Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile – 5 couleurs dispo
72 € 120 €
Voir le deal
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile – 5 couleurs dispo
72 € 120 €
Voir le deal

 

 Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre Empty
MessageSujet: Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre   Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre EmptyJeu 1 Sep 2011 - 0:55

http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/agnes-gruda/201108/30/01-4430253-le-sexe-pour-survivre.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B2_chroniques_553_section_POS2



Agnès Gruda

Il y a Mona, qui a dû accoucher par terre, dans une tente, sans l'ombre d'une aide médicale. Il y a aussi Anita, qui n'a pas assez d'argent pour payer un taxi jusqu'à l'hôpital. Et cette autre femme qui a été refoulée par une maternité, faute d'argent pour payer sa césarienne.

Et puis, il y a Valmie, qui résume en trois phrases d'une cruelle lucidité le sort de trop nombreuses femmes haïtiennes, 17 mois après le tremblement de terre qui a dévasté leur pays. «Les filles qui n'ont pas de parents tombent facilement enceintes. Elles n'ont pas de ressources et elles doivent avoir des relations avec des hommes pour survivre. Les condoms, ça se trouve, mais les hommes ne veulent pas s'en servir.»

Valmie vit à Maïs Gaté, un de ces camps de la capitale où les rescapés du sinistre s'entassent par milliers. Réduites à la plus grande pauvreté, des milliers d'Haïtiennes s'y vendent parfois pour seulement 60 cents. Même quand ils veillent sur elles pendant quelques semaines, leurs amants de passage risquent fort de déguerpir dès qu'ils apprennent qu'elles attendent un bébé.

Mona, Anita, Valmie et des milliers d'autres femmes sont les grandes oubliées du séisme du 12 janvier 2010, constate Human Rights Watch dans un rapport rendu public hier. On y apprend qu'après le tremblement de terre, Haïti a connu un véritable baby-boom. Son taux de fertilité, en zone urbaine, est passé de 4 à 12%. Autrement dit, plus d'une femme en âge de procréer sur dix est enceinte!

Il n'est pas rare qu'une société fasse des bébés à la tonne après un grand traumatisme. C'est ce qui est arrivé en Occident après la Seconde Guerre mondiale: les jeunes couples ont tourné le dos à l'horreur et ont fabriqué des millions de baby-boomers.

Mais en Haïti, ce phénomène n'a rien de réjouissant. Les deux tiers de ces grossesses ne sont pas désirées. Et les Haïtiennes qui se retrouvent avec une bouche de plus à nourrir ne tournent le dos à rien. Elles sont simplement otages de leur misère.

Et maintenant, la question à cinq milliards: comment est-ce possible qu'avec toute l'aide qui s'est déversée sur Haïti depuis le fatidique 12 janvier, tant de femmes y soient toujours réduites à essayer d'avorter avec des médicaments contre les ulcères d'estomac, ou à accoucher dans la poussière d'un bébé conçu contre leur volonté, qu'elles n'ont pas les moyens de nourrir?

N'attendez pas de réponse unique à cette question. Il y a les ONG qui tirent chacune de leur bord, sans se coordonner. La reconstruction qui ne démarre pas assez vite. La difficulté de rejoindre ces femmes au milieu d'un camp de fortune, pour leur faire connaître les services auxquels elles ont droit.

Mais il y a aussi le blocage politique qui paralyse le pays depuis le printemps. Petit rappel: en mars dernier, les Haïtiens ont élu le chanteur populaire Michel Martelly à la présidence de leur pays. Depuis, celui-ci n'a pas encore réussi à faire nommer un premier ministre! À chaque initiative, son choix est bloqué par le Parlement - où la vaste majorité des députés appartiennent au camp politique adverse.

«Martelly croyait que son mandat tout neuf allait lui ouvrir des portes, mais les députés ont eux aussi été élus par la population», dit le rédacteur en chef du Nouvelliste de Port-au-Prince, Frantz Duval. Qui résume la situation ainsi: «Martelly s'attendait à un cadeau, mais le cadeau n'est pas venu. Maintenant, il doit se faire des alliés, sinon il ne pourra pas gouverner.»

Autrement dit, le gouvernement haïtien était paralysé après le séisme, puis il est entré en période électorale au cours de laquelle tout a été mis en suspens. Et depuis, il n'y a pas de gouvernement du tout...

Cette impasse semblait en voie de résolution, hier. Ce n'est pas trop tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre Empty
MessageSujet: Re: Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre   Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre EmptyJeu 1 Sep 2011 - 0:59

C'est irresponsable et de ces jeunes femmes, et de ces hommes et surtout de l'état haïtien de laisser la progression de ce « baby-boom ». Si avec 9-10 millions d'haïtiens la nourriture se fait rare et la pauvreté fait rage alors n'imaginons pas le futur. C'est un cercle vicieux et favorise la venue au monde de futurs restakveks
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre Empty
MessageSujet: Re: Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre   Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre EmptyJeu 1 Sep 2011 - 5:29

Ti neg

se fasil pou di se iresponsab e de gason e de fanm yo e de leta. Men fè pa fanm yo.fok ou ta nan plas yo pou ta konprann.Se pa yon moun ki rayi fanm tankou martelly ki pral soulaje misè fanm sa yo.Poutan genyen fanm ki renmen martelly e ki te vote pou li pase yo te vote pou Myrlande Manigat..paradoxe saa mwen pa ka konprann li vre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre Empty
MessageSujet: Re: Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre   Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Haïti-prostituition: Le sexe pour survivre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: