Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC Gamer – ACER NitroKG242YPbmiipx – 23,8″ FHD – Dalle ...
148.99 €
Voir le deal

 

 Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI

Aller en bas 
AuteurMessage
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyJeu 12 Juil 2012 - 15:12

Ce n’est pas une nouvelle, en Haïti le noir est soit sale, soit diabolique. C’est surtout lié, dans un contexte socio-économique comme le nôtre, à « ces gens-là », ceux qui sont pauvres et analphabètes. Pour prendre leurs distances avec le noir de leur peau, des jeunes gens subissant la pression sociale, n’hésitent pas à utiliser des produits pour « se blanchir » et paraître plus beaux, au détriment même de leur santé. Pourtant l’exercice- si elle devait s’appliquer à la majorité- serait de taille : près de 98% des habitants de ce pays sont … NOIRS !

parmi eux, MOI. Je suis une Négresse et je n’ai pas de raisons particulières de m’en mortifier et surtout je ne peux rien y changer. Raison de plus pour ne pas porter l’opprobre de ma couleur. C’est aux racistes de mon propre pays de rougir.

La discrimination contre une personne noire dont je fais les frais quand je visite un magasin de la rue Louverture ou au supermarché de la Rue Ogé à Pétion-ville annonce-t-elle l’établissement - dans un proche avenir - d’un ordre nouveau ? Y a-t-il quelque chose que les Noirs de ce pays doivent craindre? Car subir le racisme à l’étranger, c’est une chose. Tout aussi inacceptable mais compréhensible. Mais le subir chez soi en est une tout autre.

C’est d’autant plus avilissant pour ceux qui sont derrière une telle violation qu’ils ont oublié qu’eux aussi sont « ces gens-là » ailleurs qu’en Haïti ou en Afrique. Alors, pourquoi reproduiredes comportements qui les humilient et les réduisent, en dehors de toute rationalité, au rang de parias, dans un pays qui les a accueillis, qui leur a donné une patrie et qui a fait leur fortune et leur bonheur ?

J’ai 37 ans, j’ai un bac +8 (diplômée en Linguistique, en Histoire de l’Art et en Journalisme), j’habite à Pétion-Ville, je fais de la correspondance ponctuelle pour le plus grand quotidien de France. Depuis deux ans, j’occupe un poste de directrice régionale dans une organisation internationale qui fait notamment de la formation et de la production en journalisme et en communication sociale. J’ai des horaires de fous du lundi au dimanche, mais je gagne ma vie à la sueur de mon front. Donc, quand je franchis la porte d’un magasin ou d’un supermarché en citoyenne lembda, le bon sens voudrait qu’on me traite comme une cliente qui vient dépenser son argent, sans aucune discrimination relative à la couleur de ma peau.

Alors, je suis en droit de demander pourquoi quand je m’arrête à la fin d’une dure journée de travail pour faire mes courses, on me refuse l’accès à ces magasins sous le prétexte que je porte un sac à dos dans lequel se trouve mon ordinateur (Macbook dernier cri), mon appareil photo (Nikon D80), mon enregistreuse (Marantz) et autres bricoles que, pour rien au monde, je ne laisserai dans une voiture sur un parking même -dit- sécurisé à Port-au-Prince. S’il y a suspicion de vols à l’étalage, les mesures pour les contrer me paraîtraient plus que normales si elles concernaient Blancs et Noirs.

Donc, je ne vous cache pas ma colère quand -en vue d’organiser une petite fête d’anniversaire pour ma fille qui célèbre ses trois ans- je vais au supermarché de la rue Ogé après le boulot pour échanger vite fait- fiche de caisse et reçu de carte de crédit en main- un produit défectueux. Déjà, le préposé aux casiers me tape sur l’épaule sur le pas de la porte et annonce la couleur : « Madame, ou dwe banm valiz ou « Je me tourne vers lui pour m’exécuter quand je vois passer devant moi une femme blanche qui m’a même un peu bousculée parce que, en fait, je bouche le passage. Distraitement, je la regarde alors investir les premiers rayons du magasin et que vois-je ? Elle porte, elle aussi, un sac à dos marque Jansport, comme le mien. Mais aux yeux de cet homme, la femme qui venait de passer était invisible ! Alors, je ramasse le peu d’énergie qui m’est restée de ma journée pour lui crier : Ou avèg ? Pou kisa ou pa pran valiz madanm sa a ki pase devan nou la ? » Il a dû se dire -à mon ton- qu’il ne fallait pas qu’il me cherche trop, parce qu’il me lance un inaudible « ok, ok, ale non ». Fin de l’épisode.

Je rentre dans le supermarché et je me mets en quête d’un « superviseur » comme me l’a recommandée une caissière à qui j’ai expliqué mon cas. Après vérification du produit et quelques doutes sur mon honnêteté, on me fait finalement passer à la caisse avec un « just come » - Philippin, me dit-on- le fameux superviseur, qui ne parle ni créole ni français, juste un anglais approximatif. N’ayant sans doute rien compris à ma requête, il me rend l’argent. Je lui explique alors que je ne suis pas là pour récupérer l’argent mais pour « échanger » le produit. Il me dit alors que je peux échanger le produit, mais que je dois d’abord sortir pour déposer mon sac dans les casiers à l’entrée. Je lui, rétorque qu’il n’en était pas question et que s’il veut m’accompagner au premier étage, libre à lui mais que je ne vais pas quitter le magasin pour revenir. Dédaigneusement, il fait signe à un jeune homme qui s’approche et lui demande de me mettre dehors. Comme pour narguer le hasard ou pour me confirmer que je suis victime d’un profilage racial, une femme- ai-je besoin de le préciser- une Blanche- passe avec un sac à dos. Je ne saurai dire si c’était la même ou pas, mais ça a fait un déclic en moi et, à partir de là, j’étais hors de moi. Cinq minutes plus tard, je repartais, bouillonnante de colère, avec mon nouveau produit.

Ce n’était pas ma première expérience de ce genre. Au magasin de la rue Louverture, il y a quelque mois, c’était le même scénario. Le vigile m’a interdit l’entrée du magasin, parce que j’ai refusé de laisser mon sac -hors format des petits casiers disposés à cet effet- sur la table d’emballage où n’importe qui peut s’en emparer et partir avec. L’homme, armé, a littéralement braqué son fusil sur moi et, là c’est moi qui me suis dit qu’il ne fallait pas trop le chercher. Je lui ai proposé de me fouiller à l’entrée et à la sortie du magasin et j’entreprends de lui expliquer que ma naïveté m’a déjà coûté un appareil photo volé dans mon sac, mais il est resté sourd à ma demande. N’ayant aucune intention de me laisser faire, j’ai réclamé de parler à un « responsable » en disant que je suis une cliente et qu’ils n’ont pas le droit de me refuser l’accès au magasin alors que je les autorise, je leur demande même de me fouiller. J’insistais sous les yeux passifs de clients pénétrant et sortant du magasin, quand un type - un autre- est sorti du magasin pour me dire avec un regard insultant : « Nou di fi a li pa p antre nou fini ! Pou ki sa nou kanpe n ap pale avè l la ! ». Fin d’épisode. Je suis partie, en rage, sans les tissus de rideaux que mon amie Isabelle m’avait dit que je trouverais dans ce magasin.

Mais le pire, ce n’est pas l’incident en lui-même sur lequel j’ai pris de la hauteur en me disant que ces Haïtiens exécutent les ordres de leurs patrons et ne se rendent même pas compte de ce que cela impliquait pour leurs propres statuts aux yeux de ces mêmes personnes… le pire c’est de retrouver cette même amie -Française, blonde aux yeux bleus- deux jours plus tard, qui m’avoue s’être toujours rendu à ce même magasin de la rue Louverture, avec tout son barda, et que jamais personne ne lui avait interdit l’accès. « Ma chère, appelons un chat un chat, tu as un problème de couleur. » Elle a raison. D’autres amis blancs m’ont confirmée qu’ils n’ont jamais été inquiétés avec leurs sacs encombrants.



Alors, je pose la question : Au nom de quel régime inégalitaire des commerçants osent pratiquer le profilage racial pour l’accès à un petit magasin? Ne devraient-ils pas de préférence investir dans des caméras de surveillance comme l’indiqueraient le bon sens, la décence, le respect des personnes et, par la même occasion, le respect pour eux-mêmes ?

Ce raccourci facile qui voudrait que tous les Noirs entrant dans un magasin soient potentiellement des voleurs alors que les Blancs et les Arabes d’Haïti sont considérés comme des clients réglementaires est non seulement insultant pour ma personne, mais est aussi scandaleux et révoltant à l’échelle d’un pays de Noirs.

Le plus effrayant dans tout ça, ce sont les Noirs préposés à administrer ces traitements dégradants à leurs compatriotes et obéissant dans l’abêtissement le plus total qui se prennent au jeu et se croient réellement supérieurs aux autres. Dépourvus de sens critique, ils ne pensent même pas à remettre en question leur propre situation ni le traitement qu’ils subissent eux-mêmes.

A l’heure ou en Europe ou en Amérique, on fait des pas immenses contre la discrimination, le racisme, le profilage racial, la xénophobie, voulons-nous vraiment perdre nos acquis et embrayer la marche arrière sur cette question aussi dans la première République noire du monde ? À quand la ségrégation ?

•La discrimination est le fait de traiter de manière inégale et défavorable un ou plusieurs individus. De manière plus précise, il s'agit de distinguer un groupe social des autres en fonction de caractères extrinsèques (fortune, éducation, lieu d'habitation, etc.) ou intrinsèques (sexe, origine ethnique, etc.) afin de pouvoir lui appliquer un traitement spécifique, en général négatif. C’est l'acte de mettre de côté ou de distinguer une personne pour la couleur de sa peau, son genre, sa sexualité, sa religion, un handicap, etc..

Le profilage racial désigne toute action prise par une ou des personnes d’autorité à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes, pour des raisons de sûreté, de sécurité ou de protection du public, qui repose tels que facteurs telles la race, la couleur, l’origine ethnique ou nationale ou la religion, sans motif réel ou soupçon raisonnable, et qui a pour effet d’exposer la personne à un examen ou à un traitement différentiel. Le profilage racial inclut aussi toute action de personnes en situation d’autorité qui appliquent une mesure de façon disproportionnée sur des segments de la population du fait, notamment, de leur appartenance raciale, ethnique ou nationale ou religieuse, réelle ou présumée.

Le racisme est une idéologie qui, partant du postulat de l'existence de races humaines, considère que certaines races sont intrinsèquement supérieures à d'autres. Cette idéologie peut entraîner une attitude d'hostilité, ou de sympathie systématique à l'égard d'une catégorie déterminée de personnes de couleurs. Dans le cas de l'hostilité ces actes se traduisent par une forme de xénophobie ou d'ethnocentrisme. Certaines formes d'expression du racisme, comme les injures racistes, la diffamation raciale, la discrimination négative, sont considérées comme des délits dans un certain nombre de pays. Les idéologies racistes ont servi de fondement à des doctrines politiques conduisant à pratiquer des discriminations raciales, des ségrégations ethniques et à commettre des injustices et des violences, allant jusqu'au génocide.

•La ségrégation raciale est une séparation organisée, de droit ou de fait, entre des groupes différenciés par la couleur de la peau, à l'intérieur d'un même pays. La séparation peut être physique avec des lieux interdits à certains groupes (restaurant, toilettes, école, cinéma, logement) ou prendre la forme de discrimination (à l'embauche, à la location, aux droits civiques).

La xénophobie est une hostilité systématique et irrationnelle à l'égard d'une ou de plusieurs personnes, essentiellement motivée par leur nationalité, leur culture, leur genre, leur religion, leur idéologie ou leur origine géographique; elle peut aussi être définie comme une « hostilité à ce qui est étranger ». La xénophobie peut se manifester par une attitude allant d'un simple préjugé défavorable à des actions violentes.
Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyJeu 12 Juil 2012 - 15:13


Un texte assez évocateur !
Revenir en haut Aller en bas
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9759
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyVen 13 Juil 2012 - 12:34

Goya a écrit:

Un texte assez évocateur !

C'est clair que les haïtiens ne respectent pas les haïtiens. Ils portent plus d’attention aux autres. On dirait dès qu'ils voient un blanc, ils perdent leur tête. Qui doit-on blâmer dans cette histoire décrite dans le texte du Nouvelliste ? Le propriétaire du super marché ou celui qui doit faire exécuter les règles établies dans le magasin(qui est un haïtien black ? Nous avons ici des problèmes diverses : Estime de soi, confiance en soi, identité, apathie sociale versus empathie sociale; par exemple pourquoi les haïtiens ont tendance à faire plus confiance aux blancs qu’aux haïtiens ? Nous notons dans ce texte des symptômes sociaux à la fois psychologiques et somatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyVen 13 Juil 2012 - 15:06


République de Petionville?
Ce cancer ronge toute la République.
La République d'Ayiti.

Il est a la base des préjugés de classe, de couleur, de rang social, de profession que subissent nos compatriotes dès la naissance.

C'est le moteur derrière l'exclusion de la classe paysanne et des populations de nos villes de province.
C'est ce qui justifie l'état de servage et de néo esclavagisme dans lesquels nos enfants Restavèk croupissent.

Cela permet aussi à la majorité d'entre nous de nier l'évidence de ce fléau au sein de notre société.
Ils trouvent des excuses. prétextes et scénarios pour couvrir et justifier ces incidents.

Il faut reconnaitre qu'il y a des changements, si le Nouvelliste accepte de publier ce texte.
Il faut apprécier le courage de l'auteure et approfondir ses expérience.
La vérité nous affranchira.
Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyVen 13 Juil 2012 - 15:34

Marc,


Si je comprend bien on n'a pas refusé à madame l'accès au magasin, on a lui a demandé de se soumettre à une fouille manuelle avant d'y être admis. Il s'agit d'une procédure de fouille basée sur les stéréotypes négatifs selon lesquels tous les noirs sont des voleurs. Donc ils sont programmés génétiquement comme cela. Ce qui est très, très grave.

Mais savez-vous qu'à Pétion-ville, il n'y a pas si longtemps, il existait des Night-club fréquentés majoritairement par des mulâtres, et que les noirs qui s'y trouvaient admis étaient les hauts gradés de l'armée, leur fils, qui défendaient les intérêts, assuraient la sécurité de la bourgeoisie arabo-mulâtres. Le racisme inter-haïtien est un sujet tabou et personne ne s'avise, aux risques d'être traitée d'anti-patriote cherchant à réveiller les vieux démons, de le critiquer, de faire remarquer qu'il est dangereux pour la cohésion sociale du pays. Demandez-vous pourquoi les mulâtres se marient majoritairement entre eux ou avec un arabe, jamais avec un noir ?

Nombre de sujets dans ce pays sont restés tabou tels : le racisme inter-haïtien, le viol, l'homosexualité ou le droit des homosexuels, la pédophilie, la place de justice ect. Tant qu'il n'existe pas sur ces questions, spécialement le racisme inter-haïtien, séquelle hérité de l'esclavage, un débat de fond, une remise en question de notre regard sur nous mêmes, le blanc, l'occident nous aurons toujours à faire face à des situations aussi humiliantes, il n'y aura tout simplement pas de développement.

Nous vivons trop longtemps, comme société, dans le mensonge, il est temps..

A qui la faute Marc : à la société haïtienne, à ses élites !
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17041
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyVen 13 Juil 2012 - 16:37

GOYA;
Il n'y avait pas de night clubs à proprement parler ,dans le temps ,à PÉTIONVILLE.Il y avait CABANE CHOUCOUNE ,IBOLELE ,peutètre VILLA CRÉOLE et MONTANA.
Sur la première administration DUVALIER ,qui oserait?
Ça avait peut ètre changé pendant JCD.
Et puis pendant les années 50s ,début 60s ;PÉTIONVILLE n'avait mème pas 20 mille habitants.
J'ai lu que la population de PÉTIONVILLE est maintenant estimé à plus de 400 mille.
Revenir en haut Aller en bas
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptySam 14 Juil 2012 - 5:30


Joel,
Goya dekri sa k te konn pase lan Sèk Belvi, lan zôn Petionvil epi Klib Siryen sou plas St Pyè.
Sèl eksepsyon se te kèk zanmi nwa ke lelit lan geyen pou rezon ekonomik ak politik epi kèk zotobre.

Menm sou Divalye, tonton makout te rete lan wôl yo e yo pat menm eseye al antre lan okenn kote sayo.
Se te menm bagay lan Klib Pôtoprensyen sou Channmas, avèk Kamaradri, lan Bwa Vèna.
Prezidan Klib siryen an, Baboun, se te youn lan premye tonton makout Divalye, men ou pa t ka wè nèg nwa lan Klib la.

Sèk avèk Klib sayo te gen manm, men yo te ouvè pou piblik av;k yon kod rasis. Grimo pasab, yon nèg nwa fèt pou akonpaye ak yon milat oubyen yo vinn mande w kii moun ou ye, ki janm rele, ki kote w soti.
Eksepsyon: Ti mesye Dezilme yo. ak pitit kolonèl Bovwa yo.

Kaban Choukoun ak otèl yo pat lan menm diskriminasyoin men tradisyon defakto ak politik yo te dekouraje nèg ke yo pat konnen, vinn frekante yo. Ekzanp Otèl El Rancho.

Bagay sayo ekziste pi mal ann Ayiti jodya.
Ansyen etablisman sayo avèk anpil nouvo biznis, asosyasion, klib spôtif fè ^las pou tout blan NGO ak asosye ayisyen yo, men se pa tout moun ki kapab frekante yo.

Kanta Spa ak lounge lan pi gwo otèl Karib Sentè, se pa kote ki popilè.
Pou w ale la, se pou w gen anpil lagen, ak pouvwa, oubyen po klè.

Manm gouvènman konnen pratik sayo e lè yo jwenn yon chans, yo byen kontan al antre kote yo pa t kapab frekante anvan. Nèg dyaspora kouri al antre lan kote sayo paske kounyea yo kapab epi yo al fè wè.

Se yon kansè ki anpeche Ayiti avanse.








Revenir en haut Aller en bas
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9759
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptySam 14 Juil 2012 - 7:13

Sasaye

Je croyais que tu décrivais l'Afrique du Sud dans ton tableau sur les relations entre les groupes sociaux en Haïti si je peux m'exprimer ainsi. C'est une analyse noire que tu fais là sur l'état des relations entre la minorité à la peau blanche et claire et la majorité à la peau foncée. Globalement, c'est un système d'Apartheid à l'haïtienne …

Bien sûr, j'ai toujours su qu'il y avait une problématique de classe sociale mais raciale comme tu l’as décrite, je l’ignorais. Si cette pratique de la suprématie peau claire apparait en pleine effervescence, aussi bien de prendre des moyens d'actions pour fermer ces frontières artificielles entre les différents groupes culturels en Haïti. Il s'agit bien de différence culturelle dans certains cas soulevés dans ces discussions. Par ailleurs, je n'ai aucune objection que les groupes se marient ensembles mais de là à créer des frontières, des clubs réservés selon la couleur de votre peau. C’est inacceptable. C’est tolérance zéro.

Goya, Al.
A la lumière de toutes vos interventions, il apparait évident qu'il y a un problème sérieux dans la société haïtienne. Il faut donc prendre garde. Toutefois, je ne vais pas m’aventurer dans les hypothèses suivantes: pourquoi les arabes épousent des arabes, des mulâtres marient des mulâtres. Je vis dans une société multiculturelle depuis plus de 30 ans, je constate que les gens préfèrent épouser des personnes partageant la même culture, langue et religion voir la couleur de peau qu’eux. Est-ce normal ou anormal?

J'aurais pu marier une québécoise, une arménienne, une vietnamienne, une italienne, une polonaise, une africaine. Bref, j'ai fait choix d'une haïtienne. Pourquoi ? Poser la question c'est d'y répondre en partie.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17041
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptySam 14 Juil 2012 - 7:51

Se pa yon bagay ki ka dire ,akoz de DEMOGRAFI.Tankou fi an di l ;98% popilasyon an NWA.Alò ki jan bagay sa a ba l pèpetre la a?
Se lan lespri moun ke yo di ki 98% yo ,pou yo travay.Moun ki ap ize KRÈM pou eklèsi po yo.
Sispann BOVARISM lan .
De nèg ki lan RADYO yo ,ap fè AYISYEN parèy yo ENTÈVYOU an FRANSE yo ;se pou yo kòmanse ak yo;nou gen dwa di sa pa enpòtan ,men se la pwoblèm lan kòmanse.
Mwen te wè yon DOKIMANTÈ sou DOMINIKANI sa ka gen 25 an konsa .DOKIMANTÈ an te rele ""THE AMERICAS"".Se te sou PBS .
Lan DOKIMANTÈ an ,yo di ke moun ke yo rele ""BLANCOS DE LA TIERRA"" yo ,se ak KOUZEN yo y ap marye ;paske DEMOGRAFI pa padonnnen;paske DOMINIKANI ap NWASI e pa gen anyen yo ka fè kont sa.
Se tankou prezidan FERNANDEZ di fyèman ke l se NWA menm si se NEW YORK TIMES li te di sa.

Epi ;poukisa KRÈM sa yo se AYISYÈN ann AYITI yo ki ize yo;ou byen lòt moun NWA lan SENEGAL ak KOTDIVWA ;men medam nwa OZETAZINI ,petèt OKANADA (mwen pa konnen) pa ize yo ;byen ke toujou ka gen eksepsyon?
Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptySam 14 Juil 2012 - 16:16



Mac,

Zafè sosyete miltikiltirèl wap pale'm nan yon jwèt an Haiti. Milat yo an Haiti toujou konnen yo siperyè nwa yo : 1- se yo ak arab ayitien yo ki kenbe anba men yo 90% richès peyi'a. 2- yo kwè anpil nan koulè po yo. Yo pi vit marye antre yo pou konsève davantag koulè ya e avantag ekonomik yo. Ak arab yo : se a la fwa pou koulè e vi ke boujwazi'a se yon boujwazi a dominans arab paske yo pirich pase ti milat Pétion ak Boyer yo, milat yo, sitou sa ki pi pòch nan yo, marye ak arab yo pou asire privilèg ekonomik yo, pou yo pa pèdi tout. Se yon gwoup aloufa byen kanpe kap detwi, jwi de peyi sa'a pandan lontan. Si an Afrik di sid 20 tan apre apated kad nwa ap marye a blan, pou ki mouvman metisaj sa'a pa etand li a klas moun'n ki majoritè nan peyi d'Ayiti ?

Marc, Map di'w, ou ka pa dakò ak sa'm pwal di'w la, anpil nèg bò isit ki marye ak fan'm blan, genyen ki min'm di yo santi yo pa alèz pou kouche ak yon fan'm nwa, parèy yo, se chème kolinyalis la, sekèl esklavagis la ki fè yo konpran yo pa anyen san blan'an, admèt siperiorite blan'an an tout, genyen tout se pu evite pitit yo, ki gan anpil chans pa erite koulè po yo, pi fasilman jwen plas yo nan sosyete ke ou rele multikiltirèl la, gen lòt ki gen lajan, ki se vedèt selebrite, tankou Corneille, Anthony Kavanah, sa pèmèt yo mye entegre sosyete'a, mye admisif, e pi evite pitit trennen sou do yo, nan logik pa yo, tout streotip negatif kap di sou nwa yo. Mwen ta di anpil nèg sa yo pa fin'n fyè de tèt yo, c tou.

Lòm pa fè anyen pou anyen, tande ti pap.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17041
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptySam 14 Juil 2012 - 22:37

Kelkelanswa ,filozofe nèg ak filozofe lan bagay sa a;si tankou madanm lan di l sosyete an 98% ""NWA"";se 98% an ki pèmèt sekèl sa yo la toujou;se pa 2 % an.2% an pwofite
Tankou JAF renmen di l ;se kòd lan tèt yo.
Si AYISYEN te konnen istwa pèp yo ;Istwa EWOPEYEN menm jan ak AFRIKEN yo pa ta konsidere ke EWOPEYEN yo gen anyen ki siperyè.
Men lè radyo yo ap voye FRANSE monte ;y ap pale de ""siècle des lumières"" (ADYE);moun ki gen po klè yo ;ki inyoran tou;ap toujou konsidere ke po klè an gen yon bagay ki siperyè ladan l.
Poukisa CHINWA yo pa konsidere EWOPEYEN siperyè?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyDim 15 Juil 2012 - 8:16

Joel Chinois yo tou nan bagay chirugie a tou.. Surtout pou zafè zye a.

http://video.journaldesfemmes.com/218833/le-boom-de-la-chirurgie-esthetique-en-chine/

Pou'm tounen nan sijè a

St Domingue 1788

405 564 Noir
21 808 mulâtre/noir libre
27 717 blanc
total: 455 089 pers.


sa te ban nou

89,11% noir
6,09 blanc
4,79 of Mulâtre/noir libre

si nou wete blan yo

pop. 427 372

94,89% de noir , an nou arondi a 95%
5,10 % de mulâtre an nou arondi 5%

2 syek pase, nou toujou gen menm chif yo.


Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyDim 15 Juil 2012 - 9:43

Joel,

Ou ekri :« si ayisyen te konnen Istwa EWOPEYEN menm jan ak AFRIKEN yo pa ta konsidere ke EWOPEYEN yo gen anyen ki siperyè ». Joel, mwen pa kwè fenomè'n sa'a se an Ayiti sèlman ou jwen li. Bagay konsidere blan siperyè'a. Afriken nan men'm logik la tou wi.

La prèv : mwen suiv yon repòtag pa gen lontan sou TV5, yo fè konnen si anyen pa fèt o nivo politik o Sénégal pou entèdi pwodwi ti grimas moun'n kap chache change koulè, fè po yo vin'n pi klè, donk rapwoche yo de blan, ap itilize, peyi sa'a gen pou frape pa yon to kancè de la po trè elve,vi rite itilizasyon pwodwi sa'a yo. Rezon ki avance ankò pou justifye usag jan de pwodwi sa'a yo : sè ke gason senegalè yo ta pi prefere fan'm koulè po lanvè, ke fan'm nwa. Si tou sa ka rive nan yon sètè'n echèl sosyal.

E pi pa bliye. Léopold Senghor, téoricyen avèk Aime Cesair, couran ki rele la negritid la madanm li te blanch.

Anpil chèf deta afriken madanm yo blanch.

lòt Examp : majorite jwè ekip soccer fransè'a ki dorigi'n afriken, poum pi klè tout san excepsyon, e 99% afreken kap jwe nan lòt peyi an Erop, mete sou sa pi fò atis afriken ki koni dans le monde, ki jwi de yon sèten'n notoriete, se blanch yo epouze. Ou wè ki imaj sa voye nan le monde, ki efè psykologik sa genyen. Kouman lè se moun'n sa'aa yo kap agi konsa sa ka ranfòse sterotip negatif ki vize nwa yo.

Yo marye, devòse, remarye ak blanch. Frekente yon fan'm nwa, pou yo, se yon krim de lèz majeste.

Mwen pa kwè nou pi avanse pase yo nan domè'n sa.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17041
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyDim 15 Juil 2012 - 10:34

GOYA;
Mwen te mansyone SENEGAL ak KÒTDIVWA lan youn lan dènye entèvansyon m yo.Pwodwi eklèsi po yo ,pou la plipa entèdi OZETAZINI.FDA entèdi yo.
Fenomèn sa a pi pwononse lan ansyen koloni FRANSE yo.Fenomèn ""chenn lan tèt"" ke JAF ap mansyone tout tan an;li pa eksklizif a AYITI;men tou GOYA peyi sa yo se lan ane 1950s yo ;peyi tankou LA FRANS dekolonize yo ;noumenm menm ki eskiz nou?

Epitou GOYA ,si w ale lan GHANA ak OUGANDA ou pa wè ;bagay sa yo pa pwononse konsa non ,gras a travay de nèg tankou NKRUMAH,JERRY RAWLINGS ak MUSEVENI,
An pasan ,papa JERRY RAWLINGS se te yon blan EKOSÈ!
Revenir en haut Aller en bas
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9759
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyDim 15 Juil 2012 - 10:47

Goya

Definitivman wou mem avem pat dako sou anpil pwen. Sou kessyon mariaj nan wap pale antt nwa ak fanm blanch . A cet effet, je pense qu'il y a des nuances à faire. Par exemple, si j'évolue dans un environnement ou je rencontre bcp des femmes blanches, il serait tout à fait normal que je tombe en amour avec une de ces femmes. Bref, il ne faut pas minimiser ce sentiment d’amour, d’affection qui est très fort mon ami. Tout cela pour te dire que je ne suis pas d'accord avec toi que ces vedettes se marient avec des femmes blanches pour des raisons que tu aies énumérées dans les deux de tes interventions. J'ose croire encore que les êtres s’unissent parce qu’ils sont en amour. L’amour existe encore. Il me semble.
:
Lorsque j'étais adolescent à Montréal, mon cercle d'amis était diversifié. Résultat je tombais souvent en amour avec des adolescentes qui n'étaient pas des noires. Dis-toi bien que je ne pouvais pas aller cueillir des pommes ailleurs quand je les avais sous mes yeux…ces belles québécoises et autres. Franchement.

Alors pourquoi je ne suis pas marié avec une de ces femmes ? Parce que mon cercle d'amis avait évolué. Je changeais de quartier et je commençais à fraterniser par la suite avec les plus jolies jeunes filles d'origine haïtienne. Nickie pourrait en dire plus …lol
Revenir en haut Aller en bas
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9759
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyDim 15 Juil 2012 - 11:02

S'agissant des produits de beauté éclaircissants, je ne crois pas que les blacks utilisent ces produits uniquement pour blanchir leur peau. Que dire des femmes blanches qui se maquillent pour cacher les rides ?

Sans vouloir minimiser l'usage de ces produits par des blacks, je pense qu'il s'agit aussi d'un problème d'information et d’accès à des produits cosmétiques de haute gamme pour embellir leurs visages comme font les femmes autres que des noires pour rester belles. Je pense que les blacks croient que ces produits enlèvent les points foncés sur le visage . Ils et elles utilisent des produits de «bad» gamme parce qu'ils n'ont pas d'argent pour s'acheter des produits cosmétiques de bonne qualité. Bref, on peut aussi explorer cet aspect sur l'usage des produits par des nègresses... Pourquoi toujours centrer sur une seule piste pour aborder ce phenomène ...?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyDim 15 Juil 2012 - 16:24

Mak a écrit:
Goya

Definitivman wou mem avem pat dako sou anpil pwen. Sou kessyon mariaj nan wap pale antt nwa ak fanm blanch . A cet effet, je pense qu'il y a des nuances à faire. Par exemple, si j'évolue dans un environnement ou je rencontre bcp des femmes blanches, il serait tout à fait normal que je tombe en amour avec une de ces femmes. Bref, il ne faut pas minimiser ce sentiment d’amour, d’affection qui est très fort mon ami. Tout cela pour te dire que je ne suis pas d'accord avec toi que ces vedettes se marient avec des femmes blanches pour des raisons que tu aies énumérées dans les deux de tes interventions. J'ose croire encore que les êtres s’unissent parce qu’ils sont en amour. L’amour existe encore. Il me semble.
:
Lorsque j'étais adolescent à Montréal, mon cercle d'amis était diversifié. Résultat je tombais souvent en amour avec des adolescentes qui n'étaient pas des noires. Dis-toi bien que je ne pouvais pas aller cueillir des pommes ailleurs quand je les avais sous mes yeux…ces belles québécoises et autres. Franchement.

Alors pourquoi je ne suis pas marié avec une de ces femmes ? Parce que mon cercle d'amis avait évolué. Je changeais de quartier et je commençais à fraterniser par la suite avec les plus jolies jeunes filles d'origine haïtienne. Nickie pourrait en dire plus …lol

J'ajouterais que même si tu aimerais une femme blanche... Elle aura toujours des points communs avec une femme noire, par exemple Kanye west avec Kim Kardashian.
Revenir en haut Aller en bas
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyDim 15 Juil 2012 - 17:53

Marc,

Que dire des hommes noirs qui ne connaissent que des femmes blanches dans leur vie, et qui n'ont aucun gène de dire qu'ils n'aiment pas les noires ? Et ils sont nombreux

Combien parmi les grandes célébrités blanches, tous domaines confondus, se marient contre les noirs ?

En Europe par exemple les célébrités arabes, asiatiques se marient contre les gens de leur communauté, pourquoi pas les célébrités noires ?

Tu me dis :

« Par exemple, si j'évolue dans un environnement ou je rencontre bcp des femmes blanches, il serait tout à fait normal que je tombe en amour avec une de ces femmes ». Si cette réflexion ou cette approche se vérifie dans le cas des noirs, pour ce qui est des hommes blancs, c'est une tout autre histoire.

Cette histoire de kim et de kane West fait partie des exceptions.

Vous savez très bien que la notion de couleur joue pour beaucoup dans ces décisions.

Les stéréotypes négatifs concernant la taille du sex des hommes noirs, leur endurance sexuelle en sont aussi pour quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17041
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyLun 16 Juil 2012 - 10:23

C'est une question qui n'a pas une réponse facile.
CHEIK ANTA DIOP le héros PANAFRICANISTE était marrié avec une femme blanche.Le mème DIOP qui faisait peur aux FRANÇAIS et avait appuyé NKRUMAH dans ses démélés avec les IMPÉRIALISTES.
Tout comme il y des noirs qui n'ont épousé que des noires mais dans leurs comportements sont plus blancs que des suédois!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyLun 16 Juil 2012 - 13:18

Joel a écrit:
C'est une question qui n'a pas une réponse facile.
CHEIK ANTA DIOP le héros PANAFRICANISTE était marrié avec une femme blanche.Le mème DIOP qui faisait peur aux FRANÇAIS et avait appuyé NKRUMAH dans ses démélés avec les IMPÉRIALISTES.
Tout comme il y des noirs qui n'ont épousé que des noires mais dans leurs comportements sont plus blancs que des suédois!

Corrigé moi si je me trompe mais j'ai l'impression qu'on retrouve ce genre de chose plus souvent chez les chefs d'états africains que ceux de la Caraïbe. Par exemple le Sénégal, le Gabon,Cameroun

Revenir en haut Aller en bas
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9759
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI EmptyJeu 19 Juil 2012 - 12:02

Le profilage racial , la suite du débat au journal Le Nouvelliste

http://www.lenouvelliste.com/article4.php?newsid=107140
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI   Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?  RACISME : HAÏTI Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ? RACISME : HAÏTI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: