Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-21%
Le deal à ne pas rater :
Calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Harry Potter en promo
49.99 € 62.99 €
Voir le deal

 

 L'histoire d'Haiti Falsifiée

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

L'histoire d'Haiti Falsifiée  Empty
MessageSujet: L'histoire d'Haiti Falsifiée    L'histoire d'Haiti Falsifiée  EmptyMer 12 Sep 2012 - 13:47



L'histoire d'Haiti Falsifiée
troisième partie
Par Jacques Casimir(pasteur D'Amoulio)
majac14@hotmail.com



Nous savons que les adultes, lorsqu'ils réagissent à une émotion collective, se comportent comme des enfants. Ils deviennent influençables à la suggestion d'un meneur qui incarne pour eux durant un instant la figure paternelle, surtout s'il incarne la force et la puissance. Les travaux du sociologue français Gustave Le Bon à la fin du XIXème siècle en ont déjà fait la démonstration.REF Auteur Gustave Lebon Titre La psychologie des foules (1895 ).

La déclaration unilatérale de l'indépendance d'Haiti a vivement choqué l'Europe Coloniale et a crée une vive commotion. Napoléon et Talleyrand en ont profité pour orchestrer une campagne de désinformation en imputant à Dessalines tous les morts de la colonie de Saint Domingue et en cachant certaines causes de cette hécatombe. Nous allons révéler avec quelques exemples cette partie cachée et non détaillée de l'histoire.Voici Les faits.

Selon nos sources Dessalines n'a pas tué tous les colons Français qu'ont voudrait lui attribuer. Nous savons qu'il y a eu un très grand nombre de disparus. Il y a eu des dérapages, certes, mais pas suffisant pour y accoler le nom du libérateur. Aujourd'hui, la presse admirative aurait utilisée le terme soporifique «d'effets collatéraux».

Qui étaient les coupables ?

Jacques Marquet de Montbreton de Norvins ,connu sous le nom du Comte de Norvins secrétaire particulier du Général Leclerc confirme : Citons l'auteur. « Au mois de mai 1802 , la fièvre jaune tue à Saint-Domingue 2000 fonctionnaires civils, 8000 marins et des médecins militaires. L'auteur ne spécifie pas si les marins étaient civils, ni le nombre de médecins.

REF titre Mongobert,le Général Leclerc et les Bonaparte
Un document rare: Mémoire du conte de Norvins Sur les évènements De Saint-Domingue n'était pas facile à retracer .Ce personnage était un témoins privilégié des actions du général Leclerc dans la colonie. Son livre contient des informations essentielles pour comprendre l'expédition de 1802 et les ordres recus par le général Leclerc que je rapporte ici .Voir ci-dessous des documents écrits par le conte de Norvins pour le général Leclerc et confirmés par d'autres auteurs.


Cette lettre, rédigée le 23 novembre 1801, rendait parfaitement compte de la précarité de l'expédition. « A bien des égards, Leclerc démontra la faiblesse des moyens concédés, mais demeura tout de même optimiste quant au règlement et ces lacunes. En ce qui a trait aux vivres, il indiqua qu'il n'y avait à bord que le nécessaire pour permettre aux hommes de survivre un court laps de temps. En plus d'être insuffisantes, les denrées qu'on embarqua sur ces navires étaient de mauvaise qualité: Le vin, la farine et les biscuits sont mauvais.

L'amiral m'a dit qu'il avait été obligé d'embarquer ces mauvaises provisions qui ne pouvaient ravitailler l'armée que pour trois mois, c'est-à-dire à peine assez pour permettre aux soldats de faire la traversée, soit 3 à 4 semaines, et aux marins de revenir ensuite. Quant à l'habillement, Leclerc écrivit que certains corps d'infanterie n'avaient aucun habit militaire et que toutes les troupes avaient besoin de chaussures. Au départ de l'expédition, ils n'eurent en leur possession que 4000 mauvaises paires de souliers disponibles alors qu'il en fallait 15000 pour combler les besoins.Tout au long de l'entreprise, cette impossibilité de chausser les soldats préoccupa le général en chef qui constata les difficultés des troupes à se déplacer pieds nus dans les forêts denses de Saint-Domingue.

Cette lacune devint d'autant plus grave que les effectifs médicaux furent, eux aussi, largement insuffisants.» 1- REF Auteur J.M de Norvins Titre Mémoire sur les évènements de Saint-Domingue. 2- REF Auteurs Marcel Bonaparte Auguste et Claude Bonaparte Auguste Titre La Participation étrangère à l'expédition française de Saint Domingue.

3 - REF Auteur Paul Roussier Titre Lettres du Général Leclerc,commandant en chef de l'armée de Saint-Domingue en 1802 ( Société de l'histoire des colonies françaises et librairie Ernest Leroux Paris 1937 )
4- Sources Les relations dilomatiques franco-américaine lors de l'expédition du général Leclerc ;le commerce, la race et l'opinion 1800-1804 Auteur Guillaume Simard , document consigné à l'université de Montréal, (Québec Canada)

Lors de la Campagne d'Égypte de 1798 à 1803 les maladies et les épidémies ont décimées une grande partie du corps éxpéditionnaire français. Citons quelques Auteurs et exemples:
Le 16 avril 1799 l'expédition de Syrie sera décimée par la peste. Le général Menou, capitule le 31 août 1801 devant les forces turco-britanniques après avoir perdu 13 500 hommes, principalement victimes des épidémies au cours des négociations de paix. Les soldats français restants sont rapatriés sur les vaisseaux britanniques vers la France.En avril 1801, la ville du Caire est en proie à une nouvelle épidémie de peste et de fièvre jaune . Le médecin Militaire Degenettes organise 700 évacuations de malades. Quatres navires hôpitaux sont armés et mis en quarantaine à leur arrivés à Marseilles avec Desgenettes à bord. REF Auteur René Desgnettes Titre Histoire médicale de l'armée d'orient ,Université de Paris,Val de Marne, Faculté de Médecine de Créteil ---René Desgnettes médecin militaire,chirurgien de l'armée française d'orient en Egypte

«La santé est indispensable à la guerre et ne peut être remplacée par rien.» Citation de Napoléon"Bonaparte, 1800. Il sait de quoi il parle ! Les maladies ont anéanti son rêve oriental, plus que les cavaliers mamelouks et la marine anglaise. De 1798 à 1801, peste, tétanos, dysenterie, lèpre, paludisme, variole, fièvre jaune décimèrent les militaires comme les civils. REF Auteur Jean-François Hutin Titre La campagne d'Egypte une affaire de santé (société d'histoire et de Médecine)

L'expédition de Saint-Domingue Menée par Leclerc et une autre expédition venue d'Égypte devaient briser la résistance de Toussaint Louverture qui défiat la métropole. Elle annonçait le rétablissement de l'esclavage, voulu par le lobby économique, question sur la quelle Napoléon se montrait ambigu et peu Locace .Parlant de l'éxpédition de Saint-Domingue , Napoléon tendait à suggérer qu'il avait existé un courant d'opinion irrésistible qui imposait la reconquête et la restauration de l'esclavage.
REF: Auteur Yves bénot Titre La démence coloniale sous Napoléon (Broché)

Voir ci-dessus un échantillonage de Soldats qui ont servi en Égypte et qui se sont retrouvés à St Domingue, donc porteurs du virus des campagnes d'Égypte qu'ils répandent dans l'île. Leurs noms, leur parcours et leurs faits d'armes se trouvent aujourd'hui inscrits pour l'histoire sur les colonnes de l'Arc de Triomphe Paris. Le numéro de la colonne et sa direction cardinale vous permettra de les retracer facilement au cours d'une visite à la célèbre place.
ABBÉ Jean Louis Nicolas (inscrit en 1836,pilier ouest, colonne 36) en 1798, il s'embarque pour l'Egypte et se distingue à la prise de la ville D'Alexandrie,en 1802, il fait la campagne militaire de Saint-Domingue


Auguste Marin Lieutenant général de l'ile de la tortue et de Saint Domingue.

Il a servi en Egypte en 1798

BOYER Pierre François Xavier(inscrit en 1836, pilier nord, colonne 07) Boyer est en Égypte en 1798 dans la division Kléber, sert à Chebreiss, en Syrie, à Canope le 21 mars 1801.Il est nommé général de brigade le 29 mars 1801. Boyer fait l'expédition de Saint-Domingue en 1802 à titre de chef d'état-major de l'armée.

Sources : Ces noms figurent parmi Les 660 noms inscrits sur l'Arc de Triomphe à Paris Référence publique et populaire ouverte à tous Nota Pilier et colonne représent l'endroit exacte ou ces noms se trouvent sur l'arc de triomphe à Paris.

Beaucoup de militaires ont quittés l'Egypte pour se rendre à Saint_Domingue avec l'éxpédition Leclerc de 1802 en passant par l'Europe ,d'ou la source de la contamination et des chiens importés de Cuba. Des correspondances et des lettres de l'époque le confirment.

Preuves
Mars 1803 ; Louis de Noailles, adjoint de Rochambeau, va acheter les « 600 dogues de Cuba », ces chiens-chasseurs de marrons, qui vont terriblement frapper les imaginations. « Le général en chef fait venir 400 autres chiens de La Havane, c'est le seul moyen d'atteindre les nègres dans leur fuite et de les traquer dans les bois et dans les mornes. Cette mesure qui paraît d'abord inhumaine est légitimée par les tortures que ces scélérats font éprouver à tous ceux qui ont le malheur de tomber entre leurs mains. Rochambeau a fait déboiser et brûler une grande partie des forêts haitiennes pour que les noirs insurgés ne se cachent pas. Donc la déforestation d'Haiti a commencé depuis 1802.

1-REF :Auteurs Bernard Gainot Titres Cahiers d'histoire de la révolution Française .Les massacres aux temps des Révolutions. 2-REF:AuteurJuste Chanlatte Titre une Histoire de la catastrophe de Saint-Domingue, publiée à Paris en 1824 par un ancien marin, Jean-Baptiste Bouvet de Cissé.

Questions
Les chiens ,étaient ils malades ? ils n'ont subi aucun contrôle sanitaire et vétérinaire avant de laisser Cuba pour Saint-Domingue,(Haiti ). Dans une prochaine chronique nous allons révéler les mémoires de Louis de Noailles et sa correspondance
En 1803 il y avait une épidémie de fièvre jaune aux antilles particulièrement à St Domingue, la colonie la plus peuplé des iles. Toute cette partie de l'histoire non évoquée par certains historiens et cachée par les falsificateurs se trouvent dans les archives de la faculté de médecine de L'université de Nantes (France) et de la London School of medecine (Angleterre). Voici quelques preuves. Ce Document rare trouvé en Louisianne atteste la préoccupation gradissante des citoyens de La colonie à propos des épidémies. Donc de 1784 jusqu'en 1803 avant l'arrivée des chiens de Cuba et les renforts de l'armée française aucune épidémie n'a été rapportée.

REF Auteur Le cercle des philadelphes Titre Recherches mémoires et observations de maladies épozoodiques de Saint-Domingue Lieu de publication Cap François (imprimerie royale 1785).

Le Cercle des Philadelphes, une société scientifique française, de l'agriculture et de la fabrication, a été établi à Cap-François, et a tenu sa première réunion publique en 1784. Les colonies pourraient être un terrain fertile pour la fièvre jaune, les épizooties, ainsi que divers autres afflictions causées par la chaleur et des parasites. Donc, selon cette appréhension préventive, nous avons ici la preuve qu'il n'y avait pas d'épidémie en 1784 et les autres anéees subséquentes, avant l'arrivée des soldats contaminés au cours de la campagne d'Égypte.

Joseph Pierre Bérard de Verzel, colon de Saint-Domingue, et l'expédition Leclerc (1802-1803) confirme qu'une autre menace pesait sur les soldats Français : Il en parle d'ailleurs dans une autre de ses lettres, écrite du Cap Français le 27 juin 1803, et il cite: «(Mon neveu est arrivé de France et je crains) qu'il ne devienne une des victimes de ce climat destructeur et d'une maladie presque épidémique connue sous le nom de fièvre jaune que nous ne connaissions pas ici avant l'arrivée de l'armée française et qui a détruit depuis 18 mois au moins les trois quarts des européens qui y sont débarqués. Il y a peu d'exemples que ceux qui en ont été atteints s'en soient tirés. Depuis hier au soir dix heures, il est avec la fièvre très violente, sa transpiration est très abondante, son teint et ses yeux.

En effet, la fièvre jaune était mortelle et tua des milliers de soldats français. Le général Leclerc lui-même mourut de cette terrible maladie le 2 novembre 1802, laissant le commandement des troupes françaises au cruel général Rochambeau ». Sources Extrait d'une des nombreuses lettres écrites Par Pierre Bédard de Vérzel daté du 27juin 1803. Lettres qu'il a écrites et qui sont conservées aujourd'hui aux Archives nationales à Paris et aux Archives départementales de la Gironde à Bordeaux(musée Aquitaine Bordeaux, France)


Le Colon de Verzel, Joseph Pierre Bérard De verzel, âgé de 37 ans, créole blanc de la Martinique habitant au Cap s'embarque sur le navire « Le Néron de Bordeaux » pour aller a Cap François le 3 juin 1784. Donc de 1784 a novembre1802, soit 8 années, selon lui, cette épidémie n'était pas connue à Saint Domingue avant l' arrivée de l'armée Française.
Ces évènements , ne vous rappellent-ils pas des faits qui démontre que l'histoire se répète ?

Dès 1492 Christophe Colomb et les européens ont apporté la mort la contamination en Ayiti (Haiti). Premier grand génocide jamais dénoncé. En1802, l'expédition Leclerc et ensuite Rochambeau ont apporté la contamination avec les soldats malades venus d'Egypte, la nourriture de mauvaise qualité embarquée a bord des navires et les chiens importés de Cuba. Ainsi, les français ont été grandement victimes de leurs propres méfaits: la fièvre jaune. En 2010 la contamination au choléra par les soldats Népalais.

Cette chronologie macabre démontre à quel point nos détracteurs dénoncent Dessalines pour masquer un échec sans montrer l'autre coté de l'histoire. Il est de bon ton de minimiser l'échec aux fins de protéger Napoléon et le prestige de la France en mettant sur le dos du libérateur ces milliers de morts dues à l'épidémie de la fièvre jaune.

Le grand génocide dont Haiti a été victime au contraire et qui demeure un sujet tabou ignorés par les historiens seront révélés très bientôt avec des preuves et des archives historiques à l'appui. Selon les documents retracés, je peux affirmer que le plus grand génocide de tous les temps a été commis en Haiti.

Arguments

La fièvre jaune! la contamination des années 1800, cette maladie origine de l'Europe vers les Antilles, telle que démontrée, contrairement à ce que l'on nous avait enseignée, des Antilles vers l'Europe, vient de changer toutes les données historiques connues sur la propagation de cette épidémie. Avec cet éclairage, ces faits viennent de disculper , Jean jacques Dessalines d'une grande partie des crimes et des massacres que Dubroca,De Mézières et les autres falsificateurs lui ont imputés entre 1802 et 1803 .Car,selon les lettres rapportées ici, plusieurs Européens dans l'ile ont été décimés par la fièvre jaune et non pas par Dessalines.

D'où nous viendra la prochaine contamination? L'histoire se répètera-t-elle encore une fois après la dernière que nous avions vécue en 2011. Seul le ciel le sait.

Dans une prochaine chronique, nous allons répondre à plusieurs autres questions et apporter un regard nouveau sur notre histoire.

Nous devons mesurer l'étendu de notre ignorance historique et c'est ce qui nous fera avancer vers la lumière Amen
Amen Amen Jacques Casimir(Pasteur d'Amoulio)
majac14@hotmail.com

__,_._,___
Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire d'Haiti Falsifiée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: