Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 L'année 2011, l'année du retour en Haïti, selon le politologue Mozart Déronette

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

L'année 2011, l'année du retour en Haïti, selon le politologue Mozart Déronette Empty
MessageSujet: L'année 2011, l'année du retour en Haïti, selon le politologue Mozart Déronette   L'année 2011, l'année du retour en Haïti, selon le politologue Mozart Déronette EmptyMer 28 Déc 2011 - 6:17



L'année 2011, l'année du retour en Haïti, selon le politologue Mozart Déronette

Port-au-Prince, le 27 décembre 2011 - (AHP) -Le politologue Mozart Deronette a qualifié mardi l’année 2011 qui tire à sa fin « d’année du retour » sur le plan politique en Haïti.

Il estime que les événements les plus marquants sont "l’élection de Michel Martelly à la présidence d'Haïti, le retour au pays de l'ancien dictateurJean Claude Duvalier et celui de l'ancien president Jean Bertrand Aristide, après respectivement 25 ans et 7 ans.

Baby Doc a été chassé par la population en fevrier 1986, alors le president constitutionnel Jean Bertrand Aristide a plutôt été conraint de quitter le pays par des secteurs de la commanauté internationale suite à ds mouvements violents declenches par des paramilitaires.

Ces differents retours considérés dans leur contexte ont joué un rôle important dans la vie politique du pays, selon M. Deronette qui estime que l’accession de l’ancien chanteur à la présidence haïtienne est ce qu’il appelle « le retour de la droite au pouvoir ».

L’autre aspect de l’élection de Martelly est qu’il ne faut pas négliger, selon lui, le rôle qu’a joué la communauté internationale notamment par le biais de l’OEA « qui a imposé ses choix en désignant les compétiteurs du second tour sans que les résultats du premier tour n’aient été présentés en chiffres ».

L’analyste croit bon de signaler le comportement abusif du président Martelly qui, affirme-t-il, a tenté de diriger seul, après l’échec de son premier premier ministre désigné, Daniel Rouzier, au parlement. Il en veut pour preuve les activités baptisées semaines de l’agriculture, de technologie, de la gouvernance, etc. qu’il a organisées de façon unilaterale.

Faisant remarquer que l’année 2011 a été celle de l’instabilité politique, M. Deronett estime que le chef de l’état manque de légitimité sociale quoi qu’il bénéficie d’une légitimité populaire. Cette légitimité sociale doit se traduire par une sorte de complicité avec tous les secteurs, en plus de se faire accepter comme président, a souligné M Deronett.

Le politologue considère que l’arrestation suivie de la brève incarcération du député Arnel Bélizaire le 27 octobre dernier est un événement qui a non seulement marqué négativement les premiers mois au pouvoir de Michel Martelly mais qui influencera tout le quinquennat du président, sans oublier les différentes altercations avec la presse qui ont cessé après le tollé fait autour de l'affaire Belizaire .


Il fait remarquer le suspense entretenue autour de cette question, en attendant le mot de la chambre des députés en vacances jusqu’au 9 janvier et estime que le chef de l’Etat devrait trouver une formule pour désamorcer une nouvelle crise.


Outre ce dossier qui devrait marquer les premiers jours de 2012, la question de l’organisation des élections aura aussi une grande place dans la vie politique, soutient Mozart Deronette qui croit que tout n’est pas encore dit sur le nouveau conseil électoral ni sur les mécanismes de sa mise en place.

Jean-claude Duvalier est revenu soudainement le 16 janvier 2011 dans le pays pour se faire inculper de crimes contre l’humanité commis sous son régime. L'ancien president à vie qui a dans un premier temps ete mis en residence surveillée, circule desormais librement surtout depuis l'accession de Michel Martelly à la presidence, au point d'avoir pu se faire désigner parrain de la promotion sortante de la faculté de droit des Gonaïves.

Quant à l'ancien president Aristide très discret depis son retour le 18 mars, il s'occupe, selon ses proches, de questions liées à l'Education, notamment à la faculté de médecine de la Fondation Docteur Aristide pour la democratie.

Mais son organisation politique Fanmi Lavalas dont il est aujourd'hui un conseiller, a été revigoré depuis son retour, après avoir eté évincée abusivement du dernier processus électoral, sous le régime de René Préval.


Revenir en haut Aller en bas
 
L'année 2011, l'année du retour en Haïti, selon le politologue Mozart Déronette
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: