Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
iPhone 13 Pro : où précommander le ...
Voir le deal

 

 a lire/du Bluff

Aller en bas 
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

a lire/du Bluff Empty
MessageSujet: a lire/du Bluff   a lire/du Bluff EmptyMer 18 Avr 2007 - 17:52

Titre : C’EST DU BLUFF
C’EST DU BLUFF


Le monde d’aujourd’hui nage sur une mer inconnue, dirait-on, tant il
est dirigé par des hommes imprévisibles dans leur champ d’action,
anarchiques dans leur décision, impuissants devant les défis et dénués de tout
sens de précision et d’anticipation. Pourtant on a la sensation que les
dirigeants ne sont jamais aussi ambitieux, coriaces, voraces, corrompus
et esclaves d’un destin fatal. Les peuples souffrent et meurent par
manque d’énergie, manque d’amour, de pitié, de fraternité et de partage.
Il y a donc un cri qui étouffe les larmes. De tels sanglots sont
propres, à eux seuls, à inonder l’univers humain. Mais ils sont là, aux
commandes, ceux qui disposent de la torche criminelle, vengeresse d’une
humanité fraternelle et fraternisée. Pourtant on croisade encore ça et là
en faveur de la ci-vil-isation. Ces cohortes résonnent partout. Tout un
chacun en a entendu parler. Un peu comme des chiens dressés, on fait
gratuit les publicités pour ce qui n’existe que dans le surmoi des
politiciens et n’ont aucun rapport avec le réel et l’intelligible. Lutte
contre le terrorisme, la drogue et les criminalités organisées, ne
voyez-vous pas que tout cela c’est du Bluff?

Au crépuscule des années 80 et à l’orée des années 90, l’empire
stalinien s’est évanoui sous les flèches d’un impérialisme galopant, emportant
avec lui la fin de la diplomatie dite des deux pôles et faisant
religieusement place à un monde unipolaire où la parole même du damné est
surveillée, contrôlée, analysée et sanctionnée par des règles de puissance.
L’héritier de l’empire romain, aujourd’hui l’argentier du monde a
envahi les peuples de l’évangile ultralibéral qui n’a jamais hésité à
développer la pauvreté. Spectaculairement, la fin du monde stalinien a
enfanté l’unilatéralisme déprimant mais envahissant.

L’ultralibéralisme et l’unilatéralisme ont enfanté en moins de vingt
ans la population humaine la plus déprimée, la plus pauvre, la plus
incertaine et la plus angoissée. A aucun moment de la durée, même au temps
des chambres à Gaz de Hitler, on n’a jamais eu une population aussi
déboussolée, désarçonnée et désarticulée. L’humanité est entrée dans sa
phase bestiale. Nos dirigeants ne sont plus des hommes d’état mais de
chefs de bande qui exercent une croisade réciproque, endeuillant ainsi
leurs concitoyens. Tout obéit au discours dominant. Même l’amour. Même la
raison. Même l’intelligence.

Le mercantilisme, système déjà trop vieux, est éloquemment à l’origine
du double mal de la fin du vingtième siècle. Tout par l’économie. Tout
pour l’économie. Et l’économie seule. Cette impératrice a mis à genoux
même ceux qui ne cessent de se réclamer de socialisme, si l’on exempte
le castrisme; le socialisme du 21eme siècle de Chavez étant resté à
faire ses preuves. Maintenant ce qui inquiète et fait penser à la
déchéance même de l’humanité c’est sa face ultralibérale avec la polarisation
de la richesse. Ce contre lequel il faut s’élever et on s’est élevé ce
n’est pas le développement de la richesse, l’homme étant la première et
la plus grande des richesses; c’est sa polarisation et cette tentation
de faire passer le matériel avant l’homme, donc l’infrastructure
économique avant la vie et intelligence.

Des études réalisées par le magazine financier Forbes ont révélé que
946 personnes possèdent à eux seuls 3500 milliards de dollars, alors que
dans le même temps 2,8 milliards de gens vivotent avec moins de deux
dollars par jour et 846 millions d’autres sous-alimentés. Clair est que
le monde est polarisé. D’un coté des hommes ultra riches, incapables de
rester chez eux ou dans leur busines sans une escorte armée; De l’autre
coté, la grande majorité des affames, les vrais damnés qui meurent
héroïquement par manque de nourriture. Il n’y a donc pas de croissance
humaine. Il n’y a que d’héritage humain. La sueur des pauvres, quel bon
engrais pour l’ultralibéralisme! Pas un seul de ces hommes ultra riches ne
boit pas dans son verre de la sueur des faibles qui dorment encore et
ce malgré leurs efforts constants dans le travail à la belle étoile.

Ce sur quoi fonde la société des nations c’est le respect des peuples à
l’autodétermination. Cette autodétermination suppose que les peuples
sont libres de se donner les dirigeants de leur choix. Et cela constitue
le principe premier de la démocratie. Pourtant, lorsque le peuple
palestinien choisit le Hamas, l’occident n’a pas tardé à lui répondre par
une formule lapidaire: Tu crèveras de faim. En Haïti, le président Préval
ne se voit-il pas contraint de diriger avec une opposition que les
urnes ont sanctionné vertement. La souveraineté c’est donc un mythe, et le
premier dans ce type de pouvoir appelé la démocratie. La démocratie,
dans un monde unilatéral, c’est la main invisible de la diplomatie du
plus fort qui se laisse surprendre par instants comme dans le cas de
l’enlèvement du président Jean Bertrand ARISTIDE, l’imposition des grandes
capitales, la volonté de bourgeoisies sans patrie ni aucun sentiment
national.

Au Liban, la majorité est bridée. En Palestine, elle est sous scellée.
En Irak, c’est le culte de la prostitution politique. De même qu’en
Afghanistan. En Yougoslavie, c’est la balkanisation. Au Darfour, les
bandes criminelles font la loi. En Somalie, l’armée éthiopienne tue sans
s’inquiéter. La Côte d’Ivoire est divisée. La prostitution politique
devient une vertu. En Haïti, on n’est pas trop loin de la prostitution
politique. Tout cela selon le voeu de l’unilatéralisme. L’unilatéralisme,
c’est le poison qui affecte la cohésion des nations et met à mal
l’harmonie d’un ordre international.

La liberté immuable prônée par l’occident se trouve emprisonnée dans
les consciences obscures et obscurcies des mêmes occidentaux. Partout, la
vie est plus banalisée; le monde, plus divisé; les confessionnels
religieux s’entretuent; les mitraillettes des militaires endeuillent; on
crie haro sur les malfaiteurs. Le monde n’a plus de moralité, plus de
gouvernance. Partout ce sont les clans mafieux qui s’entredéchirent,
accaparent le pouvoir et entraînent les peuples dans des fatalités
exécrables. Vous ne voyez pas que c’est du Bluff.

C’est bien du Bluff !


Jean Frédérick BENECHE, Av.
Revenir en haut Aller en bas
 
a lire/du Bluff
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Mi-temps :: Tribune libre - Nap pale tèt kale-
Sauter vers: