Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
iPhone 13 Pro : où précommander le nouvel iPhone 13 d’Apple ?
Voir le deal

 

 La liberté de Duvalier inquiète Ottawa

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

La liberté de Duvalier inquiète Ottawa Empty
MessageSujet: La liberté de Duvalier inquiète Ottawa   La liberté de Duvalier inquiète Ottawa EmptyMar 17 Jan 2012 - 21:35

De passage à Port-au-Prince, où il dirige une délégation de parlementaires canadiens, le ministre des Affaires étrangères, John Baird, a souligné que M. Duvalier fait face à des allégations «très, très sérieuses».

«Bien sûr que ça nous préoccupe qu'il soit en Haïti et encore en liberté, a-t-il affirmé au cours d'une téléconférence. J'espère que le système haïtien va prendre connaissance de cela et que la population connaîtra la justice.»

Ces commentaires surviennent alors qu'Amnistie internationale s'insurge contre l'inertie du système de justice haïtien, qui n'a porté aucune accusation contre Bébé Doc. L'ancien homme fort d'Haïti, qui a dirigé le pays de 1971 à 1986, fait l'objet d'une enquête pour une kyrielle de violations des droits de la personne, notamment des actes de torture, des disparitions et des exécutions sommaires.

Manque de sérieux

L'ancien chef d'État a vécu en exil en France pendant 25 ans avant de rentrer en Haïti l'an dernier.

Depuis, souligne Amnistie internationale, «les autorités n'ont fait aucun effort sérieux pour enquêter sur les événements passés qui ont affligé une génération d'Haïtiens avec de la torture, des disparitions, des exécutions extrajudiciaires, des arrestations arbitraires et d'autres violations sérieuses des droits de la personne».

Et l'enquête lancée par les autorités haïtiennes a été minée par les changements de personnel à répétition dans les officines du gouvernement.

Le ministre Baird, qui a récemment exprimé son insatisfaction sur la lenteur de la reconstruction en Haïti, a par ailleurs réitéré son soutien au président Michel Martelly. Même si l'ancien chanteur est de plus en plus contesté dans son pays, le ministre estime qu'il reste l'homme de la situation.

«On voit du progrès, a-t-il affirmé. Ce n'est pas aussi vite qu'ils le veulent, ou que nous le voulons, mais ils vont dans la bonne direction et on va continuer de travailler avec eux.»
Revenir en haut Aller en bas
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9902
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

La liberté de Duvalier inquiète Ottawa Empty
MessageSujet: Re: La liberté de Duvalier inquiète Ottawa   La liberté de Duvalier inquiète Ottawa EmptyMar 17 Jan 2012 - 23:05

Citation :
Port-au-Prince, le 17 janvier 2012 -(AHP) - Les étudiants finissants de la faculté de droit et des sciences économiques des Gonaïves (nord), ont tenté mardi de justifier leur choix de l'ex-dictateur Jean-Claude Duvalier comme parrain de leur promotion.

Selon ces étudiants dont la plupart ont moins de 25 ans et n'ont donc pas connu l'époque des Duvalier, il s'agissait d'une décision mûrement réfléchie et qui visait à insister sur la nécessité d'en finir avec les vieilles querelles et les divisions pour faire place à la réconciliation.

L'étudiant Ronald Durosier tout en receonnaissant qu'il ne peut pas y avoir de reconciliation sans justice, soutient qu'il appartient uniquement à la justice haïtienne de déclarer coupable un inculpé, sans quoi, ajoute-t-il, il est présumé innoncent.

Les étudiants de l'école de droit des Gonaïves s'élèvent contre la décision du recteur de l'Université d'Etat d'Haïti de "convoquer les membres de la direction de l'école pour répondre d'un acte que nous autres étudiants majeurs, vaccinés et responsables, avons délibérément et consciemment posé après mûres réflexions."

Ronald Durosier a fait savoir que Jean-Claude Duvalier a été exilé pendant 25 ans, mais aucune avancée significative n'a été enregistrée, selon lui, durant cette période en Haïti.

De leur coté, Doizil Hilaire et Massius Joseph ont estimé que le conseil éxécutif de l'université d'Etat d'Haïti n'est pas autorisé à sanctionner académiquement les étudiants pour avoir choisi Jean Claude Duvalier comme parrain de promotion.

De retour en Haïti le 16 janvier 2011 après 25 ans d'exil, l'ex-dictateur inculpé pour entre autres crimes contre l'humanité et censé en résidence surveillée, multiplie, depuis un certains temps, ses déplacements à travers le pays.

Cette semaine, c'est à Jacmel que Jean-Claude Duvalier a fêté le premier anniversaire de son retour dans le pays. Il a rendu visite à des "anciens compagnons de lutte de son père" et s'est dit touché par l'accueil qu'il dit avoir reçu.

"J’ai vu l’état de la ville et je vais travailler pour vous, a-t-il dit aux jacméliens avant de conclure que bientôt, ils auront de ses nouvelles.

Les organisations de défense de droits humains s'étaient indignées du choix des étudiants de la faculté de droit qui ont fait de "Baby Doc" leur parrain et de sa présence au Gonaïves.

Me Renan Hédouville du Carli, assimilait le choix de Jean-Claude Duvalier à un acte qui visait à réhabiliter l'ancien dictateur et considére à bien des égards comme un affront et un avilissement pour les millions d'Haïtiens qui ont connu les atrocité du régime des Duvalier.

Marie Yolène Gilles du RNDDH s'étonnait, elle, des multiples déplacements de M. Duvalier alors qu'il est sous le coup d'une procédure judiciaire et assigné à résidence. Elle accuse le gouvernement de ne pas assez appuyer les efforts de la justice pour aboutir au jugement de M. Duvalier.

Vilez Alizar du RNDDH a lui aussi fait remarquer que Jean-Claude Duvalier trouve toujours des prétextes pour ne pas répondre aux convocations de la justice, sous prétexte qu'il est malade, alors qu'il ne râte pas une occasion de se faire remarquer dans des activités sociales.

Le gouvernement canadien s'est déclaré lundi préoccupé de constatater que Jean-Claude Duvalier effectue, sans s'inquiéter, des va-et-vient, à travers le pays.

En visite en Haïti à la tête d'une délégation d'hommes d'affaires canadiens, le ministre canadien des affaires étrangères John Baird a fait remarquer qu'il y a de sérieuses accusations qui pèsent sur l'ex-dictateur.

C'est certain que le voir circuler sans problème à travers le pays nous inquiète, a dit le ministre qui dit espérer que les autorités haïtiennes prennent des dispositions pour permettre aux victimes des Duvalier d'obtenir justice.

Mais l'ancien president à vie avait éte invité jeudi aux côtés du president Michel Martelly à la cérémonie de commémoration du 2ème anniversaire du tremblement de terre de 2010 à Saint-Cristophe ( Titanyen, sortie nord de la caoitale). Il a même été vu en conversation avec l'ancien président Bill Clinton.

--------------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
 
La liberté de Duvalier inquiète Ottawa
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Tribune Libre-
Sauter vers: