Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Quand les macoutes falsifient l'histoire !

Aller en bas 
AuteurMessage
Goya
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 490
Localisation : Montreal
Loisirs : lecture
Date d'inscription : 20/11/2010

Quand les macoutes falsifient l'histoire ! Empty
MessageSujet: Quand les macoutes falsifient l'histoire !   Quand les macoutes falsifient l'histoire ! EmptyMar 2 Oct 2012 - 1:45



Lorsqu’on évolue au sein d’une société où les mauvaises habitudes ont la vie dure ou sont ancrées si profondément qu’elles finissent par acquérir droit de Cité désolant, il est intéressant de constater que mes écrits soulèvent d’énormes remous parmi mes lecteurs. J’ai également reçu les critiques et suggestions de certains concitoyens qui se définissent sous le patronyme de « lavalassiens » troublés par certains passages de mon dernier texte. Il va sans dire que certaines suggestions ont retenu toute mon attention, plus particulièrement celle d’un ami, lavalassien avant la lettre, qui doit son titre de Médecin à la fameuse Révolution Duvaliériste, grâce à laquelle les portes de la faculté sont devenues largement ouvertes non seulement aux fils de nantis et à quelques rares privilégiés mais aussi aux plus capables des fils du peuple. En compagnie de mes deux amis lavalassiens, Claudy Maxan et Carl-Henri St Macary, il m’est arrivé d’avoir à le tancer vertement pour lui faire comprendre qu’en tant que fils unique, fils à papa, j’ai reçu mon visa social dès le berceau. « Du reste, je ne dois qu’à moi-même toute ma renommée ». J’en veux pour preuve, en 1957, j’étais en troisième année à l’école des Frères de l’Instruction Chrétienne de Port-de-Paix et lui, on le comptait du nombre des élèves d’une certaine école au Portail St Joseph à Port-au-Prince, favorisé par le directeur Philogène dont le prénom m’échappe, originaire lui aussi de Port-de-Paix. Tout ceci pour dire que dans le nivellement de la société par Duvalier, il reste grand bénéficiaire du régime. Déjà à cinq ans, le Cher Frère nous interdisait de jouer au foot ou aux billes avec les élèves des établissements publics et nos premières amours se recrutaient parmi les élèves des Sœurs de la Sagesse. Qu’à cela ne tienne, l’esprit souffle où il veut ! Étant ouvert à tous les courants d’idées, parce que je crois que, par-delà les appellations diverses, nous sommes avant tout Haïtiens, moi qui n’ai jamais choisi de plaire à la diversité de mes lecteurs, suis obligé de retourner sur la page blanche, pour ne pas trahir ma propre conscience en laissant faire, en laissant dire les oisifs oiseux qui soutiennent les murs de nos villes. Tous me reprochent en concluant mon texte « DERRIERE L’ECRAN DE FUMEE » de n’avoir pas associé les Duvalier à Préval et Aristide. Venons-en aux faits :

Notre histoire nationale a offert le spectacle d’un affrontement apocalyptique entre les tenants de deux idéologies dominantes. En effet depuis 1946, deux courants de pensée occupent le haut du pavé, s’interpénétrant par endroits, se repoussant en d’autres, mais se regardant toujours en chiens de faïence en attendant de s’empoigner de plus belle sur l’instigation de quelques « condottieri » en soutane ou de simples défroqués à l’affut d’un rôle méphistophélique à jouer dans le domaine du temporel. Il est vrai que tout régime vient toujours à contre-poil de celui qui précède. D’ailleurs, c’est cette démarche d’action et de réaction qui détermine la notion de mouvance historique. Mais de mémoire de lettré, jamais empoignade n’aura été plus brutale entre deux idéologies qui, à quelques années d’intervalle, se prévalaient de la même charge de changement et de la même intensité de militantisme rassembleur de foules et ravageur de destins.


Entre ces deux idéologies, ce ne sont pas les ressemblances qui manquent ni les différences qui font défaut. D’un côté, le Duvaliérisme avec sa vérité et ses contraintes. De l’autre, l’Aristidisme ou le mouvement lavalas avec sa réserve d’espoirs, ses limitations, ses erreurs et ses mensonges. Né du refus conscient des gouvernements de l’occupation : Sudre Dartiguenave, Louis Borno, Eugène Roy, Sténio Vincent, le Duvaliérisme a accru sa puissance d’adhésion en imposant à la mouvance historique le dynamisme des classes moyennes toujours tenues à l’écart de la gestion républicaine. Son apparente mulâtrophobie vient du fait que durant tout le séjour de l’Occupant en Haïti, soit de 1915 à 1934, et même après son départ, seuls les représentants de l’élite mulâtre ont été au timon des affaires. Même quand les intellectuels de gauche, pataugeant sans vergogne dans les théories marxisantes, ont tendance à escamoter cette triste parenthèse de notre Histoire, la question des dirigeants de couleur ne saurait être laissée en plan dans une perspective d’analyse conjoncturelle qui veut garder toute sa rigueur intellectuelle. On comprend bien l’attitude très peu orthodoxe de Roger Dorsainville dans « Trente ans de pouvoir noir » et en quelque sorte la justesse de son point de vue quant à la similitude qu’il observe dans la pratique du pouvoir mulâtre et du pouvoir noir dans la gestion des affaires haïtiennes. Mais en voulant exorciser l’aspect émotionnel de la question, il a quelque peu banalisé le thème central pour le réduire à une simple affaire d’intérêts matériels. Quoiqu’il en soit, de Dartiguenave à Lescot, le pouvoir haïtien était mulâtre avec tout ce que cela implique d’ostracisme violent envers une classe d’hommes qui, contre toute attente, détenait le savoir, donc était prête à assumer la haute direction du pouvoir d’État. Ainsi à la suite du méprisable crochet Paul Magloire dans l’arithmétique sociale haïtienne, Duvalier, le Révolutionnaire, intervenait dans l’histoire pour réparer le tort immense fait à la classe la plus dynamique de la société haïtienne, inaugurant paradoxalement la fin de l’ère colorée. Cet Homme à la vision élargie a ouvert les portes à toutes les possibilités historiques résultant de son acharnement à promouvoir les mobilités sociales jusqu’à propulser les bénéficiaires vers les sommets de la gestion républicaine. Même la structure religieuse n’y a pas échappé. L’indigénisation du Clergé a donné lieu à une ruée vers « l’or politique » qui nous vaut aujourd’hui l’anéantissement de l’autorité de l’État, la disparition de nos institutions, l’éclatement des classes moyennes, la carence de prestige des responsables administratifs, la déliquescence de la moralité collective et l’absence totale de la fierté d’une appartenance ethnique. Il est mort dans son lit, entouré de l’affection des siens, la journée bien remplie avec ses erreurs humaines. Aujourd’hui encore, la nostalgie de cette époque est telle qu’elle conduit à une condamnation sans appel des uns et une vénération sans nuance des autres. Il continue à occuper, pour les générations montantes, cet espace qu’il a su si bien remplir de sa complexité et de sa prolixité.


Quoiqu’il en soit, rien ne justifie les dérives commises sous le règne de F. Duvalier sinon cette obsession du pouvoir ou encore le conflit entre cette obsession et le temps constitutionnel pour l’exercice de ce pouvoir. Il dirigea ce pays d’une main de fer, élimina les opposants trop audacieux et les jeunes loups trop entreprenants. On ne saurait non plus isoler les actes criminels commis par certains partisans du régime. Toutefois, tirer du néant historique ceux qu’un sort injuste avait confinés séculairement dans les bas fonds ne répondait pas aux aspirations de la bourgeoisie. La déviance politique s’installa en toute horreur de jugement, dans le fonctionnement de l’appareil d’État et cela est dû tant aux tentatives de subversion et aux rumeurs de coups d’état qu’à la personnalité profonde de l’homme. Et comme sa vision crut trouver son apogée dans une perpétuation biologique en lieu et place d’une pérennité idéologique, Duvalier fils succéda au père. Héritier d’un pouvoir dictatorial, avec en plus des structures dictatoriales, il prit ses distances avec la ligne dure de la révolution, laissant en plan l’aspect social de la question et ouvrant la voie à toutes les aventures rocambolesques d’une gauche sans dessein, disséminée aux mille vents de l’opportunisme et de la veulerie. Et dans cette brèche, s’est engouffrée toute la lie de la citoyenneté haïtienne pour détruire ce que la Nation restait de valeurs imputrescibles. Et Jean-Claude a, de ce fait, enfoncé le dernier clou dans le cercueil de son père en renonçant à la « révolution politique » de ce dernier.


Vint le père Jean-Bertrand Aristide ! Et vint dès lors l’Aristidisme après l’Aristidophilie primaire de ceux qui aimaient entendre les sermons de St Jean Bosco, porteurs d’un virus plus audacieux que tous les autres germes du pathos haïtien. Il clamait le tort fait aux masses par les élites Jean-Claudiennes comme des années avant d’autres leaders sous l’égide de François parlaient du tort fait aux classes moyennes. Pris dans son essence profonde, l’Aristidisme se veut simplement rejet du Duvaliérisme, du militarisme, du macoutisme et imposition de fait de la populace impréparée en tête de la perspective historique. Assurément, il n’existe guère de cassure irréversible entre l’Aristidisme et le Duvaliérisme. Mais entre les deux, il y a fondamentalement une différence de méthodes d’approche. Et aussi des conséquences imprévisibles qui rétroagissent sur la poursuite d’objectifs apparemment communs : La rédemption des classes sociales traditionnellement brimées.


Là, s’arrêtent les ressemblances. L’Aristidisme est foncièrement opportuniste. Il fait des appels du pied à la bourgeoisie qu’il dénonce « ab hoc et ab hic ». Sous couvert de populisme, il est destructeur de vies (comme l’autre) d’institutions (à son opposé). Le macoute exécutait les ennemis de son régime par légitime défense, le lavalassien tuait par instinct de conservation. Duvalier trace des exemples, Aristide fait des victimes. Le premier ouvre les bras aux adversaires repentants, désenchantés, le second élimine ou fait éliminer d’anciens adversaires institutionnels même quand ces derniers lui donnent des preuves d’allégeance. Pour l’un, l’assassinat politique est un moyen de se maintenir au pouvoir, pour l’autre, c’est une fin. Il revient au pouvoir pour se venger des militaires, plus encore de l’institution militaire. Aristide fait appel, contre toute logique gauchisante aux forces étrangères pour se faire reconduire au pouvoir après avoir causé la destruction physique de son pays par embargo suivi de blocus économique, alors que le pays n’était pas en guerre. Pour la toute première fois, on aura vu un Chef d’État de pays sous-développé Caribéen, Dr F. Duvalier, oser faire face à la plus grande puissance du monde. Tandis qu’Aristide a menti à son peuple en se faisant passer pour démocrate, Duvalier, lui, ne s’est jamais réclamé d’aucune démocratie. Aristide se défend gauchement d’avoir dilapidé soixante millions de dollars fonds tiré des comptes de la TELECO au temps béni de son exil, de F. Duvalier, on peut tout dire sauf qu’il fut un voleur. Menteur invétéré, Aristide se défend platement d’avoir signé les accords sur la privatisation, d’avoir envoyé les familles de sept mille militaires sur le grabat, d’avoir révoqué sans compensation aucune des employés de quinze, vingt, vingt-quatre ans de service sous couvert de réforme administrative. L’énumération des faits à mettre au passif du régime Aristidien serait trop exhaustive et induirait même une hypocrisie congénitale vis-à-vis des siens. Si ces mêmes foules qui avaient applaudi toutes les démarches de l’homme ne se sont pas encore révoltées contre les horreurs et les mensonges de la démocratie Aristidienne :kidnapping, meurtre de vieillards, de femmes, de bébés, d’enfants, viol de jeunes femmes et de jeunes filles, bastonnades en règle de ministres, premiers ministres dont les medias tant nationaux qu’internationaux s’étaient fait l’écho étourdissant dans cette période troublée dominée par la drogue et le vol, c’est parce qu’il est difficile pour elles de revenir sur des décisions par lesquelles elles se sont engagées si profondément. Que voulez-vous, l’autocritique participe d’une politesse d’origine royale !...


En conclusion, je répondrai donc aux reproches de mes amis lavalassiens que François Duvalier, sans feindre ni craindre, sans peur et sans faiblesse a su endosser seul ses responsabilités devant l’Histoire, décidé à vivre pour sa Patrie s’il ne lui arrivait pas de mourir pour elle. C’est à la lumière de ces considérations et conscient de l’importance du mot cueilli dans l’Iliade que, comme l’Empereur, Il a veillé et combattu seul « Eio korianos esto » Que le Chef soit seul ! De là, à dire qu’il fut un tyran, oui, Il le fut mais c’était pour la promotion des masses et des classes moyennes. Il ne l’a jamais caché, du reste, il se disait révolutionnaire. Et dans ses discours, il a bien défini les caractéristiques d’une révolution, totale, radicale,…
Miami, le 29 Septembre 2012
Dr Jean L. Théagène
Président de l’Union Nationale
Des Démocrates Haïtiens
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17045
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Quand les macoutes falsifient l'histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Quand les macoutes falsifient l'histoire !   Quand les macoutes falsifient l'histoire ! EmptyMar 2 Oct 2012 - 7:09

Nèg sa yo vin kiryozite e yo kontinye ap divage se paske pa gen yon travay ki te fèt ann AYITI menm jan DOMINIKEN yo fè lòt bò fwontyè an.
An DOMINIKANI ,se patou ou pase ou wè ESTATI moun ki te konbat TRUJILLO yo.Aksyon ki te fèt kont ""THE GOAT"" lan ,se toujou gwo selebrasyon.
Dominiken yo, apre plis ke 50 an ke TRUJILLO mouri kontinye ap selebre tout AKSYON ki te fèt kont ""KABRIT"" lan ,yo pa menm rele misye pa non l.
DOMINIKEN yo al pi lwen toujou.Moun paka monte sou RADYO pou ap di ke bagay yo te bon sou TRUJILLO.Menm liv ou pa ekri pou w di bagay yo te bon.Gen ypon pitit FI TRUJILLO ki te ekri yon LIV pou voye PAPA L monte ;TRIBINAL bay lòd pou LIBRERI ki ap vann liv sa a ,retire l VIT,VIT ,si se pa sa y ap peye AMAND.
DOMINIKEN yo ,te konnen byen ,bagay nou pa reyalize ke si yo pa t pran lwa DRASYIK te ap toujou gen mouyn tanjou THEAGENE ki ap vini pou l fè sa l ap fè la a.
E lè sa rive ak gen de JÈN moun tankou MARC,pa egzanp, ki pa t vivan pandan DIKTATI an ki ka ba l ""BENEFIS DI DOUT"".
Mesye,tout sa nou te tande a pwopo de DIVALYE ,SA TE PI MAL.
Zafè BAGAY KOULÈ an ,KLAS MWAYÈN KRAP LAN:
ADYE!
DOMINIKEN yo kontinye ap MODI TRUJILLO.DIVALYE TE PI MAL KE TRUJILLO.
Malgre ke li te touye moun menm jan ak DIVALYE ;men MISYE TE BATI ANPIL LEKÒL.
Ak sa ,misye te kite bagay lan yon tijan pi FASIL POU SA KI T AP VINI APRE L YO.
DIVALYE yo fè 29 an ,PAPA ak PITIT,OU GEN DWA KONTE SOU DWÈT ou konbyen LEKÒL yo te BATI.
29 AN TONNÈ
Pito m rete la .Mwen granmoun,san m ap monte m.
Epi ,silvouplè ,pa mete sòt de ATIK konsa ankò ;se yon AFWON A TOUT MOUN KE DIVALYE TE EKSTÈMINE yo.

DIVALYE TE KALKE REJIM LI AN SOU REJIM FA-CHIS EWOPEYEN YO.MISYE SE TE YON ADMIRATÈ MUSSOLINI;men DIVALYE pa t menm yon bon FA-CHIS.FA-CHIS yo touye ,yo EKSTÈMINE ,men yo te gen yon VIZYON POU PEYI yo;DIVALYE pa t gen okenn vizyon .
Yon sèl ideyoloji misye te genyen ,se te rete sou POUVWA a e jwi de li;TOUT LÒT BAGAY TE TRÈ,TRÈ SEGONDÈ.
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

Quand les macoutes falsifient l'histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Quand les macoutes falsifient l'histoire !   Quand les macoutes falsifient l'histoire ! EmptyMar 2 Oct 2012 - 14:55

ki laj Theagène?eske li konnen istwa duvalierisme ke li ap defann lan.Jean Theagène genyen odas poul di Francois Duvlaier pat volè,lajan li te konn voye chache nan regie du tabac et des allumettes ak la bank natyonal nan men Antonio Andre se te lajanl yo te ye.poukisa li pat permet yo fiskalise lajan regie ya.Ki sa Duvalier te fè ou te kite pou pwomotyon mass la ke ti chek li te konn bay moun ki te aba li alejans yoki te pemet jistifie lajna les petites oeuvres de la presidence ke li tap volè ya; ki lopital modern li te kite nan peyi ya; kote universite li te kite pou jeness la.Apa yon ti aeropor ke American airlines te edel bati ki gwo zev li te fè pou pwomotyon mas pep la e klass moyenn. la. 2 zou twa doktè makout ki pat menm rete nan peyi ya se sa ki pwomotyon klass moyenn e mass pep la. ki reform agrè li te fè?Konbyen lekol li te bati pouyba jeness la yon pwofessyon ,yon metye.

mwen ka apresye yon moun ki rekonansan e ki loyal men kan moun saa bouche nen l poul bwè santi e byen li pa menm memrite pou yon moun okipe de sa li ap di yo.Sim te konnen se jena Theagene ki te ekri teks saa mwen pa tap menm pèdi tanm poum li paske Jean Theagene pa menm konnen istwa duvalierisme lan ase pou yon moun ta bal yon kredi.Yon moun ki konpare Fracois Duvalier ak Aristide ou se yon moun ki malad.Si Jena Theagène pa konnen anvan Duvlaier te monte opouvwa jandam te konn jwen bon jan swen ak medikaman menm pou fnami yo lè yo te malad depi o debi ane 60 yo pat genyen famasi nan lame ankor.menm matela solda pat ka jwen pou yo domi nan post pwovens yo.Kostim jandam te kon fabrike nan penitansye natyonal le duvlaier monte li femen atelye poul te ba Acra yo monopol fabrike rad pou jandam.poukisa se pat yon tayè ayisyen nan klass moyenn lan li te bay monopol saa?Fok yon moun ki te la dpei komansman rey Duvalier ta mande yon deba piblik an jena Theagène pou yo ta dil sal pa konnen ou byen li pran poz li pa konnen.Yo di nanpwen pi gwo aveg ke yon moun ki pito bouche jel poul pa wè sa ki ap pase devan jel se vre.Lè yon moun li betiz saa ou wè ke jean Theagène se yon idiot pretansye.Paske l te lekol ka frè Port de paix sa fel pa kanmarad ti moun ki te lekol ka Philotek yo?se yon zen-telektyel ayisyen selman ki ka repete yon idioti konsa.Mwen ta renmen konnen nan ki universite borlet Jean Thagène pran doktora saa.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17045
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Quand les macoutes falsifient l'histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Quand les macoutes falsifient l'histoire !   Quand les macoutes falsifient l'histoire ! EmptyMar 2 Oct 2012 - 15:10

Pa vin di mwen pro ARISTIDE men si yon moun kontinye ap konpare ARISTIDE ak DIVALYE ,ou se yon KRIMINÈL.Mwen sot li yon ATIK DALY VALET la a ,kote l ap konpare ARISTIDE ak REJIM POUTCHIS yo.
Se ann AYITI sèlman sa ka fèt ,paske pa gen okenn peyi lan AMERIK LATIN lan ankò kote y ap kite moun konpare DIKTATI MILITÈ KRIMINÈL yo ,ou byen TRUJILLO ou byen SOMOZA ak sa ki te vini apre li yo.
LI LÈ POU GEN YON PRÈS LIB ANN AYITI ;SE YON PRÈS GNBIS PRO POUTCHIS KI GENYEN SÈLMAN!
Revenir en haut Aller en bas
jackoti01
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 270
Localisation : USA
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le jacmelien

Quand les macoutes falsifient l'histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Quand les macoutes falsifient l'histoire !   Quand les macoutes falsifient l'histoire ! EmptyMar 2 Oct 2012 - 20:52

Joel a écrit:
Pa vin di mwen pro ARISTIDE men si yon moun kontinye ap konpare ARISTIDE ak DIVALYE ,ou se yon KRIMINÈL.Mwen sot li yon ATIK DALY VALET la a ,kote l ap konpare ARISTIDE ak REJIM POUTCHIS yo.
Se ann AYITI sèlman sa ka fèt ,paske pa gen okenn peyi lan AMERIK LATIN lan ankò kote y ap kite moun konpare DIKTATI MILITÈ KRIMINÈL yo ,ou byen TRUJILLO ou byen SOMOZA ak sa ki te vini apre li yo.
LI LÈ POU GEN YON PRÈS LIB ANN AYITI ;SE YON PRÈS GNBIS PRO POUTCHIS KI GENYEN SÈLMAN!

Joel, m pap janm dako lew pale konsa. Daye fok ou konpare aristid ak divalye. Pa gen pwoblem nan sa. Se rezilta konparezon antre yo ki kap fe moun fache oubyen kontan.

Sa montre ou proaristid e se nomal. Eseye imajine ou moun ki di aristid se diktate. Li ka pase lod tou pou moun pa monte radyo pale de diktate sa a.
Sa ka revolte konsyans ou men fok ou pa kite emosyon bat ou.
Sou ki sa ou baze pouw pi pito aristid ke divalye? Ou oblije konpare pouw banm repons.
Gen moun ki prefere divalye. Li gen rezon pal tou pou li fe sa. Genyen se poch yo yap defann. Genyen se klas yo oubyen klan soyal yo yap defann Ou jwenn sa nan tout kan anyiti.
Mateli fet met patizan nan lari tou. M raple Aristid te konn fe menm bagay le GNB tap manifeste kont li.
Tale mateli pwal bay chime zam tou. padon li pwal bale lameroz. Divalye te konn bay makout zam.

Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17045
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Quand les macoutes falsifient l'histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Quand les macoutes falsifient l'histoire !   Quand les macoutes falsifient l'histoire ! EmptyMar 2 Oct 2012 - 22:02

Pa ale la JACKOTI.
Lan moun ki pito DIVALYE a ARISTIDE e gen yon bagay LEJITIM lan sa?
Alòs JACKOTI apre 2 zyèm GÈ MONDYAL lan ,lè ALMAN yo te pase LWA ANTI NAZI yo.De LWA drastik .Jis jounen jodi an se kont la LWA pou w pote yon INIFÒM NAZI an PIBLIK ;pou w ekzibe DRAPO ak kwa game an ,an PIBLIK.
Si w fè sa ann ALMAY ,W AP PRAN PRIZON.
ALMAN YO PA DEMOKRAT?
Jan DIVALYE te trete pèp AYISYEN an ;ki diferans ki te gen ant li ak NAZI yo;si w wete JENOSID NAZI yo te fè.

Lòt BÒ FWONTYÈ an ,ou pa gen DWA monte sou radyo pou fè lwanj pou TRUJILLO.Ou pa gen dwa ekri LIV pou fè LWANJ pou TRUJILLO.
SE KONT LA LWA.
Gen yon rezon ke e ALMAN yo ,e DOMINIKEN yo te pase LWA sa yo.
Mwen pa p di w sa DIVALYE te ye e sa l reprezante;se bagay pou w konnen pou tèt ou.
Se travay MEMWA ki pa t fèt ,ki fè ou gen opinyon w genyen.

Lè m AP li JOUNAL DOMINIKEN yo e mwen wè jefò tout sosyete an fè pou yo pa janm bliye sa TRUJILLO te fè e mwen wè bagay yon moun tankou w ap ekri ;mwen di sa montre pouki sa nou se AYITI ,YOMENM se DOMINIKANI.
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

Quand les macoutes falsifient l'histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Quand les macoutes falsifient l'histoire !   Quand les macoutes falsifient l'histoire ! EmptyMar 2 Oct 2012 - 22:48

se pousa apre tout abi pouvwa JCD te fè jodya li tounen a lez an ayiti epi viktim yo pa ka jwen jistis.Makout genyen dwa menase jij pou yo pa ba viktim yo jistis.mwen sim te genyen yon forum ou byen yon statyon radyo teks moun sa yo pibliye pa tap pibliye sou forum mwen yan.Ou pa wè ki jan yap mete moun deyo sou forum yo.Makout la pa nan jwet demokrasi ak pèsonn yo te tou di tout moun ki pat dakor ak presidans a vi se anba tè ou byen anbake.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17045
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Quand les macoutes falsifient l'histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Quand les macoutes falsifient l'histoire !   Quand les macoutes falsifient l'histoire ! EmptyMer 3 Oct 2012 - 8:03

ROZO;
Se près GNBIS lan ki koupab.Lè yo t ap fè kanpay destabilizasyon kont ARISTIDE lan ;youn lan chwal batay yo se te konpare ARISTIDE ak DIVALYE.
Lò w fè sa se diminye w ap diminye enpòtans KRIM ak TÒ ke DIVALYE yo te fè PEYI an.
Se rezon sa a ke ALMAN YO lan BONÈ apre 2zyèm gè mondyal lan te pase LWA ANTI NAZI yo .Paske te gen NAZI ,DEVAN difikilte ke LALMAY t ap konfwonte te kòmanse di ki jan bagay lan te bon sou gouvènman yo an.

DOMINIKEN yo te aprann byen .Depi apre BALAGUER yo fann lan dengonn TROUJILIS ak neyo TROUJILIS.
Pa egzanp ,51 an apre SASINAJ TROUJILLO (ANE SA A WI) y ap komemore DAT sa a tankou yon gran DAT.YON JOU LIBERASYON:

http://www.dominicantoday.com/dr/local/2012/5/30/43832/Dominicans-mark-the-end-of-their-darkest-nightmare

Men sa ki pi rèd lan ,LA LWA DOMINIKEN pre pou pran mezi kont moun ki vle voye TRUJILLO monte.Lan ti atik lan TRIBINAL di ke si yon LIBRERI ki ap vann LIV ke yon pitit FI TRUJILLO ekri pou voye PAPA l monte ;LIBRERI ap peyi yon AMAND ant 200 a 300 dola pou chak jou LIBRERI gen LIV sa yo pou vann.Ou tou reyalize ke yo retire yo VIT

http://www.dominicantoday.com/dr/local/2010/11/12/37601/Dominican-Republic-court-bans-tyrant-mongerig
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

Quand les macoutes falsifient l'histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Quand les macoutes falsifient l'histoire !   Quand les macoutes falsifient l'histoire ! EmptyMer 3 Oct 2012 - 12:53

Yon pep san memwa se yon pep ki ap toujou repete menm erè yo.genyen yon seri swa disan zen-telektyel ayisyen mwen pa beswen li sa yo ap ekri ankor menm.se yon bann flatè ki pou 2 gouden nanpwen anyen yo pap ekri.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Quand les macoutes falsifient l'histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Quand les macoutes falsifient l'histoire !   Quand les macoutes falsifient l'histoire ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les macoutes falsifient l'histoire !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: