Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-41%
Le deal à ne pas rater :
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 cm – 96 Pages Grands ...
14.82 € 24.96 €
Voir le deal

 

 Paradis

Aller en bas 
AuteurMessage
Edpoete
Star
Star


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 24/10/2006

Paradis Empty
MessageSujet: Paradis   Paradis EmptyMar 2 Aoû 2011 - 17:54




:

Voyage de Christophe Colomb
1) Démarche pour avoir des bateaux et des hommes pendant 8 ans
2) Départ, quitta le port de Palos le 3 août 1492
3) Arrivée : le 12 décembre 1492 à île de Guanahani qu’il appelle Sans Salvador. Le 26 octobre à Cuba, le 6 décembre à Haïti.
Colonisation
L’Or se trouvait en abondance dans le Caciquat de la Maguana, dans la région du Cibao. Les espagnols sont avides de l’or comme les Français étaient d’exploiter la force de travail des Noirs ou les Anglais de se ravitailler sur les mers pour faire du commerce. Ainsi les types d’exploitation esclavagiste était différente d’une puissance à l’autre. L’Espagne fonde son esclavage sur le pillage de l’or et des autres ressources naturelles, selon un rythme nomade en abusant sexuellement les autochtones dit indiens communément appelés Latinos n’étant ni blancs espagnols ni indiens autochtones. La colonisation française des noirs africains implantés en Amérique était fondée sur l’exploitation abuse de la force de travail du Noir réduit à un simple bien meuble selon le code noir. La colonisation anglaise était fondée sur le commerce surtout elle était devenue la maîtresse des mers.
Avec les révolutions modernes, d’autres modifications ont eu lieu mais selon un paradoxe blanc, une sorte de labyrinthe pour empêcher l’évolution d’autres peuples. Les Anglais ont : Common Law, commonwealth. Les français ont le code civil, version individualiste camouflée à travers l’intérêt de classe de l’argent (Bourgeoisie) remplaçant le sang (Noblesse). Les dirigeants Haïtiens, étant incapables d’établir son influence à travers le monde, ils réduits à de simple surveillant de Palais selon un culte centré sur l’homme ou homme fort car il est encore à la recherche de sont statut d’homme ou humain perdu depuis que le code noir l’avait réduit au statut d’objet, de bien meuble ou de boy ou enfant.


AYITI : SITUATION GÉOGRAPHIQUE
A) au cœur de l’Amérique dans le Golf du Mexique, en face du canal de Panama, forme Cuba, Jamaïque, Port-Rico, l’archipel des Antilles, encadrées par les Iles de superficies relativement semblables comme : 1) Cuba à l’ouest : 114 000 km2, 2) Jamaïque au sud ouest : 11000 km2, 3) Porto Rico : 10 : 000 km2. Ayiti, mot autochtone dit indien qui signifie Terre Haute, qui fut reprise par Dessalines après la Guerre de l’indépendance, tout comme Noirs et mulâtres répétaient le slogan de Liberté de Cacique henri : Nous jurons de vivre libre ou mourir plutôt que servir les blancs. Ayiti s’appelait aussi Quisqueya=Grande Terre Ou Bohio= Pays aux villages nombreux. Babeque ou Barreque, synonyme de Bohio. La superficie totale de l’Ile Ayiti est de 77250 km2, République de Haïti compte 27700 km2, soit 1/3 et La République Dominicaine 48000 km2 soit le 2/3. La terre ferme appelée Métropole comprend 26800 km2, y compris des Îles telles que Gonave 600 km2, Tortue 185 km2, Vache 55 km2, Cayimites 47 km2, Navase 3 Km2.

B) Groupes ethniques des autochtones de Ayiti : ce sont les Ciboneys qui s’y sont installés vers 900 avant Jésus Christ. Les Arawak avaient submergés les Cibonyes vers 300 avant Jésus Christ. Les Caraïbes, originaire du Venezuela et d’Amazonie, mélangés par alliance aux autres peuplades des îles. Haute taille.

C) L’île était divisée en cinq caciquats

Caciquats Limites Cacique
Magua Nord-est Guarionex
Marien Nord-ouest Guacanagaric
Xaragua Sud-Est Bohéchio/ Anacaona
Maguana Centre du Cibao Caobabo
Higuey Sud-est Cotubanama/Manicatex

DE GUACANAGARIC À CACIQUE HENRI
Les Rada avaient rendu prisonniers les Guédés qu’ils vendaient aux européens comme esclaves dont les cris parvenus à Saint-Domingue étaient «Depi nan guinen nèg rayi nèg». Comme le besoin de main d’œuvre se faisait sentir de plus en plus surtout dans le domaine de l’agriculture, les européens ont fini par réduire en esclavage vainqueurs et vaincus et sujets et rois. Toussaint Louverture était petit fils du roi Gaou Guinou. Il fut aussi devenu esclave de Baillon Liberta. Dans cette guerre pour les noirs d’Afrique il n’y avait donc pas de gagnants mais seulement des perdants.

Jean Conzé avait trahi (vendu) Charlemagne Péralte pour quelques dollars américains. Qu’en est-il arrivé? Alors que le nom de Conzé devient tabou, reste banni dans tout le pays comme sujet d’humiliation, Charlemagne Péralte est devenu un Héros National, un nom célèbre à travers le monde. La vie comporte ses revers.

Guacanagaric
Guacanagaric aperçoit dans le ciel des nuages de fumées. Un message! Les Autochtones d’Ayiti dit indiens ont vu descendre des inconnus des trois navires. Par geste, il demandait à Colomb, s’il est descendu du ciel.
Avec des cadeaux, Guacanagaric envoie des messages demander à ces étrangers de ne pas s’avancer dans son royaume.
Christophe Colomb veut voir le Cacique. Guacanagaric lui rend visite sur son navire. Ils se font mutuellement des cadeaux. Colomb serre la main de Guacanagaric sur son cœur. Désormais, dit-il nous sommes frères.

La caravelle Santa Maria échoue sur un récit. Guacanagaric cède à Colomb un terrain pour construire un fort appelé «La Nativité» avec les restes du Navire. Puis Colomb repart pour l’Espagne, en laissant un petit groupe de soldats dans le fort.

Mais les espagnols se conduisirent très mal envers les autochtones dits indiens parce que Colomb croyait aborder l’Inde par l’ouest. Du territoire de Guacanagaric, le Marien, ils partent attaquer les autres caciquats. Ils volent leur or, forcent les indiens à travailler, les tuent. Guacanagaric qui voulait la paix malgré tout, ne se révolte pas. Les autres caciques sont fâchés contre lui. Ils lui reprochent de ne pas les aider à chasser les étrangers espagnols.. Ainsi ils détruisirent le fort, les espagnols et les villages de Marien.

Guacanagaric comprend enfin que les espagnols l’ont trompé, Mais il n’a plus d’amis parmi les indiens. Découragé, il s’enfuit dans la Montagne où il meurt de chagrin et de misère.

Les autochtones ne savent pas que l’or était précieux. Ils veulent en donner aux espagnols, mais les espagnols veulent tout avoir, tout s’emparer.

Comme la vie a des revers. Christophe Colomb trahi par ses propres compagnons par des complots, il lui était interdit de mettre les pieds à Saint-Domingue, devenu persona non Grata. Ainsi, comme Guacanagaric, il meurt dans le chagrin et la misère, le 20 mai 1506 à la Valladolid.

Guarionex chez Mayobanex
Dernier des caciques qui gouverna depuis l’arrivée des espagnols. Guarionex venait se cacher chez le Cacique secondaire Mayobanex. Les espagnols promettent la paix à Mayobanex s’il livre le fugitif.

Guayobanex
Bravement le cacique leur répond : vous êtes trop méchants. Je n’ai pas besoin de votre paix. Guarionex est mon ami. Ne savez vous pas qu’un Arawak doit protéger ses invités. Je protégerai Guarionex

Hatuey
Le premier boat People, partant de Haïti pour débarquer à Cuba, pour se sauver de la cruauté des blancs. La petite tribu de Hatuey se défendait très bien à Cuba contre les agressions répétées des espagnols. Mais le Cacique Hatuey est finalement capturé et condamné à être brûlé vif. Les espagnols attachent Hatuey à un Poteau et se prépare à le brûler. Un prêtre s’approche. Il parle à Dieu, des merveilles du paradis. Le Cacique Hatuey lui demandait : Est-ce que les Espagnols vont aussi au Ciel. Le prêtre religieux répond : oui. Alors Fièrement Hatuey déclare qu’il refuse d’aller au paradis rencontrer des gens aussi cruels que les espagnols

Cacique Henri
Fatigués de la cruauté de son maître Valenzuela, il se sauve avec ses compagnons vers les hautes Montagnes du Bahoruco. Tous jurent de mourir plutôt que de revenir esclaves. Valenzuela les rejoint avec ses soldats pour les infliger de sévères punitions. Il se trompa. Henri peut le tuer. Généreux, il lui ordonne simplement de ne jamais plus essayer de l’attaquer, de ne plus revenir ici. Va remercier Dieu, le ciel que je te laisse la vie.

À la suite d’un message de Charles Quint stipulant : Liberté pour tous les autochtones dits indiens et des terres pour vivre en paix. À la rencontre de Barrio Nuevo apportant le message à Cacique Henri, il accepte de descendre de ses montagnes avec ses hommes pour s’installer dans un bourg proche de Santo Domingo. Le temps des massacres et de l’esclavage pour les indiens était fini. Ils sont enfin libres.

Campagne de l’Est
L’armée haïtienne passe la Rivière Ocoa et écrase l’armée dominicaine. Mais une fausse nouvelle ou information à Soulouque selon laquelle on préparait une insurrection dans L’ouest. Soulouque ordonna de battre en retraite. Le Dévouement du général Geffrard sauva l’armée haïtienne du désastre. La campagne de l’Est fut désastreuse mais permit de s’emparer des dominicains deux territoires, à savoir, Hinche et Las Cahobas dans le Plateau Central

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Paradis Empty
MessageSujet: Re: Paradis   Paradis EmptyMer 3 Aoû 2011 - 6:31

Campagne de l’Est
L’armée haïtienne passe la Rivière Ocoa et écrase l’armée dominicaine. Mais une fausse nouvelle ou information à Soulouque selon laquelle on préparait une insurrection dans L’ouest. Soulouque ordonna de battre en retraite. Le Dévouement du général Geffrard sauva l’armée haïtienne du désastre. La campagne de l’Est fut désastreuse mais permit de s’emparer des dominicains deux territoires, à savoir, Hinche et Las Cahobas dans le Plateau Central


Attention ed poete
Vous etes en train de fournir a nos fervents patriotes des tranches d'histoire qu'ils ne connaissent pas .Hinche gan anpil bel ti moun . Min pou Lascahobas menm chaje ak yon varyete bel ti moun ki fe ou sonje yon ti chante lontan ki te di ( sete avan lavalass wi) :

An AYIT nou ginyen tout kouleu
Bel marabou bel grimel
milatress ak grifon kreyol

...esou se rapo nou bay tout peyi payet ..
payet ..manman payett .
Revenir en haut Aller en bas
 
Paradis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: