Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -48%
-48% sur le Compresseur digital programmable Michelin ...
Voir le deal
41.88 €

 

 Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap

Aller en bas 
AuteurMessage
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap Empty
MessageSujet: Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap   Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap EmptyMer 30 Jan 2013 - 21:52

Pour mon ami ami du grand Nord qui se fait rare

[youtube]https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=SpUSa9fuIfI [/youtube]

Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap Empty
MessageSujet: Re: Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap   Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap EmptyJeu 31 Jan 2013 - 11:10

Bon saki dezonè ou deranjan se koni nèg Okap responsab, li pran swen fanm li sitou pitit li. Kote pwoblèm lan. E pwi ki kote w soti, kisa yo di pou wou.

An pli de bon makout, piyajè, ras touyado kisa w ye.Twwwwwichhhhppppp
Revenir en haut Aller en bas
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6204
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap Empty
MessageSujet: Re: Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap   Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap EmptyJeu 31 Jan 2013 - 11:21

Rico
C'est de l'humour tout simplement . Il ne faut pas s'emporter pour cela .

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forumhaiti.com
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap Empty
MessageSujet: Re: Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap   Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap EmptyJeu 31 Jan 2013 - 12:05

Mak makout pa nan humou. se frekan kap jwe. Dayè yon bagay ki lwen konsènen okap, selman ki kote souke lawouze sa soti
Revenir en haut Aller en bas
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6204
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap Empty
MessageSujet: Re: Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap   Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap EmptyJeu 31 Jan 2013 - 13:01

Rico a écrit:
Mak makout pa nan humou. se frekan kap jwe. Dayè yon bagay ki lwen konsènen okap, selman ki kote souke lawouze sa soti

Kilès ki makout nan , celui qu'on voit à l'écran ou celui qui a posté la video. Pale av'm pou'm konprann.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forumhaiti.com
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap Empty
MessageSujet: Re: Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap   Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap EmptyJeu 31 Jan 2013 - 21:41

Wouyy...mon ami du Grand Nord move, pa okipel Mak...Kinam nan ap jwe mangouyan la F...

Pitol ta fe ti lekti poul kon ki sous makoutis ak tret grand Nord


Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap Crest


College of Arms

IMPORTANT ANNOUNCEMENT


By decision of the College of Arms all proceeds arising from the sale of the
following book will be donated to the international effort for the relief of Haiti
after the calamitous earthquake of 12 January 2010.


THE ARMORIAL OF HAITI

Symbols of Nobility in the Reign of Henry Christophe

Edited with an essay, commentary and appendix by Clive Cheesman, Rouge Dragon Pursuivant

A historical introduction by Marie-Lucie Vendryes

And a preface by Her Excellency Michaëlle Jean, Governor General of Canada.

ISBN 978-09506980-2-1 (hard cover). viii + 216 pp., colour illustrations throughout. Price in the UK £45. Published 2 May 2007.

Henry Christophe (1767-1820), Haiti’s only king, was one of the most unusual figures in nineteenth-century Caribbean history. Of obscure origins, he served under the famous Toussaint Louverture in the war of independence that turned the French colony of Saint-Domingue into the free nation of Haiti. Three years later, in 1807, Christophe assumed control of the northern part of the country as president and generalissimo, and in 1811 he made himself king.

One of King Henry’s first acts was to create a court and a nobility, elevating his leading supporters to the rank of chevalier, baron, count, duke or prince, and to grant coats of arms to every title-holder. The Armorial Général du Royaume d’Hayti, published in its entirety here, is a contemporary manuscript from Haiti (now preserved in the collections of the College of Arms with the shelfmark JP.177) recording in colour the arms of the king himself, the queen, the prince royal, the capital city (Cap-Henry, now Cap-Haïtien) and 87 men who held titles of nobility between 1812 and 1814.

The heraldry of the short-lived kingdom of Haiti is intriguingly both like and unlike its European equivalents. Like them, it is replete with curious beasts and monsters, and the accoutrements of war ancient and modern. The charmingly painted domestic animals and fowl, however, and the occasional, disarming appearance of more mundane items such as a watering-can, a bookcase or a rake, show that the European basis of heraldry has been taken and developed with considerable inventiveness and fantasy.

This book will fascinate anyone interested in heraldic art and design, in monarchical and national symbolism, or in the history of the Caribbean and the aftermath of slavery.

The Armorial of Haiti can be purchased from the College of Arms, either by visiting the College in person, by sending a cheque to the College at the address below, or by placing an on-line order and paying with PayPal by clicking the button below. Remember to add the necessary packing and postage cost for the address you wish the book to be sent to.Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap Crest
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap Empty
MessageSujet: Re: Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap   Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap EmptyLun 4 Fév 2013 - 14:59

Se bon jan ignorans kras, radote sou yon konytesk pa gen yon rejim, ni yon gouvenman ou byen yon peyi pa te gen zonbi nan plaka yo.Twiccccchhhhhhppppp

Tout moun te bon makout gwo ponyèt tankou zot jounen jodyè.



Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap Empty
MessageSujet: Qui a Tué Capois-La-Mort?   Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap EmptyMar 5 Fév 2013 - 20:40

Qui a Tué Capois-La-Mort?


Le général François Capois, qui deviendra l'un des héros les plus adulés de la guerre de l'indépendance haïtienne, est né en 1760 dans les environs de Port-de-Paix. Parvenu au grade de capitaine en 1802, il est nommé général de brigade dès l'année suivante. François Capois combattra alors avec succès Les troupes françaises commandées par le général Escheneaux dans le Nord-Ouest, se rendra maître de presque toute la région, y compris de l'Île de la Tortue. La gloire du général François Capois et sa réputation de vaillance auprès des troupes coloniales remontaient à bien avant la bataille de Vertières, à preuve, son arrivée à la fête des deux bataillons de la 9e demi-brigade de Port-de-Paix, dans la soirée précédant le célèbre combat, fut saluée par des acclamations frénétiques de toute l'Armée Indigène. La seule présence du général Capois pouvait remonter le moral des troupes et redonner confiance aux combattants.
Solon Semexant Rouzier, sans la ténacité de Capois, «la journée du 18 novembre aurait pu être perdue» et l'indépendance reculée. Pendant le siège du Cap-Français, Dessalines, qui voulait contourner le fort Breda et l'attaquer à revers, ordonna à François Capois, qui avançait sur le grand chemin conduisant au Cap, de s'emparer de la butte de l'habitation Charrier, une position bien protégée par les canons du fort de Vertières. C'était une expédition périlleuse, suicidaire même. En effet, pour prendre Charrier, les troupes de Capois devaient longer un ravin, traverser un pont de bois tout en restant dangereusement exposées au puissant feu de quatre pièces d'artillerie camouflées par des barri­cades et que les Français avaient placées juste en avant du fort. Les grenadiers qui échappaient aux boulets et parvenaient à atteindre la barricade se faisaient tous faucher par la mitraille française.
Envoyés à l'avant-garde, les soldats des 7e, 9e et 14e demi-brigade reculaient en débandade devant la puissance du feu ennemi, lorsque Capois accourut afin de galvaniser le courage de ses hommes, décide à enlever coûte que coûte cette batterie meurtrière. Quand un boulet renverse le cheval du général Capois, ce dernier se relève pour encourager ses soldats, lorsque son chapeau lui est enlevé, il réagit avec la même énergie. Saisis d'admiration, les soldats français applaudissent l'intrépidité du chef indigène. Un roulement de tambour annonce une halte au feu, le capitaine-général Rochambeau détache alors une estafette qui, se présentant devant le petit Pont de bois jeté sur le ravin cria : «Le général Rochambeau envoie son admiration à l'officier-général qui vient de se couvrir de tant de gloire! »' Notons d'ailleurs que le lendemain, 19 novembre, Rochambeau, après avoir signé la capitulation de la ville du Cap-Français, faisait remettre en cadeau au général Capois, un magnifique cheval richement caparaçonné.
Après l'indépendance, au début du gouvernement de Dessalines, Capois-la-Mort se retrouva cantonné dans sa bonne ville de Port-de-Paix avec sa glorieuse 9e demi-brigade. Apprécié par la population, respecté de ses hommes et connu pour sa franchise, Capois critiquait amèrement l'administration de l'empereur Dessalines qui tolérait le gaspillage des deniers publics par les favoris de son entourage, alors que Les troupes ne touchaient plus leur solde et vivaient pratiquement dans le dénuement. La dernière distribution d'équipement et de fournitures aux soldats remontait à la campagne de l'Est, en 1805. Le général François Capois, contre l'avis de Dessalines d'ailleurs, payait souvent de sa poche le salaire des hommes de sa valeureuse brigade.
Un autre chef militaire se trouvait dans une situation à peu près identique à celle de Capois, c'était Henri Christophe. Christophe ne cachait pas son antipathie à regard de Dessalines dont il accablait l'administration de ses plus acerbes critiques. Christophe tenait Dessalines pour un incapable et le blâmait presque publiquement pour sa conduite qu'il qualifiait d'irresponsable. En apprenant les sentiments de Christophe à l'endroit de son gouvernement, Dessalines voulut s'en débarrasser en le faisant tuer par François Capois dans un guet-apens. Capois-la-Mort qui se considérait connu un militaire professionnel, un stratège de métier et non un comme vulgaire bourreau politique, refusa fièrement de tremper dans ce sordide complot sanguinaire. à partir de ce jour, Capois se retrouva placé entre les deux généraux ennemis dans une situation extrêmement délicate. D'un côté Dessalines qui, tout en affectant d'ignorer la rebuffade de Capois, n'entendait pas moins en faire son homme lige dans le Nord, alors que Christophe, déjà très jaloux de la popularité du légendaire Capois-la-Mort, le regardait avec une d'autant plus grande circonspection qu'il était persuadé que c'est l'homme par lequel Dessalines comptait le remplacer.
Au moment même où il le suspectait de conspiration, Dessalines, par son ordonnance datée du 26 juillet 1805, nommait Christophe général en chef de l'armée. Selon Vergniaud Leconte, Dessalines montrait ainsi « qu'il savait sacrifier ses sentiments personnels à l'intérêt public, et agir dans un esprit de justice à de stabilité nationale». Le nouveau général en chef en profita pour faire sortir aussitôt François Capois de Port-de-Paix on il trait pratiquement intouchable, pour le rapprocher de sa propre zone d'influence. Militaire indépendant, dépourvu d'ambition politique et très éloigné de l'esprit d'intrigue, le général Capois s'escrimait à combattre les Espagnols dans les arrondissements de Ouanaminthe et de Fort-Liberté où il émit nouvellement affects, pendant que ses collègues conspiraient allégrement centre Dessalines. Si on ne petit pas dire que Capois ignorait totalement les rumeurs de complot contre l'empereur qui circulaient dans l'armée, on peut affirmer par contre qu'il n'y à aucunement participé.
En octobre 1806, à la toute veille de l'assassinat de Dessalines, Christophe, qui redoutait plus que jamais le général François Capois et qui voyait en lui un probable rival politique après la mort attendue de l'empereur, pensa le moment opportun pour le faire disparaître. Mandé par son général en chef Henri Christophe, François Capois se trouvait en route vers le Cap-Haïtien, lorsque, à la hauteur du Fosse-de-Limonade, l'aperçut sur son chemin les généraux Romain et Dartiguenave ainsi que l'adjudant-general Gérard. Tout heureux de la rencontre, le héros de Vertières voulut saluer le général Romain en lui tendant aimablement la main. C'est à ce moment que l'adjudant-général Gérard s'empara de son sabre. François Capois comprit alors qu'il venait de tomber dans un traquenard et, selon ce que rapporte l'historien Thomas Madiou, il n'offrit aucune résistance à ses ennemis, mais déclara plutôt au général Romain : «Ton maître Christophe est bien heureux de m'avoir pris dans ce piège; car, sous peu, je lui aurais fait sentir la vigueur de mon bras; finissons-en vite ». Toujours selon Madiou : il se plaça à cinq pas d'un peloton et reçut la mort. C'était le 8 octobre 1806; François Capois avait 46 ans.
Aussitôt son forfait accompli, Christophe fit répandre le bruit à Port-de-Paix que Capois-la-Mort avait été assassiné sur les ordres de l'empereur Dessalines. Par cette manoeuvre, il voulait monter centre ce dernier les habitants de la ville de Port-de-Paix et tout particulièrement les hommes de la 9e demi-brigade. Mais la population ne fut pas dupe. Pendant presque tout le règne de Christophe, les villes de Port-de-Paix, du Mole Saint-Nicolas, ainsi que la région de l'actuelle département du Nord-Ouest dans sa presque totalité, vécurent dans une sorte de rébellion permanente contre Christophe qui payait ainsi la rançon de son odieux crime politique.
Un siècle et demi plus tard, sous la présidence du général Paul Magloire, dans le cadre des grandioses festivités du Tricinquantenaire de l'indépendance, les autorités haïtiennes voulurent rendre un hommage particulier au général François Capois. C'est ainsi qu'elles firent ériger au Fosse-de-Limonade un superbe monument de marbre avec, en son centre, un buste de bronze de Capois-la-Mort. Par-delà les honneurs, François Capois se situe parmi nos plus grandes figures nationales et la postérité ne devait pas moins au héros de Vertières.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap Empty
MessageSujet: Re: Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap   Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Wouyyy..sa-a bon net description neg Okap
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: