Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur les baskets Nike Court Royale
33 € 55 €
Voir le deal

 

 Déjoie avait raison.

Aller en bas 
AuteurMessage
ainsi ne soit-il
Super Star
Super Star
ainsi ne soit-il

Masculin
Nombre de messages : 2404
Localisation : terre-neuve
Loisirs : chiquer du tabac, molester les molosses
Date d'inscription : 03/05/2010

Feuille de personnage
Jeu de rôle: l'hallucinogène

Déjoie avait raison. Empty
MessageSujet: Déjoie avait raison.   Déjoie avait raison. EmptyLun 16 Jan 2012 - 0:38

Je n'étais pas né mais je dirais que ma famille prenait pour Déjoie, du moins ma mère. Elle répétait souvent que Déjoie avait bien averti que Duvalier conduirait le pays vers le gouffre et dans les ténèbres s'il était élu président.

Qui peut le démentir?

Quant à mon père, je me rappelle combien lui et ses amis (pas nécessairement anti-duvaliéristes, de toute façon à ce chapitre infernal de leurs vécus, personne ne savait plus tellement) détestaient Sanète Balmir. Oui, j'ai connu cette femme qui habitait une maison (kay bloc) rébarbative de deux étages, peinte au latex rouge ou rose éclatant dans un quartier plat poussiéreux qu'on aurait embelli rien qu'en asphaltant les rues. Sa rue menait aussi aux Casernes militaires. Si ma mémoire est bonne, partant des Casernes, l'asphaltage s'arrêtait juste avant sa maison. Je dis bien avant et non pas devant sa maison. Juste à la limite où commence le quartier Cóte-de-Fer de petite réputation...

J'entends déjà les sanzave qui clament qu'Ayiti était le pays accusant un taux de criminalité négligeable dans toute l"Amérique pendant les trente (30) années de règne duvaliériste. Rien de plus vrai parce que le crime était devenu le monopole, l'apanage du gouvernement lui-même et de ses sbires.

Il est possible que Franck Laraque ait des origines jérémiennes. Certains d'entre vous doivent reconnaître les deux frères Laraque, d'excellents musiciens dont la famille est originaire de Jérémie. C'est peut-être la même parenté.

Je suis persuadé que Duvalier avait une dent contre les Jérémiens en général. Les vêpres de Jérémie restent l'épisode le plus marquant de cette folie meurtrière d'une bête assoiffée de sang mais, je vous redis que, de temps en temps, des jeunes gens, professeurs et intellectuels, partaient pour une interrogation, étaient amenés et ne revenaient jamais dont les parents n'osaient même pas discuter de la disparition. Oh yeah! Sans compter, à mon souvenir, deux rafles principales qui, cette fois-là, avaient exaspéré toutes les familles .

Moi, je pense que Duvalier n'aurait pas été satisfait de l'accueil qu'il avait reçu dans la Grand'Anse durant sa campagne contre Déjoie. Les tendances étaient assez partagées si je veux éviter de dire que les populations urbaines du Sud étaient plutôt déjoistes. Comme dans la ville des Cayes qui a aussi connu son lot de terreur. A ce propos, on sait que la milice duvaliériste était composée en grande partie de campagnards. Si cela ne vous dit rien, alors méfiez-vous de cet individu abject sous la bannière Repons Peyizan. Hum! on connaît ses allégeances et il ne jure que par son armée, non? L'histoire serait-elle en train de se répéter? Franck Laraque continue à avoir raison? Pensez-y bien.

Duvalier n'avait jamais remis les pieds à Jérémie, et ce n'est que sur le tard que Jean-Claude avait consenti à visiter la ville grâce à l'intercession ou sur les conseils d'un Jérémien, très proche de lui, dont je tairais le nom ici. Je partage en gros le point de vue selon lequel un duvaliériste n'est bon que mort mais je tiens à signaler que parmi les personnalités dont on réclamait les têtes à Jérémie et en Haïti, je n'ai jamais entendu citer le nom de cet homme parmi les torsionnaires. Un serviteur de l'Etat... ?

Profitons-en pour rappeler que si le mécontentement partit de Saint-Marc allumé par les abus contre les jeunes gens, c'est à Jérémie que les protestations furent les plus décisives et les plus vives pour réclamer la fin du régime duvaliériste.

Je viens de vous mentionner que Jean-Claude avait visité Jérémie un peu sur le tard quand il essayait de projeter une image humaine. Il appert qu'il se disait dans les chaumières de chez nous que François Duvalier tomberait le jour où il remettrait le pied à Jérémie. Permettez-moi donc d'être un peu superstitieux pour une des rares fois. La prophétie se serait-elle réalisée à travers le fils? (lol)

Pour finir, une observation intrigante: savez=vous que même durant tout le règne duvaliériste, ni les édiles ni les militaires ni la milice ne semblaient dérangés par les inscriptions sur les murs de la ville qui se lisaient: VOTEZ LOUIS DÉJOIE, PRESIDENT D'HAITI. J'ai revu ma ville natale après la chute de Duvalier et elles étaient encore là. Je parierais aujourd'hui qu'on peut toujours les lire ça et là sur les murs de la ville des poètes.

Aucune trace du nom Duvalier sinon son spectre, soit le chagrin qu'il a laissé dans le coeur des mères décédées ou encore vivantes, des familles, des ami(e)s et la haine dans le mien.

Même morts, les duvaliéristes... ne seront jamais bons.
Revenir en haut Aller en bas
 
Déjoie avait raison.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: