Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -65%
CYBEX Silver Siège Auto Solution X-Fix (3 ...
Voir le deal
72.88 €

 

 Jean-Claude Bajeux, un hommage bien mérité

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Maximo
Super Star
Super Star
Maximo

Masculin
Nombre de messages : 3182
Localisation : Haiti
Loisirs : football - Gagè
Date d'inscription : 01/08/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Jean-Claude Bajeux, un hommage bien mérité  Empty
MessageSujet: Jean-Claude Bajeux, un hommage bien mérité    Jean-Claude Bajeux, un hommage bien mérité  EmptySam 13 Aoû 2011 - 7:11

Jean-Claude Bajeux, un hommage bien mérité

Jean-Claude Bajeux, un hommage bien mérité  Jeanclaude_bajeux_un


Nous sommes le vendredi 5 aout 2011. Un géant de la lutte pour la défense des droits humains s’est éteint à l’âge de 79 ans en sa résidence à Péguy-Ville. Il était souffrant depuis plusieurs mois. Jean Claude Bajeux qui a été un fervent défenseur des droits humains, a lutté toute sa vie contre l’arbitraire. Professeur de lettres, Jean Claude Bajeux était aussi membre fondateur du mouvement national congrès démocratique (KONAKOM). En 1964, Jean Claude Bajeux a été obligé de quitter le pays sous le régime dictatorial de François Duvalier pour ses prises de position. Il avait surtout protesté contre l’expulsion de l’ordre des jésuites d’Haïti. Jean-Claude Bajeux était alors un jeune prêtre de la Congrégation des pères spiritains lorsque sa mère a été arrêtée puis tuée par le régime des Duvalier. En plus d’être un homme politique pour avoir été membre du Konakom, Jean Claude Bajeux avait plusieurs chapeaux. Il était écrivain, poète, critique littéraire, fondateur du Centre Œcuménique des Droits Humains (CEDH), ex-Ministre de la Culture sous le premier ministre Robert Malval durant le coup d’Etat militaire qui a évincé du pouvoir le président Jean Bertrand Aristide en 1993.

Il est ensuite revenu au pays après le départ du régime des Duvalier en 1986. Dès lors il faisait le pont entre le statut de défenseur de droits humains et celui d’homme politique. Sa voix était souvent entendue lors des différents coups d’Etat où la démocratie semblait être menacée. On se souvient encore de ses interventions en faveur du respect de la constitution de 1987. Vu son rapprochement avec le gouvernement d’Aristide et vu que son parti Konakom était de la famille du pouvoir, il a du partir avec sa famille une deuxième fois pour l’exil après le coup d’Etat militaire en 1991 sous la menace des paramilitaires du Front pour l’avancement et le progrès d’Haïti (FRAPH). La famille Bajeux est rentrée en Haïti après le retour au pouvoir de Jean Bertrand Aristide en octobre 1994. Ancien ministre de la Culture après ce deuxième retour en Haïti, Docteur en littérature romane, Jean-Claude Bajeux est l’auteur de plusieurs ouvrages dont « Mosochwazi pawòl ki ekri an kreyòl ayisyen » (Anthologie de la littérature créole haïtienne) publiée en 1999, Antilia Retrouvée (1983). Jean-Claude Bajeux a aussi traduit de l’Anglais des ouvrages de Bernard Diederich, dont « Le Prix du Sang : la résistance du peuple haïtien à la tyrannie ».

Suite à la crise politique née des élections législatives de mai 2000 où l’opposition haïtienne avait dénoncé les fraudes ayant émaillé ces joutes, le militant des droits de l’homme avait pris ses distances avec le gouvernement ayant à sa tête René Préval. Ses prises de positions lui font passer pour un membre de l’opposition. Deux ans plus tard, soit en 2002, on le retrouve aux cotés de personnalités et de membres d’organisations de la société et patronales civile regroupé au sein du groupe des 184 faisant la promotion du document du nouveau contrat social. Représentant du secteur des droits humains au niveau du groupe des 184, Jean Claude Bajeux n’avait pas manqué la moindre occasion pour fustiger les agissements des sbires du régime lavalas contre leurs opposants à chaque manifestation publique. Ces actes arbitraires sont posés parfois sous les regards impuissants et souvent complices des agents de l’ordre ne cessent de critiquer le directeur exécutif du Centre Œcuménique des Droits Humains. Et pour montrer son refus de vivre cette situation on l’a retrouvé dans des manifestations contre le pouvoir en place notamment pendant la période du GNB en 2003 et au début de 2004 aux cotés des étudiants de l’Université d’Etat d’Haïti et des membres de la société civile, des artistes, intellectuels.

Jean Claude Bajeux a fait aussi un véritable plaidoyer en faveur de la justice. Partisan d’une vision globale et intégrante de la justice, il a fait savoir que pour exercer cette justice, au niveau où elle veut être servie, il faut regarder, en même temps, au-delà de ce monde, le spectre lumineux d’une justice qui devient, est devenue, se doit de devenir, le moteur d’une société civilisée, la conscience d’une société humaine, et le centre d’un immense réseau de services publics. C’est de cette réalité que nous parlons, quand nous parlons d’une vision intégrale de la justice avait-il indiqué dans son allocution de circonstance lors du 11e Forum citoyen pour la réforme de la justice, le 5 septembre 2009. Convaincu que l’Etat de droit et la construction démocratique nécessitent prioritairement la réforme de la justice, Jean-Claude Bajeux a mis toutes ses énergies à la relance du Forum citoyen.

Et pour marquer le départ de ce monde du géant des droits humains en Haïti, une cérémonie d’adieu a lieu en sa mémoire le mercredi 10 aout dernier à l’Entreprise funéraire l’Ange Bleu à Turgeau. Des parents amis et proches qui ont côtoyé Jean Claude Bajeux de son vivant, ont rendu un dernier hommage bien mérité à celui qui a consacré toute sa vie dans un combat contre l’arbitraire. On se rappelle même dans ses ouvrages que Jean Claude Bajeux avait toujours mis Haïti en évidence et l’on retrouve dans ses textes des termes relatifs à la justice.
Jean François Alexis

Revenir en haut Aller en bas
Nickie
Star plus
Star plus
Nickie

Féminin
Nombre de messages : 1132
Localisation : Montréal, Canada
Loisirs : La lecture, la musique tendre, le net, le cinema, la plage, les voyages
Date d'inscription : 21/12/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: La rose

Jean-Claude Bajeux, un hommage bien mérité  Empty
MessageSujet: Re: Jean-Claude Bajeux, un hommage bien mérité    Jean-Claude Bajeux, un hommage bien mérité  EmptySam 13 Aoû 2011 - 11:08

Tu as fait ta part du mieux que tu pouvais pour changer les choses; encore une fois, que ton pauvre âme endolorie repose en paix Jean-Claude
Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Claude Bajeux, un hommage bien mérité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: