Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Nike MD Runner 2
51.97 € 64.99 €
Voir le deal

 

 Yo kimbe Paul Ryan

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9915
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

Yo kimbe Paul Ryan  Empty
MessageSujet: Yo kimbe Paul Ryan    Yo kimbe Paul Ryan  EmptyMer 15 Aoû 2012 - 22:00

Ce que Paul Ryan voudrait que Wall Street oublie

Par Jean-Sébastien Stehli le 15 août 2012 18h31 | Un commentaire
Wall Street se réjouit de l'arrivée de Paul Ryan sur le ticket Républicain. Un VP pro-business et fiscalement conservateur (mais pas seulement fiscalement). Il aime bien le Stock Exchange. Le Représentant du Wisconsin détient des action d'Apple, Exxon Mobil, GE, Procter & Gamble, IBM, Google, McDonald's, Berkshire Hathaway, le fonds de l'Oracle d'Omaha, Warren Buffett. Rien que du Blue Chip. Parmi les plus importants contributeurs de ses campagnes: UBS, Bank of American, Wells Fargo et Goldman Sachs. Pourtant, Wall Street risque d'avoir quelques surprises dans les semaines à venir, au fur et à mesure que les journalistes vont s'intéresser à ses votes et ses prises de position à la Chambre des Représentants. Wall Street pourrait avoir un réveil un peu difficile.


En 1999, Ryan a voté pour l'annulation de la loi dite Glass-Steagall Act, établie après la crise de 1933. En votant pour la fin de cette loi, Paul Ryan a permis aux banques de détail et d'investissement de fusionner. Pourtant, aujourd'hui, il milite pour un contrôle de la taille des établissements bancaires pour éviter le fameux "too big to fail". Raison de ce changement de coeur: un monstre financier ne peut pas faire faillite au risque d'entraîner le reste de l'économie et son risque de faillite nécessiterait l'intervention de l'Etat. Il aurait été mieux d'y penser avant. L'homme qui se dit amoureux des "spreadsheets" et des chiffres ferait mieux de réfléchir un peu avant de voter. On vote avec la meute quand cela arrange ses affaires financières et on veut se faire bien voir du Tea Party une décennie plus tard quand l'air du temps est plutôt au populisme. Entre temps, on a participé au krach économique.
Paul Ryan est un adversaire d'une autre loi dite Dodd-Frank Act, mise en place après le crash de 2008. Il est particulièrement opposé à une de ses provisions, pourtant favorite de Henry Paulson, ex-chairman de Goldman Sachs et Secrétaire d'Etat au Trésor de G.W. Bush: cette partie de la loi permet au gouvernement d'intervenir et de démanteler une banque afin que sa chute n'entraîne pas le reste de l'économie du pays. Paulson a confié qu'il aurait aimé disposer d'une telle loi au moment où Lehman Brothers menaçait de s'écrouler. Ryan est opposé à ce mécanisme appelé "résolution authority" sous le prétexte qu'il conduirait, là encore, à l'intervention de l'Etat. Ce qui ne manque pas de sel, c'est que le même Paul Ryan a voté pour l'intervention de l'Etat de manière massive en votant et en appelant à voter pour le plan de sauvetage appelé TARP. Cette loi, proposée par Bush, donnait à l'Etat fédéral 700 milliards de dollars pour soutenir les banques et institutions financières en achetant certains de leurs avoir toxiques.
Enfin, Paul Ryan s'est retrouvé à nouveau opposé à Wall Street sur le dossier de la dette de l'Etat. Il a affirmé être prêt à laisser les Etats-Unis ne pas être capables de faire face à leurs obligations afin d' obliger la Maison Blanche a accepter des coupes budgétaires supplémentaires. Une position contraire à celle de Wall Street. La question de la dette rendait, en effet, les marchés trop nerveux, imprévisibles, et l'imprévisibilité n'est pas une qualité qu'apprécie particulièrement la communauté financière. Les citoyens Américains se rendront bientôt compte que Paul Ryan est non seulement un extrémiste, mais, selon l'expression américaine, un "loose cannon". Ca fait des dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17267
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Yo kimbe Paul Ryan  Empty
MessageSujet: Re: Yo kimbe Paul Ryan    Yo kimbe Paul Ryan  EmptyJeu 16 Aoû 2012 - 10:35

MAK;

Yo kenbe PAUL RYAN sou yon lòt teren .Misye se yon admiratè FILOZÒF AMERIKÈN ki rele AYN RAND lan .Misye pa sispann repete sa.
AYN RAND ki ekri anpil lan lanne 50s,60s se CHANPYON LIB ANTREPRIZ;ENDIVIDYALISM elt...
PAUL RYAN di ke se lan li AYN RAND li etabli FILOZOFI li an ;bagay se MACHE an ki WA.

Sa RYAN pa konnen ;sè ke AYN RAND se te yon MILITAN ATE.Se yon yon moun ki opine ke MOUN KI KWÈ lan yon ANTITE SIPRÈM se yon bann IDYO.
E AYN RAND lan ane 50s,60s yo pa t timid pou l ale sou radyo ou byen televizyon ,tankou lan yon entèvyou ak MIKE WALLACE,pou l emèt opinyon sa yo.
Kounye an PAUL RYAN ap bege ;li vle kouri pou AYN RAND;chans pa l sè ke PRÈS ke TEA PARTY an tande ak gade pa p fè yo konnen enfòmasyon sa a .
Si se ta sa ;se ta ADYÒS PAUL RYAN!
Revenir en haut Aller en bas
 
Yo kimbe Paul Ryan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: