Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Où trouver My Hero Academia Tome 31 collector en édition limitée ?
13.50 €
Voir le deal

 

 L'ETAT ABSENT AU FORUM SUR LA RECONSTRUCTION

Aller en bas 
AuteurMessage
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

L'ETAT ABSENT AU FORUM SUR LA RECONSTRUCTION Empty
MessageSujet: L'ETAT ABSENT AU FORUM SUR LA RECONSTRUCTION   L'ETAT ABSENT AU FORUM SUR LA RECONSTRUCTION EmptyMar 5 Fév 2013 - 19:24

Forum sur la reconstruction : le secteur public absent Le Nouvelliste | Publié le : 2013-02-04 Dumas Maçon
Lancé à l'initiative de l'Observatoire de la reconstruction, un forum sur la reconstruction d'Haïti a eu lieu vendredi dernier à l'hôtel Karibe de Pétion-Ville. Les décideurs politiques brillaient toutefois par leur absence... Jean Marie Théodat, coordonnateur de l'Observatoire de la reconstruction.
Share on facebook Partager Share on email Email Imprimer
C'est en présence de quelques dizaines de professionnels et d'universitaires haïtiens que s'est déroulé ce forum sur la reconstruction. Au cours de longs débats, des thèmes comme les codes de construction, la construction parasismique et la revalorisation du savoir scientifique ont été abordés tout comme le rôle et les difficultés de l'Observatoire de la reconstruction, l'institution instigatrice du forum. Les actes du forum feront l'objet d'une publication afin de permettre aux décideurs étatiques, vivement critiqués pour leur absence, d'en prendre connaissances.

« En plus d'être inefficace sur le terrain, l'Etat haïtien ne se sent même pas obligé de présenter le bilan de ses activités et leurs orientations, a fulminé Jean Véniel, un participant. C'est clair que l'Etat haïtien est irresponsable ! »

« Le gros de l'aide internationale passe par les ONG, lesquelles orientent leur action - ou inaction - d'après la volonté des pays et organisations donateurs », a estimé Sylvie, une autre participante. Il est vain de prétendre faire un bilan de la reconstruction sans ces acteurs fondamentalement impliqués. »

Cependant, malgré l'absence de représentants du secteur public et des principales ONG oeuvrant en Haïti, l'enthousiasme des organisateurs ne s'est jamais démenti. « Par une participation qualitativement et quantitativement satisfaisante, a déclaré Jean Marie Théodat, coordonnateur de l'Observatoire, nous sentons que notre appel a été entendu. Beaucoup d'Haïtiens ont compris que le chantier est tel qu'il nous faut un débat continu et qu'il nous faut apprendre la culture du risque. »

« L'absence remarquée de représentants du pouvoir d'Etat et des organisations non gouvernementales n'a pas affecté notre forum bilan, a ajouté M. Théodat, également recteur de l'université de Limonade. Au contraire, cela aurait été ennuyeux d'entendre des discours d'officiels pendant des heures. En fait, les officiels sont plus objet que sujet de discussion. »

Un maigre bilan

Trois ans après la catastrophe qui aura bouleversé la conscience universelle, ce forum a dressé un bilan mitigé de la reconstruction du pays. Des intervenants ont pointé du doigt le problème des bidonvilles en train d'être créés, l'absence de code de construction et la détérioration de l'environnement haïtien.

« Il n'existe pas de code de construction en vigueur en Haïti, a déclaré Pierre André Lorisca du Collège national des ingénieurs et architectes haïtiens (CNIAH). Deux mois après le tremblement de terre, le MTPTC avait fait publier les règles intérimaires de calcul demandant aux professionnels de la construction d'utiliser, pour une durée d'un an, quatre codes étrangers pour leurs travaux. Il s'agit de l'International American Building Code, du Code national du bâtiment canadien, de l'Eurocode et du Cubic. Bien que leur utilisation légale en Haïti ne soit plus de mise, le MTPTC n'a toujours pas publié le nouveau code de construction haïtien. De fait, les institutions travaillant dans le domaine de la construction, y compris l'Unité de construction de logements et de bâtiments publics (UCLBP), utilisent des codes étrangers qui ne reflètent pas les particularités des classes de sols, des sites et du plan de zonage en Haïti. »

Nulle part ce problème n'est aussi évident qu'à Canaan, à l'entrée nord de PPort-au-Prince, où s'entassent déjà des dizaines de milliers de personnes. A un point tel que, selon plusieurs, la zone sera probablement dans 25 ans l'un des plus grands bidonvilles du pays.

« Haïti est le seul pays de la région qui ne comprend pas sa situation insulaire, a prétendu l'anthropologue Rachelle Doucet. A Caracol, dans le Nord-Est, le nouveau parc industriel inauguré en grande pompe à la fin de 2012 a bloqué un projet d'aménagement environnemental de la baie de Caracol qui devait avoir des retombées économiques et sociales importantes pour toute la région. »

« La reconstruction n'est possible qu'à la condition que l'Etat soit rétabli dans ses fonctions régaliennes, fait remarquer Laënnec Hurbon, sociologue. Mais aujourd'hui, nous vivons dans un Etat qui fonctionne comme une institution en soi et pour soi, comme un lieu d'enrichissement pour ses dirigeants et qui ne s'ouvre pas au bien-être collectif, bref, un Etat inexistant. »

L'espoir est au bout des efforts

Malgré ce sombre tableau, beaucoup ont insisté sur les louables efforts réalisés depuis le tremblement de terre.

« Nous connaissons mieux la nature de nos sols depuis le tremblement de terre, a affirmé l'ingénieur Claude Prépetit. Aussi, nous disposons maintenant des techniques de construction parasismique. Il ne reste qu'à mettre ces nouvelles connaissances en application. »

« Nous avons à bien des égards des manquements, mais sur le plan de la pensée et de l'analyse, le pays a les ressources qu'il faut, a encore avancé M. Théodat, également géographe. Seuls ceux qui regardent le pays dans la perspective du pire diront que rien n'a été fait depuis le séisme. L'aménagement du parc naturel de Martissant en est une illustration. A nouveau, je me sens fier de ma ville.»

Depuis sa création il y a un an, l'Observatoire de la reconstruction a déjà publié six bulletins traitant de la reconstruction. Il a aussi organisé trois forums et dispose maintenant d'un site internet multimédia. Les responsables de cette organisation scientifique annoncent aussi une éventuelle collaboration avec l'Université d'Etat d'Haïti dans les prochains mois.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'ETAT ABSENT AU FORUM SUR LA RECONSTRUCTION
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jurassic World en streaming VF HD DVDRIP GRATUIT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: