Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-11%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable – HP Pavilion Gaming – 17,3″ RTX 3050 (via ODR ...
824 € 927 €
Voir le deal

 

 Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 Empty
MessageSujet: Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963   Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 EmptyDim 28 Avr 2013 - 20:51


Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963
Par Max Dorismond mx20005@ahoo.ca



Témoin oculaire de l'attaque en face du Collège Bird, lors de la soi-disant tentative d'enlèvement, du fiston joufflu, en l'occurrence Baby Doc, une ancienne élève, Alzire Rocourt, à l'époque, adolescente, se souvient encore de cette matinée d'enfer qu'elle et ses amis avaient vécu dans la cour de l'établissement et dont elle nous rapporte aujourd'hui le film minute par minute.

Ce que retient l'histoire, ce jour- là, des noms de supposés attaquants prononcés par hasard, sans nulle vérification, furent livrés en pâtures à des tontons macoute délestés de leur chaîne, juste pour plaire au tyran. La chasse-à-cour fut ouverte. L'ordre fut lancé de tuer à vue.

Pendant une semaine, Port-au-Prince et ses périphéries furent le théâtre d'une sanglante course aux noms de familles, tels les Benoît…etc. Plusieurs macoutes, ignorants et analphabètes, ne connaissant que les grosses lettres, les gros A, les gros B…ne s'embarrassaient point de scrupules pour lire le nom de l'interpellé sur la carte d'identité.

Donc, si par hasard, l'une de ses bêtes enragées te réclamaient ta carte d'identité, compte toi chanceux que la première lettre de ton nom ne soit un B majuscule. Si oui, ton risque de survie état nul. Un point c'est tout. Si un père avait choisi affectueusement pour son fils, un beau nom ou prénom, tel : Bécane, Bénéfis, Bénéton, BB, Bino, Bureau, Bogé, mieux vaut qu'il laissât la capital au plus sacrant, sinon il risquerait de se retrouver dans les bras de Baron San'mdi, le temps de le dire.

Les mares de sang d'innocentes victimes laissaient des tableaux macabres dans les rues, pire que «Tres de mayo», 1814, la célèbre oeuvre du peintre espagnol, Francisco de Goya, conservée au Musée del Prado à Madrid, décrivant les horreurs des soldats français en représailles à la révolte du 2 mai 1808,en Espagne.

A Port-au-Prince, des maisons furent incendiées. Des adultes aux nouveaux nés, des familles entières furent décimées. La famille du lieutenant Benoît et celle de son épouse furent passés par les armes. Les ambassades se remplissaient à vue d'œil. C'était le sauve-qui-peut. Les chiens enragés de François, une fois lâchés avaient reçu l'ordre d'en finir avec les opposants supposés ou non.

Par effet collatéral, les rancœurs et frustrations personnelles refoulées refirent surface et vinrent accroître la somme des assassinats. Des passants qui se trouvaient au mauvais endroit, au mauvais moment furent liquidés. Certains de ces monstres en bleu et quelques lâches militaires, avaient profité de la pagaille pour éliminer plusieurs de leurs créanciers ou propriétaires de maisons, soit pour ne pas rembourser les premiers suite à des prêts, et, les seconds, pour s'accaparer de la maison qu'on leur a louée. Des maris ou des fiancés furent envoyés ad patres pour s'approprier la femme convoitée ou des biens matériels. Des automobiles de marques furent confisquées dans la cour de leur propriétaire qui fut abattu manu militari....etc. Voyons le récit de ce moment fatidique du jour le plus noir de Port-au-Prince, à travers les yeux d'un enfant, le 26 avril 1963. Il y a de cela 50 ans.

Tout ceci, avant de lire ci-dessous, disons simplement au petit connard de Nicolas de se la fermer et de penser une minute à toutes ces familles endeuillées du fait de la folie de son grand-père dont la place devrait se trouver à l'époque dans un asile de fous. Hitler, après avoir échappé à un attentat, en Allemagne, n'avait jamais procédé de cette façon en assassinant les familles des auteurs. Donc, il y avait plus fous que lui. Qu'il tire sa propre conclusion et demander pardon à la nation au lieu de présenter des hommages au monstre à mille têtes.

=======================================

Port-au-Prince fut à la merci du diable le 26 avril 1963.

Par Alzire Rocourt alzirerocourt@hotmail.com



26 avril 1963 - Ce soit disant attentat contre Jean-Claude eut lieu à 7h30 devant le Collège Bird, où j'étais en classe. La grande majorité des élèves furent témoins de "l'attaque". La cloche allait sonner. Je me trouvais avec la fille de R. C. Si j'ai bonne mémoire, mon amie était sous le palmiste devant l'église. Non seulement nous étions ensemble à l'école, nous étions toutes deux coreligionnaires et membres des organisations de jeunesse de l'église Méthodiste. Je ne la reverrai plus. Mais il est à noter que Simone Duvalier (la jeune) était en troisième, avec nous. Ma jeune cousine, Monique, était condisciple de Jean Claude en 7eme.

Les heures qui suivront seront cruelles, révélatrices et traumatisantes.
Voilà quelques points marquants de mon vécu du jour, et qui m'interpellèrent par la suite.

La vingtaine de VSN en arme, postés comme à l'accoutumée, sur deux galeries en face du collège, fut incapable de réagir contre cet unique petit bonhomme, (Barbot). Ils étaient figés et glacés de peur (ndss).

Debout, arme au poing, au milieu de la rue, ce dernier (Barbot) dominait totalement la scène.
Un grand macoute idiot lui cria: "Men pa'w". Son vieux fusil «Springfield» s'enraya. Sitôt dit, il fut descendu par le "tireur d'élite". Après la mort du gars, tous les autres s'enfuirent!

Le chauffeur des enfants Duvalier, le sergent Paulin Montlouis, (Ndss), en voulant sauver le fils, qu'il épargna, fut liquidé. Cela nous fit de la peine. C'était un soldat d'un certain âge, de petite corpulence, mais sympathique.
Nous gardons de lui un bon souvenir.

Aucun des professeurs Haïtiens, déjà présents dans la salle des maîtres n'osa sortir sur la cour pour aider les professeurs Suisses, dont deux jeunes femmes, qui seuls, entreprirent de détacher les petits du jardin d'enfants.
Les bouts de choux, ne comprenant rien, courraient de la cour intérieure vers la grille d'entrée en criant "Min cowboy! Min cowboy!"
Ce seront encore les cadres étrangers qui dirigeant doucement mais fermement le corps estudiantin ramenèrent un certain calme et la discipline en vue d'une rentrée en classe ordonnée.

L'absence de leadership haïtien était remarquable!
Notre flamboyant et éminent professeur d'histoire de l'époque, admiré pour sa verve et sa grandiloquence, eut une si grande frousse, qu'il nous piétina tous en se hâtant de gravir l'étroit escalier en tourniquet qui menait à certaines classes du 1er et du 2eme étage. Il continua jusqu'au 3eme ou il prit asile sous le lit de l'une des enseignantes Suisse. Il n'en sortira que vers midi.
Ces mêmes étrangers, le cachant dans un véhicule l'emmèneront rejoindre sa première femme et ses enfants, qu'ils avaient plus tôt, conduit à une Ambassade. Je ne me souviens pas d'avoir remarqué un seul de nos professeurs haïtiens lors de l'évacuation graduelle des élèves entre midi et 4 h. Non plus.
(Faut comprendre qu'ils seraient des cibles naturelles des malfrats armés qui rôdent aux alentours. Ndss).

La ville fut assiégée par les Macoutes dès 8h. Cela éclatait de partout!
Nous apprenons plus tard la disparition du père de mon amie, entre autres et tant d'autres!
74 noms constituent déjà la liste partielle des innocents tués ce jour-là.
Ils furent des centaines, certains disent des milliers.

Nous parvenions à notre résidence à Bizoton 53, route en face des Garde- Côtes D'Haïti, vers 17 heures. Tous les francs-tireurs des corps d'armée sont ciblés. Un peu plus tard, un messager parvint chez nous pour annoncer l'arrestation, chez lui, de notre oncle Roger. Son fils, officier de la Marine Haïtienne, n'étant pas chez lui quand la centaine de macoutes investit la maison. On emporta l'oncle, tiré de la douche, nu et mouillé. C'est à peine s'ils acceptèrent qu'il enfile les sous-vêtements que lui avait tendu à la hâte notre tante.
Sa fille et elle seront furtivement hébergées chez nous, en attendant de pouvoir rejoindre le frère ainé à l'ambassade. Inutile d'essayer de raconter ces moments d'inquiétudes, de douleur et d'appréhension.
Quelle journée! Quelles semaines! Quel chapelet de ces années lugubres et néfastes qu'Haïti a connu en fin de compte!
Que de souvenirs! Que de confusions! Que de troubles pour nos jeunes vies! Grand Père n'avait pu mieux prédire! Enfin! Voilà.


Alzire Rocourt alzirerocourt@hotmail.com

Revenir en haut Aller en bas
jackoti01
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 270
Localisation : USA
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le jacmelien

Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 Empty
MessageSujet: Re: Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963   Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 EmptyLun 29 Avr 2013 - 6:37

tout dirijan nou yo fe menm bagay.
Se pitit ou prezidan ayisyen yo atake. ( sa vle di prezidan an menm) Ki sa ou te espere?

Le bri kouri te gen koudeta sou aristid, kisa k te pase?

Reyaksyon yo se menm.

Sof ke youn se chimen nan mitan pep la, lot la se makout san pep la.

Si koulye a la yo atake pitit miki, reyaksyon yo ap anko menm bagay
sof ke fwa sa gen je ki louvri pi byen

Sa mwen ta renmen konnen? Eske yo te atake JCD vre?
Si sa te fet, eske moun ki te fe zak sa yo pat merite arete e jije?
Ki sa lalwa te di nan ka sa? ( menm le yo pa respekte lwa?)
Revenir en haut Aller en bas
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 Empty
MessageSujet: Re: Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963   Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 EmptyLun 29 Avr 2013 - 7:34

Si yon nèg fè yon atak sou nenpôt moun, li dwe atann li a yon reyaksyon ke zak li an reyisi ou pa.

Lan ka saa, se te yon lit politik ant Divalye e Kleman Babo ki te ede l pran pouvwa men pa t jwenn pozisyon li te espere. Babo se te stratèj Divalye, li responsab sekirite e li te sanfwa ni lwa. Moun ki te lan pozisyon sou gouvènman an te okouran kou an ta pral fèt.

Se te pou kraponnen Divalye paske si l te vle touye Janklod, li ta kapab.
Dapre sa temwen saa rakonte, Babo te kanpe lan lari an, kool, zam li lan men l epi la p domine sitiyasyon an.
Kidonk, se ta lejitim si fôs sekirite ta kouri deyè Babo, kenbe l, jije l, etc...

Men de gran tenô tankou Doktè Foukan, monte sou radyo li mande pou yo monte yon Himalaya kadav lan peyi an.
Tout makout te gen pèmisyon touye moun ke yo te vle.
Mwen pa kwè ou ta panse se yon reyaksyon nômal.

Konn gen derapaj pami fanatik, men lè se lôd yo bayo pou ekstèmine nenpôt moun yo sispèk ou pa renem, sa grav.
Mwen pa sonje ofisyèl gouvènman Aristid te bay lôd mache pran opozan.

Mwen ta espere ke Lajistis ann Ayiti kapab devlope pou l kapab jere tout move zak lan peyi an.
Jan w wè temwen yo rakonte, mwen genyen zanmi pwoch mwen ki pèdi fanmi yo lan masak saa.
Matant mwen te vwazin lafami Benwa e li te wè tout trajedi an.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17333
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 Empty
MessageSujet: Re: Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963   Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 EmptyLun 29 Avr 2013 - 8:24

Mwen pa konprann JACK ke mwen panse gen ti ""tandans"" ekstrèm dwat li men ki pa reflechi lan sa l ap di.
Jack ;mwen te temwen evènman sa a ;byen ke mwen pa t wè ATANTA a menm jan ak MADANM lan.

Jack;
Mwen te wè la fimen kay moun BENOIIT yo.Mwen te abite PETYONVIL e mwen t ap eseye monte lakay mwen e mwen pa t ka jwenn kamyonèt.Lan mache mwen te vin rive bò CHEMEN DÈDAL .Lan kwen CHEMEN DÈDAL ak LALI ,Tou pre lekòl MÈ LALI yo mwen te wè 3 KADAV.
Mwen kase tèt tounen ;m ap tranble ;makout yo lan la ri an ak SPRINGFIELD yo ak bwaye.Chans pou mwen lan desann mwen te rive bò yon limyè ki te lan KAFOU kote RI PAVE an te fini ;te gen yon fe siyalizasyon la ;te gen yon kamyonèt chaje ;mwen ouvri PÒT lan e mwen akoupi paske kamyonèt lan te chaje ;se kon sa mwen te monte lakay mwen.

JACK;
Silvouplè ;mwen pa konn LAJ ou ;men pa konpare DIVALYE ak ARISTIDE.
Pa gen okenn konparezon.
Konbye MOUN ARISTIDE te ARETE lè mesye GUY PHILIPPE yo te atake PALÈ an 17 DESANM 2001?
Yo te atake l vre wi.PA GEN OKENN DOUT LAN SA.Byen ke se pa t mesye GUY PHILIPPE yo sèlman .
SE DOKIMANTE!

Te gen ti derapaj lan pwovens men pa t gen moun òt ke yon moun lan atakan yo e yon moun lan sila ki t ap defann PALÈ an ki te mouri lan POTOPRENS.
Nèg t ap rele ANMWEY pou BIBLIYOTÈK ki te boule men pa t gen yon grenn CHEVE ki te sòti lan TÈT yo!
Revenir en haut Aller en bas
jackoti01
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 270
Localisation : USA
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le jacmelien

Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 Empty
MessageSujet: Re: Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963   Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 EmptyLun 29 Avr 2013 - 19:23

Sasay e.
mesi pou eklesisman sa a ou fe pou mwen.
Mwen te konprann dan le dout de moun ki nan konplo pou atake pitit li, misye divalye fe reprezay sou tout opozan
menm jan le rime bri koudeta sou arisitid, fanatik yo te mete tout opozan arisitid nan menm sak komkwa tout te nan koudeta.

sasaye aristid pat pase lod se vre,men eske li te mande fanatik li yo rete dousman? Sil pat fe sa , se you fe ve li te bay. "Qui ne dit mot consent"
Menm le li ta di sa, yo tap toujou di li te sou blof. Menm le li ta arete you moun, yop tap di manniget.
Arisitd ouve bouch li, yo pe. Li pale, pep la konprann li, men zentelektyel yo di li pale an daki pou fe vyolans. " Konstitisyon nou nan men nou, zouti nou nan men nou. pa neglije bayo sa yo merite" Li femen bouch li, yo pe. Li deye tout sak fet.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17333
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 Empty
MessageSujet: Re: Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963   Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 EmptyLun 29 Avr 2013 - 20:12

Yo toujou ap di ARISTIDE pale an DAKI.
Koumanman ,li pale an DAJI e PEP LAN GEN YON DIKSYONÈ pou yo entèprete sa l di?

Gen moun ki di ke se DISKOU li te fè lan AYEWOPÒ an ki ta koze KOUDETA a.
Mesye wo ;KOUDETA a te deja an BRANL ;gen moun ki di misye ke y ap pare KOUDETA.
Lan yon ka konsa gen de NÈG se MACHE pou yo ta MACHE pran NÈG e misye pa t fè sa.
Zafè ke ""BAYO sa yo MERITE""pa ta ka okenn jistifikasyon pou KOUDETA a.
Gen moun ki di ke se voye misye ta voye al bay PÈ LEBREN?
Ki moun ki te pran PÈ LEBREN ?
Pa yon moun.Yon sèl moun ki ta pran PÈ LEBREN se te petèt SILVIO CLAUDE OKAY men ARISTIDE te deja an ba kòd lè saa.
Epitou NÈG ap pale de SILVIO CLAUDE?
An menm tan FAME,FAME OTOBIS plen SOLDA LAME DAYITI ak JIP ROUJ lan t ap mitraye MOUN ak 2 men yo 2 pye yo sou CHANNMAS.

L ap pale an DAKI ;anyen pa janm rive NÈG alòs ke NÈG yomenm yo pa pale y ap MITRAYE!

BAGAY yo tèt anba ,vre!
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 Empty
MessageSujet: Re: Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963   Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 EmptyMar 30 Avr 2013 - 12:35

Mezanmi pos sa raple m anpil souvni.
An fas kolèj Bird a lepok mwen te gen yon zanmi, mabitye pase lakay li chak jou.
Mwen te abite ri St Honore preske nan kwen ri Antèman.

Abitid se pran yon detou, pase lakay zanmi sa pou remonte ri dè Kazenn pou ale lekol Kolej St Pyer nan Chandemas.
Jou evenman sa mwen te rive nan kwen ri Antèman e ri Chandmas . Mwen gentan rale yon bak tout swit retounen olye kontinye.

Finalman sa mwen aprann de zanmi an kite abite an fas Kolèg Bird.
Se 2 komando ak inifom kamouflaj ki desann vwati yo, tire ofisye ki akonpanye Janklod.
Yo tire yon makout ki gen non Poteau ki abitye siveye Janklod.
Kanta twa jandam Palè Nasyonal kap siveye Janklod, youn pran yon bal 2 lot kraze poul.
Dapre nouvèl a lepok yo fizye 2 solda sayo.
Gen youn nan komando ki kenbe Janklod, lap fose li monte nan vwati l
Ti Simone kwaze yon men Janklod sou lestomak, pandan komando ap tire lot men Janklod
Li refize lage Janklod malgre tout manèv komando a.
Finalman komando kap kondwi vwati deklare kite sa.

Apre selon zanmi an yo arete tout moun sou ri Antèman an fas Kolej Bird.
Pandan ke li menm ak tout lot jenn gason ak fanm ki rete nan menm kay gentan pran lari.

Men yo tout sètoblije retounen devan lapolis ak yon onk ki te a lepok depite.
Yo sibi yon entèrogasyon an règ.
Revenir en haut Aller en bas
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 Empty
MessageSujet: Re: Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963   Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 EmptyMar 30 Avr 2013 - 16:00


Kestyon sayo se pou Jakoti:

Pou nèg ki ap plede pou lame Dayiti retounen.
Kijan fè te gen FADH lè masak saa ta p fèt kont popilasyon an?
Se pa t yomenm ki ta p dirije masak lan, men tontonmakout.

Kijan fè yo rete ap gade ekzekisyon piblik lan tout peyi a san yo pa reyaji?
Dife ap mete tout kote lan peyi an.
Eske wôl yo se pat pou defann popilasyion an?

Se yo ki te fôs de lôd e Lapolis an menmtan.
Eske se pa yo ki pou ta pouswiv Babo ak konplis ki te atake pitit prezidan peyi an?
Fè ankèt pwofesyonèl epi kenbe tontonmakout yo sou kontwôl?
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17333
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 Empty
MessageSujet: Re: Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963   Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 EmptyMar 30 Avr 2013 - 17:50

Nèg ki ap mande retou LAME DAYITI yo ,si yo ta gen bòn volonte yo pa konn de ki sa y ap pale.

Ou al remete LAME sa a sou pye SE TA AL METE ABSE SOU KLOU.Se yon MIZÈ DOMINIKEN yo ap pase ak LAME yo an.Si yo te ka voye l al bwa chat ;yo t ap fè l.
Se lan LAME DOMINIKEN an pi gwo REZO VÒLÒ,KIDNAPÈ ,DWÒG DILÈ ye.SE pa ti SOLDA sou lè zèl non ;se AMIRAL,JENERAL ak WO GRADE lan LAME.

Mesye PLD yo ki te sibi anpil anba LAME yo an ap DESOUNEN yo ap tife.
Chak 6 MWA ou tande yo demobilize yon BATAYON e yo mete yon DIVIDAL WO GRADE lan RETRÈT.
Seryezman ,si yo te gen yon ARISTIDE (lol) ;Si yo pa t pè tou ;yo t ap demobilize LAME an ou byen redwi a pi senp ekspresyon l.

Se sa LAME DOMINIKEN an te wè e ki te wè t ap vini ki fè yo te melanje tèlman lan KOUDETA kont ARISTIDE lan.

An 1963 ,LAME DAYITI te deja MAKOUTIZE;se TASSY ak DOMINIQUE ki t ap mennen OPERASYON yo.Yo te wè defen DOMINIQUE devan kay BENOIT a.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 Empty
MessageSujet: Re: Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963   Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand F. Duvalier lâcha sa horde de chiens enragés le 26 avril 1963
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: