Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
12 + 6 gratuites = 18 bouteilles – Vin ...
Voir le deal
59.99 €

 

 une opinion

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

une opinion Empty
MessageSujet: une opinion   une opinion EmptySam 6 Aoû 2011 - 10:30

De : Emmanuelle Gilles <manugi28@yahoo.fr>
À : "grandsdebats@yahoogroups.com" <grandsdebats@yahoogroups.com>; "Haiti-Nation@yahoogroupes.com" <Haiti-Nation@yahoogroupes.com>; "forumculturel@googlegroups.com" <forumculturel@googlegroups.com>; "vinoush@yahoogroups.com" <vinoush@yahoogroups.com>
Envoyé le : Vendredi 5 Août 2011 14h46
Objet : [GrandsDébats] Re : C'est mort (enfin, presque)

Monsieur Roy,

Ma courte reponse a M. Luberice annonce les secousses qui se preparent a la lumiere de ce qui se passe au parlement a savoir:

*16 Senateurs payes par Tabarre et qui affichent leur loyaute a Jean-Bertrand Aristide, le Dieu d'Haiti

*Visites regulieres des Senateurs aupres de M. Aristide

*Reunions regulieres chez M. Aristide

*Declaration ouverte de Steven Benoit que le President Martelly doit s'entretenir avec Aristide s'il veut que le parlement approuve son PM

*Declaration televisee de Evaliere Beauplan exprimant sa joie et satisfaction d'avoir fustige Gousse tout en faisant appel au peuple a vouloir revigorer et prendre le pouvoir lavalas. Il paraissait brandir une victoire lavalassienne.

*Preval se joint a Aristide pour affaiblir Martelly qui est deja faible -

*2000 cartouches transites a travers la Jamaique ont ete saisis par la police - ce que j'ai lu dans les journaux haitiens en plus des forums

En vertu de tout cela, M. Roy, ma reponse a M. Luberice.

Et comme les Haitiens ont ce mal d'accuser et d'interpreter a leur maniere sans poser des questions, je ne suis pas etonnee que vous fassiez vous meme votre propre deduction. En fait, avec trois petits mots "bienvenue a Lavalas", vous ne sauriez comprendre que si vous suivez attentivement l'enchainement des evenements. Ce serait dommage si dans votre fatalisme et votre attitudede "peuple resigne" et de "on s'enfoutisme", vous ouvrez la voie aux lavalassiens de venir encore detruire le pays qui est deja mort. Luberice pense que c'est mort - et bien je demande sa ressuscitation. Tout d'abord, M. Roy, je note que vous avez fonde un parti dont vous etes le Secretaire-General. Vous ajoutez aux groupuscules, pourquoi ne pas vous joindre a l'OPL et le RNDP afin de les developper et de les rendre deux grandes parties a l'echelle nationale. Vous comprenez, M. Roy qu'avant d'enlever la paille dans nos yeux, veuillez chercher la poutre dans les votres.

Vous ne pouvez nier mes nombreuses contributions sur Haiti et il n'etait plus necessaire d'analyser le texte de Luberice. Mes propositions deja en disent long.

Cordialement,

Emmanuelle Gilles
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

une opinion Empty
MessageSujet: Re: une opinion   une opinion EmptySam 6 Aoû 2011 - 11:12

Re: Re : Re : [Forum culturel] Flash!!! Moise Jean-Charles attaqué à coups de pierre après une émission anti-Martelly. Un 1er signe de fatigue de la part de la population.

Hide Details
FROM: saintjuste_senel@yahoo.fr
TO: forumculturel@googlegroups.com

Message flagged

Saturday, August 6, 2011 8:55 AM

Message body

Kanmarad Gary sel bagay map di Stanley Lucas sonje chak fwa nou pral mete fin nan emisyon Souke Panyen sou RTMS 97.3 fm okay li te toujou di tout moun bondye renmen nou e mwen kwe ke Bondye renmen misye anpil se sak fe lap detwi moun sou forum lan antouka sa nan men granmet la e mwen kwe map jwenn jistis mwen avek Stanley Lucas. Jean Senel Saint Juste, Okay Ayiti. Kenbe la tout kanmarad ki sou forum lan kap batay pou fe demokrasi a vanse pi devan.
Envoyé par mon BlackBerry® via le réseau Voilà

--------------------------------------------------------------------------------
From: gary bodeau <garybodeau@hotmail.com>

Sender: forumculturel@googlegroups.com

Date: Sat, 6 Aug 2011 02:33:30 -0500

To: <forumculturel@googlegroups.com>

ReplyTo: forumculturel@googlegroups.com

Subject: RE: Re : Re : [Forum culturel] Flash!!! Moise Jean-C harles attaqué à coups de pierre après une émission anti -Martelly. Un 1er signe de fatigue de la part de la populati on.

Definitivement, ce Monsieur Stanley Lucas est une ordure. C pas possible stanley, tu peux pas continuer a detruire les petites gens. Des jeunes qui ont sacrifie leurs vies pour defendre les valeurs democratiques dans ce pays. Des competences qui auraient pu immigrer aux Etats-Unis tout comme toi et rester derriere un ordinateur 24\24 pour denigner les honnetes gens. Voila, un homme que j' ai rencontre apres le depart d'aristide en 2004 qui s'etait fait passer pour un democrate et un fervent defenseur de la liberte d'expression,qui,aujourd'hui est venu un cybermilicien. Je ne te reconnais plus Stanley. Resezi-ou mon ami. Paske wap file yon move coton. Tu peux faire mieux. Si tu as des problemes financiers,rentres chez toi en Haiti , vini fe professeur lekol. Parceque j'ose croire que tu as beaucoup a offrir a la jeunesse de ce pays. Meme, en classe preparatoire si tu enseignais,tu rendrais beaucoup de service au pays. Tu dois cesser cette pratique antidemocratique visant a eliminer toutes celles et ceux qui ne partagent pas tes fantasmes politiques. En passant, je m'oppose a tous ceux qui te critiquent le fait d' avoir accepte un job du president Martelly. C'est ton droit le plus entier; je te presente mes compliments et je te demande de servir le pays patriotiquement et valablement. Gary BODEAU

------------------------------------------------------------------------------
Date: Fri, 5 Aug 2011 10:03:29 +0100
From: dgarry50@yahoo.fr
Subject: Re : Re : [Forum culturel] Flash!!! Moise Jean-Charles attaqué à coups de pierre après une émission anti-Martelly. Un 1er signe de fatigue de la part de la population.
To: forumculturel@googlegroups.com; centurionslucas@gmail.com; marioandresol@hotmail.com; willdimanche@hotmail.com; carelalexandre@yahoo.ca; guyphilippe@live.com; laurentlamothe@gmail.com; johnsonnuma@yahoo.fr; valnuma@yahoo.fr; reseaucitadelle@yahoo.fr; thierrythierr@yahoo.fr; ebeauzile@gmail.com; lenovateur@yahoo.com; dalyvalet@gmail.com
CC: corejene@yahoo.fr; sonycar19@yahoo.fr; hmesamou@students.asurams.edu; ac.citoyen@yahoo.fr; viva1804@yahoo.fr; garybodeau@hotmail.com; radiocaraibesfm@yahoo.fr

Stanley,

Ton obsession à vouloir continuellement détruire les gens n’a pas de limite. Malgré ses errements ce jeune journaliste que je ne connais pas d'ailleurs, ne mérite pas ce traitement, en plus sur un forum public.

Ou sont donc passées les valeurs d’accompagnement de la jeunesse, de solidarité, d’intégrité et loyauté, que tu dis toujours défendre ?

Franchement Stanley, ton obsession est devenue pathologique, je te conseille de voir un médecin.

Patriotiquement

Jean Garry Denis,

Initiative Citoyenne

Cap-Haitien

--------------------------------------------------------------------------------
De : "saintjuste_senel@yahoo.fr" <saintjuste_senel@yahoo.fr>
À : forumculturel@googlegroups.com; Stanley Lucas <centurionslucas@gmail.com>; marioandresol@hotmail.com; willdimanche@hotmail.com; carelalexandre@yahoo.ca; guyphilippe@live.com; laurentlamothe@gmail.com; Numa Johnson <johnsonnuma@yahoo.fr>; Valery Numa <valnuma@yahoo.fr>; reseaucitadelle@yahoo.fr; thierrythierr@yahoo.fr; Edmonde Supplice <ebeauzile@gmail.com>; Francisque Jean Charles <lenovateur@yahoo.com>; dalyvalet@gmail.com
Envoyé le : Jeu 4 août 2011, 5h 04min 23s
Objet : Re: Re : [Forum culturel] Flash!!! Moise Jean-Charles attaqué à coups de pierre après une émission anti-Martelly. Un 1er signe de fatigue de la part de la population.

Stanley Lucas un membre de la CIA et IRI, tyoul ameriken, sousou enperyalis la e kite patisipe nan masak peyizan Jean Rabel yo nan nord'ouest ki konprann li ka detwi tout moun ki pa vle bal pale nan radio ayiti map tou di ou sa vye fre ou pap ka fe batay sa fo demokrat se job ou tap tyeke nan men Prezidan Martelly ou jwenn job la jere li pa konprann ou ka atake neg nan sid li pap bon ou ti mal lap tre fatal pou ou batay sa. Si ou vle detwi mwen se pa washington pou rete wap pale tout moun ki nan menn kan avek mal rantre Ayiti pou vinn batay san sal,restavek,sousou,san karakte se paske mwen pa vle ba w micro anko sou RTMS 97.30 fm pou pale moun mal ou konprann ou ka detwi mwen moralman sou internet la antouka vye fre desann Ayiti vinn prann Zam ou ok. Map tou di w sa pou listwa mwen pat jam konn mande ou lajan,ni rad pou m mete sou mwen e se ou ki te ofri mwen Dr Lucas kom kouzen ou kite gen klinik li anfas lopital general ou bliye sa san figi. Ou bliye se chak jou ou te konn rele mwen sou 0012022566026 pou voye m al fe konplo mwen te toujou di ou mwen pap rantre nan deblozay sa yo. Mon cher si se pou micro pam lan ou pap jam pale nan radio ayiti. E map raple ou sa Saint Juste se yon neg de karakte e mwen sot nan racine peyizan e mwen pap jam koupe racine mwen se ou ki paka ale port-de-paix poutet ou te nan masakre ti peyizan jean rabel yo, map toujou rete okay lem vle,lem deside si ou pa voye asasine mwen malfekte. Kom prezidan Martelly ba w job jere job la sispann pale moun mal paske yo pa gen menn pozisyon politik avek ou fo demokrat. Pou listwa anko Saint Juste se yon sel fwa mwen te made yon Tape pou m te ka ale nan kek konferans de presse ou te dim travay ou pa pemet ou fe bagay sa yo. Stanley pa bliye ou te toujou dim Saint Juste ou menn avek Wanel Fils radio Galaxie de regrete memoire ou te toujou di nou gen anpil kouraj deye micro a. Wanel Fils ale mwen la toujou e kouraj la toujou la vagabon destrikte mal palan ou pap ka fini avek mwen paske racine mwen fon nan terre. Gen de bagay ou konn pale avek mwen ou vle mete yo deyo map mete ok e si ya chache yap jwenn nan konverzasyon telefonik mwen te konn gen avek ou. Pa konprann ou ka detwi mwen sou internet la Stanley. Jean Senel Saint Juste depi okay difon nan Ayiti.
Envoyé par mon BlackBerry® via le réseau Voilà

--------------------------------------------------------------------------------

From: Stanley Lucas <centurionlucas@gmail.com>

Sender: forumculturel@googlegroups.com

Date: Wed, 3 Aug 2011 09:30:33 -0400

To: <forumculturel@googlegroups.com>

ReplyTo: forumculturel@googlegroups.com

Subject: Re: Re : [Forum culturel] Flash!!! Moise Jean-Charle s attaqué à coups de pierre après une émission anti-Mart elly. Un 1er signe de fatigue de la part de la population.

Sainjuste:

Depuis que tu travailles pour Leslie Voltaire tu as change. Prends le temps de lire ce que tu m'ecrivais il n'y a pas trop longtemps decrivant en details les noms de ceux que tu crois sont responsables du malheur d'Haiti. Bonne lecture

Stanley

2009/9/14 Jean Senel Saint Juste <saintjuste_senel@yahoo.fr>

Bonjour Stanley Lucas

IL ya des gens qui considèrent qui pour ne pas être contre une personne ou un gouvernement,il faut applaudir à tout ce que celle ou celui-ci fait ou dit,ceux-là continueront certainement à nous trouver des qualités ou des défauts anti changement pour le pays.Nous n'y pouvons rien.

René Prévale, est le président de notre pays,le chef de notre nation.A ce titre,ses paroles et ses actes nous engagent tous.
En 2000, je n'avais 16 ans,mais j'étais déjà versé dans la chose politique de mon pays dans une petite localité de la cinquième Section communale des cayes qui s'appelle (Beauté) mais hélas pour le pays.J'étais convaincu,je le suis suis encore,que notre pays n'a pas un problème de gouvernement mais plutôt un problème d'éducation et de mentalité continuerons à parler du président d'haiti en bien ou en mal,peu importe son nom,selon dont nous jugerons ses paroles et ses actes.il parait que certains ont des doutes sur la situation Économique,Social,Politique de notre pays mais hélas (se yo ki vote li).Je le proclame à leur intention à nouveau.je suis haïtien,dans l'acceptation du concept.personne ne peut m'enlever le droit à l'héritage Desalinien,de voir d'ingérence dans sa gestion,l'obligation de travailler à son amélioration de notre pays.Je suis pas contre personne,,je suis pour mon peuple,pour mon pays.Map veye move zangi,nan tout kwen peyi a.Istwa 1986 la mwen pat konnen li men mwen li nan liv mwen fè konparezon dat sa yo 1986,1990,1991,1994,2004 mwen konstate tout mouveman ki fèt nan peyi a de 1986 a Avril 2008 pa jam gen yon Agenda ki defini pou yo.Se yon ekip politisyen rabi ak kek jounalis kap travay pou depatman deta joudi ya ki vle change mod diskou yo men fok yon sonje vi valè mal yo fè peyi sa, fok yon pran konsyans de eta yo paske lot ayiti pap ka fèt avek yo.Mwen pral site kek politisye rabi ak jounalis ki kontribiye nan kraze peyi sa.

1- René Prévale

2-Jean Bertrand Aristide

3- Jacques Edouard Alexis

4- Victor Benoit

5- Serge Gilles

6- De jean Bélizaire

7- Kelly Bastien

8- Pierre Eric Jean Jacques

9- Yvon Neptune

10- Evans Paul

11- Chavanne Jeune

12-Luc Mesardieu

13- Gérard Latorture

14- Youri Latorture

15- Boniface Alexandre

16- Gérard Jean Juste

17- Guy Poulard

18- Willy Romelus

19- Leslie F Manigat

20- Paul Denis

21- Samuel Madistin

22- Michel Pierre Louis

23- Forel Celestin

24- Osner Fevry

25- Gérard Pierre Charles

Tout moun sa yo gen kont pou yon rann bay nasyon an ak jounalis sa yo Valery Numa, Nancy Roc moun sa yo fè peyia gro mal an 2004 jadi la yo ap change diskou mwen mande ti pèp fok mémwa fidel pou nou sonje le pase.Moun sa yo fok bay temwaj ki valè mal yo fè peyi a nan travay pou depatman deta ak fo boujwa enperyalis ki fin souse peyi a.

Mèsi kenbe la Stanley Lucas ankouge nan batay la vye frè.

N.B:

Aprè sa Stanley fok ou ta mete mwen an kontak ak doktè a pou Marjorie paske li bezwen prezans medsen souvan men ou konnen neg nan sitiyasyon ekonmik difisil gade sa ou ka fè pou mwen nan sans sa a paske li pral sou twa ansent la.Bagay yon fatigan pou neg anpil.Mèsi kenbe la.

Saint Juste Jean Senel depuis la ville des cayes

37714897 / 35881656 / 34693342

saintjuste24@gmail.com

saintjustedescayes@yahoo.com

saintjuste_senel@yahoo.fr

La vérité est pour nous la démocratie organisée en societé civile et en gouvernement politique. Tout le reste est fiction, sophisme, mensonge, tyrannie. La fiction n'a qu'une apparence, le sophisme n'a qu'une face, le mensonge n'a qu'un temps, la tyrannie n'a qu'une arme, qu'on lui brise tôt ou tard dans la main. Les gouvernements vraiment solides ne peuvent porter que sur une vérite complète. Le gouvernement démocratique sera le gouvernement éternel de l'avenir vers lequel nous marchons; telle est notre foi. Lamartine".

2011/8/2 Dr. Frantz Delva <mancien@hotmail.com>

il faut des preuves

--------------------------------------------------------------------------------
Subject: Re: Re : [Forum culturel] Flash!!! Moise Jean-Charles attaqué à coups de pierre après une émission anti-Martelly. Un 1er signe de fatigue de la part de la population.
To: forumculturel@googlegroups.com
From: saintjuste_senel@yahoo.fr
Date: Mon, 1 Aug 2011 16:31:34 +0000

Stanley Lucas un menbre de la CIA et IRI sousou ameriken avek Curys Sibert nan kap ayisyen ki pran poz jounalis li se 2 malfekte kap lage peyi nan tou nan bay manti ak fo informasyon sou do pep la. Antouka mesye pep la konnen nou déjà sispann fe fo manipilasyon ok. Jean Senel Saint Juste depi okay difon nan voye asasine mwen bann mechan. Envoyé par mon BlackBerry® via le réseau Voilà

--------------------------------------------------------------------------------

From: Haÿffffefti Debout <modepayiti@yahoo.fr>

Sender: forumculturel@googlegroups.com

Date: Mon, 1 Aug 2011 15:55:12 +0100 (BST)

To: <forumculturel@googlegroups.com>

ReplyTo: forumculturel@googlegroups.com

Subject: Re : [Forum culturel] Flash!!! Moise Jean-Charles at taqué à coups de pierre après une émission anti-Martelly . Un 1er signe de fatigue de la part de la population.

Ou fache kont atak ki fèt sou prezidan an epi yon lòt bò w ap bat bravo pou atak ki fèt kont senatè a. 2 pwa 2 mezi, konpòtman sousou, fanatis sa yo pa gen anyen pou wè ak zafè peyi a ni travay jounalis. Olye jounalism, sanble se joudayism w ap fè.
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

une opinion Empty
MessageSujet: Re: une opinion   une opinion EmptySam 6 Aoû 2011 - 11:22

De : Stanley Lucas <centurionlucas@gmail.com>
To: "G. Stanley Lucas" <centurionlucas@gmail.com>
Date: vendredi 5 août 2011 04:44:56 GMT-0400
Subject: [HaitiConnexion] QUI EST LE MENTEUR JEAN BERTRAND ARISTIDE OU YVON NEPTUNE?

Aristide avait "démissionné" en 2004, dit son ancien Premier ministre. Outre ce coup de massue asséné à son ex-patron, Yvon Neptune, aujourd’hui candidat à la présidence, confirme la présence de "chimères" dans les rangs de la Police Nationale avant la chute de Lavalas

RADIO KISKEYA Publié le mercredi 6 octobre 2010 http://radiokiskeya.com/spip.php?article7105

Le dernier Premier ministre de Jean-Bertrand Aristide, Yvon Neptune (2002-2004), candidat du parti Ayisyen Pou Ayiti aux présidentielles de novembre, a déclaré mercredi sur Radio Kiskeya que l’ancien Président Lavalas avait bel et bien présenté sa démission avant son départ en exil, le 29 février 2004.

“J’ai eu la copie de la lettre de démission de M. Aristide, elle était authentique”, a lâché Neptune en réponse à une question à l’émission Di m ma di w consacrée aux élections.

Une affirmation qui contraste totalement avec les propos d’Aristide lui-même et de ses partisans selon lesquels l’ancien chef de l’Etat, exilé en Afrique du Sud, aurait été victime d’un "kidnapping moderne" commandité par la
France et les Etats-Unis.

Tour à tour porte-parole de la présidence et président du Sénat avant de devenir le Premier ministre d’Aristide, au départ de ce dernier, Yvon Neptune avait assuré la transition et cohabité avec le nouveau Président provisoire d’alors, Me Boniface Alexandre.

Gérard Latortue devait succéder au Premier ministre sortant quelques semaines plus tard. Dans la même émission, le candidat à la Présidence est allé d’une révélation à une autre en affirmant que des “chimères”, nom des partisans zélés du régime Lavalas, avaient intégré la Police Nationale aux derniers jours de Jean-Bertrand Aristide au pouvoir.

Différents témoignages ont été recueillis sur la présence dans l’Artibonite d’un certain nombre de "faux policiers" venus combattre les rebelles du Front de résistance dont la progression de l’insurrection, couplée aux pressions diplomatiques occidentales, avait pratiquement donné le coup de grâce à un régime déjà fortement ébranlé par des manifestations pacifiques colossales de l’opposition démocratique.

Libéré de prison après plus d’un an d’incarcération pour son implication présumée dans le "massacre de La Scirie" à St-Marc (Artibonite, nord), au cours duquel de plusieurs dizaines de personnes proches de l’opposition auraient été exécutées, Yvon Neptune a, encore une fois, protesté de son innocence. spp/Radio Kiskeya


ECOUTEZ JEAN BERTRAND ARISTIDE , C'ETAIT UNE DES PLUS GRANDE ET GRAVE ERREUR QUE VOUS AVIEZ COMMIS EN 2004 EN DISANT QUE LES U.S.A AVAIENT COMMANDITE VOTRE DEPART FORCE. DITES PLUTOT QUE VOUS ETIEZ ENTOURE DE SOTS QUI VOUS ONT CORROMPU ET DETOURNE VOTRE PROGRAMME DE GOUVERNEMENT. NE CITEZ PLUS LE NOM DES U.S.A DANS VOS REUNIONS.SINON ON SERA OBLIGE DE VOUS METTRE HORS D'ETAT DE NUIRE.ET STOPPEZ VOS REUNION A HUIS CLOS A TABARRE.SINON NOUS LES STOPERONS POUR VOUS.

***
UNE DERNIERE FOIS ENCORE , ARRETEZ VOS REUNIONS SECRETES A TABARRE . DE TOUTE FACON,VOUS NE POURRIEZ EN AUCUNE FACON
TROUBLER LE PAYS . NOUS VOUDRIONS SAVOIR A QUEL MOTIF VOUS ORGANISEZ CES REUNIONS A HUIS CLOS A VOTRE DOMICILE A TANBARRE. JE VOUS RESPECTE EN TANT QUE PRETRE MAIS EN TANT QU'HOMME POLITIQUE CHUTE , DERAILLE , CHIMERIQUE ,NOUS SOMMES TRES HOSTILES A VOUS COMME NOUS LE SOMMES AUX 16 IVRAIES DU PARLEMENT . NOUS AVONS TOUS LES MOYENS ET SOMMES DISPONIBLES ET DISPOSES A ALLER A TABARRE POUR STOPPER VOS REUNIONS CONTRE LA NATION.
THIERRY THEODORE : PRESIDENT DE PACOH,PARTI COLLECTIVISTE D'HAITI USA-NITH-10051

****
Thierry
Qu'en est -il de la liberte individuelle et du respect de la proprieté privée en Haiti? pourquoi vos remarques ne s'adressent pas a Jean Claude Duvalier qui pourtant recoit ses amis chez lui sans aucun probleme? comment expliquer cette obsession avec Aristide par le camps Martelly, Lucas, Mme Gilles, Junior Sampeur, Tedain, Les services de renseignements americains, francais, canadiens et Dominicains?

S'il parle vous avez du mal au ventre.S'il ne parle pas vous avez du mal a la tete.Vous refusez d'apprecier ses contributions dans l'education de base et superieure.Si vous voulez savoir qui et pourquoi il recoit des invités chez lui, il faut chercher du coté des educateurs.

Je vais vous dire ceci et je tiens a ce que vous preniez bonne note: Haiti est de la responsabilité de tous les Haitiens sans exclusion .La patrie est ouverte a tous ses fils et la liberté ne peut pas etre totale seulement pour quelques uns.

Votre caste n'a rien gagné avec l'assassinat de l'empereur.Au contraire, elle portera la marque de l'opprobe jusqu'a la fin des temps.Nous avons donné des avertissements clairs aux elements de votre classe avec Soulouque , Salomon, Salnave mais vous nous avez offert Lescot comme reponse.Nous avons ouvert nos bras aux votres avec Estimé, vous l'avez assassiné avant d'imposer Magloire, le doublure.

Nous avons essayé depuis le 16 Decembre 1990 d'introduire un processus democratique pour rompre avec le cycle de violence et d'exclusion,En deux occasions vous l'avez interrompu.Vous avez installé des voleurs et des assassins a la tete du pays de 2004-2010.A travers des elections truquées vous avez institutionalisé l'exclusion , les vieux prejugés et un regime despotique , essentiellement anti-democratique.En 2011 , vous etes de retour pour engloutir la patrie dans la division et les luttes seculaires.Vous provoquez et menacez les citoyens paisibles et vous croyez qu' avec ca vous aurez votre version de la democratie.

2011 n'est pas 2004.Les victimes de 2004 ne sont pas disposés a prendre ni le chemin de l'exile ni celui du cimetiere.Vous serez responsable de ce qui viendra.Vos intentions sont claires,La guerre averti pa touyé kokobé.nap tan n ou !

Willy Pompilus
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

une opinion Empty
MessageSujet: Re: une opinion   une opinion EmptySam 6 Aoû 2011 - 15:37

Merci Willy Pompilus di yo non sak ka pase.se pa yo sel ki genyen monopol vyolans lan.Fok nou organise nou tout bon pou nou koresponn ak sankoutya malpouwont yo.Aristide te two moun de byen pou yo.se yon Duvalier yo beswen ki pou fè yo foure ke yo anba vant yo.
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

une opinion Empty
MessageSujet: Re: une opinion   une opinion EmptyLun 8 Aoû 2011 - 11:58

PFA,

En plein dans le mille. Je ne veux sermonner personne mais de plus en plus je me rends a la réalité qu'en tant que culture, en tant que société nous sommes une espèce rare, en voie d'extinction. Ma chère chaque fois que j'ai un ami qui vient d’Haïti que je reçoit chez moi, ils sont toujours émerveillés de ce qu'ils voient dans le pays...comme je l'ai été la première fois que j'avais mis les pieds a l’aéroport de Miami. Invariablement, leurs commentaires reviennent à: mesye nèg yo mechan, tout nèg sa yo ki pase nan peyi sa a yo wè se konsa bagay yo òganize poukisa yo kite peyi nou an jan l ye a.

Dernièrement j’étais en randonnée en voiture et je m'arretai a une petite ville pour chercher un concessionnaire Verizon parcequ'il me fallait acheter un chargeur pour mon portable. En regardant l’aménagement de l'aire du centre-ville, les boutiques, restaurants, petits bistrots, zones de recréation, les petits coins d'art, petits salles de cinéma, bibliothèques, librairies, salles de théâtre, etc.... tout était aménagé, concu, calculé, dimensionné pour rendre votre visite agréable....les familles, les amoureux, le collecteurs, celui qui voulait une casse-croûte, tout le monde allait bras dessus, bras dessous, sans se presser ... vous voyez les gens déambuler, sans souci, prenant ce beau tableau pour acquis, des gens qui ont un peut-être un rendez-vous hebdomadaire, mensuel, journalier, qui prennent leur lunch dans un des multiples petits restaurants qui fourmillaient la zone , des personnes qui viennent chercher un moment de détente, ce n’était pas des gens riches car les riches avaient d'autres endroits plus huppés ou ils se réunissaient... des gens pour qui ces choses sont normales car ils s'attendaient a ce minimum de bien-être et chaque mairie, voulant s'assurer que les citoyens aient la motivation a demeurer dans sa zone font tout ce qu'il faut pour mettre ces services a leur disposition et la quête de l’amélioration de la vie est une préoccupation constante. De jeunes parents tiraient les petits chariots ou se trouvaient leurs bébés qui faisaient des gestes de la main aux inconnus qui les regardaient émerveillés comme si c’était première fois qu'ils voyaient un bébé...un vieux couple assis sur la terrasse extérieure d'un bistrot se tenait la main et visiblement ils avaient l'habitude de ce moment et de cette posture qu'ils prenaient pour la millième fois; De petites filles âgées de pas plus de douze ans assises sur des tabourets devant un stand de crème la glace savouraient en de belles léchées de la crème faite de lait pur, battu avec du miel, entouré de toutes sortes de noix repartis en mille petits cubes adroitement sculptés, mélangés avec des bribes de chocolat, du nougat blanc avec des sillons de caramel liquéfié, brunis par un procédé de feu doux; on pouvait les entendre babiller incessamment sur de petits riens imprécis mais de temps a autres des noms mâles revenaient dans la conversation. Sur ma droite il y avait un jeune artiste qui jouait de la guitare espagnole et je pus déceler quelques airs familiers de Francisco Tarrega et de Fernando Sor, un attroupement s’était fait autour de lui et chaque fois qu'il terminait une pièce les gens manifestaient leur appréciation par des applaudissement ponctues de olé ou de encore... les gens qui laissaient le concert impromptu glissaient furtivement des billets verts dans un petit réceptacle élégamment placé pour offrir la suggestion qu'en plus des applaudissements l'artiste apprécierait une obole. Quelques pas plus loin, l'odeur indubitable de Barbecue de bœuf me caressa les narines; je suivis instinctivement du regard l'endroit ou émanait l'odeur alléchante et je vis un arrangement de feu de braise ou étaient placées des côtelettes qui rôtissaient et la ligne de gens qui attendaient patiemment leur tour pour arrimer cette viande appétissante sur leur assiettes en carton...c'etait un spécial du restaurant et des gens étaient venus pour l'occasion; ils ne se bousculaient pas car il y en avait pour tout le monde. Partout dans les rues il y avait des poubelles artistiquement décorés et je voyais mêmes les plus jeunes enfants en faire un usage correct. Les rues étaient propres, tout respirait un assainissement qui semblait faire partie de la nature des gens qui circulaient autour de moi....un spectacle attrayant de sons, de couleurs, d'odeurs plaisants, de cadence, de comportement, d'ordre, d'arrangements a dessein et pour effet, bref de jouissance des plaisirs simples de la vie. La conception était attrayante et vous suggérait un sens d’intimité qui vous demandait de vous attarder dans les lieux. Les visages étaient relaxés et non menaçants. Immédiatement mes pensées se reportèrent sur mon petit pays et je me disais que cela n’était pas juste...pourquoi chez nous un petit endroit comme celui-ci est une exception au lieu de la règle générale...c’était une question déprimante....

Nous sommes plus aptes a détruire qu'a construire. La destruction de l'autre est notre spécialité car c'est en le détruisant que nous pouvons exhiber notre intelligence...notre génie...du mal, bien entendu. Non, il n'est pas étonnant que nos forums soient le portrait de la réalité telle que vécue chez nous et telle que nous la concevons dès que nous avons une plate-forme ou deux ou trois haïtiens se réunissent.

Notre haine viscérale nous consume de façon telle que nos ennemis n'auraient aucune chance de survie si nous avions le pouvoir de les éliminer a distance. Je te donne un exemple de cette haine. Il y avait un compatriote, un universitaire, qui vivait dans une ville des USAs. Il avait fait rentrer sa jeune femme d'haiti mais exerçait sur elle un contrôle impossible, en plus il la battait dès qu'il se mettait en colère contre elle. Après quelque temps de ce traitement insupportable, la jeune femme trouva des amis qui l’aidèrent a se séparer de l'homme. Tu t'imagines comment cet homme développa une haine terrible contre la jeune femme. Et puisqu'il ne pouvait pas se venger d'elle directement le seul moyen qu'il trouva de lui faire du mal était a travers la petite fille qu'ils avaient. Il se rendit a la garderie ou elle était la pris et se rendit en Haïti avec elle ou il l’égorgea en présence des parents sa femme et les accusa du meurtre. Voila un spécimen de ce qui est possible avec certains de nos frères.

Connaissant comment nous sommes j'essaie de conjurer la paix avec nos frères....je voudrais que les gens de mon pays aient un break, qu'ils commencent a vivre mais la haine qui peut sévir sur nos forums ne leur donnera pas un moment de répit...nous devrions trouver un moyen de briser ce cycle de malheur si nous voulons pas voir le désespoir s’établir en permanence sur le visage et le psyché de nos jeunes, de la génération montante, pour qu'ils apprennent a vivre comme tous les autres êtres humains...je commence a comprendre que c'est un rêve dont il ne m'est pas permis de voir la concrétisation...c'est pour des générations a venir ... il faudra que je commence a m'habituer a cette idée....cela me tue.... je continuerai a semer mais je commence a avoir peur que la récolte ne soit pas pour notre génération...c'est dommage.

Male....

Cordialement/Cordially
MAPL
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

une opinion Empty
MessageSujet: Re: une opinion   une opinion EmptyLun 8 Aoû 2011 - 12:07

Lettre Ouverte au Président de la République, Son Excellence, M. Michel Martelly

***La victoire obtenue par le conflit ne saurait être que de courte durée et l'hymne à la haine ne profiterait ainsi réellement -au bout du compte- à personne. De préférence, oeuvrons pour que la paix soit dans nos murs et la tranquillité dans nos palais.

Haïti: Port-au-Prince le 5 Aout, 2011

Monsieur le Président de la République,
Il n'est un secret pour personne que les efforts répétés de l'Exécutif et du Législatif, en vu de dégager un espace -tant soit peu modeste- où nous saurions nous entendre, n'avancent pas. Mais, si les tentatives sans cesse reformulées afin d'arriver à un modus operandi politique demeurent jusqu'ainsi un échec, je continue de croire qu'elles portent aussi en elles l'essence et la preuve indéniable qu'une démocratie participative, jusque là saine, prend racine en Haïti.

Croyez moi, Monsieur le Président de la République, j'ai -comme vous et comme de nombreux de mes confrères et consoeurs du Senat- le coeur lourd et l'esprit soucieux. Mais si vous me voyez navré de la tournure des événements ces derniers temps, ce n'est nullement pour les raisons que vous pourriez imaginer, mais plutôt parce que je sais qu'une confrontation avec vous ne saurait rien apporter de bon pour le pays, tout comme je sais aussi qu'un affrontement avec nous les parlementaires, ne saurait faire avancer nos rêves communs de construction nationale. Et puis, finalement, pourquoi avons-nous tous été élus si ce n'est pour penser aux intérêts de nos votants d'abords ?

Sachez, Monsieur Le Président de la République, que renvoyer Me Bernard Gousse ne fut pas un moment de gloire pour moi, ni pour mes collègues du Senat. Je ne m'enorgueillis nullement d'avoir du m'y astreindre d'autant que j'ai, comme vous le savez, tout fait pour éviter un désaveu publique de cette nomination. Mais, sachez également, Monsieur Le Président de la République, que si je devais le refaire, je revoterais de la même façon et sans doute de manière encore plus convaincue que je ne l'ai fait il y a de cela quelques jours, ayant désormais obtenu de Me Gousse lui-même, l'indéniable confirmation qu'il n'est définitivement pas le rassembleur qu'il nous faut à ce carrefour. D'ailleurs sa rage schizophrène à l'endroit des parlementaires qu'il tentait -à peine vingt quatre heure plus tôt- de ramener en endossant les valeurs de tolérance et de compromis politique de Nelson Mandela montre qu'il est et demeure un homme vindicatif comme nous le craignions.

La vérité, Monsieur Le Président de la République, est, tout simplement, que Me Gousse n'a pas su convaincre les parlementaires dont je fais parti, qu'il était cet homme empreint de sagesse et de pragmatisme politique, capable de nous amener vers une transition inclusive, seul espoir d'un lendemain meilleur, tant économiquement que socialement, pour notre peuple aujourd'hui aux aboies. Continuer >

Aussi, c'est sans arrogance et avec une bonne volonté publiquement déclarée -j'ai fait campagne à vos cotés dans le plateau Central- et une nouvelle fois renouvelée -puisque je vous l'écrit publiquement-, que je me risque à vous exhorter de trouver en vous la dimension qu'il faut pour identifier une personne qui n'exacerbera pas les craintes et les heurts les plus profondément enracinées en chacun de nous. Vous savez comme moi que nous avons besoin de solidarité collective. L'amertume ne nous amènera nulle part.

Je sais, et je ne suis pas le seul, qu'il y un coté pragmatique et magnanime chez Michel Martelly. Ravivez le, Monsieur Le Président de la République. Je vous en conjure car c'est seulement alors, que vous verrez pleinement la force de votre charisme personnel.

Le vote contre Gousse n'était pas un vote contre Le Président Martelly. Croyez moi. Il s'agissait plutôt d'un un vote de doute profond sur les capacités d'un homme jugé inadapté à diriger l'Appareil d'Etat à ce moment critique de crise post-tremblement de terre. Nous vous l'avons d'ailleurs clairement exprimé, mes collègues du parlement et moi. Rappelez vous-en. C'était lors de notre dernière rencontre. Nous vous avions d'ailleurs bien fait valoir que notre intention n'était pas de passer à l'opposition -loin de là- mais d'harmoniser une cohabitation dynamique avec un Chef de Gouvernement autre que Me Gousse. Vous étiez d'accord. Pourquoi nous l'avez-vous renvoyé tandis que nous avions déjà agréé un compromis ?

Aussi, Monsieur le Président de la République, je vous écris en temps que citoyen pour vous dire que j'ai encore foi en votre bon sens et, en temps que Sénateur de la République, pour vous tendre un rameau de paix. Le Groupe des 16 dans un esprit patriote commun, comme vos conseillers d'ailleurs, ne doit pas tenir compte de plausibles ambitions personnelles ou de supposés affronts mutuels passés. Au delà des idéologie politiques, des considération raciales et des questions sociales, Il doit faire, comme vous et comme vos proches, de l'avenir de notre pays sa priorité.

Si nous avons l'obligation de vous accompagner sur le chemin de la stabilité afin de réaliser nos aspirations communes de progrès économique, de progrès social et de développement durable, il est évident que vous avez également l'obligation de nous choisir une gestionnaire compétent, sans états d'âmes, ouvert à un pacte de gouvernabilité, pour la bonne marche des choses.

Prenez le rameau Monsieur Le Président de la République. Le pays vous en sera reconnaissant et vous en rendra hommage au moment opportun. Moi le Premier, car votre succès sera celui de tout un peuple.

La victoire obtenue par le conflit ne saurait être que de courte durée et l'hymne à la haine ne profiterait ainsi réellement -au bout du compte- à personne. De préférence, oeuvrons pour que la paix soit dans nos murs et la tranquillité dans nos palais.

Que Dieu bénisse Haïti qu'il vous guide, pour le bien de notre patrie.

Simon Desras
Sénateur de la République
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

une opinion Empty
MessageSujet: Re: une opinion   une opinion EmptyLun 8 Aoû 2011 - 12:46

La prochaine rentrée scolaire sera votre plus grand test. Il faudra le réussir. Cela n’a rien à voir avec un Gouvernement démissionnaire dixit Dr. Josette Bijou.

5 août 2011

UN CRI DU CŒUR

Monsieur le Président, s’il est vrai que la santé est le moteur du développement, l’éducation est la clef qui ouvre la porte du développement. En ma qualité de citoyenne engagée, de femme politique, de chrétienne, j’avais fait mienne votre idée de faire de l’éducation la première priorité de votre agenda politique. Aussi, après des réflexions profondes, j’avais accepté d’abandonner la lutte pourl’annulation de la mascarade du 28 novembre, pour endosser votre candidature aux élections du 20 mars. Comme je n’ai jamais manqué de vous le dire, cette décision se justifiait par mon grand désir et mon devoir d’accompagner le peuple haïtien, en particulier mes partisans et sympathisants et vous permettre de réussir votre mandat pour le plus grand bien de ce peuple particulièrement les plus faibles et les exclus.

Aujourd’hui Monsieur le Président, préoccupée par la situation économique de mon pays, je me vois dans l’obligation de me faire le porte parole des centaines de milliers de parents et d’enfants, qui, chaque jour sollicitent mon intervention d’une manière ou d’une autre sur la question de la prochaine rentrée scolaire. Je m’excuse si, trop proche des exclus et des couches défavorisées du pays, je me trouve dans l’impossibilité de vous dire comme beaucoup d’autres : « Vous êtes sur la bonne voie ».

Monsieur le Président, encore une fois, je vous le répète je veux votre réussite, car, ce sera la réussite du pays et celle de la démocratie. L’heure ne peut être à la flatterie, nous devons dire la vérité comme elle est, c’est la voie réelle du succès. Nos intérêts sont et doivent être les mêmes. Nous avons un pays à sauver, un peuple à sortir de la misère. Je sais que vous êtes un croyant. Si Dieu nous recommande la pauvreté, il condamne par contre la misère. Rappelez vous bien la Bible, Jésus Christ a non seulement enseigné à ses disciples, il a nourri les affamés, il a guéri les malades et les estropiés. Aujourd’hui il nous commande de refaire ces mêmes gestes. Nous serons jugés sur notre attitude vis-à-vis de la misère du peuple haïtien.

La prochaine rentrée scolaire sera votre plus grand test. Il faudra le réussir. Cela n’a rien à voir avec un Gouvernement démissionnaire et/ou un nouveau Gouvernement qui tarde à venir. La rentrée des classes ne peut pas attendre. Déjà, il est même trop tard pour parler de réouverture en septembre.

De plus, Excellence, il est grand et noble de parler des enfants des rues, qui méritent toute notre attention par une prise en charge intégrale. Mais évitons toute attitude démagogique. Je vous suggère de vous pencher également en bon père de famille, en Chef, d’un État appauvri par diverses catastrophes : inondations, incendies, séisme, épidémie, sur le sort des enfants déjà scolarisés, qui, pour des raisons économiques ne pourront pas reprendre le chemin de l’école en septembre prochain.

A vous dire vrai, ils sont légions. J’ai été contacté par des directeurs d’école à but non lucratif, qui se demandent, s’ils ne vont pas fermer boutique en septembre. Alors qu’il y a un déficit de salles de classes dans le pays.

Monsieur le Président, je sais que vous avez dans vos rangs des personnes bien avisées dans le domaine de l’éducation. Toutefois, je prends la liberté de vous faire les recommandations suivantes :

1.Faire une évaluation de la situation financière au niveau des écoles privées congréganistes et laïques, sur toute l’étendue du territoire national,
2.Envisager comment aider ces écoles et les parents des élèves en difficulté financière,
3.Au niveau des écoles nationales supprimer au moins pour cette année les frais scolaires, en attendant un vrai débat sur la question de l’éducation
4.Evaluer avec le MENFP la situation des enfants de la 6è année fondamentale qui n’ont pas pu participer aux examens officiels pour des raisons financières (impossibilité de retirer leur fiche). Si le nombre est important, solliciter une reprise de ces examens.
5.Garantir comme par le passé la subvention des livres et du matériel scolaire pour les neuf (9) années du fondamental
6.Fournir au moins deux (2) uniformes à chaque enfant des écoles nationales
7.Résoudre le problème des arriérés de salaire des professeurs
8.Faire fonctionner les cantines scolaires dans les écoles publiques et les écoles privées non lucratives si possible.
9.Former une commission spéciale pour étudier, planifier et mettre en œuvre le programme de scolarisation des enfants de rues

Votre équipe doit se mettre au travail rapidement, septembre c’est demain, si nécessaire élargir le cadre sur d’autre personne qui connaissent la situation et qui sont proches des couches défavorisées. Actuellement les enfants de la classe aisée du pays en majorité fréquentent une école internationale ou sont envoyés à l’étranger. C’est la réalité, ne vous illusionnez pas.

Espérant que ces quelques réflexions et suggestions trouveront une oreille attentive, je vous remercie bien sincèrement Monsieur le Président, au nom des parents et des enfants qui comptent sur mon intervention pour reprendre le chemin des classes cette année.

Je vous prie Excellence, de recevoir avec mes remerciements mes patriotiques salutations


Dr. Josette BIJOU M.D.
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

une opinion Empty
MessageSujet: Re: une opinion   une opinion EmptyMar 9 Aoû 2011 - 15:22

FROM: Robert Benodin
TO: '*RDNP 063 News'

Message flagged

Monday, August 8, 2011 2:43 PM

Message body


Thèmes de l’Emission de la semaine

Orlando le 5 août, 2011

Actualités Politiques : Grandes Lignes

Les opinions exprimées publiquement par plusieurs parlementaires et les débats concernant l’évaluation par la commission sénatoriale du dossier de Bernard Gousse premier ministre désigné, laissent prévoir qu’il aura certainement le même sort que Daniel Rouzier son prédécesseur. Le groupe des 16 sénateurs qui s’est ouvertement opposé à sa ratification, bien avant qu’il ait fait le dépôt des ses pièces, n’a pas changé d’avis. Les négociations qui ont eu lieu entre les protagonistes, n’ont eu aucun effet dissuasif. Mis à part les critères constitutionnels établis pour devenir premier ministre, il y a-t-il un canon secret, connu que par les parlementaires de la caste, pour qualifier un candidat à la primature ?

Ce n’est pas l’effet du hasard que plusieurs candidats à la primature, rejetés par le parlement, soient reconnus par l’opinion générale, comme des candidats ayant les qualifications nécessaires. Cependant, on peut remarquer que des candidats à la primature appartenant à différentes disciplines, à différentes professions, ont entre eux des points communs. Soit qu’ils n’appartiennent pas à la caste. Soit qu’ils aient agi directement ou indirectement contre les intérêts de la caste dans le passé. Ou qu’ils soient des cadres compétents de provenance institutionnelle mondiale ou régionale.

Il est naturel que pour garantir la quiétude d’esprit de la caste, maintenir le statu quo et assurer la continuité des 54 ans de domination, que la primature soit assumée par quelqu’un qui inspire totalement confiance. Quelqu’un qui ne représente pas une menace même minimale pour les intérêts de la caste. On ne peut pas, ou on ne veut pas prendre de risque ! Au lendemain d’une campagne électorale, où la rupture et le changement ont été les thèmes dominants des deux protagonistes au second tour, on ne peut pas être trop prudent. Après le constat de l’échec de l’ensemble des candidats de la continuité au premier tour, ne peut-on pas, logiquement dans ce cas, constater et conclure sans crainte d’erreur que la totalité du vote exprimée pour la présidence au second tour, ait été pour l’abandon des 54 ans de gouvernance traditionnelle haïtienne ? Il est absolument clair qu’il soit de l’intérêt de la caste dans cette atmosphère où le changement et la rupture ont été les thèmes préférentiels, d’être d’une vigilance extrême ! L’imprédictibilité d’un néophyte au pouvoir, n’offre aucune garantie de quiétude d’esprit à la caste. Il lui faut à tout prix rabattre toute velléité de rupture et de changement !

Il y a un fait constaté qui, dans les résultats des ces dernières élections, défie toute logique. Comment expliquer ce phénomène totalement incompréhensible, que le candidat à la présidence de l’INITE ait échoué de manière exécrable au premier tour des présidentielles ? Mais, que son parti ait pu simultanément obtenir la majorité parlementaire ? Certes, c’est un fait connu, que dans toutes les cultures, où l’élection est la voie préférentielle pour le choix des gouvernants, que la participation aux présidentielles, est la plus élevée de toutes. Cependant, a-t-on jamais vu un électorat dans un pays à majorité analphabète, plus de 60% s’il vous plait, diversifier son vote au point où, il répudie le candidat à la présidence d’un parti impopulaire au pouvoir, et simultanément octroie à ce même parti la majorité au parlement ? Est-il possible de croire naïvement qu’un analphabète peut en vérité lire le bulletin pour diversifier son vote? La manipulation électorale donne invariablement des résultats invraisemblables qui mettent en exergue la présence irréfutable de la fraude.

L’absence d’harmonie institutionnelle que nous constatons aujourd’hui, et qui se trouve à la base de ce bras de fer entre l’Exécutif et le Législative, vient du fait que les résultats des élections n’ont pas été le reflet fidèle de l’expression de la volonté générale. Les parlementaires ne représentent pas en vérité la mosaïque d’intérêts nationaux ! Des analphabètes n’ont pas diversifié leurs votes pour élire un gouvernement divisé. On a falsifié les résultats des élections pour obtenir, à l’avantage de la caste, un gouvernement dysfonctionnel, pour parer à toute velléité de changement, peu importe qui aurait gagné aux présidentielles. La fraude électorale reste et demeure la clef de voûte de la stratégie de cette caste multi-classiste qui maintient Haïti sous sa férule depuis 54 ans !

Ne pensez-vous pas que toute négociation pour l’approbation du premier ministre désigné n’aboutira au consensus entre le Législatif et l’Exécutif que si ce dernier ne représente aucune menasse, aucun danger et est prêt à servir les intérêts fondamentaux de la caste ? On n’a pas besoin d’être grand clerc. Il suffit de constater les profiles de ceux qui ont été confirmés et de les comparer à ceux qui ont été rejetés, pour se rendre à l’évidence ! Le parlement est de fait, tel qu’il est organisé et qu’il fonctionne aujourd’hui sous la férule du GPR et particulièrement du groupe des 16, le dernier rempart de la continuité, un élément de blocage. Que faire ?

La liste de parlementaires émargeant du ministère de l’intérieur, publiée sur le journal Le Nouvelliste, confirme sans aucun doute les pratiques traditionnelles de cette caste pour domestiquer les parlementaires. Ça n’a pas été inventé à partir de la 48e législature pour satisfaire ses appétits. On a publié la liste du département de l’intérieur, certes. Quand est-il des autres ministères et des entreprises publiques ? Les journalistes haïtiens vont-ils laisser passer l’opportunité pour questionner les comptes des autres ministères et des entreprises publiques pour faire le jour sur ces pratiques népotiques et corruptrices ? La Presse va-t-elle rater l’opportunité de jouer son vrai rôle de 4e pouvoir ? Dans cette période intérimaire où le gouvernement de Martelly n’est pas encore établi. C’est précisément le moment où le dévoilement des pratiques népotiques et corruptrices est possible ! L’atmosphère d’incertitude combinée à l’absence de crainte de représailles qui existent maintenant au sein de l’administration publique, tendent à faciliter une enquête sérieuse ! La Presse va-t-elle continuer à servir de feuille de vigne à la caste, par son silence ? La question est de savoir, où se situe le problème, au niveau des propriétaires de média, au niveau des journalistes, ou les deux à la fois ? Est-ce l’incompétence ou le manque de courage ?
Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

une opinion Empty
MessageSujet: Re: une opinion   une opinion EmptyMer 10 Aoû 2011 - 11:52

La jeunesse haitienne, le dur devoir d'exister.

Nul ne peut ignorer l'importance de la jeunesse durant l'existence humaine. Cette période à la fois cruciale et critique, résulte d'importantes implications qu'ont les expériences, les connaissances et les capacités acquises tout au long de sa vie, sur la structuration ulterieure de la personnalité. Elle est cruciale, pourvu qu'elle peut être considérée comme la base d'une orientation future. Et critique, ou même dangereuse, dans la mesure où cette période de force, de vigueur, fait souvent l'objet d'un moment de délinquence, d'actions irrationnelles, de négligences, d'indolence teintée d'un sens d'irresponsabilité de la part de certains de nos jeunes.

L'histoire du monde est marquée par de grandes révolutions réalisées par des jeunes dans les universités aussi bien que dans les ghéttos. En exemple du jeune argentin, étudiant en médecine Ernesto Guevarra de la Serna et ses compagnons, dont Fidel Castro, renversèrent la dictature cubaine de Fulgencio Batista. Les jeunes étudiants qui ont protesté contre l'occupation américaine de 1915 à 1934 etc... Cela montre le poids que représente les jeunes dans la balance social dans le cadre du developpement d'une société. Ainsi révèle-t-il la nécessité pour nous de faire une analyse profonde des facteurs caractérisant la situation des jeunes, particulièrement, ceux qui sont delaissés, échoués sur la terre haitienne, inconscients et impuissants de cette boue gluante dans laquelle sont-ils des crabes qui grouillent sous les effets conjugués de multiples facteurs menaçant leur épanouissement sur le plan: Politique, intellectuel, économique et social.

Mener les yeux fermés, reduits à sa plus simple expressions " timoun " telle est l'image d'une jeunesse sur le dos de laquelle repose l'avenir du pays. Si on se rappelle des boulversements politiques, après le départ des tontons macoutes du début des années 80 à nos jours, qui exhibent l'instabilité flagrante dont Haiti est l'objet depuis plus de 25 ans. Étant le 1er pays de la caraibe, soit le 3e pays de l'occident à se doter d'une constitution, derrière les Etats-unis en 1776 et la France en 1789. Haïti en a déjà connu 23, si l'on inclut celle de Toussaint Louverture du 8 juillet 1801, pour enfin aboutir en 1987 à cette dernière que nous nous peinons encore à expliquer, voire appliquer. Cela nous conduit en espace de 25 ans, de 1986 à 2011, la nomination de 14 premiers ministres avec chacun son plan de gouvernance les uns différents des autres. Ce perpétuel recommencement tarde de plus en plus la mise en place de structures de base qui favoriseraient cette stabilité qu'espèrent les investisseurs nationaux aussi bien qu'internationaux, tout ceci a de grands impacts sur le developpement économique du pays. Une telle situation affecte profondement les jeunes pourvu qu'ils constituent la majorité de la population haïtienne.

Quand on sait que la population active represente 46,55% des habitants, alors que le taux d'inactivité est donc de 53,5%, soit 3,4 million de désoeuvrés. Depuis la chute des Duvalier, l'économie nationale connait une baisse alarmante ce qui donne comme conséquence une augmentation de l'importation provoquant la stagnation du marché du travail formel, entrainant ainsi une forte majorité de jeunes de s'adonner au travail dans le secteur informel, dont 86% dans le secteur marchands. Ils evoluent dans des conditions qui ne garantissent pas leurs droits et leur developpement vers l'âge adulte.

Essayons d'imaginer maintenant, la rancœur de ce garçons, voyant mourir sa tendre maman dans un hôpital par manque de soins; non pas parce que sa maladie fut incurable; mais tout simplement parce que le professionnel ne s'était pas présenté à son poste, prétextant qu'il n'est pas assez bien payé. Imaginons la rage de cette fille, regardant son père pourvoyeur gît sur le banc d'un hopital, parce que le medecin est allé faire une urgence en privé. Regardons ces coeurs meutris rentrés chez eux et contemplent une assiette vide. Vide puisqu'au dernier moment, ils ont tenté veinement de traiter leur proche en privé. Vide parce que la vie est devenue trop chère, les frais de scolarité valent l'écolage annuel, le prix du carburant ne cesse de grimper alors que les fonctionnaires de l'etat veulent rouler avec leurs climatiseurs à plein rendement.

Durant les années 2008, 2009, Haiti a connu une croissance démographique de 2,453% comparativement à ses voisins de la régions dont la Jamaique de 0,8% Cuba de 0,27% et la Republique Voisine, de 1,5%, ce manque de contrôle de la croissance démographique complexe la situation du pays, lors qu'on sait que la vie des enfants en Haiti révèle d'un combat quotidien, avec 800000 non-scolarisés, seuls 55% en âge d'école primaire sont scolarisés. 1/3 des adolescents de 15 à 25 ans est analphabètes. 300000 travaillent en domesticités sans contrepartie monétaire, dont 3/4 sont des petites filles. Les statistques montrent qu'un niveau élevé et même alarmant de ces jeunes ateignent des grossesses précoces et des MST. Chaque année on compte près de 74000 finissants, alors que l'ensemble des facs de l'UEH ne disposent environ que 5000 places, 5% de ces finissants quittent le pays chaque année, l'effectif des étudiants haïtiens en république Dominicaine environne 20000. C'est quand même révoltant quand on se rappelle du dévouement de quelques uns de nos anciens de faire d'Haiti ce dont révèle sa mission " instigatrice de nouvelles idées" dont la liberté et la promotion des droits humains.

Les difficultés financières auxquelles les parents font face ne les permettent pas de survenir au besoin de leurs enfants, ainsi ils sont largués à trainer à travers les rues. Rien qu'à Port au Prince on compte plus de 2500 jeunes abandonnés, certains sont recrutés par des groupes de gangs de gré ou de force. Une autre partie de nos jeunes ont dépassé l'âge normal de scolarisation au moment de leur première entrée à l'école, ce qui affecte leur capacité d'intégration et de concentration. Lors qu'on considère l'attention que les américains portent autour des 33 millions de 4 à 12 ans qui contrôlent un pelicule de 14,4 milliards de dollards. Sachant aussi que ces adolescents influences directement 132 milliards de dollards en dépenses familiales de toutes sortes ( de l'ordinateur aux vacances ), soit plus que le PNB de Taiwan. Selon Jean-Sebastien Stehli dans son article Titré " enfants chéris " paru en date du 21 aout 1993 dans Le Point # 1092.

Face au developpement des nouvelles technologies qui nous rapprochent du monde extérieurs via les réseaux social, nous dévoilant ainsi les modes de vie de nos camarades à l'exagone et au Pentagone, nos jeunes sont soumis à d'autres instances de socialisations qui les poussent, pour la plupart, à se lancer dans la prostitution, la drogue et toute sortes d'actions illégales pour se forcer de s'identifier à ce nouveau monde.

En effet, lors qu'on considère l'importance de la jeunesse au sein d'une société. En considérant aussi les différents problèmes que confrontent la jeunesse en Haiti tels : le manque d'encadrement, l'analphabétisme, le manque de soutient social et surtout l'influence des modes de vies étrangères. Alors on se demande, comment arriverons-nous à établir un état de droit avec un taux si élevé de la délinquance juvénile?

Comment remembrer nos institutions, alors que nous perdons de jour en jour nos potentialités humaines?
Comment arriverons-nous à consolider une société forte quand on sait que cela doit passer par l'institution de base qu'est la famille. Or, en Haiti, on assiste à une croissance exponentielle de famille mono parentale qui, pour la quête d'une vie meilleure, le père et/ou la mère est obligé de prendre des boats people sous des conditions d'emmigrations qui ne garantissent pas leur survie.

Ainsi s'exprime la complexité du travail qui attend cette jeunesse déjà sans orientation ni exemples d'actions concrètes susceptibles d'influencer la mise en place des bases d'une société moderne. La jeunesse haïtienne, le dur devoir d'exister.

Écrire par Tilias I. Emmanuel

VI@P ( Les Valeurs Intellectuelles, l'@rt de Penser).

Revenir en haut Aller en bas
dilibon
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2205
Localisation : Haiti
Opinion politique : Entrepreneur
Loisirs : Plages
Date d'inscription : 17/05/2009

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Contributeur

une opinion Empty
MessageSujet: Re: une opinion   une opinion EmptyMer 10 Aoû 2011 - 11:59

FROM: GERA BOUGUI
TO: GERA BOUGUI
forumculturel@googlegroups.com
j_estime@yahoo.com

Tuesday, August 9, 2011 2:22 PM

Message body

Subject: Appel urgent a Monsieur Martelly
Date: Mon, 8 Aug 2011 11:45:51 -0400

Mr Martelly
Armez vous de Jean Bertrand Aristide et de Jean Claude Duvalier. Leur integration a votre pouvoir est essentiel. Le pays, le peuple, et les forces naturelles etaient en paix et ont decide de vous mettre au pouvoir contre la volonte des Etats Unis, du Canada et de la France, mais vos decisions sont en train de les remettre en ebulition. Le seul gagnant de ce tableau non desire sera Bill Clinton et les commercants etrangers qui sont enntrain de s'approprier de notre chere patrie a travers vous..

Ambrase diferans nou pou etranje suspann exploite diferans nou.

•Je jure devant Dieu et devant la nation. d'en être le gardien intraitable et farouche. Qu'il flotte désormais dans l'azur pour rappeler à tous les Haitiens les prouesses de nos sublimes martyrs. de la Crête à Pierrot, de la Butte Charrier et de Vertières qui se sont immortalisés, sous les boulets et la mitraille, pour nous créer une patrie, ou le nègre haitien, se sent réellement souverain et libre.
Francois Duvalier

•Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm ansanm nou se Lavalas
Jean Bertrand Aristide
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




une opinion Empty
MessageSujet: Re: une opinion   une opinion Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
une opinion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: