Si pat konpotman extremis Cedras ak clik ou yo entèvansyon'an tap evite.
Vre koz entèvensyon militè 94 yo se Cedras ak sektè makout la.

ideologie wap defan'n jodia.

dokiman sou epok sa'a disponib, gen istoryen ki koumanse reflechi sou li alos pa vin defome fè istorik pou defan'n Gousse ak ti Lescot.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptyDim 31 Juil 2011 - 20:11

Goya a écrit:
Zouke,

GINLE MEMWA MWEN ALE NET OU C PA NOU
C PA NOU KI TE VINI AVEK 20MIL SOLDA US
CE PA NOU KI TE TE DI VINI VIT BAGAY LA GRAV

Minita sa zèv divalyeris, GNB ak neodivalyeris tout moun konnen sa.

20.000 solda ki te vini an 1994, fok ou ka palce yon eveman nan kontex istorik li. Se en reyaksyon a koudeta ke le monde entye, aysien an dedan kou deyo peyi'a patiza'w te bay 3 mwa apre yon eleksyon, premye eleksyon demokratik depi nou nasyon. Se premye fwa yon pep nan entièrte li aspte lide yon entèvansyon militè pou fè respekte dwa vot li, a pa patizan kou deta'a, ou santi te gen yon konsensis sosyal de fèt sou kestyon entèvansyon'an. Pa dekontexsyalize evenman yo pou sèvi enterè'w.

Nan epok sa'a Klinton te jwe tout kat pou te evite entèveni.

Voyag plizyè delegasyon diyitè etranje pou mande zanmi poutchis ou yo ki te pouwa'a,
prezans yon delagasyon ki te gen tèt li C. Powel, lavey entèvensyon'an, ki pase plizyè èd tan ak zanmi'w yo nan katye general lame nan Po-o-Prens, pou mande yo fè yon gès patriotik, yo akroche pi rèd a pouwa'a. Si pat konpotman extremis Cedras ak clik ou yo entèvansyon'an tap evite.
Vre koz entèvensyon militè 94 yo se Cedras ak sektè makout la.

ideologie wap defan'n jodia.

dokiman sou epok sa'a disponib, gen istoryen ki koumanse reflechi sou li alos pa vin defome fè istorik pou defan'n Gousse ak ti Lescot.

ALO OU TA PITO MWEN DEFAN GENERAL TITI FOUREL CELESTIN JEAN BERTRAND ARISTIDE

POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Aristi11

C GANG MESENE SA YO OU TA WINMIN MWEN DEFAN .GOUSSE C VOLE AK KINAPE WI LI TAP FOUKE YO KOURI METE TOUT KOM SENATE POU YO PA FOUKE YO SA NOU PA VLE WE NAP WE LI KAN MEM .
MWEN TA PITO DEFAN LESCOT KE MWEN FEFAN YUN ANSASEN KANKOU ARISTIDE.
NOU KONPWAN NOU KA BOUCHE ZYE MOUN AVEK AFE KOULE A C PA MWEN E AK ANPIL LOT NAP PWAN LAN BAGAY SA .
YUN GOUVENEMA KRIMINEL KI PA REALIZE YUN MERD POU PAYI A NOU VLE C LI MWEN DEFAN OU GINLE TE GINYEN YUN 100 MIL PA MOIS TOU OU KK WAP PERDI SANG PEP SA BAN VANPIR
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptyDim 31 Juil 2011 - 20:15

OU TE VLE MWEN DEFAN TOUT DEALER DRUG ARISTIDE YO KI PASE LAN TRIBINAL MIAMI C SA OU TE VLE MWEN DEFAN.
NOU PA SOTI LAN MINME FANMI MON CHER
PAPA MWEN TE APWAN MWEN SAK RELE LONE MON CHER NOU PA FET LAN MINM MOUL LA...

EPI C PA MWEN NON KI TE DI PEP LA RELE CLINTON PAPA MON CHER JAN MWEN DI OU MOUL PA MWEN A PWOP MWEN FYE DE TET MWEN MWEN PA BEZWEN 100MIL DOLA PEP LA POU MWEN VIV MWEN FE YO VIV LAN SA MWEN KREYE ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   EmptyLun 1 Aoû 2011 - 8:23

Zanmi Zouke,
Deplizanpli mwin we Goya se yon fanatik KAP MACHE AK LA ENN .Ganle ke li menm ak zanmi li te pwan kek bon baff lan min les duvalye lan pwan poz kominiss yo .E yap pwan toujou si yo pa we ke komniiss ak soasyalism de grenn gosh se tranble yap tranble sou payass yo anvan yo mouri.L'haitien,meme le paysan le plus pauvre,est de tendance bourgeoise .Yo pa konpwan poukisa ke tout debakman sete defett sou papa Dok .Tet yo do .Yo se bonjan kretin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty
MessageSujet: Re: POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT    POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE  BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT   Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
POUR L'HISTOIRE ET LA VERITE B. GOUSSE EXPLIQUE BAGDAG ET L'AFFAIRE PRIVERT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: