Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -41%
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à ...
Voir le deal
9.99 €

 

 Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN !

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5234
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! Empty
MessageSujet: Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN !   Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! EmptySam 24 Sep 2011 - 23:46

BIEN SOUVENT ON VA TRES ET MEME TROP LOIN POUR COMPRENDRE UNE REALITE .. lES CHANCES DE gARRY SONT TRES MINCES AUX sENAT ET ON DIRAIT ..lES CHOSES VONT SE JOUER CONSCIEMMENT OU INCONSCIEMENT EN FAVEUR DE L ARROGANCE DE mARTELLY !jE ME DEMANDE SI IL N Y A PAS DE NEGOCIATIONS SOUTERAINES..lE DONNANT DONNANT VA OU NE VA PAS SE CONCRETISER ! si la C I ne menace pas , ne rejoue pas la carte de visa , de residence et de citoyennete Dr Garry Conille ne passera pas au senat ....

Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors »Par Leslie Péan

L’exclusion des Haïtiens de l’extérieur de la direction des affaires nationales est la question de fond derrière le débat sur l’éligibilité de Garry Conille à la primature. Depuis l’indépendance, il faut exclure l’Autre pour se sentir exister. Nous avons exclus les Blancs, les Français, les femmes, les Noirs, les Mulâtres, les Syro-Libanais les duvaliéristes (pour dix ans) et aujourd’hui la diaspora, etc. Sans parler des masses rurales et urbaines que Gérard Barthélemy a regroupé sous le vocable de « pays en dehors ». Depuis 1986, tous les gouvernements sont unis dans l’idée d’exclure les Haïtiens de l’extérieur de la direction de la politique nationale. Pourtant ces mêmes gouvernements violent la constitution en faisant appel aux forces armées extérieures (plus de dix mille soldats) pour se protéger contre l’opposition et garantir une pseudo sécurité face à l’insécurité découlant de leurs inconséquences. La communauté internationale installe des forces de maintien de la paix sous le prétexte de nous empêcher de nous entretuer jusqu’au dernier. Comme Etzer Vilaire l’avait montré en 1901 dans son fameux poème « Les dix hommes noirs ». N’en déplaise aux médiocres qui sont frustrés par le savoir et croient que la politique doit être le domaine exclusif de la sottise !

Tout en s’organisant pour bloquer les Haïtiens de la diaspora, les gouvernements haïtiens ont donc décidé de donner à des étrangers des positions dominantes dans la gestion des affaires nationales. On l’a vu avec le Trinidadien Colin Granderson, le Chilien Juan Gabriel Valdes, le Guatémaltèque Edmond Mulet ou encore l’ex-président américain Bill Clinton, quand ce n’est pas tout simplement un ambassadeur de service. « Quand, au sommet de l’État, on joue du violon, comment ne pas s’attendre que ceux qui sont en bas se mettent à danser ? » écrivait Karl Marx [5]. En effet, cette situation anachronique, pathétique, au sommet au palais national s’accompagne de la danse macabre du peuple à la base. Autour de dix mille organisations non gouvernementales (ONG) qui assurent à la population certains services de base dans les domaines de la santé, de l’assainissement, de l’eau potable, de l’éducation, du développement communautaire et rural. Ces ONGs n’ont de compte à rendre à personne et l’opacité totale existe quand à leurs coûts de fonctionnement et celui des services qu’elles fournissent aux populations nécessiteuses.

Un vrai travail de Sisyphe

L’exercice du pouvoir dans la société haïtienne depuis plus de deux siècles montre bien que la justice est le cadet des soucis de la classe politique. Tout le contraire de ce qu’enseigne Platon dans le Livre I « Pouvoir et justice » de La République. La gente politique descend dans l’arène pour se servir d’abord avec sa famille et son clan au détriment de la collectivité. Thrasymaque triomphe contre Socrate. On prend le pouvoir pour en tirer profit, un point c’est tout. La norme constituée est celle de la gouvernementalité du berger se préoccupant peu ou pas de ses moutons. La question fondamentale aujourd’hui est bien de savoir comment réinstaurer les principes de base pour que ceux et celles qui font de la politique défendent des idéaux nobles. Un vrai travail de Sisyphe. Dans un monde où l’argent est roi et où il ne semble y avoir aucun autre idéal que d’en amasser le plus possible par tous les moyens. Toutefois, la réalité de notre temps ne se circonscrit pas uniquement au triomphe de l’injustice. On assiste aussi à la montée des revendications populaires pour un monde meilleur comme le printemps arabe n’a pas encore fini de le prouver. En effet, le peuple peut descendre dans la rue les mains nues et renverser les régimes d’oppression, d’asservissement et d’exploitation qui le maintiennent dans la misère et la crasse. Car le peuple a des droits inaliénables à la vie, à la paix et au rêve de vivre comme des êtres humains. Et pour que ce rêve devienne réalité en Haïti, le pays a besoin de tous ses enfants sans exclusion. Pour une vision nouvelle et stimulante, loin du brouillard qui cache l’horizon. Dans la conjoncture actuelle, il faut mettre en œuvre un mouvement dynamique intégrant tous les Haïtiens. Du « n’importe qui » venant du « pays en dehors » au savant.

(à suivre)


Dernière édition par kakakok le Sam 24 Sep 2011 - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5234
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! Empty
MessageSujet: Re: Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN !   Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! EmptySam 24 Sep 2011 - 23:48

Par Leslie Péan

Soumis à AlterPresse le 23 septembre 2011

Les questions relatives à la constitutionalité de la candidature à la Primature du Dr Garry Conille sont tout à fait normales. Dans tout pays qui se place dans le cadre de la recherche de l’idéal démocratique, les citoyens sont tout à fait habilités à s’interroger sur les actions entreprises par le président de la République et à se demander si celles-ci sont conformes avec la constitution en vigueur. Selon le sénateur Jean William Jeanty, le Dr Conille est un symbole de « la mise sous tutelle du pays à travers l’hégémonie de l’ONU et de la Commission intérimaire pour la reconstruction (CIRH), instance que co-préside l’ancien président américain et ex-patron du candidat à la Primature [1]. » Position de fond qui s’accompagne d’un autre élément consistant à dire qu’en vertu de l’article 157 de la Constitution, le Dr Conille ne peut pas être premier ministre, car il ne réside pas en Haïti depuis cinq ans. Un argument partagé par le sénateur Riché Andriss, de l’OPL et d’autres sénateurs, mais qui a été réfuté à l’enquête menée par la Chambre des Députés.

La querelle tout à fait partisane déclenchée sur ce point s’est révélée fausse, et la candidature du Dr. Garry Conille a été votée à l’unanimité par la Chambre des Députés. Une unanimité qui dégage malheureusement un parfum de pensée unique, surtout dans une culture de chen manje chen. L’enquête des députés a souligné que tout fonctionnaire des Nations-Unies est considéré comme résident du pays de sa nationalité, à moins qu’il n’ait déclaré officiellement avoir changé de résidence. Ce principe visant à faciliter le fonctionnement de l’Organisation des Nations Unies a été entériné par tous les pays-membres, y compris Haïti, devenant ainsi source de droit national de chacun d’eux. Ainsi, le procès intenté au Dr. Conille pour raison de résidence n’a pas sa raison d’être. Toutefois, cela ne signifie pas que des parlementaires haïtiens n’aient pas le droit de contester le choix du Dr. Conille qui a été fait par le président haïtien.
Revenir en haut Aller en bas
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5234
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! Empty
MessageSujet: Re: Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN !   Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! EmptyDim 25 Sep 2011 - 0:17

Les combinards unis dans l’exclusion Par Leslie Péan

Les observations des sénateurs William Jeanty et Riché Andriss concernant la Constitutionalité de la candidature à la primature de Garry Conille ne sont pas sans fondement. Nous estimons, sans les partager, qu’elles peuvent contribuer à faire prendre conscience de la caducité de certaines lois et de la nécessité de les changer immédiatement dans le cadre de l’état d’exception dans lequel vit Haïti depuis 1994. Les observations de ces sénateurs aident à éclairer notre lanterne en soulignant l’absurdité générale dans laquelle nous vivons. Elles expriment le refus de ces sénateurs d’accepter la dissolution progressive, le délitement, de la psyché haïtienne sous la pression de l’occupation étrangère commencée en 1994. Saine réaction à la pression conjuguée de la peur de perdre un visa américain et de la mauvaise conscience d’échanger son pays contre une parcelle de pouvoir. Cette réaction du courant anti-Conille renvoie au célèbre débat rapporté par Platon dans lequel Socrate défend le rôle de la loi dans la protection du faible, tandis que Thrasymaque, le sophiste, soutient que le faible n’a aucun droit dans ses rapports avec le fort [3]. Un vieux débat qui attend encore une résolution dans le sens de l’équité, de la justice et de l’éthique.
Revenir en haut Aller en bas
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5234
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! Empty
MessageSujet: Re: Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN !   Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! EmptyDim 25 Sep 2011 - 0:40

mALGRE toute la faiblesse de ce constat Haiti n ira nul part sans la participartion totale de la diaspora....


Revenir en haut Aller en bas
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5234
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! Empty
MessageSujet: Re: Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN !   Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! EmptyDim 25 Sep 2011 - 0:44



Revenir en haut Aller en bas
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5234
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! Empty
MessageSujet: Re: Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN !   Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! EmptyDim 25 Sep 2011 - 0:53

OU ETAIENT ILS JOEL ET MALIS LE 29 NOV ??? KI SA LI MOUCHE SA A JOEL DWA POU L DI MWEN PATE JANM LAVALASYEN ????? SA SE YON GWO PAJ NAN MOUVANS LAVALAS LA !

vOICI EXACTEMENT CE QUE JE DEMANDE :" trouvez une toute petite place pour tous les a sa saint en liberte ET UN JUGE POUR TOUS LES INO SANG AUX MAINS SALES " DU 29 noV , de fRESINO , DE fORT dIMANCHE 26 AVRIL, DE CARREFOUR FEUILLE , DE BEL AIR , DE CITE SOLEIL , DES OPERATION BAGDAD ,DU 5 DECEMBRE A L UNIVERSITE D ETAT....

NOS A SA SAINT EN LIBERTE NE PEUVENT PAS CONTINUER A VIVRE N IMPORTE OU A TABARRE , MARMELADE , PALAIS NATIONAL ,PALAIS LEGISLATIF OU EN DIASPORA .... SE POUSA JOEL TROUVE M ENBESIL , POUTET SA MWEN MERITE LANMO....


Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! Empty
MessageSujet: Re: Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN !   Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! EmptyDim 25 Sep 2011 - 15:05

J'apprecie toujours les analyses de Leslie Pean meme si parfois il se condamne.Maintenant qui a raison ?Leslie Pean ou Myrlande manigat?D'autres juristes haitiens se sont prononcés dans cette affaire et leurs opinions different de celle de Leslie Pean.

oui il faut abolir la Constitution de 1987.Il y a trop d'ambiguités dans cette loi mère.
Revenir en haut Aller en bas
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5234
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! Empty
MessageSujet: Re: Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN !   Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! EmptyLun 26 Sep 2011 - 16:08

Le gros roseau a écrit:
J'apprecie toujours les analyses de Leslie Pean meme si parfois il se condamne.Maintenant qui a raison ?Leslie Pean ou Myrlande manigat?D'autres juristes haitiens se sont prononcés dans cette affaire et leurs opinions different de celle de Leslie Pean.

oui il faut abolir la Constitution de 1987.Il y a trop d'ambiguités dans cette loi mère.

rOSEAU AVANT DE CHANGER LA CONSTITUTION IL FAUT CHANGER NOTRE MENTALITE .....nOUS AVONS DE TRES BONS ET BEAU LOIS NOUS NE LES RESPECTONS PAS ...PRENONS EN EXAMPLE DENYEMAN PREVAL TA SIMILAK MANYEN KONSTITISYON AN MEN NAN DENYE JOU A YO PETE KOKEN , MAGOUY JOUK KONYA YO PA KAY WE KOPY OFISYEL LA .......MWEN PA JANM TANDE NOU PLENYEN SOU SA !
SANBLE PASKE NOU PA TE LA SANBLE
SE PA VRE !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! Empty
MessageSujet: Re: Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN !   Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la diaspora est aussi le « pays en dehors » L HAITI DE DEMAIN !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: