Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
iPhone 13 Pro : où précommander le nouvel iPhone 13 d’Apple ?
Voir le deal

 

 NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5234
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. Empty
MessageSujet: NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.   NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. EmptyMar 31 Jan 2012 - 8:16

Il faut choisir en Moise et Michel....entre la verite et le mensonge.....entre un un A SA SAINT et un Deprave >>>>>Entre le pays et le nean ...Entre une justice impartiale et l 'impunite selective....entre un dwet long siperye et le serieux .......Entre l'un des deux Jeans de malheurs,.....
Entre vive en Haiti ou Afrique??Entre la France et Haiti.........
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17260
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. Empty
MessageSujet: Re: NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.   NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. EmptyMar 31 Jan 2012 - 11:41

KAKAKOK!

Ou pa fatige repete menm rans yo.DAY IN,DAY OUT;YEAR IN,YEAR OUT.w ap kouri sou DECADE IN,DECADE......
TONNÈ!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Revenir en haut Aller en bas
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5234
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. Empty
MessageSujet: Re: NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.   NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. EmptyMar 31 Jan 2012 - 12:54

Joel a écrit:
KAKAKOK!

Ou pa fatige repete menm rans yo.DAY IN,DAY OUT;YEAR IN,YEAR OUT.w ap kouri sou DECADE IN,DECADE......
TONNÈ!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


nON MON frere mwen pa bouke e mwen pap janm bouke.....Paske se pa yon ti moso pen map defann isit la...Se yon ide ak yon pwensip...Ou genyen rezon >>tOUT VAKABON AK SANGINE KI PASE DEPI TOUT DEKAT WAP PALE A SE MENMAMN PAREY MAN YO YE...sE SA E SE SA SEL KI FE DIKOU M PA CHANJE..mWEN PANKO WE KILE LI PWAL CHANJE LA.......
mENM OUMEN PANKO JANM REKONET TE GENYEN 2 OPERASYON BAGAD AK YON 3EME KI OU FE SOU NET LA LO WAP CHACHE EFASE GWO ZAK BANDITIST LAVALAS SILA .....
KOMAN POU TA VLE WE DISKOU M CHANJE ????
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. Empty
MessageSujet: Re: NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.   NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. EmptyMar 31 Jan 2012 - 15:35

Kok

mwen diw genyen yon jou pou genyen yon operatyon Bagdad tout bon an ayiti.se sel moyen pou pep la delivre. jou saaaaaa ap genyen rel ka makorel tout bon ,atantyon poul pa bare w ayiti.tI escarmouche ki te komanse Port-au-prince wap pale ya se yon ti mess basse tann lè Libera ap chante tout bon wap konn Georges tande.
Revenir en haut Aller en bas
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5234
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. Empty
MessageSujet: Re: NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.   NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. EmptyMar 31 Jan 2012 - 17:43

Le gros roseau a écrit:
Kok

mwen diw genyen yon jou pou genyen yon operatyon Bagdad tout bon an ayiti.se sel moyen pou pep la delivre. jou saaaaaa ap genyen rel ka makorel tout bon ,atantyon poul pa bare w ayiti.tI escarmouche ki te komanse Port-au-prince wap pale ya se yon ti mess basse tann lè Libera ap chante tout bon wap konn Georges tande.

a la gwo menas papa.....yon ti koreksyon rel kay tour Marc , Aurel..La
Aristide et Préval devraient être en prison.


Photos d'Aristide, le parrain de la cocaïne en Haïti


Message #3359 of 60324

Aristide, parrain de la cocaïne en Haïti

Par François Hauter
Wed Mar 31, 2004 7:47 pm

Après l’incarcération d’Oriel Jean à Miami, l’agence américaine de lutte
antidrogue, la DEA, veut faire « tomber » l’ex-président comme trafiquant.


Rene Preval et Jean Bertrand Aristide
(deux trafiquants de drogue)

C’est une piste d’atterrissage impeccablement goudronnée, tout juste achevée
_ 1 200 mètres de long, sans tour de contrôle ni éclairage _, entre les
bananiers, avec un accès direct à la route qui dessert les plages
environnantes. « Les travaux s’étaient accélérés ces derniers mois, mais les
trafiquants de drogue n’ont pas eu le temps de s’en servir », raconte Mgr
Guy Poulard, l’évêque de Jacmel. Cette petite ville de 50 000 habitants, au
sud de Haïti, était devenue l’une des plaques tournantes des « ripoux » de
la cocaïne, sous le règne de Jean-Bertrand Aristide. « Aristide a bouffé les
richesses de Jacmel comme un morceau de canne à sucre, les dents devant »,
explique un habitant. Le président déchu, qui s’est enrichi de 800 millions
de dollars en quelques années, risque aujourd’hui de se retrouver derrière
les barreaux, tant il est cerné par des témoignages qui le présentent comme
l’unique parrain de ce « business » dangereux.


Jean Bertrand Aristide
(assassin et trafiquant de drogue)
C’est lui qui aurait
transformé son pays en plaque tournante du commerce de la drogue, entre la
Colombie et les Etats-Unis. Selon les statistiques de la Drug Enforcement
Agency (DEA), un cinquième de la poudre blanche consommée aux Etats-Unis, en
provenance des cartels colombiens, transitait par Haïti. Ce trafic soudain
s’est interrompu depuis qu’Aristide a fui son pays, il y a un mois. « S’il y
a un point positif dans la crise en Haïti, c’est que l’incertitude et le
chaos actuels rendent le pays moins attractif pour les cartels colombiens »,
explique à Port-au-Prince un spécialiste de la guerre contre la drogue, qui
requiert l’anonymat. Au large de Jacmel, deux patrouilleurs américains
surveillent désormais les côtes septentrionales de l’île et bloquent les
livraisons. A terre, les 2 500 marines et leurs collègues légionnaires
français font régner l’ordre jusqu’à Cap-Haïtien, la grande ville du Nord du
pays, d’où la drogue repartait vers les Etats-Unis. La chasse aux
trafiquants est maintenant ouverte. Lundi, c’est un gros gibier qui a
comparu devant un juge de Miami, menottes aux mains. Oriel Jean, le chef de
la sécurité de Jean-Bertrand Aristide au palais de la présidence de la
République entre 2001 et 2003, a été incarcéré sans possibilité de verser de
caution. Appréhendé le 12 mars à l’aéroport de Toronto, au Canada, où il
tentait de trouver refuge, il a été livré aux Etats-Unis vendredi dernier.
Oriel Jean a été l’un des collaborateurs les plus proches d’Aristide pendant
une douzaine d’années. Il contrôlait particulièrement l’aéroport de
Port-au-Prince, où il prélevait 10% sur la drogue qui y transitait. Son
avocat au Canada, Guidy Mamann, affirme qu’Oriel Jean fait actuellement
l’objet d’un interrogatoire impitoyable et que le but de la DEA est de faire
« tomber » Aristide. Oriel Jean ne serait pas le premier à « donner » son
ancien patron. Ainsi de Beaudoin Ketant, condamné le 25 février dernier à 27
années de prison seulement (les gros trafiquants aux Etats-Unis prennent
couramment des siècles de prison, pour éviter les remises en liberté
anticipées). Aristide, en 2003, n’avait pas pu résister aux pressions des
Américains : 0il avait dû expulser Ketant vers Miami (en compagnie d’un
certain « Eddy One »). Ketant, lors de son procès, fut condamné à payer une
amende de 30 millions de dollars. Surtout, il déclara que Jean-Bertrand
Aristide contrôlait 85% du trafic de la cocaïne en Haïti ! « Le témoignage
de Ketant a été rendu public par les Américains. C’était là le signe très
fort qu’Aristide était lâché par Washington. A ce moment, nous étions sûrs
qu’Aristide allait perdre le pouvoir », explique un diplomate européen à
Port-au-Prince. Depuis que George Bush père a lancé une véritable guerre
contre les cartels colombiens en 1988, les Etats-Unis n’ont jamais plaisanté
avec les chefs d’Etat qui facilitaient ce trafic. En 1988, Fidel Castro et
son frère Raul ont dû sacrifier des collaborateurs très proches, au cours de
l’infâme « procès Ochoa », pour se disculper, auprès de la Maison-Blanche,

d’avoir transformé Cuba en base de livraison de la cocaïne.

En 1989, c’est Noriega, à Panama, qui tombait sous la même accusation. « Aristide
n’échappera pas à son sort, d’autant qu’il agite des chefs d’Etat des
Caraïbes, auxquels il est lié par des intérêts financiers, explique un
diplomate occidental. Les Etats-Unis ont davantage de moyens de pression sur
les pays de la Caraïbe que Sainte-Lucie, Saint-Vincent ou la Jamaïque n’en
ont sur l’Amérique, par exemple... » Jean-Bertrand Aristide, réinstallé au
pouvoir à Port-au-Prince par les Américains en 1994, après en avoir été
chassé en 1991, a-t-il été renvoyé d’Haïti toujours par les Américains pour
avoir transformé son île en paradis des trafiquants ? C’est en tout cas
l’une des explications de sa déchéance. Dès décembre 2003, par la voix de M.
Foley, leur ambassadeur en Haïti, les Etats-Unis demandaient à Jean-Bertrand
Aristide des explications sur plus de 300 millions de dollars déposés sur
des comptes bancaires américains. Et réclamaient plus fort que jamais des
expulsions, dont celle d’Oriel Jean. Cinq jours avant le départ musclé
d’Aristide, M. Hawkings, le patron régional de la DEA, arrivait à
Port-au-Prince. La DEA, selon des sources diplomatiques occidentales, aurait
participé manu militari à l’expulsion musclée hors d’Haïti du curé défroqué
devenu dictateur mafieux. La drogue était au coeur d’une mainmise sur les
ressources du pays, organisé par le pouvoir de l’ancien « prophète des
bidonville s ». La police, forte alors de 3 000 à 4 000 hommes (il n’en
reste plus qu’un millier), avait remplacé l’armée pour effectuer ce racket
généralisé. « Ce sont les policiers du palais présidentiel qui faisaient le
travail. Pour la plupart, ils n’avaient pas d’autre activité », confie
l’historien Laënnec Hurbon. Jacmel offre un reflet fidèle d’Haïti sous le
joug d’Aristide.


Préval (assassin et trafiquant de drogue)-
Andresol (l'un des auteurs
du coup d'Etat du 16 au 17 février en Haïti)

A deux heures de route de Port-au-Prince, la petite ville
provinciale offre une officine de change qui s’appelle « Fils de Dieu », le
centre de formation « La femme vertueuse », la quincaillerie « La main forte
de l’Eternel », et l’on va faire ses courses au « Jehovah Multistore » en
empruntant un « arrache-poils », un bus sans toit. Mais les sectes
protestantes et l’Eglise catholique ne sont pas les seules ici à se livrer
une concurrence féroce. Quatre banques ont établi dans la rue principale des
succursales luxueuses. En lisière de l’océan, les villas de dix pièces
poussent comme des champignons. Le prix des terrains explose (10 000 dollars
américains les 500 mètres carrés).


René Préval, cet assassin a semé
beaucoup de deuil dans les familles haïtiennes.

Des réussites surprenantes : comment ce «
boeuf charris » (un manoeuvre) a-t-il pu soudainement s’acheter soudain ce
gros camion rutilant ? Comment le sénateur Immacula Bazile, surpris un matin
à l’embouchure de la rivière La Grenouillère les bras chargés de sacs de
poudre blanche, a-t-il pu s’offrir si rapidement une villa de 300 000
dollars ? Quel étaient ses liens avec un autre sénateur local, Faurel
Celestin, qui lui-même travaillait avec Johnny Batroni, qui contrôlait toute
la zone, de Bel-Anse et Grand-Gosier ? Qui étaient les « patrons » haïtiens,
colombiens ou américains de ces « passeurs » ? « Ils venaient en convoi de
Port-au-Prince, avec des voitures non immatriculées de la police, et
repartaient aussi vite », se souvient le directeur d’une école locale. « Une
personne honnête n’avait pas sa place dans l’administration mise en place
par Aristide », explique Jacques Derival, qui enseigne ici l’histoire. « Il
est certain que des tonnes de drogue ont été larguées à Jacmel et à Marigot
et que tous les directeurs d’administration publique, les délégués
départementaux, les directeurs de la police, les douaniers, les inspecteurs,
les commissaires, tous ceux qui occupaient des postes clés à Jacmel ont
trempé dans ce commerce. Le commissariat était tenu par une bande de voyous
», ajoute M. Derival. Nos interlocuteurs à Jacmel confirment que, quatre
années durant, la cité a vécu un affreux remake de Main basse sur la ville,
parce que « la drogue gangrenait le pays », explique un prêtre. Les 137
communes d’Haïti sont maintenant dans le même état d’abandon que Jacmel
puisque « l’Etat voyou » d’Aristide s’est évaporé en quelques jours, la
plupart des anciens « responsables » préférant désormais « prendre le maquis
», c’est-à-dire changer de domicile tous les soirs. Le départ d’Aristide,
qui a délesté les Haïtiens de leurs richesses, ne les soulage pas pour
autant. A qui faire encore confiance ? Où sont cachés les grands voleurs de
l’ancien régime, les Nahoum Morallus, « député » de Cap-Haïtien ? Les Dang
Toussaint, éphémère directeur de la police en 1995, ancien chef de la
sécurité d’Aristide ? Le commissaire Chilly, qui régnait près de Port-Salut
? Ou Roc Exeus, « député » de Bombardo, dans le Nord ? Même le « libérateur
» Guy Philippe, un ancien commissaire de Cap-Haïtien, était en juin 2001
recherché par les Américains pour trafic de drogue... Partout, donc, on se
méfie : traditionnellement, l’Etat n’a jamais incarné rien de bon pour la
masse des Haïtiens (les autorités, disent-ils, « coupé tête, bouffé caille
», « elles coupent les têtes et brûlent les mains »). En Haïti, les
dirigeants n’ont jamais recherché le pouvoir que pour s’enrichir. Jamais
pour le partager. Aristide participe de cette funeste tradition en l’ayant
poussé jusqu’aux limites de la criminalité. Il laisse derrière lui un Etat
sinistré, sauvage, un pays dans lequel personne ne peut revendiquer la
moindre autorité morale, surtout pas la police. Comment ressusciter
l’espérance générale sans que l’ancien dictateur devenu chef de bande soit
un jour prochain jugé pour ses crimes et ses rapines ?

Thierry Beckam
thibec11@hotmail.com
Wed Mar 31, 2004 7:47 pm


Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. Empty
MessageSujet: Re: NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.   NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. EmptyMar 31 Jan 2012 - 21:36

Operatyon bagdad ki merite fet la se pa ni Aristide ni Preval ki ap chef li ,mete zorey w a lekout lè li komanse wa di mwen te diw sa.Se pep souveren ki pral fèl tande ankadre pa yon pati revolutyonè ayisyen ki kompose de moun ki genyen GNB pou yo dechouke senkyem kolonn lan.

2 mesye sa yo Aristide ak Preval ou met kite yo an repo .yo depase koulyè ya.yo pwouve ke yo pat a la hauteur de la tache.Lè nouvo Dessalines la a paret ma di w tande.
Revenir en haut Aller en bas
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5234
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. Empty
MessageSujet: Re: NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.   NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. EmptyMar 7 Fév 2012 - 12:52

Le gros roseau a écrit:
Operatyon bagdad ki merite fet la se pa ni Aristide ni Preval ki ap chef li ,mete zorey w a lekout lè li komanse wa di mwen te diw sa.Se pep souveren ki pral fèl tande ankadre pa yon pati revolutyonè ayisyen ki kompose de moun ki genyen GNB pou yo dechouke senkyem kolonn lan.

2 mesye sa yo Aristide ak Preval ou met kite yo an repo .yo depase koulyè ya.yo pwouve ke yo pat a la hauteur de la tache.Lè nouvo Dessalines la a paret ma di w tande.

quel est votre choix DIEU OU MAMON??????????
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. Empty
MessageSujet: Re: NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.   NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: