Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur le Vélo électrique Xiaomi Mi Smart Pliable 250 W
499.99 € 999.99 €
Voir le deal

 

 Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyMer 31 Oct 2012 - 16:23

Dutty Boukman


Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher Dutty Boukman est un personnage historique de Haïti.

Biographie[modifier]Il naquit à la Jamaïque. Esclave de l'habitation Turpin dans la plaine du Nord de Saint-Domingue, il était un "hougan", c'est-à-dire un prêtre de la nouvelle religion vaudou développée à partir des croyances des diverses régions d'Afrique centrale, notamment du royaume kongo, d'où provenaient les esclaves. Il était d'une haute taille et d'une force physique telle que son maître l'avait nommé commandeur (c'est-à-dire contremaître), puis cocher - postes de confiance.

Dans la nuit du 14 août 1791, au Bois-Caïman, lieu reculé de l'habitation Lenormand de Mézy, il organisa une cérémonie vaudou pour un grand nombre d'esclaves. Un cochon noir fut sacrifié et les assistants burent son sang afin de devenir invulnérables. Boukman ordonna alors le soulèvement général.

Celui-ci eut lieu la nuit du 22 août. Les esclaves de cinq habitations les brûlèrent et massacrèrent les blancs, y compris femmes et enfants. Pendant une dizaine de jours, la plaine du Nord fut en flammes. On décompta près de 1000 blancs assassinés, 161 sucreries et 1200 caféières brûlées. Boukman poussa jusqu'à s'avancer devant le Cap-Français. Ce n'est qu'alors que les autorités ripostèrent. Boukman périt au combat, à la tête de ses troupes.

Comme il passait pour invulnérable auprès des esclaves, on exposa sa tête au Cap.

Malgré la riposte, cette révolte d'esclaves ne fut pas vaincue. D'autres chefs succédèrent à Boukman : ses lieutenants Jean-François et Biassou, ainsi que Toussaint qui ne s'appelait pas encore Louverture
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyMer 31 Oct 2012 - 18:41

Dapres ca atik wikipedia anle a ta vle di sou origin vodou kita gen "eleman kongo ladan" ca pa vle di que Boukman ta ni Ethnikman, ni kiltirelman rathache ak tradition "Congo" nan sans Haitien an.

Gen plizie rezon pou sa:

1) Premierman Boukman te yon "Creole" Jamaicain, ki ne en Jamaiques, li te gen metier cocher ki te permet li mache nan tout zone Nord peyi a, kote lite ka exerce influans mystik li sou lot anpil esclav ak libres (exemple Toussaint, peut etre meme Cecile Fatiman yon mambo ki ta madan Louis Pierrot).

2) Dapres sa yo ta di Boukman te konen li se te yon bagay rare pou esclaves nan epok sila

3) Nan referans mwen jwenn pa gen anken cote yo ta vle insinue komkwa "Boukman ta Congo" oubien ke loas Congo ta jwe yon role nan ni ceremonie Bois-caiman, ni revolition haitienne, ni yon preponderans a kel ke momant ke se soit nan formation vodou. Yo plis ta vle fe ressorti role loa "creoles" PETRO yo pa tendans "VIOLENT", mains auteur la aussitot corrige tet li pou bay loa RADAS yo yon role preponderant malgre "apparence de loa bienveillants- GUINEN, " ki rattaches ak anpil ethnies ki te plis nombreuse nan plaines Nord peyi ki te en majorite compose de creoles en 1791 dapres etudes mwen te poste deja nan lot pos nan discussion avec jowel.

Mwen kwen nou te antan nou sou kestion an deja, men nou met fouye toujou, mwen pa kwe ke nap jwen lot arguments solid pou "thez CONGO", li ale a l'encontre de toute lojik nan kilti ak psykoloji haitienne.

.



Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo N1bouk10
Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Boukma10http://books.google.ca/books?id=B667ATiedQkC&pg=PT168&dq=Dutty+Boukman&hl=en&sa=X&ei=Q5-RULvVDqbH0QHt_oGoBA&ved=0CD8Q6AEwBA

Map sa montre tres bien ke zone "Congo" pat sou influence blanc france ni blanc angle nan annees 1750. Comme se Jamaiques ke Boukman te pran naissance li ta plis probable ke papa li ou manman li ta soti nan zone ki te anba domination blan angle yo nan annee 1750 yo swa zone afrique de l'ouest-Senegal, swa zone GUINEN. Zone Congo te anba domination Danois, se bien apre 1750 ke francais yo vini nan zone nan. Se sak fe "Congos" vin reprezante "just come" nan peyi dayiti, lot ethnies yo pat two rekonet kilti just come sayo.

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Ports10


Dernière édition par Doub-Sossis le Mer 31 Oct 2012 - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17228
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyMer 31 Oct 2012 - 19:21

DOUB
Mwen pa wè twòp pwoblèm ak TÈZ KONGO yo.An palan de PIERROT ki kote misye te fèt ;se pa t ann AFRIK?
Pou `BOUKMAN ;yo di misye se te yon ""IMAM"";se espekilasyon ,nou ka pa janm konnen pou sèten.
Men tou ,METRAUX pale de yon NANCHON (misye ize mo KREYÒL lan) ki rele SINIGA.
METRAUX di ke yo vle refere yo a SENEGAL.Pa bliye ke SENEGAL MIZILMAN depi 8yèm syèk.Yo te patisipe lan KONKÈT LESPAY ak ARAB yo lan 8yèm syèk.
Donk se posib ke BOUKMAN te ka yon IMAM vre e ke seremoni BWA KAYIMAN te kapab pa VODOU sèlman ,men yon seremoni EKIMENIK ;pa bliye tou gen de ESKLAV ki te vini tou KRETYEN;pa egzanp PÒTIGÈ yo te konvèti RÈN NZINGA lan RELIJYON KATOLIK;yo te bali yon non KRETYEN ;se te lan 17yèm syèk;byen ke RÈN NZINGA pa t pran lan BLÒF li te òganize yon rezistans fawouch a PÒTIGÈ yo ,pandan plis ke 30 an!
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyMer 31 Oct 2012 - 19:28

Zafè pwobabilite vini ak kat pike kole pa kanpe sou anyen. Si w gen dokimantasyon ak pwofesyonèl jan Joel fè vini ak yo. Se bagay konsa kap plis ede non bann sipozisyon. Pa dwe gen amaterism nan recherch verite sou orijinn nou.
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyMer 31 Oct 2012 - 19:33

Joel a écrit:
DOUB
Mwen pa wè twòp pwoblèm ak TÈZ KONGO yo.An palan de PIERROT ki kote misye te fèt ;se pa t ann AFRIK?
Pou `BOUKMAN ;yo di misye se te yon ""IMAM"";se espekilasyon ,nou ka pa janm konnen pou sèten.
Men tou ,METRAUX pale de yon NANCHON (misye ize mo KREYÒL lan) ki rele SINIGA.
METRAUX di ke yo vle refere yo a SENEGAL.Pa bliye ke SENEGAL MIZILMAN depi 8yèm syèk.Yo te patisipe lan KONKÈT LESPAY ak ARAB yo lan 8yèm syèk.
Donk se posib ke BOUKMAN te ka yon IMAM vre e ke seremoni BWA KAYIMAN te kapab pa VODOU sèlman ,men yon seremoni EKIMENIK ;pa bliye tou gen de ESKLAV ki te vini tou KRETYEN;pa egzanp PÒTIGÈ yo te konvèti RÈN NZINGA lan RELIJYON KATOLIK;yo te bali yon non KRETYEN ;se te lan 17yèm syèk;byen ke RÈN NZINGA pa t pran lan BLÒF li te òganize yon rezistans fawouch a PÒTIGÈ yo ,pandan plis ke 30 an!

Bon Jowel se apran map apran tou, men "thez Congo" a pa fe sans, plis map fouye, se plis map jwenn arguments contraires. Mwen pap gen pwoblem accepte thez la si gen bonjan recheches ki pwouve sa, men sa ta etonem anpil. Sepa ke mwen dakor ak connotation pejorative yo bali Haiti, se jis yon fait historik map essaye konpran ak ki impact li te genyen sou formation pep haitien ak revolition an ki vin repercute jiska jodia.

Ou te vini ak yon pawol gwo intellectiel yo komkwa gen 2 Haiti- Mwen kwe 2e haiti a se Haiti Congos yo, ki te vini en derniers nan koloni a epi ki te plis travay sou bitations cafe nan mornes yo. Se sak fe yo te vin plis defavorises apres revolition an bien ke yo te gen yon certaine liberte savann ak tre jwi yon certain "bonheur vivrier" jan yo di a pa rapport anciens ak nouveaux libres ki te habite nan villes yo ak nan plaines ki vin forme 1er Haiti a.

Bon pou zafe "Imam: nan" si Boukman ta fet vre Jamaik, mwen kwe litap difficil poul al apran li nan yon mosk
.


Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyMer 31 Oct 2012 - 20:17

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Vodou_legba]

Vèvè représentant le lwa Legba ou papa Legba

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Vodou_logo
Les esprits intermédiaires - les lwa







Si Dieu n’est pas l’ordonnateur de la marche quotidienne de l’univers et de la relation avec les êtres humains, c’est qu’il a laissé ce soin à ces esprits subalternes et médiateurs que sont les lwa. Ce sont ces lwa, familiers au vodouisant, qui font l’objet de cultes, d’intercessions, de sacrifices, plus précisément de « services », dans le langage du vodouisant. Ces esprits intermédiaires sont-ils des divinités au sens strict ? Une réponse affirmative à cette question contredirait la thèse du monothéisme affirmé ci-dessus. Viviane Pâques répond de la manière suivante à la question : « Le problème: Dieu ou les dieux ? reçoit…une réponse assez claire: il n’y a, ontologiquement, qu’un seul Dieu créateur, mais on peut prendre sur lui diverses perspectives qui amènent la masse des croyants encore peu évolués à traiter ces aspects de Dieu comme des hypostases ou comme des figures anthropomorphes. Mais il n’y a aucune coupure entre l’essence divine et les personnifications qui la manifestent » .

Ces personnifications ou représentants du Dieu suprême sont nombreuses à travers la peinture haïtienne. La panthéon vodou reconnaît deux hiérarchies principales ou deux grandes familles de lwa :
Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Vodou_legba
Vèvè représentant le lwa Legba ou papa Legba
1.- Les lwa rada, d'origine africaine.

Ils passent pour être des esprits plutôt bienveillants, à qui on offre un " service " pour se concilier leur bonne grâce ou pour éviter leurs courroux ou leurs mesquineries, la mentalité des lwa vodous présentant à mon sens un parallélisme assez frappant avec celle des dieux du panthéon grec. Le plus important parmi les lwa rada est sans doute Legba ou papa Legba.

<TABLE border=0 width=623>




<TR>
<td vAlign=top width=483 align=top>



Il est obligatoirement le premier lwa invoqué et honoré au début de tout service, parce que c'est lui qui détient les clés qui permettent de communiquer avec le monde des esprits. Autrement dit, sans son autorisation préalable, aucun autre esprit ne peut se manifester dans le cadre d'une cérémonie. Legba est souvent représenté sous la forme d'un petit vieux, une sacoche sur le dos, une pipe à la bouche. Une clef est un autre de ces symboles, ce qui explique qu'il soit aussi parfois représenté sous les traits de Saint-Pierre ou sous celui de Lazare. Autre symbole : des béquilles, les couleurs jaune et marron.

Un autre esprit rada très populaire et particulièrement bienveillant est Dambala, source de paix et de tranquillité, souvent représenté sous la forme d’un serpent, et dont le symbole est la couleur blanche. Il a deux épouses : Aïda-Ouèdo, représentée par l’arc-en-ciel, et Erzulie, l’esprit qui symbolise la beauté, la séduction, l’art, la sensualité. Probablement l’esprit le plus populaire du vodou, elle est, en dépit de sa sensualité, vierge au sens mystique du terme, et est souvent représentée sous les traits de la Vierge Marie. Ses couleurs préférées sont le rose et le bleu. Citons encore, parmi les esprits importants de la famille rada, Ogoun Feray, lwa forgeron et guerrier, l’équivalent du Zeus des Grecs. Il est censé avoir inspiré l’idée d’indépendance aux esclaves. Il est représenté sous les traits Saint-Jacques-le-Majeur, ou sous celui de Saint Patrick chassant les serpents d’Irlande. Ses symboles sont le sabre et la couleur rouge.

</TD></TR></TABLE>

<TABLE border=0 width=623 align=left>


<TR>
<td width=140></TD>
<td vAlign=top width=483 align=top>

L'on prend un risque énorme à les à les invoquer et à les servir dans le but d'obtenir une retombée utilitaire. C'est pourquoi 95% des vodouisants sont de rite rada et seulement 5% se risquent à flirter avec le rite petro. Il n'empêche que c'est souvent à travers l'imagerie et des pratiques relevant du rite petro que le cinéma et la littérature sensationnels présentent habituellement le vodou aux non-initiés.

</TD></TR></TABLE>





<TABLE width=623 align=left>






<TR>
<td width=140></TD>
<td vAlign=top width=140>Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Vodou_bawon_ms
Vèvè représentant "baron samedi" le dieu des morts
</TD>
<td vAlign=top width=343 align=top>





Le plus redoutable des esprits du rite petro est Baron Samedi, l’esprit de la mort, le maître des cimetières. Ses symboles sont le chapeau haut-de-forme et les couleurs noir et violet. Il est le chef des gede, des esprits macabres et grivois, ayant comme symboles une croix noire, un cadavre et les mêmes couleurs que leur maître Baron Samedi.

Kalfu, autre esprit petro, est le correspondant de Legba. Il contrôle les croisées des chemins, pour signifier symboliquement qu’il contrôle les forces du mal, de la magie noire, de la sorcellerie. Il a pour symbole la lune et les couleurs rouge, blanc et noir.

</TD></TR></TABLE>





<TABLE border=0 width=623 align=left>






<TR>
<td width=140></TD>
<td vAlign=top width=483 align=top>





Il n’est pas question ici de recenser toute la panoplie des esprits plus ou moins importants du vodou. On peut trouver sous le site : www.haiticentral.com une liste détaillée de ces esprits et des couleurs qui les symbolisent. L’important est de retenir que ces multiples esprits du panthéon vodou constituent une source d’inspiration privilégiée pour les peintres haïtiens.

Cependant, compte tenu des circonstances concrètes de la rencontre entre le christianisme et les croyances religieuses des esclaves débarquant en Haïti, il est impossible de distinguer radicalement entre le Grand Maître du vodou et le Dieu chrétien d’une part, entre les lwa et les saints du catholicisme d’autre part. Baptisé de force, obligé de montrer les signes extérieurs de l’allégeance à la religion catholique, l’esclave vodouisant a développé une tactique consistant à sauvegarder sa liberté de croyance en assimilant le christianisme, pratiquant ainsi une sorte de marronnage culturel qui n’a pas grand-chose à voir avec le syncrétisme que certains croient voir dans le vodou. Cette assimilation est d'autant plus aisée pour le vodouisant que le vodou n'a rien d'une religion missionnaire ou sectaire. Pour lui, peu importe l'intermédiaire à qui on rend un culte et peu importe la forme du culte : tout renvoie de toute façon au Grand Maître qui est unique.

La notion de guerre des religions est impensable pour le vodouisant et il ne voit aucune contradiction à être simultanément vodouisant et catholique par exemple. Le prêtre vodou encourage ses fidèles à pratiquer le christianisme, à recevoir les sacrements. Les grandes fêtes catholiques coïncident avec de grands moments de la liturgie vodoue. Des prières chrétiennes ou des objets de culte chrétiens trouvent leur place à l'ombre des hounfò.

Lahennec Hurbon explique que, dans l’esprit du vodouisant, « Dieu apparaît comme la clef de voûte qui sous-tend tout le système des esprits et toutes les pratiques vodouesques. Il est le créateur et des esprits, et des saints catholiques correspondants, et à cet égard, il peut-être difficilement distingué du Dieu du catholicisme, dans la mesure où celui-ci a toujours été présent dans la prédication, dans le catéchisme, dans les cantiques et les prières comme le créateur de l’univers, le créateur des anges et des saints préposés aux humains comme leurs gardiens et protecteurs ». Ainsi, ce ne sont pas seulement des considérations tactiques qui expliquent cette capacité assimilatrice du vodou. Il se présente par ailleurs comme une sorte de religion matricielle, suffisamment englobante, ouverte et peu sectaire pour être à même d’assimiler des catégories de n’importe quel autre système religieux. C’est du moins la thèse que je formule et qu’il faudrait naturellement étayer davantage.

En définitive, pour le vodouisant, Dieu n’est pas une entité isolable, détachable de l’ensemble du système cosmique qui l’englobe. L’univers entier et ses composants manifestent la puissance divine, souvent sous une forme symbolique que la peinture est à même de traduire. Depuis sa plus tendre enfance, le vodouisant, le peintre-vodouisant en particulier, a intégré progressivement et inconsciemment ce symbolisme à sa personnalité et l’exprime naturellement à travers sa production artisanale, artistique, culturelle ou autre. Il s’ensuit qu’un tableau apparemment profane pour un non-vodouisant peut être décodé en termes religieux par un vodouisant.


</TD></TR></TABLE>


[/size]


Dernière édition par Rico le Mer 31 Oct 2012 - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyMer 31 Oct 2012 - 20:33

Rico sa se pouwou siw ka li an angle tou:

"The attribution of the Bois Caiman ceremony to the Petro cults in recent tradition is seemingly based mainly on the report of the sacrifice of a pig, which in Haïti in recent times has been associated especially with Petro. But against this, ritual oaths by the drinking of blood DO NOT seem to be reported as a feature of religious practice in the [size=18]Congo area from which the Petro cults derived. One account, obtained from Congo slaves in the Danish West Indies, does mention a ‘purification potion’ administered to wives suspected of adultery, which was thought to kill them if they were guilty; but this is said to have been made from the bark of a tree, rather than blood.
By contrast, the Dahomey area, the cradle of the ‘Rada’ cults, not only has a well-attested tradition of such ritual ‘blood pacts’; but these also involved, in at least some of their variants, as will be seen, the sacrifice of pigs. The classic study of Haïtian vaudou by Alfred Métraux, while suggesting that traditions about the Bois Caiman ceremony were ‘confused’, unhesitatingly identified it as a form of the ‘blood pact’ practised in the Dahomey area.


The ceremony at the Bois Caiman in 1791 is clearly interpretable as a Dahomian-type ritual oath, even though some of the details may have become confused in Haïtian tradition. Specifically, recollection of the drinking of human blood may have dropped out of the story (although, as has been seen, this was not in fact an invariable concomitant of ‘drinking vodun’); and the blood of the sacrificed pig was more probably mixed, along with other ingredients, into water, than imbibed neat
[/size]. "

li tout atik la ki se yon poto mitan nan konesans aktiel sou ethnologie

On the African background to the slave insurrection in Saint-Domingue (Haïti) in 1791: The Bois Caiman ceremony and the Dahomian 'blood pact'
Robin Law (University of Stirling, Scotland)1

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:zOX0otR3rCQJ:www.yorku.ca/nhp/seminars/seminars/law.rtf+Dahomian+blood+pact&cd=6&hl=en&ct=clnk&gl=ca
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyMer 31 Oct 2012 - 20:45

TWICCCCHHHPPPPPPP aprann gen respè mwen refize jwe jwèt zanmi ipokrit wap demake. non pa gen deba
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17228
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyMer 31 Oct 2012 - 22:08

Se sa mwen vle di w la a.Si li te IMAM vre ;pwobabilite an sè ke se ann AFRIK li te fèt ,bagay ki t ap fè li yon ""KONGO"".
E si le te IMAM ,sè ke li t ap konn li ;paske anpil lan MIZILMAN yo te konn li;yo te konn li ARABIK e gen yon lòt espekilasyon ke se la NON BOUKMAN lan (BOOK MAN) ta sòti;non ke l ta sòti avèk li depi JAMAYIK!
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyJeu 1 Nov 2012 - 7:27

Joel a écrit:
Se sa mwen vle di w la a.Si li te IMAM vre ;pwobabilite an sè ke se ann AFRIK li te fèt ,bagay ki t ap fè li yon ""KONGO"".
E si le te IMAM ,sè ke li t ap konn li ;paske anpil lan MIZILMAN yo te konn li;yo te konn li ARABIK e gen yon lòt espekilasyon ke se la NON BOUKMAN lan (BOOK MAN) ta sòti;non ke l ta sòti avèk li depi JAMAYIK!

Soyons serieux Joel,

Pa gen doute que Boukman (Book man- yon mot angle et non arabe), se Jamaik que li te pran naissans, dapre moun ki fe recherche serieuse sa ki fe de li yon "creole" menm jan ak Toussaint ak anpil lot leaders revolition haitienne nan.

Pou ka vini yon leader fok ou maitrise reseaux social ak psychologi local la ak gwoup ki sou place yo. Yon "bossale" tap gen anpil diffikilte pou maitrise keksion sayo, mem si li ta gen talents natirel.

Mwen sipoze menm si yo ta vini ak acte de vente blanc angle Jamailk ki te van Boukman bay yon blanc france bitation Normand de Mezy outap toujou kontinie pense menm jan??? Dokiman original sayo existe toujou en Frans ak an Angleterre.



Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17228
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyJeu 1 Nov 2012 - 10:35

Alòs eksplike m ;poukisa BIASSOU ki te yon KONGO te vini KÒMANDAN MILITÈ ST AUGUSTINE lan FLORID.
Sa k te fè sa ?
W ap jwenn ATIK lan JOUNAL FLORIDA yo ;plizyè lan yo ki ap di ke misye se prekisè COLIN POWELL ,kòm premye JENERAL NWA lan AMERIK DI NÒ.
JN FRANSWA menm ;yon lòt ""KONGO""se lan AMERIK SANTRAL lan li te ateri.DESANDAN misye yo se gwo pwopriyetè teryen lan zòn sa a.
Misye sispann ak ""vokabilè kolonyal"" lan tankou JEAN CASIMIR di lan papye l lan ""LA SUPPRESSION DE LA CULTURE AFRICAINE""

Epi DOUB ;si w te konn istwa WÒYOM KONGO an ou pa ta pran mesyedam sa yo pou ""BOSAL"".
Gen yon pèsonaj ki popilè anpil lan mitan AFRIKEN AMERIKEN .Se la RÈN NZINGA.Sè te yon KONGO paske ANGOLA konn fè PATI WAYÒM KONGO an.
BOUJWAZI AFRIKEN AMERIKEN an konn òganize yon BAL lan WALDORF ASTORIA kote yo konn bay PRI ""QUEEN NZINGA"".Yo te konn bay TOKAY yo PRI sa a pou senbolize moun ki PA JANM BAY LEGEN tankou RÈN NZINGA.
Se RICHARD LEWIS ,mwen sonje yo te bay PRI sa a lan kòmansman ane 1980s yo ,LEWIS te gen yon fòtin evalye a 300 milyon dola ;yo te bay OPRAH WINFREY pri sa a tou.
Depi w te vire BOUTON RADYO estasyon afriken-ameriken yo ou te konn tande y ap pale de RÈN NZINGA.Estasyon tankou WLIB ak WWRL lan NOUYÒK lan lanne 1970s,1980s yo.
Yo ekri anpil sou RÈN NZINGA sitou ann ANGLE ;JKTHORNTON ekri yon liv sou li .
Antouka men yon ti LÒSYÈ sou RÈN NZINGA .Se an FRANSE:

http://www.grioo.com/info5434.html

Epitou DOUB;

Li TÈKS sa a de JEAN CASIMIR .Gade pou wè si w pa p kontinye fè sa MISYE ap pwoteste kont li yo.
Se lan yon revi syantifik.
Si w paka li tout tèks lan ;li 2 premye paragraf yo ;ak paragraf 52 ak 53 a:

http://socio-anthropologie.revues.org/index124.html
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyJeu 1 Nov 2012 - 20:05

""50 Toussaint et toute l’intellectualité haïtienne épousent la perspective occidentale de déculturation et de déshumanisation. Ils retiennent la « noirceur » de l’ancien esclave comme une variable significative parce qu’ils se considèrent comme les forgerons d’une Haïti placée dans une ligne de développement qui fait suite à la dichotomie « maîtres/esclaves, blancs/noirs », dichotomie atténuée par la « classe intermédiaire » d’affranchis, mulâtres ou noirs. Ce faisant, l’on se perd dans des définitions de l’Armée indigène et de l’indigénisme, notions qui offensent l’étymologie et les processus historiques.

51Les Bossales ou les Africains sont des immigrants qui détruisent les structures d’accueil préparées pour les recevoir et fondent une société (rurale) à eux. Ils échouent cependant dans leurs efforts pour saisir les rênes de l’Etat. Ceci arrive à presque tous les immigrants. Ils débarquent comme force de travail pure, sans aucun droit face au capital. Ils n’ont qu’une alternative : le marronnage qu’ils utilisent avec un certain succès.

52Une question demeure cependant en ce XXIe siècle : Pourquoi le terme bossale, l’un des termes les plus péjoratifs du vocabulaire colonial, a-t-il toujours cours lorsque l’on parle des Africains de l’époque ? Quels enjeux justifient la persistance de ce mépris ? L’Armée indigène, auteur de l’indépendance, comprend presque exclusivement des Bossales ou des Créoles de première génération. Pourquoi cette fissure entre les uns et les autres ? Séparer l’immigré de ses descendants créoles reproduit les clivages entre les classes sociales par le biais de la destruction des relations interethniques. De nos jours, en séparant les « habitants » des « gens de la ville », la forme d’exploitation de classe survit sans avoir à se découvrir comme rapport ethnique.

53Il convient de dépasser le marronnage et ses connotations pour réintroduire le Bossale, l’Africain et l’habitant dans l’histoire contemporaine et dans la culture haïtienne."

JOEL POUKISA CASIMIR METE POU TOUSSAINT KONSA? MISIE GINLE TE GEN YON PWOBLEM AK CREOLES YO KI TE DEJA POSSEDE 1/3 (33%) BIENS NAN KOLONIE ST-DOMINGIUE AVANT 1789?

MUSSIEU UTILISE MOT "BOSSALE" LA 15 FOIS NAN TEXTE LIYA? poukisa ALOS? ESKE LI PATKA ITILIZE YON LOT MOT TANKOU "AFRICAIN DE 1ER GENERATION"????

NOTE TOU LI PA CITE MOT "CONGO" MENM YON SEL FWA NAN TEXTE LIYA MEN LI CITE "Ibos, Bambaras, Peuls, Aradas, Ashantis, Mandingues, etc., ...???????

bON ANPLIS DE SA MUSSIEU A PEINE CITE 10 REFERANS POU ATIK LIYA..TI ATIK ZOT PIBLIYE GEN 4 A 5 FWA PLIS REFERANS MUSSIEU GINLE YON TI JAN PARESSE- SE TANKOU SE YON DOGME PASTE PROTESTAN LAP PROFESSE- NOU ANIK BWE SAL DIYO SAN LI PA BEZWEN POTE ARGUMENTS AK ELEMENTS PROBANTS..

SE PA YON MOVE ATIK MEN MISSIEU PAT BEZWEN RANTRE BIZAWELL MWEN LADAN
: -)


Bibliographie

Best Ll. « Outline of a Model of Pure Plantation Economy », Social and Economic Studies, n° 3, sept. 1968.

Casimir J. La cultura oprimida. Mexico, Editorial Nueva Imagen, 1981.

Esteban Deive C. Los Guerrilleros Negros, esclavos fugitivos y cimarrones en Santo Domingo. Santo Domingo, Fundación Cultural Dominicana, 1997.

Fouchard J. Les Marrons de la Liberté. Port-au-Prince, Ed. H. Deschamps, 1972.

Houtart F., Rémy A. Haïti et la mondialisation de la culture, Etude des mentalités et des religions face aux réalités économiques, sociales et politiques. Paris, L’Harmattan, 2000.

Hurbon L. Le Barbare imaginaire. Port-au-Prince, Ed. H. Deschamps, 1987.

Janvier L. J. Les Constitutions d’Haïti (1801-1885). Paris, Marpon & Flam­marion, 1886.

Manigat L. Evolution et révolution, L’Amérique latine au XXe siècle, 1989-1929. Paris, Richelieu, 1973.

Moïse C. Constitutions et luttes de pouvoir en Haïti, 1804-1915, La faillite des classes dirgeantes, t. 1. Montréal, Ed. du CIDIHCA, 1988.

Price-Mars J. Lettre au Dr René Piquion sur son Manuel de la négritude, Le préjugé de couleur est-il la question sociale ? Port-au-Prince, Ed. des Antilles, 1967.


Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17228
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyVen 2 Nov 2012 - 6:52

DOUB;

CASIMIR ekri anpil sou bagay sa a TÈZ DOKTORA misye lan UAM (INIVÈSITE OTONÒM MEKSIK) se sou menm sijè an.Misye reprann li ,lan youn lan revi espesyalize DUKE UNIVERSITY yo.
SIJÈ sa yo preske TABOU ann AYITI.Moun tankou JEAN CASIMIR wè travay ke de moun tankou MICHAEL MANLEY fè .Misye reyabilite KILTI AFRIKEN an lan JAMAYIK san FÒLKLÒ;byen ke gen anpil travay ki rete pou fèt.
Kilès ki ta di ke se de MOUN tankou FRÈ CASTRO yo ,DESANDAN BLAN PANYÒL,ki ap fè travay reyabilitasyon kilti sa a lakay pa yo.

Byen ke FIDEL CASTRO te di RANDALL ROBINSON lan yon konvèsasyon ""Noumenm ki di nou desandan PANYÒL SE POU NOU FÈ ATANSYON,konsideran ke AFRIKEN TE OKIPE LESPAY pandan 700 an""
Li lè pou yo tande VWA de moun tankou JEAN CASIMIR lan RADYO yo ann AYITI ,men ou pa tande yo!
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: DE L'ORIGINE DE LA REPRESSION DES CONGOS GUEDES " ZOKIKI"   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptySam 3 Nov 2012 - 9:31

Qu'est ce que le Guédé ?
Détails Catégorie : culture & societe Publié le vendredi 2 novembre 2012 21:40

Certains lakous, comme Soukri Danache, (un sanctuaire Congo) rendent hommage aux Guédés en leur consacrant la dernière journée de leur période de célébration des divinités/Lwas Congo. A Souvenance, un sanctuaire qui a reproduit les rituels de la Cour Royal du Dahomey en Haiti, les Guédés continuent à être reprimés.

L'enseigne en metal identifiant la propriete d'une parcelle a Bohicon

Soumis à Tout Haiti le 2 Novembre 2012

Par Norluck Dorange --- Pour ceux qui se livrent à toutes sortes d'élucubrations ou d'inventions sur le rite Guédé, je veux leur offrir ce petit résumé sur la vraie histoire des Guédés, espérant apporter ma modeste contribution à leur quête fiévreuse du savoir Vodoun.

Les Guédés étaient une famille, une Nation, une communauté qui partage en commun: une langue, des coutumes, les mêmes interdits quelques rituels traditionnels. Leur territoire, ce que l'anthropologie désigne sous le nom générique d'aire culturelle, était situé sur le plateau d'Abomey, ancienne capitale du royaume du Dahomey, zone comprise aujourd'hui entre Zogbodomey, Bohicon et Abomey.

Génèse du rite Guédé

L'histoire des Guédés repose sur un mythe fondateur, similaire à d'autres ayant prééxisté à la création d'une majorité de clans en Afrique. Cette communauté à l'époque, était frappée d'une calamité. Une sorte d'épidémie. Les gens en mouraient quotidiennement, par dizaines. Comme toute nouvelle maladie décimant les contrées ou les communautés, aucun remède n'existait encore. Les médecins traditionnels étaient pris au dépourvu. On se rebattait sur les prières et supplications aux divinités. Aucune amélioration, aucune solution à l'horizon. Les croyances ou systêmes spirituels prennent le pas. Ils deviennent naturellement des voies de recours. Comme dans tout systême humain. On suppliait les ancêtres, ceux qui se trouvaient déjà dans l'autre monde, d'indiquer la feuille, la racine, l'écorce, la partie de l'animal, ou la combinaison d'éléments précités pour composer la fameuse potion qui guérira les malades, qui empêchera la maladie de vider le ventre de la communauté. Devant les échecs répétés, il fut décidé, selon les consultations, que le fils aîné du chef de la collectivité accepte de s'offrir en sacrifice afin d'apporter le message personnellement aux ancêtres, au pays des morts, Fètomè. En échange, il fallait excepter la règle stipulant que soient restés inconnus les lieux de sépulture des rois et des princes. Au cas où sa mission sera couronnée de succès, donc si la potion est révélée, son tombeau devait être marqué d'une pierre sur laquelle tous les membres de la communauté viendront faire leur libation de sodabi (clairon local) en demadant la guérison pour les cas de maladie grave. Ce qui arriva. Ce qui fut fait. Ainsi, a été le point de départ de ce rite couplé (mort-vivant/vivant-mort) qui prit le nom du fils aîné Guédé, et qui devint par la suite le nom du clan.

Les Guédévis et la Fondation du Dahomey

Au commencement était le Dahomey ou DAN-HOME. Traduction en fongbe: Dans le Ventre de Dan. Dan, c'était le roi des Guédévi ou fils de Guédé. Celui-ci avait dirigé sa communauté sans problème jusqu'au jour où un des petits fils d'Adjahounto, Ganye Hesou, sortit d'Allada, vint établir son royaume dans la région. Des années de suite, un de ses descendants, le roi Houégbadja (1645-1685) se mit à reclamer de temps en temps, une nouvelle parcelle pour élargir son royaume. Une ènième fois, le roi Dan s'ennerva et lance à son incommodant voisin: finalement vous allez vous établir dans mon ventre. Une vive discussion s'en suivit. Houébadja, répondit: "Je vais vous faire la guerre. Là où vous serez enterré, je planterai le pieu qui indiquera le point à partir duquel mon royaume sera élargi." La guerre éclata effectivement entre les deux. Le roi Dan perit. Houébadja y planta effectivement son poteau sur le tombeau du roi Dan. Puis, entama une série de guerres de conquêtes et de soumissions des royaumes voisins. Cette pratique sera poursuivie par au moins quatre générations de ses fils qui se succèderont au trône d'Abomey, devenue la capitale du DAN-HOME, de plus en plus élargi.


Sacrifice d'un poulet a un Vodoun qui tue l'animal sans un couteau, sans verser son sang

Quand le roi Agadja le Dossou se fut rendu victorieux de Savi et de Glexwe (aujurd'hui Ouidah), il devint automatiquement l'interlocuteur des négriers européens qui opéraient déjà des raids au niveau des côtes Africaines pour s'emparer des groupes d'hommes et de femmes devant être emmenées sur les plantations en Amérique. Les négociations entre Agadja le Dossou et des Négriers Français aboutirent à la déportation, particulièrement vers Haiti, d'un fort contingent de Guédés. Ceux-ci étaient considérés comme des dissidents et des insoumis, conservant une rancune personnelle aux détenteurs du pouvoir à Abomey. Les Guédés étaient particulièrement gardés à l'oeil depuis qu'ils furent soumis. Ils étaient particulièrement craints, à cause de leur maîtrise des rites mortuaires. Selon le Hérissé, un ancien administrateur colonial français du Dahomey, Les Guédés developpaient des rapports étroits avec leurs défunts au point où, il leur fut interdit de conserver les crânes dans leurs résidences. Les rois d'Abomey déléguaient un droit de supervision des funérailles au sein des communautés Guédés, afin d'empêcher les Guédés de détacher les crânes des corps des défunts avant les inhumations.

Evolution des Guédés en Haiti

Si le rite Guédé a constitué la face visible du Culte des Morts dans le Vodoun en Haiti, ce fut l'oeuvre des premiers écrivains - des non-Vodouisants- sur le Vodoun, qui avaient concentré leurs observations sur l'évolution de la spiritualité africaine en Haiti dans quelques régions du pays, surtout dans le département de l'Ouest. Les visites dans les cimetières lors des 1er et 2 Novembre, marquent surtout une sorte d'ingestion des célébrations réservées aux défunts par le calendrier des catholiques, la seule religion chrétienne admise dans les territoires colonisés par la France rédactrice du Code Noir. Les chrétiens, envahissant les cimetières pour honorer la mémoire de leurs défunts, les Vodouisants vont s'attrouper autour de la Croix représentant le Baron, le premier homme enterré dans ce panthéon. Quoi donc de plus raisonnable que de trouver dans cet espace Chrétien, une forêt de croix, quelques symboles récréant dans l'imaginaire de ces africains transplantés, les principes foundateurs d'un rite perdu. Le Baron qui n'existe pas dans les cimetières Dahoméens, devient par un jeu d'association, le lieu symbolique du Guédé, enfouit dans la forêt perdue d'Afrique. La croix (symbole Chrétien) du Baron (premier enterré) a remplacé la pierre sous laquelle furent enfouis les restes du fils Aîné (Guédé), celui qui choisit d'apporter personnellement le message aux ancêtres. Ainsi, le Baron en Haiti a permis la perpétuation du geste, la mise en scène rituelle du contact, à partir du lieu de sépulture d'un ancien vivant, avec le monde invisible, Fètomè ou Pays sans Chapeau. Fètomè est le lieu de résidence des défunts où règnent et se côtoient les divinités ou LWAS. Le crédo Africain s'entend, tout ce qui se passe dans le visible se prépare, se planifie d'abord à partir du monde invisible.

Le Baron rempli également une fonction de Legba. Je ne m'aventurerai pas à expliquer des faits/mystères réels réservés aux initiés. Sauf que je parlerai des accoutrements. Imaginer des chrétiens au cimetière de Port-au-Prince, richement vêtus d'habits noir, mauve, ou blanc, qui viennent prendre part à la messe chantée à la petite chapelle plantée au milieu. Ensuite, ils longent les ruelles étroites entre les caveaux pour aller allumer des cierges, déposer des bouquets de fleur, brûler des encens sur la tombe de leurs défunts. Et en parallèle, des Vodouisants, pauvres qui s'attroupent autour de Baron, eux aussi, vêtus de mauve, de blanc ou de noir, leur cièrge allumée, balbutiant des prières aux ancêtres, des plus proches aux plus lointains, exposant leurs peines et difficultés quotidiennes. Ils déposent ensuite, une cigare, une tasse de café, une bouteille de cola, un morceau de pain, du maïs grillé. Deux formes d'expression, l'une, l'apporpriation des moeurs et la culture de l'ancien colonisateur; l'autre plus proche de l'univers cognitif du Vodoun, Pourtant les deux expressions se convergent dans l'essentiel qu'au fond le Guédé, dans ses réjouissances et son discours, va s'exclamer: Gade yon Kaka, Lanmò pa fout konn gran mouche.

La fête de la mort en Haiti et au Dahomey

Mais, au Dahomey, la mort est une fête. A l'opposé des rites ralentis, tristes et lents du christianisme, le Vodoun est célébré dans la joie, les éclats de rire, la danse, la musique rythmée des tambours. Les pratiquants du rite Guédé, en Haiti, font la démonstration qu'existent des esprits qui peuvent incorporer temporairement un vivant, par le test de la prise du piment frotté les zones sensibles du corps: le sexe et des fois, les yeux. Les déhanchements ou gouyades participant de cette gestuologie qui ironise leurs pairs chrétiens , victimes à leurs yeux d'une évangile qui leur présente la mort comme un accident, une peine sanctionnant "l'homme déchu". Alors que la philosophie pratique africaine apprend que tout ce qui vit, doit mourir; humains, végétaux et animaux et que l'homme ne saurait échapper à ce principe qui régit tout être vivant sur la planète Terre, le plateau du Lwa Sakpata. Les accoutrements et déguisements du Guédé, ses brassages avec des ossements humains ont pour but d'injecter une certaine dose d'humanisme aux vivants trapés dans l'individualisme égoïste (bénédiction personnelle), l'orgueil et les vanités. C'est ce qui fait du Guédé, le Vodoun Philosophe, pas parce que ses messages sont trop simplets, recouverts de dehors dits grossiers. "Pa fout gen zo ki pat gen po sou li", ou "Tout homme est le produit d'une gouyade". Justement, la Gouyade du Guédé, ne rappelle-t-elle pas la morphologie du spermatozoïde?

Les célébrations du rite Guédé varient suivant la région et les origines des familles Vodoun en Haiti. Contrairement à Port-au-Prince et ses environs, dans l'Artibonite, les Vodouisants ne pratiquent aucun rituel dans les cimetières devant la croix du Baron. La période du mois de Novembre fournit l'occasion aux divers sanctuaires de cette région, de réaliser la fête des Braves, nom que prend le rituel des morts, et ayant des formes similaires au Guédé. Ces célébrations combinent sacrifices et offrandes en l'honneur des défunts, des ancêtres, des Lwas du panthéon Guédé. Participants et adeptes expriment leur réjouissance à travers des chants et des danses et la consommation des nourritures et boissons sacrées. Certains lakous, comme Soukri Danache, (un sanctuaire Congo) rendent hommage aux Guédés en leur consacrant la dernière journée de leur période de célébration des divinités/Lwas Congo. A Souvenance, un sanctuaire qui a reproduit les rituels de la Cour Royal du Dahomey en Haiti, les Guédés continuent à être reprimés. L'adepte qui est subitement emparé par un Lwa Guédé, est sorti de la scène des réjouissances. Le duel Fongbe/Guédé se prolongeant ainsi jusqu'en Haiti.

Le Guédé Tomè ou Pays Guédé n'existe que dans les souvenirs aujourd'hui au Bénin pour des causes historiques liées à la fondation de cette Nation d'Afrique de l'Ouest. Des descendants de Guédé se sont retranchés dans leurs communautés, réduites à des îlots épars et discrets localisées dans tout le plateau d'Abomey. J'ai pu visiter le Guédézoumen ou La Forêt de Guédé où se trouvent encore l'arbre et la pierre de Guédé. Sans un lieu public, les cérémonies en l'honneur de Guédé se réalisent sans éclats, dans l'intimité des concesssions et enclos réunissant des Guédévis ou descendants des Guédés. En marchant à Abomey et à Bohicon, il n'est pas rare de voir plantées devant des parcelles, des pancartes métalliques portant le nom du propriétaire dont le nom de famille est Guédé ou Guédévi. Deux hotels pour voyageurs et touristes de passage de Bohicon portent le nom de GUEDEVI.

Le mythe fondateur du rite des Guédés, s'il était su, apprécié et respecté, pourrait valablement contrebalancer les arguments des prêcheurs de carrefour, les "Négriers des âmes" des Haitiens qui participent ardemment, naïvement, et sans état d'âme à l'oeuvre de déculturation en Haiti, en répendant un mythe équivalent d'un sacrifié pour le salut de certaine communauté humaine. Il n'y a pas que les judéo-chrétiens à être détenteurs d'un mythe de l'homme salvateur. L'histoire des Guédés en est une. Tout comme l'histoire de la Reine des Baoulés, Abla Pokou, en est une. Les Baoulés sont une des nations composantes de la Côte d'Ivoire d'aujourd'hui.

Norluck Dorange

Video:
Video: Guédé (Gede) au Cimetière Port-au-prince 1er Novembre 2012
http://www.touthaiti.com/videos/1263-video-guede-gede-au-cimetiere-port-au-prince-1er-novembre-2012
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptySam 3 Nov 2012 - 9:54

Anteman "zokiki' eske se descendant "CONGOS" - GUEDES ?

Y a-il une MORALE dans le Vodou? Pourquoi la suprematie des "creoles" DAHOMEY-GUINEN- RADA?



Revenir en haut Aller en bas
jafrikayiti
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2236
Localisation : Ottawa
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Bon neg guinen

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptySam 3 Nov 2012 - 9:54

Jiskaprezan mwen po ko jwenn referans solid pou kore lide Boukmann te fèt sou zile Jamayik la. Si misye te fèt Jamayik epi li te aprann li Koran, èske sa ta vle di li te grandi nan mitan kominote nèg mawon ki te Mizilman depi lontan sou zile sa a? Mwen konnen tradisyon Mawon an te devlope anpil sou zile Jamayik epi yo te gen anpil endepandans - antouka, se rechèch ki pou kotinye fèt.

Pa gen anyen ki di paske Boukmann te chwe sou yon zile angle, se bato negriye angle ki te nesesèman kidnape li an premye. Non sèlman zak piratri te konn fèt tout tan, kolon esklavajis tout nasyonalite te abitye vann Afriken youn bay lot depi sou lanmè. Yon fanmi esklav yo divize gen dwa epapiye konsa ant teritwa angle, franse, panyol, potigè, danwa elatriye...

Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptySam 3 Nov 2012 - 11:00

jafrikayiti a écrit:
Jiskaprezan mwen po ko jwenn referans solid pou kore lide Boukmann te fèt sou zile Jamayik la. Si misye te fèt Jamayik epi li te aprann li Koran, èske sa ta vle di li te grandi nan mitan kominote nèg mawon ki te Mizilman depi lontan sou zile sa a? Mwen konnen tradisyon Mawon an te devlope anpil sou zile Jamayik epi yo te gen anpil endepandans - antouka, se rechèch ki pou kotinye fèt.

Pa gen anyen ki di paske Boukmann te chwe sou yon zile angle, se bato negriye angle ki te nesesèman kidnape li an premye. Non sèlman zak piratri te konn fèt tout tan, kolon esklavajis tout nasyonalite te abitye vann Afriken youn bay lot depi sou lanmè. Yon fanmi esklav yo divize gen dwa epapiye konsa ant teritwa angle, franse, panyol, potigè, danwa elatriye...


Jafrik map fouye toujou, men yon liv ki ecrit pa yon colon Jamaicain Bryan Edwards ki te aktielman nan ville Okap pendant soulevement Boukman en 1791.

'but in St-domingo a very considerable part were not Africans but CREOLES...."
http://www.archive.org/stream/historicalsurvey01edwa#page/n5/mode/2up


Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Creole10Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Creole11
Revenir en haut Aller en bas
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9898
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptySam 3 Nov 2012 - 11:47

Chers camarades

C'est avec anpil plezi ke map li kouman Doub, Rico , Joel , Jaf ak tout lot yo ap rapote istwa dayiti avec yon douceu ke lekteu yo santi lan venn yo tankou mwen.
Bonne discussion.
Revenir en haut Aller en bas
jafrikayiti
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2236
Localisation : Ottawa
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Bon neg guinen

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptySam 3 Nov 2012 - 13:16

Bagay ki pi enpotan nan sa kolon angle a ekri la a, se diferans demografik ki te genyen ant Ayiti ak lot zile yo. Pa nan orijin etnik Afriken yo, men pito nan pwoposyon Neg/milat/blan. Mwen te fè yon ti rechèch sou sa, ki malerezman pa sou lamen la a, men mwen sonje se yon gwo diferans vre si ou gade zile Kiba, zile jamayik....kote blan yo pa te janm kite kantite nèg yo depase popilasyon blan an. Franse yo te vin voras epi enpridan an menm tan. Kanta pou solidarite ant Nèg mawon epi Nèg bitasyon, sa te toujou ekziste, sou tout koloni yo. Se vre franse yo te fè sa yo kapab pou alimante chirepit, prejije ak malfezans ant sa yo te rele "kreyol" ak sa yo te rele "bosal" yo. Men, 1791-1804 montre frajilite taktik sa a.

Jodi a, gen moun ki kontinye ap touse zèl nen yo parapo ak moun "vini" nan Potoprens. Men, se konpotman aryere ki pa ka reziste a bon jan eleman kiltirèl ki simante idantite yon nasyon.

Cecile Fatiman te yon milatrès, pitit yon prens ewopeyen....poutan, li te konprann responsablite li devan lit fanmi manman li yo. Domaj, jounen jodia, anpil enbesil kite dantèl ak ti privilèj san valè pete je yo. Rèv Dessalines nan ka tounen reyalite. li oblije tounen reyalite, jodi a, demen, osnon apredemen!
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptySam 3 Nov 2012 - 14:19

Jafrik you seem to having missed the part: "For having been tought to read......" in relation to "Book-man" and the fact he was a "cocher", thus exactly the same status as Toussaint before he became a freeman.

This is probably one of the highest sought after position on a plantation that a slave could occupy.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17228
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo EmptyDim 4 Nov 2012 - 5:47

JAF;

PANYÒL yo ak PÒTIGÈ yo te RASIS tou wi;men se yon bagay ki te evolye ;yo vin ranfòse RASISM lè yo wè VALÈ sa yo te rele ESKLAVAY lan.
Lan KIBA te gen menm yon KONFIZYON ant MOUN ki BLAN ak moun ki NWA.Se pa t pa AZA ke PANYÒL yo te nonmen BIASSOU kòmandan TWOUP PANYÒL yo lan SAINT AUGUSTINE ,lan FLORID non.
Te gen yon bagay lan KIBA ki te rele ""PAPELES DE BLANCO"".Blan te konn fè pitit ak ESKLAV ,kelkelanswa koulè timoun lan sòti an ;yo annik peye yon ""TAKS"" e kalifye l BLAN.
Se paske FANM PANYÒL yo pa t preske emigre lan KOLONI an ;PÒTIGÈ yomenm te mete ENTÈDIKSYON sou sa.Rezon an sè ke PÒTIGAL se te yon ti peyi ak yon ti POPILASYON.WA PÒTIGAL lan pa t vle depeple PÒTIGAL ki te gen KOLONI ann AFRIK ak lan AMERIK lan e popilasyon yo an pa t janm atenn 2 MILYON pandan peryòd kolonyal lan.
Se pou di tou PANYÒL yo ak PÒTIGÈ yo te abitye viv ak moun NWA e kòm moun SAVE e kòm CHÈF.AFRIKEN te kolonize LESPAY ak PÒTIGAL e OKIPASYON sa a fini lan lanne 1492 ;lanne ke KOLON te angaje l lan vwayaj DAPPIYANP li an.

FRANSE yo pa t konsa ;yo pa t abitye VIV ak moun NWA .Yomenm lè yo wè avantaj LESKLAVAY bay ;yo te monte yon LITERATI pou montre ke moun NWA ENFERYÈ.
E si de moun tankou MONTESQUIEU,VOLTAIRE,ROUSSEAU ap di ke moun a PO FONSE sa yo pa moun ;ke yo pa menm gen sa yo rele ""NANM"" lan ;ale wè pou moun ki mwen ""eklere"" pase yo.

AMY WILENTZ ekri sou NYTIMES ,semenn sa a,yon atik pou l di kote FENOMÈN ZONBI an sòti.Nou pa bezwen pran tout sa li di yo alalèt ,men li bay yon bon deskripsyon kouman PLANTASYON yo te ye anvan REVOLISYON an:

http://www.nytimes.com/2012/10/31/opinion/a-zombie-is-a-slave-forever.html


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty
MessageSujet: Re: Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo   Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Zansèt Dutty Boukman yon Kongo nou dwe venere olye dekriye ras kongo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: