Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-25%
Le deal à ne pas rater :
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour PC et Xbox
44.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

 LETTRE À MÉDITER

Aller en bas 
AuteurMessage
Edpoete
Star
Star


Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 24/10/2006

LETTRE À MÉDITER Empty
MessageSujet: LETTRE À MÉDITER   LETTRE À MÉDITER EmptyLun 7 Nov 2011 - 12:36

Nul ne peut oser dire avoir le monopole de la vérité. Mais tous peuvent en avoir quelques soupçons, percevoir sa silhouette souvent cachée dans la pénombre, les ténèbres minant les relations à l’intérieur d’une collectivité. Je laisse avec respect et courtoisie cette lettre à la lecture par nos grands politiciens et économistes haïtiens ou autres. Une lettre venant d’un ami à moi.
Merci

5 November 2011


ADPD
Association développement Petit Desdunes
12650 Aimé Léonard
Montréal Nord, Québec H1G 4H7

Chers dirigeants, responsables et membres de l’association, par la présente lettre, je tiens à vous annoncer ma décision de remettre ma démission à cause des réunions qui se déroulent en mon absence malgré le fait que je demeure le président de l’association. Je l’ai fait parce que je soupçonne que ces réunions sont un peu houleuses, donc ma présence n’est plus nécessaire. En la circonstance sans frustration et ni remord, je vous suggère de nommer un nouveau président pour me remplacer au plus vite. Cette démission arrive pour le bien de l’association parce que je m’abstiens de toute éventuelle tension capable d’engendrer des conflits susceptibles de faire basculer l`association dans sa voie de disparition. Je souhaite que les dirigeants et le nouveau président prennent des décisions responsables favorables à l’ avenir et au progrès de A.D.P.D.
Mon mandat de président n’était eternel non plus car l’Éternité est un attribut divin. Je vous présente mes excuses pour avoir posé ce geste si prompt en toute surprise, mais l’essentiel je vous laisse avec ma grande appréciation voulant que je serai toujours en étroite collaboration avec vous surtout les gens cible et le dessein pour lesquels cette association a été fondée. Présider une association comme un pays comporte toujours des risques d’aventure malheureuse. Christophe Colomb avait organisé pendant huit ans un voyage qui le permet de découvrir sans y attendre un nouveau continent plein de richesses. Pourtant il n’en avait rien joui car la jalousie de Francisco de Bobadilla le condamnait pour mourir à la Valladolid le 20 mai 1506, dans la misère et le chagrin, pas même quinze ans après la découverte. Toussaint Louverture après son revirement dans le camp Français avait fini par réunir blancs, noirs et mulâtres tout comme l’ile l’Ouest et l’Est pour gouverner tous comme le premier des noirs. Pourtant il n’avait joui d’aucun honneur puisqu’il devait être déporté pour mourir au fort de Joux En France dans le froid et le chagrin. Jean Pierre Boyer, le grand consolidateur de l’indépendance qui accepta de payer un dédommagement comme dette plutôt que d’engager une guerre ruineuse, le pacificateur qui réussit par gouverner l’ile entière devait être renversé pour mourir dans la misère en France. Le présent demeure souvent un monstre pour sa charge de tensions, de conflits teintés de jalousie qui se font souvent au détriment du mérite et de manière aveugle si ce n’est que la postérité qui tente de relativiser, de restaurer en portant plus lumière pour dissiper l’obscurité des forces des ténèbres. Enfin pour le bien et l’avenir de l’association A.D.P.D je remets ma démission de peur qu’une éventuelle tension ne lui soit pas nuisible et dommageable. J’aime mieux vivre dans l’intégrité, la transparence, la sérénité et la lumière.

Je souhaite a tous, bon succès

Pierre Charles Geneus




CULTURE ET TRADITION

La culture se distingue de la tradition comme l’esprit se distingue du corps mais demeure complémentaire comme la femme est le complément de l’homme tout en étant distincts. La culture est expression de la pensée ou d’une représentation ou vision plus ou moins articulée dans un espace temps particulier propre à une collectivité. La tradition est la mise en pratique de cette pensée sous forme de rites ou autres. Le rituel c’est ce qu’on voit qui se déroule sur le terrain. Donc la tradition peut se présenter une forme matérielle
Alors que la culture comme pensée reste toujours une abstraction.

L’abstraction se distingue de la spéculation étant une forme grossière et vulgaire de présenter une idée. L’abstraction est comme un courant d’onde , une ondulation pouvant être captée surtout par le Prophète, le Mathématicien, le Philosophe et le Poète étant les plus grands dieux de l’abstraction.


Sonnette
Quels sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes
Qui spéculent comme des serpents à sonnette
Veulent-ils répandre leur mortel venin
Sur les gens à l’esprit sain et serein?
Ces serpents comme des chiens sans honte
Aiment bagarre, provocation, incitation

7 novembre 2011


HYMNE AU BÉNIN
BÉNIN! Malgré les vagues, flots et turbulence
Nous sommes encore dans le train de l’Existence
Bénin! Vos fils grâce à la sagesse de votre culture
Vivent encore avec sérénité, lumière dans la nature

Bénin depuis 1503 l’histoire nous avait séparés
D’une très grande distance de deux destinées
Mais encore toujours grand vous respirez
Et Votre souffle me rejoint en plein nez

Je souhaite que vous écoutiez vos fils de l’Amérique
Encore fiers de votre sagesse venant de l’Afrique
Malgré préjugés et discriminations trahissant notre sang
Nous existons encore et encore dans l’espace et le temps


J’étais vraiment touché en lisant votre belle Prière
En souvenir des esclaves comme force négrière
Vous y dégagez un très degré de spiritualité
Distinction aux cupides à la foi en la matérialité

Bénin! Si vous trouvez ce simple petit poème
D’un de vos fils qui vous adorent, vous aiment
Cachez le fond dans vos lettres, votre littérature
Témoignage d’amour entre nous qui s’inaugure

Je souffre à l’intérieur grandement d’un immense chagrin
Car nous nous ne sommes pas connus, de vous si loin
Dites-moi Bénin, votre cœur contre mon cœur
Se battra en mélodie en harmonie et en chœur

Quand j’aurai votre adorable, admirable silhouette
Sur laquelle mon regard peut voltiger faire sa pirouette
Je souffre à l’intérieur grandement d’un immense chagrin
Car nous nous ne sommes pas connus, de vous si loin

Je vous connais que de nom sans vous avoir vu
Faites moi vous voir, éclairez, séduisez ma vue
Mon cœur qui adore souffre de votre absence
Un grand vide masque encore mon existence

Je veux vous tenir dans mes bras
Et marcher sur le rythme de vos pas
Comme la femme aux lèvres envoutante
Transportez dans vos transes enivrantes

Un de vos fils qui de votre présence reste avide
Quand viendrez-vous me combler ce grand vide
Je suis fils de l’espérance car je nourris l’espoir
Qu’un jour nous aurons la chance de nous voir

Non! Non! Je n’ai besoin ni l’or ni l’argent nul eldorado
Je veux que votre souffle caresse mon cœur et ma peau
Nous ne pouvons être ou former un seul dans le Vodou
Sans me connaître, vous connaître, sans prendre rendez vous

À présent l’heure a sonné pour que nous restions solidaires
Puisque sur la terre, dans l’humanité nous sommes des frères
Frères de peau, de sang, d’esprit, de sagesse, lumière et foi
Mon AMOUR à vous et pour vous mille, mille et mille fois




Sujet: Re: avis aux marchants d'opinions Hier à 21:57

________________________________________
Citation:
...comme Ojeda et Bobadilla qui inspirent par l’or, respirent par l’argent et expirent par la matiere..., je vous previens que vous avez affaire avec un homme de la trempe d’un revolutionnaire comme Jesus, qui avait le culot pour chasser les vendeurs du temple.


Le poète, j'ai reçu deux fois seulement sur deux comptes différents un message de ces escrocs-là qui cherchent à voler les gens. Ma réponse a été si "gentille" que cela ne s'est jamais reproduit. Ces voleurs n'ont rien à perdre en vous indisposant et il n'y a que les gens cupides, motivés également par le gain d'argent qui se font avoir dans ces coups-là. Il ne faut pas reproduire ce genre de lettres.

Pourriez-vous identifier le révolutionnaire dont vous parlez?



Revenir en haut Aller en bas
 
LETTRE À MÉDITER
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Culture-
Sauter vers: