Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
TV 42″ (106 cm) Continental Edison avec Full HD et Android à moins ...
199.99 €
Voir le deal

 

 Perturbation des marchés frontaliers, menace de fermeture de la frontière

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Perturbation des marchés frontaliers, menace de fermeture de la frontière Empty
MessageSujet: Perturbation des marchés frontaliers, menace de fermeture de la frontière   Perturbation des marchés frontaliers, menace de fermeture de la frontière EmptyLun 17 Juin 2013 - 20:33

Haïti - Politique : Perturbation des marchés frontaliers, menace de fermeture de la frontière...

17/06/2013 09:39:24


Perturbation des marchés frontaliers, menace de fermeture de la frontière G-8808Perturbation des marchés frontaliers, menace de fermeture de la frontière Tr
Alors que Thomas Jacques, le Ministre Haïtien de l’Agriculture et le Dr. Florence Duperval Guillaume, Ministre de la santé accompagnés d’une commission de plusieurs fonctionnaires haïtiens, sont attendus ce lundi en République Dominicaine, pour une séance de travail avec le Président Médina sur la question de l’interdiction d’exportation en Haïti de volailles, d’œufs et d’animaux vivants ; dimanche, Vinicio Castillo Semán, le leader dominicain de la Force Nationale Progressiste (FNP) a suggéré au Président Medina d'ordonner la fermeture de la frontière avec Haïti et d'augmenter les contrôles d'immigration, en réponse à la mesure d’interdiction des autorités haïtiennes qu’il qualifie d’« acte clair d'hostilité qui mérite une réponse ferme et énergique du gouvernement [...] L'atteinte à l'image internationale du pays a été immense. Il s'est répandu que l'interdiction a été motivée par l'existence de la grippe aviaire, laquelle a été écartée par les autorités sanitaires internationales [OPS]. Le secteur du tourisme peut être affectée de façon significative [...] »

Cette interdiction irrite chaque jour un peu plus, de nombreux secteurs dominicains et fait monter la tension entre les deux pays, sources d’incidents. Ainsi, dans le cadre d’un appel à la grève générale, organisée par la Fédération des Commerçants Unis en réponse à cette interdiction, qui selon la Fédération « ne se justifie pas, parce que dans le pays il n'y a pas de grippe aviaire », les commerçants et les résidents de Dajabón ont empêché l'entrée des Haïtiens qui traversent traditionnellement un jour plus tôt, pour participer au marché binational [lundi et vendredi], de même que des véhicules chargés de marchandises provenant à la fois en Haïti et d'autres régions de la République Dominicaine. La grève pour ce lundi reste forte, et devrait affecter les marchés frontaliers du Nord au Sud, l’interdiction de passage de la frontière pourrait être étendue à tous les véhicules, selon les informations qui circulent...

Depuis cet incident, la République Dominicaine entend ne plus voir ses commerçants à la merci d’une décision unilatérale d’Haïti, et compte diversifier ses marchés comme les œufs et la viande de poulet. En donnant l'information, José del Castillo Saviñón, le Ministre de l'Industrie et du Commerce, a déclaré que la République Dominicaine comptait envoyer au Venezuela [dans la cadre du paiement de la dette de PétroCaribe] et vers d’autres destinations, près de 6,000 tonnes de viande de poulet chaque mois. Rappelons que l’interdiction décrétée par Haïti, représente chaque semaine environ 4,9 millions d’œufs, près de 350 tonnes de poulet et 1 million de lb de salami, une perte pour l’économie dominicaine aux frontières de près d‘1.6 millions de dollars chaque semaine.

Par ailleurs, depuis cette interdiction, la contrebande se multiplie et les prix ont augmenté de 200%. À moyen et à long terme la diversification des exportations des produits initialement destinés à notre pays, pourraient contraindre Haïti à s’approvisionner sur d’autres marchés pour compléter ses besoins, à des coûts qui pourraient être moins avantageux...

Plutôt que de chercher l’affrontement, il vaudrait mieux que les deux gouvernements trouvent rapidement un solution pour vivre en harmonie. N’oublions pas que les exportations dominicaines [bien et services] en Haïti, estimée à près 1,3 milliards de dollars, représentent moins de 2% de leur PIB...
Revenir en haut Aller en bas
 
Perturbation des marchés frontaliers, menace de fermeture de la frontière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: