Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-33%
Le deal à ne pas rater :
Philips EP2220/10 Machine Espresso automatique avec mousseur à lait
269.99 € 399.99 €
Voir le deal

 

 Paranoïa et superstition

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Kiloutou
Star
Star
Kiloutou

Masculin
Nombre de messages : 367
Localisation : Aquin
Loisirs : travaille
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le discret

Paranoïa et superstition Empty
MessageSujet: Paranoïa et superstition   Paranoïa et superstition EmptyLun 5 Déc - 4:24


Paranoïa et superstition




Haïti: Il y a seulement deux jours que Marie a commencé un petit commerce de saucisses boucanées. Sa mère, pour cela, a dû emprunter à un de ces taux faramineux qui font la fortune des usuriers dans ce pays: un taux d'intérêt de plus de 40%. Le matin suivant, elle se réveille avec une forte fièvre. Elle peut à peine bouger. Le réflexe normal serait que ses proches l'emmènent voir un médecin. Mais immédiatement dans son entourage, on donne une explication à son mal: la jalousie du voisinage ! Elle est en proie à une ekspedisyon ! On s'empresse de la transporter chez le bòkò le plus proche.
C'est incroyable comment, presque à tous les niveaux de la société, cette question de jalousie et de réaction maléfique sous forme « «d'expédition » revient avec une insistance particulière. Toute l'activité humaine semble tenir compte de ce facteur. La jalousie des autres devant la moindre avancée d'un proche quel que soit le domaine dans lequel il se trouve ! Une petite commerçante qui s'aviserait d'améliorer la présentation de son commerce peut être, de l'avis général, attaquée de manière occulte par ses concurrentes. On pense forcément au concept d'égalité dévoyée développé par le sociologue Gérard Barthelmy. D'après ce concept, dans une communauté chez nous, tous les individus seraient tenus à une sorte de code qui empêche quiconque de développer de manière positive des qualités, des comportements qui le différencieraient des autres. Tout le monde doit rester dans le panier de crabes. On s'en sort ensemble, sinon on périt tous dans le même panier.
Comme je l'ai déjà souligné une fois, les seules réussites autorisées sont celles qui permettent à n'importe quel moment de les traiter de malhonnêtes. Donc, n'importe qui de la communauté, par ces mêmes moyens, peut y arriver. Quelqu'un dans ce registre qui affiche des signes ostentatoires de richesse est bien vu. À n'importe quel moment, on peut lui lancer: « Kote l te chèf lan li vòlò kòb lan ». La loterie aussi est acceptée. Sur le dos du diable, on met également beaucoup de choses. Quelqu'un en Haïti qui aurait travaillé honnêtement pour devenir riche a tout intérêt à faire comprendre à son entourage que sa richesse vient par exemple d'un contrat avec le diable. Dire qu'on a travaillé durement pour acquérir ce qu'on possède est presque dangereux parce que, ainsi, on viole le code. Personne ne peut penser acquérir des biens en travaillant, en développant des talents, en faisant preuve d'intelligence. Il y a ici quelque chose de trop particulier auquel les autres de la communauté ne peuvent pas avoir accès. Ce n'est pas pour rien qu'on entend dire : Se pa maji se don... On se dédouane ainsi quelque part. On ne peut être brillant que par la magie, pas pour le travail. Et comme la magie, en quelque sorte, ternit l'aura, on préfère parler de don. Le don vient du ciel. Cela ne viole pas le code de l'égalité.
Comment penser le développement économique et social dans ce pays sans s'attaquer à cette misère mentale qui détruit notre tissu social plus que la misère économique elle-même ? Elle empêche une mise en commun des énergies. Elle empêche toute cohésion devant aboutir à de vraies structures basiques pouvant transformer cet État voyou que nous connaissons en quelque chose d'autre. Comment peut-on avoir des modèles dans une société, quand la moindre tentative de réussite, de différenciation positive par rapport à l'autre peut être détruite par cette folie qui virevolte dans toutes les allées de nos sociétés ? Les Eglises, qui auraient dû s'attaquer à cette mentalité à la fois superstitieuse et crasseuse, ne font que s'en servir pour asseoir leur pouvoir sur les esprits. Un véritable cul-de-sac où nous tournons en rond !



Revenir en haut Aller en bas
http://www.vizyonplusfm.com
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 03/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Paranoïa et superstition Empty
MessageSujet: Re: Paranoïa et superstition   Paranoïa et superstition EmptyLun 5 Déc - 8:27


Jan nou deja ensiste lan plizyè diskisyon.
Premye kote pou Ayiti devlope, se lan mantalite nou tout, ki anpeche avansman lan tout domèn ln sosyete an.

Analiz saa manyen pwoblèm nan direkteman.
Si nou byen reflechi e reviv eksperyans nou te viv lè nou ta p grandi lan peyi an,
nap sonje de ka kote de pawol konsa te konn ap pale.

Nou pa t bayo entèpretasyon saa, men kounyea, nou kapab wè ke se yon sendrôm ki afekte tout nasyon an.
Wade Davis te vini avèk pwoblèm saa lan liv Le Serpent et l'arc-en-ciel.
Se youn lan kod sosyete sekrè yo ( Sanpwèl, lougawou).
Gen de aksyon ke yo pini avèk sôsèlri.
Youn lan vanjans ak pinisyon yo se fè moun nan tounen yon zonbi.

Atitid sayo reflete lan tout aktivite lan pwovens sitou, men li parèt lan kapital lan ak tout vil prensipal yo.

Se konsa moun te konn wè yon seri de wanga devan kay moun ki swadizan reyisi lan yon aktivite kelkonk.

Se sak fè gen nèg ki soti lan dyaspora retounen epi ya l fè yon hounga bayo yon benye fèy, oubyen fè yo mete yon maldyôk sou yo.

Mezanmi, male lan la Grandans, se pou nou wè yon fenomèn ke nou pakapab konprann.

Lan yon kominote kote toutmoun konn toutmoun, tout ti jenn ki montre ke yo pi entelijan e pi pwogresis vin fou oubyen yo tafyatè, ap mache lan lari tou sal epi yap jebede.
Gwowozo deja pale de menm kominote sayo.

Se yon bagay ki te choke m. Mwen pa t finn konprann e ke mwen pap janm bliye paske mwen te konnen moun sayo le yo te jenn ansanm avèk mwen.
Ki fè, erèzman mwen te pati bonè.

Mwen te deja gen lapenn lè m aprann ke youn lan bon zanmi m ki te yon nèg briyan lage kô l lan yon puy epi li touye tèt li. Tout moun di se maji, paske li te renmen yon fi li pa t dwe remen. Se fanmi tifi an ki fè l al touye tèt li.

Wi, se pou nosyon ak atitid sayo konbat lan nivo sosyolojik pou libere pèp lan.


Revenir en haut Aller en bas
ainsi ne soit-il
Super Star
Super Star
ainsi ne soit-il

Masculin
Nombre de messages : 2404
Localisation : terre-neuve
Loisirs : chiquer du tabac, molester les molosses
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Jeu de rôle: l'hallucinogène

Paranoïa et superstition Empty
MessageSujet: Re: Paranoïa et superstition   Paranoïa et superstition EmptyLun 5 Déc - 14:13

Citation :
Comment peut-on avoir des modèles dans une société, quand la moindre tentative de réussite, de différenciation positive par rapport à l'autre peut être détruite par cette folie qui virevolte dans toutes les allées de nos sociétés ? Les Eglises, qui auraient dû s'attaquer à cette mentalité à la fois superstitieuse et crasseuse, ne font que s'en servir pour asseoir leur pouvoir sur les esprits. Un véritable cul-de-sac

Gen yon pawol ki di: "Qui ne dit mot consent." Sètadi ke moun sot la ou moun ki plen vis la, depi w pa pale koze yo, yo toujou kwè se paske w pataje move abitid yo.

Ayisyen pa ka pa sipèstisye si li kwè lan prese. Se pou sa, Ayiti ap toujou rete yon peyi moun fristre paske gen ki kwè lan voupvap. Si yon endividi ap konfond sityasyon peyi a ak eta pèsonel li, l'ap difisil pou l'aksepte ke tout moun se moun men tout moun pa menm.

Si m'byen konprand, se bay inyorans tchenbe yon gól si yon endividi vle rete lan chemen ki drèt lan kilti sa a, si w pa vle yo plen tèt a w ak koze.

Zafè sipèstisyon sa a, Ayisyen pa chape anba sa amwenske w se yon Martine la tourmente ki trouve depi l'te jèn ke se ridikil ke moun ap sèvi loa malgre danje ke sa reprezante. Avantaj mwen genyen sè ke Papa'm ak Manman'm pa't leve'm lan koze sa yo. Menm gran paran'm yo pa't lan bagay konsa.

Mwen toujou di ke vodou, relijyon, sosèlri, se sa ki fini ak moun an Ayiti. Se menm jan ak nèg ki lan mouvman sa yo konn ap vin teste pou wè si w kanpe sou menm beat sa yo. Se pa sèlman an Ayiti, aletranje se menm mantalite yo. Pou anpil moun, pa gen anyen de mal lan fè wanga. Lenpótan, se jis bay vag lè w wè on seri de bagay paske moun malprop toujou gen bezwen vin devwale sa yo peze devan je moun de byen.

Lan Kanada, m'te gen 18 an, lè maten bonè m'te toujou sèl pwal lekol lan yon ti chemen, apa m'te wè yon bwat ogatwa moun te jete lan chemen a. On dirè ke yo te fè eksprè paske yo gaye tout vye makakri lan tout chemen a, petèt pou moun ta pè pase. E byen, mwen-menm, mwen jis pase sou gazon parterre blan yo. Chak jou ale tounen, mwen toujou pase lan menm chemen a.

Sa k'pi rèd la, te gen 3-4 lót Ayisyen, Ayisyèn, ki te konn pase lan menm chemen a. Yo pa janm di an-yen. Se petèt 2èm fwa mwen janm rakonte eksperyans sila. Men sa pa't janm enkyete'm.

Depi yon nèg ap sèvi dyabl, loa, elatrye, w'ap lan gason e w'ap lan ti moun e pi w'ap menm lan pitit a w. Sa se bagay mwen obsève. Milyeu Ayisyen aletranje pi danjere paske yo gen tandans akroche yo a tout vye sipèstisyon, vye mès. Menm sa ki pat konn vye bagay sa yo an Ayiti, yo to tonbe lan sa aletranje.

Gen moun an Ayiti ki pa kache relijyon yo. Chak ane, chak 2 ane, yo konn ap fè sèvis marasa, loa kote tout ti moun konn al gade. Souvan se moun yo ki te byen men m'pa janm tande papa'm ak manman'm k'ap di ke yo gen move lajan. Sa ki te eveye lespri'm a onz an, se te yon dam ki voye ti bebe ki te sou bra'l an l'air lè l'te pran loa e pi se te yon zanmi'm ki te pi gran ki te atrap ti bebe a. Yon lót lè, se te jenn fanm ki ret kay moun k'ap pran loa lan kuizin aswè e pi demen yo ak gwo pansman sou tout kor yo ki boule.

Moun ki kwè lan malpropte sa yo se tan y'ap pèdi san yo pa konen malerezman. Il y a de tout dans cette immensité. Tankou y'on nèg t'ap ekplike lan radyo, tout espri sa yo pa fouti bon bagay. Se medyokrite, esklavaj d'espri.

E pi wanga ak sipèstisyon, se pa zafè moun pov ak moun nwè sa ye. M'al kay fanmi moun rich ki klè nèt an Ayiti, fre nèg la soufle lan zorèy mwen: "se lan maji yo pran frè'm la wi."

Soudevlopman pa jis yon zafè lajan. Si metr tèks la ap viv aletranje, li va konstate ke Ayisyen pi aryere ankor. Se sa yon moun konen w reprodui menm si w te vin rich. Se menm malpwop yo ki te rele bravo pou kolèg klavyeris yo ki vin prezidan e k'ap di jan misye pas bon jodi a. Yon band petador wi!

L'important, c'est de se mettre au-dessus de ces situations-là. L'important, c'est de ne pas tomber dans les pièges des suppôts de Satan. Se jis gade youn k'ap di lot move pawol, si w'al mele lan vye koze moun sa yo, se w k'a wont. Sitou lè n'ap tande moun aletranje k'ap pale.


Martine la tourmente ne croit pas un mot de ces histoires-là. Ça fait trop longtemps que nous sommes impliqués dans l'action sociale en Haïti. Pa gen madigra ki fè'n pè.
Revenir en haut Aller en bas
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 03/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Paranoïa et superstition Empty
MessageSujet: Re: Paranoïa et superstition   Paranoïa et superstition EmptyLun 5 Déc - 15:00


Planer ou rester au-dessus de ces situations ne les empêche de continuer dans leurs manifestations. On peut ne pas y croire, mais lorsque la majorité de la population y croit, le problème demeure et s'accroit.

Cette approche s'est avérée ineffective lorsque nous constatons la persévérance des situations néfastes qui nous assaillent et troublent notre destinée:

La zombification qui devrait être traitée comme un crime odieux, voire un meurtre.

Le restavekisme qui est aussi ignorée, mais qui enforce l'exclusion et empêche l'épanouissement d'une grande partie de notre population.

Le parrainage, qui obstrue les avenues de promotion et de développement à un grand nombre de concitoyens qualifiés.

Le macoutisme latent qui exclue les expressions progressistes en employant l'intimidation ou la brutalité comme réponse à des raisonnements lucides.

Je crois qu'ils faut entrer dans la mélée pour combattre ces maux qui sont tolérés ou
ignorés.

Revenir en haut Aller en bas
AnaCreole
animatrice
animatrice
AnaCreole

Féminin
Nombre de messages : 363
Localisation : USA
Loisirs : Danser, Lire, Voyager
Date d'inscription : 14/06/2008

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Paranoïa et superstition Empty
MessageSujet: Re: Paranoïa et superstition   Paranoïa et superstition EmptyDim 11 Déc - 12:40

Sasaye a écrit:

Cette approche s'est avérée ineffective lorsque nous constatons la persévérance des situations néfastes qui nous assaillent et troublent notre destinée:

La zombification qui devrait être traitée comme un crime odieux, voire un meurtre.

Le restavekisme qui est aussi ignorée, mais qui enforce l'exclusion et empêche l'épanouissement d'une grande partie de notre population.

Le parrainage, qui obstrue les avenues de promotion et de développement à un grand nombre de concitoyens qualifiés.

Le macoutisme latent qui exclue les expressions progressistes en employant l'intimidation ou la brutalité comme réponse à des raisonnements lucides.

Je crois qu'ils faut entrer dans la mélée pour combattre ces maux qui sont tolérés ou
ignorés.


Bien dit Sasaye, se sèl fason pou'n pote yon chanjman vre lan peyi. Nou pa ka rete an espektatè.
Revenir en haut Aller en bas
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 03/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Paranoïa et superstition Empty
MessageSujet: Re: Paranoïa et superstition   Paranoïa et superstition EmptyLun 12 Déc - 17:35


Mèsi Ana.

Se lan nivo saa ke Ayiti ka koumanse avanse, paske gen de mantalite ak atitid ki anpeche pwogrè ak devlopman peyi an.
Devlopman Ayiti se lan tèt ayisien pou li ye.

Tout moun ap pale de lougawou men annyen pa fèt pou konbat ni aksyon, ni aktivite malfèktè. Moun gade lôt kote oubyen kase fèy kouvri sa.

Mwen byen kontan ou reparèt sou sit lan.
Mwenmenm ak anpil lôt entèvnan apresye presans ak kontribisyon w.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Paranoïa et superstition Empty
MessageSujet: Re: Paranoïa et superstition   Paranoïa et superstition Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Paranoïa et superstition
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Tribune Libre-
Sauter vers: