Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.48 €

 

 Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s?

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? Empty
MessageSujet: Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s?   Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? EmptyMar 2 Aoû 2011 - 13:11

LA GENERATION SACRIFIÉE

Sandra Beauvil


Je suis la génération sacrifiée des années quatre-vingts, ayant pris naissance après 1970 et vécu la chute des Duvalier, le défilé des gouvernements provisoires, jusqu’à l’aboutissement des dix ans lavalassiens.
Depuis ma naissance, je n’ai connu que le renvoi des écoles avant l’heure, l’assassinat des enfants à la sortie des écoles, l’arrestation des hommes et des femmes pour avoir osé partager leurs points de vue, le vol dans les
institutions de l’Etat, la multiplication des délinquants à travers la distribution élargie et cautionné de la drogue autour de moi, et j’en passe.

Je revois encore la détresse et la terreur se peindre tous les jours sur le visage de mes parents toujours par monts et par vauts pour tenter de se mettre à couvert et protéger leurs progénitures.

Je suis la génération sacrifiée qui a vu ses amis d’enfance s’en aller vers des horizons lointains pour ne plus revenir, des couples se défaire dans l’espoir de trouver un mieux-être au-delà des mers, des parents remettant la
destinée de leurs enfants entre les mains d’étrangers pour aller vers un monde inconnu qui, souvent, engloutit la famille et ses rêves. J’ai vu couler les larmes, j’ai rencontré le désespoir, j’ai salué en cours de route la trahison et j’ai fait connaissance avec l’espoir. La mort s’est affligée à mes pieds, aux portes de ma maison, et la tristesse ne s’est pas fait prier pour détrôner dans mon coeur l’innocence et la joie qu’apportent les nourrissons à leur naissance.
Vingt-cinq ans plus tard, qu’est-il advenu de moi Le "kouri" était devenu mon lot quotidien, et la terreur des hommes armés, quels que soient leur attachement et leurs convictions, m’était servi à froid tous les jours, au
petit déjeuner, au dîner et au souper. J’avais pour références les expériences de cette génération père qui m’a transmis ses connaissances en politique, en gestion et "une" manière de penser et d’agir. Je suis cette génération dont la formation a été baclée depuis les classes primaires jusqu’à l’université. Je suis cette génération bafouée, battue, mutilée, humiliée et corrompue qui se bat aujourd’hui pour prendre les rennes de son pays et défendre "ses intérêts". Je suis cette génération qu’on salue avec déférence, et qu’on accueille partout, dans les plus grands
salons à cause de sa nouvelle situation financière, douteuse, soit-elle. "Le vol est salué et récompensé…"

Vingt-cinq ans plus tard, je demande que justice soit faite; parce qu’après avoir connu l’enfer, j’aspire à découvrir le paradis. Mais où sont passées les lois? Où sont passés les élus? Sont-ils à même de me juger? Combien
peuvent encore parler d’intégrité? Combien vivent encore dans ce pays? Combien peuvent encore se dire "nationalistes? Je suis tous les jours transpercée par les flèches de l’intellectuel et du quidam qui confirment
l’absence d’hommes dans ce pays. Mais où sont-ils tous passés? S’il y a émigration, il y a également naissance et évolution de générations. N’y a t-il réellement plus d’hommes et de femmes dans ce pays pour penser,
analyser et poser une problématique? Si la réponse est non tel que nous prenons plaisir à l’affirmer, alors je propose que nous fermions les portes à double tour et que nous fassions disparaître les clés. Si la réponse est
oui, alors qui sont les responsables et qui sont les leaders? Dans un club tous les membres sont concernés par la pérennité de celui-ci. Dans le cas de mon pays qui sont les concernés?

On m’a appris à remettre ma destinée entre les mains d’inconnus et d’attendre… Et voilà qu’après vingt-cinq ans j’attends encore… J’attends qui et quoi? J’ai déjà vécu la moitié de mon existence sur cette terre, et je ne
sais toujours pas où je vais… Je vois tous les jours émerger des leaders qui ne se sont jamais tournés vers moi pour me demander si j’avais un besoin, un idéal ou une vision. Pourtant ils parlent régulièrement en mon nom. Toutes les fois où malgré tout, j’ai tenté d’avoir une référence politique, morale ou sociale, elle s’est écoulée à mes pieds comme un château de cartes qui n’est construit sur aucune base et dont l’intérieur est vide.

Une nouvelle génération qui n’a que les mots "zenglendo et chimères" à la bouche se prépare à prendre la relève. Une génération née dans le chaos, les luttes pour le pouvoir, le "ôte-toi que je m’y mette", les assassinats, les
tueries, les viols d’enfants, les kidnappings devenus un phénomène social, et une fois de plus j’en passe, parce que la liste est longue. Qu’aura t-elle à offrir dans un siècle ou deux? Qui s’est soucié de son éducation? Quels sont ses termes de références?

Un enfant torturé et battu aujourd’hui devient un psychopate demain; un enfant aujourd’hui, circulant arme au point, occupera quelles fonctions au sein de la société de demain: éducateur, ministre, commerçant? D’où émergent les maniaques d’une société? Quel type de société et quel plan de société avons-nous en tête?

Je ne rencontre plus dans les rues les amis d’enfance, les camarades de classe et d’université. Le bruit court qu’il faut abandonner le navire. Mais bien avant de nous jeter à l’eau avons-nous pris le soin de vérifier de qui
venait le signal et d’identifier le capitaine?

Je suis cette génération offerte en cobaye aux aînés, et comme modèle aux générations futures. Quel sera donc le type de société qui en ressortira, et qui seront les leaders de demain? Ce fruit amer et flétri, issu de cet arbre
forcé de grandir dans des conditions difficiles, pourra t-il être avalé et digéré? Je garde en moi l’espoir que les générations après moi n’auront plus à grandir dans les ténèbres, que l’éducation familliale et l’éducation
scolaire sur lesquelles se construisent une société seront bientôt prises en charge par de vrais leaders, qui élèveront leur voix pour dire: " médiocres et irresponsables, le pacte est rompu!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? Empty
MessageSujet: Re: Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s?   Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? EmptyMar 2 Aoû 2011 - 13:33

BRAVO DILIBON ,BRAVO ENKO
PENDAN MAP LI ATIK SA DLO KOURI LAN ZYE MWEN .MWEN REVIV TOUT BARBARIE SA DEVAN MWEN ENKO .MWIN WE KE MWEN KACHE LAN YUN KWEN LA KAY MWEN AVEK ZAM MWEN LAN MIN MWEN EN POZISYON DE KONBA POU MWEN TE KA DEFAN PAPA MWEN KI TE INFIM KI PAT KA DEFAN TET LI ,MWIN WE TOUT NWIT BLANCH MWEN PASE POU MAP VEYE KAY LA.
MON CHER MESI ANPIL POU ATIK SA NEG KI CHITA MIAMI CANADA KI PA JAM VIV HORREUR SA KAP BLA BLA .
C ATIK SA POU YO TA KITE LAN POTAY FORUM LA POU YUN SEMEN KOM EXZANP E NON YUN PAKET ATIK BIDON PWOPAGANN KI PAP RAPOTE PAYI A ENRYEN KE MINME HORREUR 25 ANS PASE YO...

MET DILIBON MESI MWEN SANTI MWEN SOULAJE UN PE...


Dernière édition par zouke le Mar 2 Aoû 2011 - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? Empty
MessageSujet: Re: Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s?   Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? EmptyMar 2 Aoû 2011 - 13:58

Mesi Zouke, mwen kontan bel pawoli sa yo. men kitem diw:

Mwen soti Ayiti e mwen pat ale an vakans. Mwen rantre nan tout sam konsidere trefon pep la, mwen chita pale ak jenn, oganizasyon jenn, mwen chita pale ak granmoun kap travay ki gneyen pitit lekol, mwen pale ak granmoun, ti granmoun, vyeya san okenn kouveti sekirite sosyal ki abandone totalman a pwop so pa tout sosyete a e ki oblije ap viv kom si yo genyen mwatye laj yo. Mwen te gneyen chans pase nan gran isd la, nan plato santral ak nan sper depatman lwes la!

Mwen remake ke Ayiti ke mwen te kite nan komansman lane 80 yo pou vinn viv nan AMrerik di no pat menm nan anko. Malgre mwen te konn fe anpil voyaj sete pou ou byen biznis ou voyaj e non poum te analize dinamik chanjman nadedan sosyete a. Youn moun ki pati e ki ap viv nan peyi etranje depi omwen 10, 20, 30 ou 40 tan e ki pa janm fe ekzesis sa'a ka ap pale de youn peyi ke li pa konnen two byen anko. Jenn yo pa nan kesyon chansonet fransez anko, yo pa nan ti gason kap file fanm ak ti let, ti fle, bel ti pawol. Lavi di, lamize, dezas natirel tankou sa lom koze fe ke timoun ayisien jodya grandi pi vit ke lontan, yo demontre menm karakteristik ak timoun ki fet nan peryod lage nan lot peyi kite genyen ge civil ou ge ant nasyon. Se dim kisa wap banm poum ka ba w sa ou bezwen. Youn peyi san teyat, san sinema, san sant kiltirel, san okenn strikti men ki oblije ap kreye plezi pou bliye mize li. Ti night club ki genyen toujou tou pre youn vye otel ou byen chez matnat kote jenn yo ka degaje yo seksyelman ou vann ko yo.

Mwen we youn diaspora ki mande youn jenn (youn brejenn) pou pemet li danse ak menaj lap rantre nan club la an echanj de 100 dola ameriken an. Sak pired la ti dam nan dako... Mwen gade nan je jenn yo fristrasyon yo genyen le yo pa genyen okenn moun aletranje, yo ta renmen ale St Domeng men pa genyen sipo, pa genyen lmoyen. Genyen nanjenn yo ki genyen pwop inifom yo, kalite rad ki ka fe yo sanble diaspora pou yo ka atire gason ou fi ki soti nenpot kote nan diaspora, sitou USA. Gwo dam ki nan stidyo bote fe komes vann diaspora. Koman? Dam sa byen ak youn diaspora gras a referans paket zanmi ou pwop relasyon li. Li envite 3 a 6 jenn fi (si se youn gason), diaspora danse ak yo tout epi li chwazi sal vle a. Depi diaspora mande li soti apresa, li dwe met salon bote 200 dola ameriken. Se ti dam nan ki pou degaje li jwenn kob pa li epi kenbe kontak ak diaspora pou we sal ka jwenn, transfe ou maryaj!

Nan mize atros, grangou kloroks, tyak tyak feros ki ann peyi a li di pou youn moun ki nan diaspora ki nan oyun sityasyon diferant ka tonbe ap fe jijman vale ou jijman moral sou konpotman moun yo? Mwen pa kwe sa. Genyen moun kap di koman youn pep konsa fe vote Martelly? Koman pep la fe ap chante banm vagabon mwen, banm papa kaka mwen, men se li kap tounen David pou libere pep aysien an. Mwen aptr ka konprnan sa, men pep la ap danse nan kaka lontan san ke elit yo pa janm fe anyen valab pou yo! Yo pwan youn chans pendan yap tonbe, yo kenbe denye branch bwa ki devan yo pendan yo nan mitan dezespwa, demagoji ak tribilasyon yo sot pase nan denye 25 kan sa yo.

Fok nou mete nou nan lekol jenes la pou nou tande vwa, cheche konprann yo e pense a ki kalite travay nou rete pou fe pou nou ka rive pwan main yo e pwan chimen youn lot destin, youn lot lavni ki pa sanble ak twou fe nwa ki deye a.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? Empty
MessageSujet: Re: Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s?   Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? EmptyMar 2 Aoû 2011 - 14:47

"
Je garde en moi l’espoir que les générations après moi n’auront plus à grandir dans les ténèbres, que l’éducation familliale et l’éducation scolaire sur lesquelles
se construisent une société seront bientôt prises en charge par de vrais leaders, qui élèveront leur voix pour dire:

" médiocres et irresponsables, le pacte est rompu!"


C'est beau et c'est vrai ce qu’a dit Sandra Beauvil .Ca sort du tréfonds de l'ame citoyenne qui a vécu les angoisses du vecu d'une generation et qui vit encore les souvenirs inoubliables des moments de notre déchéance .Nous pouvons transcender les causes qui ont causé nos blessures, nous pouvons pardonner ( meme si nous retenons dans la mémoire la douleur de l'expérience afin de veiller à sa disparition dans la conscience des activités humaines ) parce que notre âme et notre esprit sont coules dans le moule divin de l'amour et de l'unité de l'Etre .

A mon ami Zouke,

Je connais ce sentiment de profonde inquiétude de savoir que l'ennemi sera bientôt à vos portes et que la vie de la famille entière est exposée à une mort brutale .Je peux te voir recroquevillé dans un coin ,l'arme au poing ,comme l'était ce petit bonhomme de Deza qui pouvait a peine presser la gâchette d'un fusil .22 que papa lui avait mis en main mais qui se préparait à mourir - il ne comprenait pas très bien encore ce qu'était la mort - en compagnie de sa famille qui attendait les réalisations des menaces de Clément Barbot .Je partage ta souffrance et ton héroïsme .

Merci à mon ami dilibon pour ce texte édifiant.
Merci A Sandra Beauville d’avoir partagé un important moment intime de toute sa vie avec nous. Dire la verite de ses émotions sans rancune et amertume est une caractéristique d’un cœur noble.

Je me suis toujours demandé à mon tour, quel genre de personnalité j’aurais développé si je n’avais jamais laisse le pays gosse quand tout le monde disait que c’était devenu un enfer ? Et ça me tient réveillé les soirs de mélancolie et d’introspection quand je passe ma vie en revue. Je me pose la question mais je sais que je ne saurai jamais la solution de l’énigme qui triture mon esprit malgre l’utilisation de vaines juxtapositions académiques de l’imagination et les randonnées individuelles et inutiles parmi les échelles télescopiques de nos donnees spatiales et temporelles par mon tempérament inquisiteur.

Je dis souvent pendant mes soliloques que je me trouve devant le mur du fini de la connaissance et de la conscience intuitive de l’etre humain face à l’univers et ses vastes secrets. Je ressens en ces moments-là une immense fatigue comme si j'avais le poids du monde sur mes épaules et que je m'enfonçais dans un trou noir de l'ignorance apres "la connaissance et l'action" philosophique .

Et ça m'a aidé à comprendre bien des comportements et , à d'autres niveaux de la psychologie de l'etre humain, le phénomène de la philosophie de l'impuissance qui hante la mentalite de l'haïtien en général .Il ne fait aucun doute que cet epiphenomene emepche l'integration psychique qui aurait permis a l'etre social haitien d'atteindre cette maturite psychologique qui lui fait defaut ..

Et ça me rend terriblement humble malgre ces envolées de l’esprit en colère face à la mediocrite tribale et vulgaire des adversités qui font obstacles à notre élévation sur les échelles de l’évolution du temps crées pour comprendre l’espace insaisissable.

Merci Sandra
Merci Dili
Merci Zouke.
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? Empty
MessageSujet: Re: Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s?   Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? EmptyMer 10 Aoû 2011 - 11:54

La jeunesse haitienne, le dur devoir d'exister.

Nul ne peut ignorer l'importance de la jeunesse durant l'existence humaine. Cette période à la fois cruciale et critique, résulte d'importantes implications qu'ont les expériences, les connaissances et les capacités acquises tout au long de sa vie, sur la structuration ulterieure de la personnalité. Elle est cruciale, pourvu qu'elle peut être considérée comme la base d'une orientation future. Et critique, ou même dangereuse, dans la mesure où cette période de force, de vigueur, fait souvent l'objet d'un moment de délinquence, d'actions irrationnelles, de négligences, d'indolence teintée d'un sens d'irresponsabilité de la part de certains de nos jeunes.

L'histoire du monde est marquée par de grandes révolutions réalisées par des jeunes dans les universités aussi bien que dans les ghéttos. En exemple du jeune argentin, étudiant en médecine Ernesto Guevarra de la Serna et ses compagnons, dont Fidel Castro, renversèrent la dictature cubaine de Fulgencio Batista. Les jeunes étudiants qui ont protesté contre l'occupation américaine de 1915 à 1934 etc... Cela montre le poids que représente les jeunes dans la balance social dans le cadre du developpement d'une société. Ainsi révèle-t-il la nécessité pour nous de faire une analyse profonde des facteurs caractérisant la situation des jeunes, particulièrement, ceux qui sont delaissés, échoués sur la terre haitienne, inconscients et impuissants de cette boue gluante dans laquelle sont-ils des crabes qui grouillent sous les effets conjugués de multiples facteurs menaçant leur épanouissement sur le plan: Politique, intellectuel, économique et social.

Mener les yeux fermés, reduits à sa plus simple expressions " timoun " telle est l'image d'une jeunesse sur le dos de laquelle repose l'avenir du pays. Si on se rappelle des boulversements politiques, après le départ des tontons macoutes du début des années 80 à nos jours, qui exhibent l'instabilité flagrante dont Haiti est l'objet depuis plus de 25 ans. Étant le 1er pays de la caraibe, soit le 3e pays de l'occident à se doter d'une constitution, derrière les Etats-unis en 1776 et la France en 1789. Haïti en a déjà connu 23, si l'on inclut celle de Toussaint Louverture du 8 juillet 1801, pour enfin aboutir en 1987 à cette dernière que nous nous peinons encore à expliquer, voire appliquer. Cela nous conduit en espace de 25 ans, de 1986 à 2011, la nomination de 14 premiers ministres avec chacun son plan de gouvernance les uns différents des autres. Ce perpétuel recommencement tarde de plus en plus la mise en place de structures de base qui favoriseraient cette stabilité qu'espèrent les investisseurs nationaux aussi bien qu'internationaux, tout ceci a de grands impacts sur le developpement économique du pays. Une telle situation affecte profondement les jeunes pourvu qu'ils constituent la majorité de la population haïtienne.

Quand on sait que la population active represente 46,55% des habitants, alors que le taux d'inactivité est donc de 53,5%, soit 3,4 million de désoeuvrés. Depuis la chute des Duvalier, l'économie nationale connait une baisse alarmante ce qui donne comme conséquence une augmentation de l'importation provoquant la stagnation du marché du travail formel, entrainant ainsi une forte majorité de jeunes de s'adonner au travail dans le secteur informel, dont 86% dans le secteur marchands. Ils evoluent dans des conditions qui ne garantissent pas leurs droits et leur developpement vers l'âge adulte.

Essayons d'imaginer maintenant, la rancœur de ce garçons, voyant mourir sa tendre maman dans un hôpital par manque de soins; non pas parce que sa maladie fut incurable; mais tout simplement parce que le professionnel ne s'était pas présenté à son poste, prétextant qu'il n'est pas assez bien payé. Imaginons la rage de cette fille, regardant son père pourvoyeur gît sur le banc d'un hopital, parce que le medecin est allé faire une urgence en privé. Regardons ces coeurs meutris rentrés chez eux et contemplent une assiette vide. Vide puisqu'au dernier moment, ils ont tenté veinement de traiter leur proche en privé. Vide parce que la vie est devenue trop chère, les frais de scolarité valent l'écolage annuel, le prix du carburant ne cesse de grimper alors que les fonctionnaires de l'etat veulent rouler avec leurs climatiseurs à plein rendement.

Durant les années 2008, 2009, Haiti a connu une croissance démographique de 2,453% comparativement à ses voisins de la régions dont la Jamaique de 0,8% Cuba de 0,27% et la Republique Voisine, de 1,5%, ce manque de contrôle de la croissance démographique complexe la situation du pays, lors qu'on sait que la vie des enfants en Haiti révèle d'un combat quotidien, avec 800000 non-scolarisés, seuls 55% en âge d'école primaire sont scolarisés. 1/3 des adolescents de 15 à 25 ans est analphabètes. 300000 travaillent en domesticités sans contrepartie monétaire, dont 3/4 sont des petites filles. Les statistques montrent qu'un niveau élevé et même alarmant de ces jeunes ateignent des grossesses précoces et des MST. Chaque année on compte près de 74000 finissants, alors que l'ensemble des facs de l'UEH ne disposent environ que 5000 places, 5% de ces finissants quittent le pays chaque année, l'effectif des étudiants haïtiens en république Dominicaine environne 20000. C'est quand même révoltant quand on se rappelle du dévouement de quelques uns de nos anciens de faire d'Haiti ce dont révèle sa mission " instigatrice de nouvelles idées" dont la liberté et la promotion des droits humains.

Les difficultés financières auxquelles les parents font face ne les permettent pas de survenir au besoin de leurs enfants, ainsi ils sont largués à trainer à travers les rues. Rien qu'à Port au Prince on compte plus de 2500 jeunes abandonnés, certains sont recrutés par des groupes de gangs de gré ou de force. Une autre partie de nos jeunes ont dépassé l'âge normal de scolarisation au moment de leur première entrée à l'école, ce qui affecte leur capacité d'intégration et de concentration. Lors qu'on considère l'attention que les américains portent autour des 33 millions de 4 à 12 ans qui contrôlent un pelicule de 14,4 milliards de dollards. Sachant aussi que ces adolescents influences directement 132 milliards de dollards en dépenses familiales de toutes sortes ( de l'ordinateur aux vacances ), soit plus que le PNB de Taiwan. Selon Jean-Sebastien Stehli dans son article Titré " enfants chéris " paru en date du 21 aout 1993 dans Le Point # 1092.

Face au developpement des nouvelles technologies qui nous rapprochent du monde extérieurs via les réseaux social, nous dévoilant ainsi les modes de vie de nos camarades à l'exagone et au Pentagone, nos jeunes sont soumis à d'autres instances de socialisations qui les poussent, pour la plupart, à se lancer dans la prostitution, la drogue et toute sortes d'actions illégales pour se forcer de s'identifier à ce nouveau monde.

En effet, lors qu'on considère l'importance de la jeunesse au sein d'une société. En considérant aussi les différents problèmes que confrontent la jeunesse en Haiti tels : le manque d'encadrement, l'analphabétisme, le manque de soutient social et surtout l'influence des modes de vies étrangères. Alors on se demande, comment arriverons-nous à établir un état de droit avec un taux si élevé de la délinquance juvénile?
Comment remembrer nos institutions, alors que nous perdons de jour en jour nos potentialités humaines?
Comment arriverons-nous à consolider une société forte quand on sait que cela doit passer par l'institution de base qu'est la famille. Or, en Haiti, on assiste à une croissance exponentielle de famille mono parentale qui, pour la quête d'une vie meilleure, le père et/ou la mère est obligé de prendre des boats people sous des conditions d'emmigrations qui ne garantissent pas leur survie.

Ainsi s'exprime la complexité du travail qui attend cette jeunesse déjà sans orientation ni exemples d'actions concrètes susceptibles d'influencer la mise en place des bases d'une société moderne. La jeunesse haïtienne, le dur devoir d'exister.

Écrire par Tilias I. Emmanuel

VI@P ( Les Valeurs Intellectuelles, l'@rt de Penser).

Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? Empty
MessageSujet: Re: Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s?   Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? EmptyMer 10 Aoû 2011 - 12:04

Et qui sont les sacrificateurs des generations 30 , 40, 50 ,60 et soixante dix.?repondez honnetement sans fanfaronnade et vous comprendrez que l'echec est collectif. En 86 quel etait le taux de l'analphebetisme?Combien d'universites il y avait en haiti?Pourquoi aujourd'hui plus de 50.000 etudiants haitiens etudient en republique dominicaine.Pourquoi ce fut duran tl'occupation americaine on a construit quelques facultes en haiti qu'on ne peut meme pa qualifiées d'universites.Pourquoi les dominicians avaient construit l'universite de Santo Dominingo et les Petion,Boyer Geffrard n'avaient pas construit une en haiti?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? Empty
MessageSujet: Re: Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s?   Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quels sont les sacrificateurs de la jeunesse des annees 80s?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: