Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-46%
Le deal à ne pas rater :
OPPO Reno 4 Z – 5G 128 Go – 8 Go de RAM
203 € 379 €
Voir le deal

 

 L’Économie du Masisisme en Haiti (Marrant mais revelateur)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

L’Économie du Masisisme en Haiti (Marrant mais revelateur) Empty
MessageSujet: L’Économie du Masisisme en Haiti (Marrant mais revelateur)   L’Économie du Masisisme en Haiti (Marrant mais revelateur) EmptyLun 22 Juil 2013 - 20:49

L’Économie du Masisisme en Haiti
by Kerlens Tilus

L'économie cannibale ne perd jamais rien de ce qui accable les hommes. Elle fait profit de tout.
Pierre Drachline

Nous avons une situation qui se dessine sous nos yeux, ces temps-ci qui amène plus d’uns à la réflexion dans le monde et en Haiti : La montée en flèche de l’homosexualité, vice à la mode qui tend à être une vertu. C’est un sujet qu’on doit aborder a tête reposée dans la Communauté Haitienne, car si dans certains pays développés, les gens le pratiquent par pure ignorance ou pour se faire esclaves des sens par pur plaisir, en Haiti le masisisme rentre dans le cadre d’une politique publique de salamisation, bien élaborée depuis des décennies. Après maintes expériences de dictature, de catastrophes naturelles (Tremblement de terre), de maladies incurables(Sida) et mortelles(Choléra), les salamistes ont trouvé la meilleure formule pour salamiser Haiti, le masisisme. En effet, durant des décennies on a injecté le venin du masisisme en Haiti. Si l’homosexualité a éxisté depuis la nuit des temps, en Haiti, le masisisme a intégré la Société avec le Concordat de 1860, entre l’Eglise Catholique et l’État Haitien. En effet, des prêtres catholiques Français qui avaient comme mission de former la Jeunesse Haitienne aliénée ont introduit la pédophilie masisique en Haiti. Les enfants et adolescents ont été soumis au sadisme de prêtres adultes qui les ont, non seulement inculqué de bonnes notions, mais des mœurs et vices infâmes comme le masisisme. Nos recherches ont confirmé le fait que la plupart des homosexuels et bisexuels en vue, en Haiti ont été molestés par des prêtres, dans leur enfance ou adolescence, ou encore ont été introduits dans cette histoire par des prêtres catholiques.
Si l'Église Catholique a introduit la masisisme en Haiti, les États-Unis l’a étendu vers d’autres milieux et à la population, en générale. En effet, durant l’occupation américaine, nos braves paysans ont fait les frais des soldats américains (...) qui ont pourfendu leur cul tèt kale. Qui ne sait pas que le mot « (...) » vient de l’anglais « My sissy ». Ce n’est pas sans raison que le pouvoir des glands roses ayant à sa tête un (...) auto-déclaré, mis en place par les Américains a choisi d’honorer les Américains et l’Occupation Américaine, à travers le Carnaval des Fleurs, du 28 au 30 Juillet. Les dates ont beaucoup d’importance en Haiti, et elles ne sont pas innocentes. Dans une période de grangou klorox où l’État Haitien devrait mettre ses ressources sur le tapis pour épauler le peuple et soulager sa misère, il dépense l’argent d’hareng saur du peuple tèt kale, et l’ambassade américaine qui donne toujours des ordres à nos dirigeants téléguidés n’intervient même pas pour exhorter les glands roses à la modération. Martelly célèbre fièrement en Grand Conzé l’occupation américaine masisiquement et salamiquement. Les Blancs vont débarquer, non avec des armes à feu, mais avec des jouets sexuels : dildo ou machine de sex, et des tas de petits produits cosmétiques pour nos (...) locaux afin qu’ils puissent se faire beaux pour donner du service. Soulignons que Martelly, dans un de ces discours avait déclaré que les étrangers peuvent venir jouir de nos belles plages et de nos femmes. Mais, le gland rose en chef avait omis de dire de nos hommes également. Les vodouisants clament que des lwas rendent les gens homosexuels. J’aimerais demander à un vodouisant léttré comme Claudine Michel, Patrick Smith-Bellegarde, Laennec Hurbon qui a fait cette découverte et quand? Car je sais que cette notion est une pure invention pour amener des paysans humiliés à avoir la conscience tranquille. Le masisisme, en ce sens, est une autre forme de colonisation. Le Blanc théorise même sur le vodou. Si le Blanc peut peindre le grandissime Jean Jacques Dessalines comme un bandit, un assassin, ce n’est pas altérer le vodou pour le faire endosser le masisisme qui soit une tâche impossible à réaliser. J’attends ce fameux livre « Masisisme et Développement en Haiti » où les économistes du masisisme vont démontrer qu’il est le billet d’Haiti vers le développement durable.

Comme détenteur d’une licence en littérature comparée, j’ai travaillé sur le mouvement « queer » dans la littérature postmoderne. Et, j’ai appris bien des choses sur mon pays, dans le cadre de mes recherches. Nos grands écrivains en Haiti et de la Diaspora sont (...), à juste titre. Le Blanc ne donne jamais des prix littéraires et autres décorations non mérités, sans des compromissions, car « mains qui donnent espèrent toujours » (Hipolito Mejia). C’est à travers mes études à l’étranger que j’ai compris ces mots de Rassoul Labuchin, mon excellent professeur de théâtre, dans les années 90 : Il faut un peu de perversité pour être artiste. Cet autre professeur de philosophie de l’École Normale Supérieure ne cessait de dire dans ses cours que les grands penseurs de l’histoire de l’humanité furent des homo comme Gide et autres, ce qui m’a porté à paraphraser Beaudelaire et dire : « La perversité naturelle, qui fait que l’homme est sans cesse et à la fois homosexuelle et bisexuelle, zokikiste et salamiste ». Les choses ne sont pas simples dans ce pays. Toutes les actions gouvernementales sont calculées et dictées par des mains cachées. Si l’on observait les premiers compatriotes à épauler Sweet Micky, dès l’été 2009, on verrait que ce sont des jeunes bisexuels qui ont prêté mains fortes et qui se sont battus, lors de sa campagne, sous l’œil vigilant d’autres (...) adultes. Il est toujours bon de connaitre la vie privée de nos dirigeants, leur orientation sexuelle. En Haiti, les personnes en vue, les leaders politiques n’écrivent pas d’auto biographie pour la simple et bonne raison qu’ils ont navigué dans des eaux boueuses nauséabondes salamiques, et même masisiques pour arriver au sommet. Ils ont honte de leur passé.

Quand aux États-Unis, un président male Américain aura le courage de s’afficher avec son homme comme couple homo, je me tairai sur cette histoire de (...) qu’on force aux Haitiens d’accepter comme mode de vie. Le proverbe stipule de ne pas faire à autrui ce que tu ne veux pas que l’on fasse à toi-même. Pourquoi forcer les Haitiens à accepter d’être dirigés par des (...) alors qu’aux USA, même hypocritement, la pudeur est promotionnée au sein de la fonction publique? Un président américain ne peut même pas avoir une affaire avec une femme, voire être (...), au su et au vu de tous. Quand le premier président noir des États-Unis refuse de marcher sur les traces de Frederick Douglas, ce grand ambassadeur américain en Haiti qui a épaulé Haiti, à la deuxième moitie du 19e siècle, il faut bien se poser des questions. Pourquoi Obama refuse de rencontrer Michel Joseph Martelly et veut toujours le tenir à distance même dans des rencontres mondiales? Il faut souligner qu’on devient (...) en Haiti, selon des ténors du masisime pour plusieurs raisons : le pouvoir et les opportunités, atteindre des degrés mystiques, les intellectuels eux, parlent d’esprit d’ouverture, cela leur donne du génie et excite leur créativité. En Haiti, lespri nou tèlman louvri ke sèvèl nou gaye paske kran tèt nou pete. Que peut-on attendre de sérieux d’individus qui sucent l’anus de leurs semblables? Si nos dirigeants mangent des matières fécales dans l’anus de leurs semblables en faisant le « zonyon », c’est normal que le peuple mange des matières fécales dans le salami dominicain. C’est normal que Deborah Sontag dise dans les colonnes du New York Times qu’Haiti a besoin d’un grand Bayakou. Le pays est salamisé.
(http://www.nytimes.com/2010/11/26/opinion/26wilentz.html?pagewanted=all)

Ce n’est pas par hasard que nous sommes dans un état salamique en Haiti. Nos dirigeants adorent l’anus, il est dieu. Donc, la vie du peuple doit être à tout prix anale et salamique. C’est pourquoi on invite toujours des blancs diarrhéiques à venir faire caca ou déféquer sur Haiti. J’aimerais bien voir cet avocat du diable qui viendra démonter cette thèse. Nous souffrons parce que nous avons rejeté la connaissance et la vérité. (Osée 4 v 6). Si l’Évangéliste Taylor peut être éteint dans ce pays comme l’éclair, malgré des plaintes adressées, qui a la garantie que sa vie sera épargnée par les salamistes et les zokikistes, mangeurs de matières fécales? Seul le Créateur de toute vie, du souffle de vie peut garantir la sécurité des vies et des biens. Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera (Matthieu 10 v 39). N’ayez pas peur de dénoncer les mangeurs de matières fécales. Il faut des braves dans ce pays pour dire non à l’abjection, oui à la vie, oui à la pudicité, oui au puritanisme pour ériger l’Haiti Nouvelle. Nous n’accepterons jamais la demounisation de ce pays. Nous avons besoin des moun mounisés (Henock Franklin, La Philosophie Mounale) pour ériger un état de droit où la bonne gouvernance, le respect mutuel, le respect du bien commun, la prospérité spirituelle et matérielle seront des acquis.

Durant mon cheminement vers l’intellectualité, j’ai rencontré des gens qui pouvaient m’abuser que Dieu n’a pas donné ce laissez-passer et qui m’ont respecté. En Haiti, après mes études secondaires, en 1995, j’ai commencé à comprendre que pour réussir, il y avait des choix à faire et des voies à arpenter. C’est au sommet de mes 19 ans comme adulte responsable indépendant que j’ai commencé à définir ma vision de la vie, mes objectifs, les stratégies de combat. C’est en première année à l’UEH que j’ai commencé à avoir des convictions fermes face au lobby masisique qui se dessinait sous mes yeux. 18 ans après, ce lobby est très puissant et fait des malheureux. Je connais plusieurs cas de jeunes professionnels qui ont été violés, kidnappés et tués, en Haiti pour la simple et bonne raison qu’ils ont découvert qu’un ami était (...) en cachette; pour la simple et bonne raison qu’ils refusaient de prendre part à cette pratique. Il faut une brigade des mœurs au sein de la PNH, comme l’avait souhaité l’ICITAP. J’ai des amis personnels qui ont été violés par des (...) bien souchés en Haiti, et qui sont intimidés même en vivant avec la mort dans l’âme. Quelques uns ont fini par céder au lobby et vivent dans l’armoire, mais d’autres sont désorientés. Que de jeunes diplômés compétents et honnêtes, en Haiti sont rejetés, humiliés et vilipendés parce qu’ils refusent de se mettre en califourchon devant un saltimbanque, un sataniste luciférien. C’est pourquoi j’encourage toujours la prudence quand on aborde ce dossier parce que j’ai déjà confronté des camarades de promotion, à Saint Martial qui sont « down low » et qui ont pété les plombs, après. Ils ont failli m’assassiner et ont mené et continue à mener une campagne de diabolisation contre moi. Ils sont pères de famille, ils ont plusieurs maitresses et des tas de « manman pitit », et frottent des moustaches, malgré tout. Quand on avait l’habitude de dormir sur un même lit avec un gars, baigner à ciel ouvert dans des rivières et que des bruits courent sur toi, et que tu sois impliqué dans cette activité, il faut avoir le courage de dire à tes amis proches ton orientation. S’ils sont de vrais amis, ils t’accepteront comme tel. Ne manigance pas!

J’ai des amis d’enfants qui sont lesbiennes et (...), des camarades d’université. Et, nous sommes toujours amis. Je ne suis pas Dieu, je n’ai pas à juger quelqu’un qui garde sa philosophie pour lui-même et qui ne m’attaque pas, ne me torture pas. Il faut avoir le courage de s’affirmer. Travailleur social, je sais que certaines personnes ont des tendances masisiques innées, je n’ai pas à fustiger un frère que Dieu a créé (...). Mais, je dois dénoncer et combattre un jeune homme qui était câlé à l’école et qui a fait des études, et qui pouvaient lutter dans la dignité pour gagner son pain, mais qui a choisi d’arpenter cette voie par opportunisme. C’est de la prostitution et de la corruption que je ne cautionnerai jamais. Un opportuniste ne peut être tolérant. Je suis contre la corruption et contre la prostitution. Je reconnais que certains individus ont été molestés par des prêtres, des proches adultes. C’est pourquoi je ne fustige pas les (...) et je ne les mets pas tous dans le même sac. J’ai fait la différence entre homosexuels, bisexuels, et pédophiles. En Haiti, les bisexuels et les pédophiles sont des prédateurs qui méritent d’être combattus. Ils sont haineux, ils sont intolérants, ils combattent l’intelligence et la connaissance. Ils veulent imposer leur culture masisique, en somme. C’est pourquoi j’appelle à la prudence et la vigilance dans ce dossier, car nombre de (...), en Haiti ont des traumatismes non-traités. Je connais des tas de jeunes à l’université qui ont été entrainés dans cette vie libertine, dans la pratique d’un sport, avec la fréquentation d’une lesbienne responsable d’associations de jeunes, dirigeants politiques. Il faut surtout éviter de considérer ce débat exclusivement, à la lumière de la religion et de la morale. C’est ce que veulent les zokikistes et les salamistes. Si les leaders protestants chauffent leurs ouailles, selon eux, on aura une guerre civile, et Haiti continuera à être sous tutelle tèt kale. Il faut bien un dialogue national sur cette question de (...) afin de connaitre les dessous de ce lobby. Si on croit que c’est un problème qui n’est pas encore posé comme l’affirme Sauveur Pierre Etienne, hier sur Ranmase, on est foutu. En Haiti, les décisions sont toujours prises dans les coulisses, par un petit groupe qui finit par imposer leurs volontés, à grands coups de presse. Surtout que la Presse Haitienne est déjà sous le contrôle du lobby masisique. Certains journalistes qui donnent espace à Charlot Jeudy et autres spécialistes, sous prétexte qu’ils cherchent à informer le public sont eux-mêmes (...) et font partis de la Communauté LGBT. Ils ont vécu en Haiti, on les a suivi, on les connait. Qu’ils assument leur masisisme!

À considérer KOURAJ et SEROVIE, les deux ténors du lobby masisique, on aurait pensé que le mouvement est désespéré et isolé. De sources concordantes, nous avons appris que des organisations en Europe, au Québec, et aux États-Unis d’Amérique financent ce mouvement. Et, le lobby masisique est très puissant. Avec l’appui d’un ami journaliste (...), j’ai déposé une plainte par devant deux institutions européennes, en Avril dernier. J’ai publié une partie de ce texte sous le titre : « Avoir le KOURAJ de Dénoncer le Viol en Haiti » où j’ai dénoncé la promotion de la violence, du crime, du misérabilisme par les bisexuels prédateurs et les pédophiles en Haiti. Le secteur masisique est très puissant et a d’énormes ressources en Haiti. C’est en ce sens que je veux me pencher sur l’économie du masisisme en Haiti. Nombreux sont des économistes Haitiens (...). Qu’est-ce qui explique cela? Jean Le Rond d’Alembert nous dit que : « L'économie est plus éclairée que la profusion. » Félix Guillaume Marie Boegarts renchérit sur cette idée que : « L'économie rend nos plaisirs plus vifs en les rendant moins nombreux, et plus complets par l’assurance de pouvoir les renouveler. » Les ténors de la pratique économique en Haiti patauge dans cette profusion de fric qui résulte du trafic de la drogue, de la dilapidation des fonds publics, du kidnapping, et ceci depuis les Duvalier. Entre le Ministère des Finances et la Banque de la République d’Haiti(BRH), il y a toujours une sorte de mainmise faite par des (...). L’argent sale coule à flots, ce qui porte les économistes, souvent fois bien formés à se lancer dans le blanchiment d’argent. Aux amalgameurs, nous les disons de se tenir en selle, car nous avons pu lire des rapports de la Banque Mondiale, du FMI, de la BID, de la FAO qui indiquent que nos économistes en Haiti sont plutôt des inventeurs de chiffres pour supporter la philosophie de la misère. J’ai été sidéré comme jeune étudiant en 2004 de voir ce que produisait Leslie Delatour, Ludovic Comeau Jr., entre autres dans les années 90 à la BRH comme analyse macro-économique. Une absence complète de politique monétaire viable. Que faisaient ces messieurs de leur temps à la Banque Centrale?

Le professeur Ludovic Comeau Jr. qui semble atterrir à l’étranger comme professeur d’économie des affaires et de l’éducation et chercheur en développement durable a été estomaqué quand je l’ai dit qu’il était aloral comme Économiste en Chef de la BRH, de 1997 à 2001. J’ai écrit une thèse : Intégration de la Caricom : Les Retombées Économiques pour Haiti, qui a été corrigée par des professeurs crédibles et compétents, dans une université américaine, bien connue. J’ai du mal à comprendre que ce professeur me parle de staccato pour qualifier mes écrits, alors que je n’avais pas mis le concept de Voodoo Economics dans la bouche de George Bush père, dans les années 80, lors de son débat avec Ronald Reagan. Les professionnels Haitiens n’assument jamais leurs erreurs et leurs fautes. L’aloralité et l’amoralité de la BRH ont causé la perte de la Socabank, une banque très intéressante et prometteuse sur le marché des affaires dans les années 90. C’est aujourd’hui qu’on comprend que la Socabank qui a été formée par des élèves de lycée, des éléments de la classe paysanne, en majorité promus à la classe moyenne a été détruite pour permettre à l’Unibank et la Sogebank, banques formées par des anciens du Petit Séminaire Collège Saint Martial et de Saint Louis de Gonzague d’émerger. Regardons ceux qui étaient en charge de ce dossier à la BRH, et on verra si ces messieurs n’étaient pas des condisciples de ténors de ces deux banques citées.

Nous mourrons dans ce pays à cause du mounpaisme, qui est une tendance primaire. Quand j’ai abordé le professeur Ludovic Comeau Jr. sur ces agissements, en Décembre 2012, il m’a dit nommément que je jouais avec le feu et que je pouvais laisser ma peau. Je lui avais dit que je suis déjà mort et non enterré. Deux mois après, suite à un article sorti sur le dossier du choléra, il m’a fait de sévères remontrances pour avoir cité son nom, à côté de Sauveur Pierre Etienne qu’il n’aime pas trop. J’en ai marre de cette dichotomie Élèves d’Ecole Congréganistes vs Lycées, Écoles laïques, Borlette, etc. Peut-on dénombrer le nombre de comptables et d’auditeurs sérieux assassins en Haiti par les ténors de l’économie masisique, criminelle et cannibale? Plusieurs économistes valables dont Guyto Toussaint de la BNC sont morts, l’ « enquête se poursuit toujours ». Et les « assassins sont dans la ville » comme aurait dit Jean Dominique. Quelle honte! Des truands qui s’affichent en gens de bien et qui font le grenn plen.

Cette semaine encore, nous avons vu la réaction de Carl Braun, dans le journal Le Nouvelliste qui adressait les mêmes charabias Saint Martial vs Saint Louis. Et, pourtant, plus de 3 ans après le tremblement de terre, le Petit Séminaire Collège Saint-Martial est toujours en ruine. Et, ces messieurs n’ont pas cette volonté d’épauler leur alma mater, de le faire renaitre de ses cendres. J’étais aux côtés des pères Antoine Adrien et Max Dominique, et j’ai vu comment ces petits bourgeois macoutes et lavalas réagissaient vis-à-vis de l’orientation Rousselienne que ces directeurs Spiritains voulaient donner à l’ecole en promotionnant Saint Martial comme une école de promotion et d’excellence, ouverte d’abord aux couches défavorisées. Pourquoi cette ouverture qui n’a rien à voir avec le sujet, dira t-on? Au sommet, tout se rencontre. Les promotionneurs du masisisme en Haiti sont, avant tout des alumni des écoles congréganistes qui ont été formés pour maintenir le statut salamique, c’est-à-dire pour maintenir Haiti dans un état marron, pour répéter Leslie Péan. Moi, le naïf qui a institué les prix littéraire Max Dominique et d’Histoire Antoine Adrien, avec l’aide d’un groupe de camarades s’est vu attaquer par un groupe ayant à sa tête Caleb Johnny Desrameaux, de mœurs douteuses, que j’ai confrontées, en 2010. Ces messieurs ont mis ma tête à prix et ont attenté à ma vie, pour avoir découvert un réseau de (...), impliqué au haut niveau au pouvoir Tèt Kale et mêlé à la corruption. Ils utilisent Saint Martial comme drap et essaient de bloquer des alumni compétents de la Diaspora de contribuer positivement dans la renaissance de cette école. J’ai été attaque pour ma rectitude, ma franchise, ma vision de voir une Jeunesse Haitienne forte ayant pour socle le savoir scientifique qui libère, qui humanise. Ces messieurs m’ont affirmé que je ne peux pas me battre contre un système, et aujourd’hui, ils ont lancé un « Fatwa » après moi. La démagogie doit finir dans ce pays. L’argent est le nerf de tout. Il achète les consciences et abêtit même les surdoués. Des anciens « chefs » qui devraient être derrière les barreaux si la DEA faisait vraiment son travail, sont aujourd’hui des sbires qui intimident des éducateurs et des professionnels avisés. La justice des hommes est très injuste. Malheur à celui qui renie le Christ, le justicier par excellence! Qui va donner justice à des milliers d’Haitiens attaqués à la sortie des banques ou des victimes de kidnappings dont les kindnappeurs avaient des renseignements exacts sur leurs comptes en banque? Qui va arrêter les banquiers blanchisseurs d’argent en Haiti?

Pour comprendre l’économie du masisisme, il faut bien observer le travail de contrôle de la BRH, en Haiti. Que fait la BRH en Haiti? La BRH est un bureau de change pur et simple. On a de grandes compétences à la BRH, mais elles sont sous utilisées. Quand on gère la misère et qu’on refuse d’être proactif, que peut-on faire de sérieux sinon que s’adonner au zokikisme? C’est un débat sérieux et de couilles. On doit comprendre comment de jeunes professionnels fougueux meurent en Haiti, à cause de leur naïveté, de leur sens du sérieux. L’économie Haitienne de la faim du 20e siècle et du début du 21e siècle est non seulement informelle, mais cannibale et criminelle. Si l’on prenait le temps pour analyser les agissements des économistes salami en Haiti, des banquiers, des financiers, on aurait « mare kou krab » la majorité des acteurs, de 1970 à aujourd’hui. Mais, hélas! Haiti est un état marron, géré par des bandits légaux. Si Guyto Toussaint était vivant, il ne saurait me démentir, encore moins Marcello de la Passation des Marches. Je comprends pourquoi ce professeur avait dit que les ténors de l’économie masisique me dépassaient de mille coudées. Je ne suis pas du genre à faire des combines et je n’ai pas été élevé pour fourrer mes mains dans « makout de père Éternel ». Les économistes, et intellectuels cannibales salamiques doivent respecter les jeunes professionnels de bien dans ce pays. Vous pouvez nous tenir par les tripes en Haiti, même à l’étranger, car le lobby masisique est puissant, mais Dieu Est Grand. On peut bien me tuer, me torturer, me violer masisiquement, mais on ne pourra pas atteindre mon âme. Et, le cri de mon âme s’élèvera toujours vers mon créateur qui saura me défendre et me secourir.

Les Fondamentaux de l’Économie du Masisisme en Haiti

Avant d’entrer à fond dans le sujet, c’est quoi l’économie? Nous allons retenir la modeste définition de Wikipedia, à savoir : « L’économie (du grec ancien οἰκονομία / oikonomía : « administration d'un foyer ») est l'activité humaine qui consiste en la production, la distribution, l'échange et la consommation de biens et de services. Que constituent les biens et les services de l’économie masisique? Premièrement, il y a une variante de santé publique globale ou mondiale que je vais laisser de côté pour des raisons géopolitiques, mais il faut remarquer que le Commerce de traitement du VIH/Sida, à travers des ONGs est très lucratif. Vous vous rappelez-vous du 4 H où nos frères Haitiens, notre pays furent stigmatisés? Hé bien, l’un des H était homosexuel, un autre était héroïne. Qu’est-ce qu’on remarque de nos jours en Haiti? On fait la promotion de l’homosexualité, le trafic de la drogue fait rage, et nous sommes Hai-tiens. Seule l’hémophilie n’est pas un sujet récurrent. Nous sommes encore sous l’emprise des 4 H. En quoi contribuent les homosexuels dans les études sur le Sida? Et pourquoi Haiti abrite les deux centres d’études ou d’expérimentation de vaccins les plus réputés? C’est à vous de connecter les points, chers lecteurs. Quand tu es Haitien, tu n’as pas le droit de rêver, de découvrir des supercheries. Tu es un schizophrène quand tu arrives à mettre à nu les projets macabres des salamistes et des zokikistes. Ils ont des travailleurs de la santé mentale pour inventer des diagnostics, même à l’étranger. La Bible a dit malheur à l’homme qui se confie en l’homme et même quand tout le monde t’abandonne pour tes prises de position justes, Dieu te protègera. Et, tu seras nourri comme le Fils de l’Homme qui n’avait nulle part ou reposer la tête.

Les services masisiques sont multiples, mais en règle générale ils constituent en donnant le maximum de plaisirs à des étrangers. « Vers le Sud » de Danny Laferrière nous permet de nous situer plus ou moins, et encore ce film de Angela Bassett, How Stella Got her Groove Back, 1998. Les étrangers qui entrent en Haiti ne vont pas juste pour se baigner, mais bien entendu faire des expériences zokikiques. En 2 années seulement, plus de 2 hôtels luxueux ont vu le jour, et nos côtes sont achetées, argent comptant par des étrangers. On a besoin des dirigeants salamiques et zokikiques pour avancer un agenda zokikique. Hier, dans l’émission Ranmase, j’étais un peu déçu par la prise de position précautionneuse de Sauveur Pierre Etienne, mais rassuré par Stanley Lucas, arnaqueur professionnel, pourfendeur du Groupe de Bourdon et ambassadeur sans porte feuille du pouvoir de Glands Rose qui s’oppose à l’homosexualité. Mais, est-ce que Stanley Lucas n’est pas en train de manger « lajan chango »? Le dicton stipule que « se an jwèt yo batize jwif ». Hé bien, « se an jwèt peyi a ap tounen yon gran bòdel pou (...) vin devore ti jenès la ». Ce n’est pas sans raison que les soldats de la MINUSTAH violent nos enfants. On est en train de voir comment réagissent les Haitiens, face au viol pédophilique masisique sur les enfants. Quand vous voyez que l’État Haitien refuse de supporter les parents des victimes de viol, c’est qu’il est complice et un bras agissant de la politique de salamisation masisique.

Quand on regarde tous ces investissements dans l’hôtellerie, avec un pays dit instable et pauvre par le Wall Street Journal, mafieux et dangereux par le Département d’État Américain et la DEA, qu’est-ce qui explique que les investisseurs soit confortables pour se débourser? D’où vient cette confiance? Ils sont les maitres à penser. Ils ont des informations de premières mains. Un (...) m’a dit en 2012 : « Kerlens, si tu deviens (...), tu pourras être ministre en Haiti avec tes compétences multiples ». J’ai failli cogner le charognard qui essayait de me rallier à cette histoire qui est contre ma foi et mes convictions. Donc, nous comprenons pourquoi nos économistes salami et (...) ne sont pas intéressés à la création d’emploi, à une économie sociale, au développement durable, etc. Même ceux qui prônent le développement durable dans le monde ne veulent pas donner une chance à Haiti, voire ses opportunistes vicieux dans la Communauté Haitienne.

Aujourd’hui, en Haiti, vous avez une culture gay, des restaurants gays, une communauté gay, très bien organisée, des boutiques gays. Avez-vous observé dans les années 2000 comment les Terrios se vendaient comme des « marinades »? Qui vendaient les Terrios? Aujourd’hui, ce sont les Trackers, les Prados. De jeunes hommes et femmes qui ont abandonné l’école, avant même le bac ont des postes de direction dans des entreprises qu’ils ne peuvent même pas pourvoir. Si tu n’as pas de compétences sérieuses, comment peux-tu être effectif. Quand on vous raconte les scènes d’orgie qui ont existé depuis des décennies dans l’administration publique Haitienne, l’on se demande est-ce que ces dirigeants sont des moun. Je comprends bien qu’Henock Franklin n’est pas fou à lier avec sa philosophie mounale. Il y a des moun qui ne sont pas moun et qui doivent être mounisés. Il y a un trafic de prostitués masisiques vers les États-Unis, particulièrement Miami. Certains (...) voyagent chaque week-end. Les individus ne sont pas des entrepreneurs, ce sont de simples salaires, mais ils vivent comme des princes. Il y a de nouveaux commerces en Haiti, la vente d’aphrodisiaques comme certaines boissons, le viagra, le cialis, la vente de baby dolls pour hommes, la vente de gel, de mousse, etc. Ces données ne sont pas comptabilisées. Pourquoi nos économistes (...) ne font pas des études sur l’incidence du masisisme dans l’économie Haitienne? Il y a tout un fond de commerce. Quand tu arrives à déceler leurs affaires, le bras arme de ce réseau qui est bien soude à la Police Nationale d’Haiti te donnera un billet aller pour voir Saint Pierre. Voilà pourquoi qu’il ne faut jamais prendre les menaces d’un (...) à la légère. Il faut porter plainte même quand tu prends des mesures de sécurité personnelles. Ils ont tout l’appareil étatique entre leurs mains, ils font le travail du Blanc, selon leurs déclarations, ils ont de l’argent, l’opinion publique leur est favorable puisqu’ils contrôlent la presse partisane. Alors, oyez les révolutionnaires et les Charlemagne Péralte, faites vos jeux, criez, criez, criez plus forts!

Quand vous voyez que l’État Haitien a instauré le zokikisme d’État, ne promotionne pas une école de qualité, ne donne pas l’accès à une éducation supérieure de qualité, ne promotionne pas les valeurs morales comme l’honnêteté, la probité intellectuelle, etc. c’est dans le cadre de la production des biens et services masisiques. On distribue ces biens en créant le chaos, en renforçant le misérabilisme en Haiti. L’échange est assuré par des salamistes et des zokikistes ayant étudié à l’étranger comme le Québec, province homophile ou bastion des (...) où des compatriotes sont très intégrés tèt kale; l’Europe et les États-Unis d’Amérique. Ce sont ces messieurs qui occupent les places clés du secteur privé et de l’administration publique et qui promotionnent ces agissements. La consommation est assurée par les responsables politiques en place. Le pouvoir Tèt Kale, avec son slogan « Haiti is open for business » qui promotionne le tourisme, soit disant, ne fait qu’inviter les étrangers à venir faire du tourisme sexuel. Il y a des plages nues en Haiti qui nous sommes inconnues. Comme nous étions tous émerveillés d’entendre sur CNN qu’Haiti a une belle plage AKABAY BEACH, 55e sur la liste. L’économie masisique « chanpwèl » est compatible au gangstérisme. Pour consommer les services masisiques, il faut de l’argent, donc, des activités sous-terraines se développent. La corruption est entretenue par la Société Civile, les partis politiques, l’État Haitien, et n’en parlons pas du secteur des affaires. Le Rapport de HASOW commandité et cautionné par l’Université Catholique de Rio de Janeiro et de l’Université de Michigan a bien montré qu’on a affaire à des charognards et des excréments d’hommes qui ne sont pas moun et qui organisent l’insécurité, les gangs en Haiti. Le Rwanda, pauvre diable n’a pas autant d’économistes, surtout spécialistes en économie du développement, finance publique et en développement durable, et pourtant l’héroïque Paul Kagame donne espoir et assurance que le Rwanda verra le bout du tunnel de la prospérité matérielle dans moins de 30 ans. Et, on voit déjà des signes positifs. On te parle de système malade, système corrompu comme si le système était composé de roches, de choses immuables et non d’hommes appelés à changer, à être modelés et façonnés.

Conclusion

L’économie masisique en Haiti rend les plaisirs de nos grands intellectuels, économistes, nantis d’Haiti plus vifs en les rendant moins nombreux, et plus complets par l’assurance de pouvoir les renouveler (Félix Guillaume Marie Boegarts). Je n’ai jamais pu comprendre le discours de certains homosexuels étrangers qui furent mes professeurs et collaborateurs qui me disent souvent qu’Haiti était un paradis et qu’ils voyageaient souvent en Haiti, dans les années 70, 80. Ce n’est qu’en Mars 2013, après avoir été l’objet d’attaques répétées, suites à des plaintes d’intimidations reçues et des tentatives d’assassinat en Haiti, en Eté 2012, que j’ai pu faire la connexion et mener des enquêtes sur les agissements masisiques d’où cette fameuse découverte. Le dicton stipule que « se nan jwèt, yo batize jwif ». Michel Martelly s’amusait à dire qu’il était (...) et qu’il avait un gros f3 qu’il pouvait « fann bouda Kino, Roberto, Gracia Delva etc. »
(https://www.youtube.com/watch?v=7aGLO49CwIE). Hé bien Jojo Lorquet a vendu la mèche. Sexy Frantzy a témoigné, et bien d’autres individus ont fourni des preuves solides. C’est l’affaire d’un individu d’être (...). Mais, aucun humain ne devrait utiliser sa fortune, sa position politique pour manipuler les gens et les porter à embrasser la culture masisique. Aucun groupe ne devrait utiliser leur suprématie, leurs ressources pour corrompre une majorité en les assujettissant au grangou klorox, à une vie d’abjection pour abdiquer la vie pudique et embrasser la vie salamique masisique. Pourquoi les détracteurs de François Duvalier, les hommes de gauche n’ont jamais parlé de l’orientation sexuelle de Papa Doc, qui selon certains étrangers furent bisexuels. On a même rapporté qu’il était l’amant du président Sténio Vincent, et qu’ils utilisaient ce vice pour contrôler ces proches collaborateurs. Les ténors duvaliéristes doivent confirmer cette information. Alors, on comprend le support des Américains à Papa Doc, malgré des atrocités prouvées. Pitit (...) se (...).

J’ai observé Charlot Jeudy dans ses velléités. C’est un type qui a de grandes capacités et du courage, mais qui n’est pas assez intelligent. Si Charlot Jeudy était clairvoyant, il aurait fait des études en Sciences humaines et Sociales, même à distance, il aurait présenté un plan d’accompagnement pour les (...) pauvres d’Haiti qui sont stigmatisés par les (...) propres et nantis qui roulent sur l’or, dans des voitures blindées, de grands châteaux et qui voyagent chaque fin de semaine. Il ferait la promotion du développement durable, d’un état de droit et de la bonne gouvernance. Il aurait accompagné Didine dans son viol, les enfants kokorat qui sont abusés par des bisexuels prédateurs. Je compatis à la douleur de Charlot Jeudy qui est réellement homosexuel, de par ses gestes, son parler « detay ». Je supporte Charlot Jeudy dans sa quête de pouvoir vivre son masisisme sans des menaces de mort, sans être inquiété. Laissez Dieu juger Charlot Jeudy. Il ne doit pas accepter d’être un mouton de Panurge. Il doit lancer un appel aux (...) du parlement, de la Présidence, de la Primature, de l’Église, de la Presse, de la PNH, de la Société Civile, des nantis d’Haiti d’assumer leur masisisme et de faire front commun avec les hétérosexuels pour un dialogue national vrai et sincère où nous nous donnerons tous la main pour faire l’unité dans la diversité pour faire renaitre Haiti de son statut de paria. Haiti est sur le point d’être Republidominicanisée avec son « Malecon » tèt kale.

Pour comprendre l’attentisme de nos élites, il faut comprendre les enjeux de l’économie du masisisme qui est une industrie très lucrative. Le crime organisé est entretenu. Nous allons avoir nos Roxy, nos bordels roses, et sans nul doute, le Blanc nous collera un autre François Duvalier, qui était, soit disant (...) en cachette, et était même l’amant de Sténio Vincent, ce qui reste à prouver. Mais, plus d’uns disent que Duvalier faisaient peur en utilisaient des techniques pas trop catholiques. Est-ce le masisisme? Les jeunes doivent fouiller. Ce pays n’est pas simple. Il y a des dossiers qui sont cachées et quand on les révèle, c’est le suicide provoqué garanti. Quand on dit qu’Haiti était La Perle des Antilles, est-ce qu’on sait que c’était une propagande du genre « Haiti is open for business » des glands roses? Haiti était un vaste bordel où des Blancs venaient faire du zokiki masisique tèt kale. Il faut lire Aubelin Jolicoeur, Graham Greene, il faut retourner dans les archives. J’ai pris mon temps pour interviewer des septuagénaires, des octogénaires, pour fouiller à Harvard, Darmouth, la Librarie des Congrès, Yale, Princeton, Georgetown, Columbia, la BNF, entre autres. Ce sont dans ces hauts lieux du savoir que sont entreposées des documents importants sur Haiti, les témoignages déclassifiés. Certains exilés Haitiens ont pu s’intégrer en Europe tèt kale parce qu’ils étaient déjà (...), en Haiti. D’autres qui ont été molestés, dans leur enfance ont pris gout, à l’étranger. Il faut comprendre comment dans le racisme des années 50, 60, 70 certains grands professeurs Haitiens ont pu faire grand succès. Je ne dis pas que tous ceux qui ont réussi furent (...), mais beaucoup ont dû utiliser cette filière. La fille d’un grand professeur hâbleur et bluffeur a dit que son père n’est pas un modèle sérieux, car il a eu une vie secrète de (...) prostitué, suite à des remontrances d’un ami du père qui lui disait qu’elle ne faisait pas la fierté de son père. Il faut comprendre le mutisme et l’instransigeance des parents Haitiens, souvent fois, car nombre d’entre eux ont eu une vie charognarde. Ils veulent protéger leurs enfants pour lesquels ils ont fait de grands sacrifices.

Est-ce que les Haitiens savent que la décision d’Obama d’entériner le « mariage pour tous » est économique, avant tout, car les gay sont puissants financièrement, et veulent injecter de l’argent dans l’économie. Obama a pu surmonter la dichotomie Démocrates vs Républicains pour embrasser les LGBT, ce qui l’a propulsé pour un second mandat. Il a cédé au lobby masisique. Maintenant, que dira l’Éternel Dieu qui est contre l’homosexualité, selon la Bible? Est-ce qu’Obama sera puni? Attendons voir. La seule chose que je sais c’est qu’Obama ne peut pas ordonner à un commando de fusiller un opposant au mariage pour tous ni d’empoisonner un dénonciateur, voire le kidnapper pour le violer en série. Quand vous voyez dans un pays aussi pauvre, où la misère est criante, un pays qui ne produit en majorité des médiocres qui font le « Chèlbè », des femmes se comportant en « latyamimi », où l’importation des produits de luxe est en hausse depuis plusieurs années, il faut se poser la question d’où vient cet argent? L’une des réponses à cette question est l’économie du masisisme qui fait des bien heureux parmi les élites salamiques economique, politique et intellectuelle, mais bien des malheureux parmi les jeunes, le bas peuple. Le prix du masisisme, déclaré sport national par Sweet Micky pour le peuple est : le cancer de l’anus, le cancer du colon (http://ari.ucsf.edu/science/s2c/anal.pdf.), les maladies vénériennes, le VIH/Sida, la hausse du taux du cancer chez les femmes et les hommes,
(http://www.lapresse.ca/vivre/sante/201105/09/01-4397648-le-cancer-plus-frequent-chez-les-hommes-homosexuels.php), l’addiction à la drogue, l’indignité, la paresse intellectuelle chez les jeunes, l’oisiveté, l’analphabétisme. Les ténors de l’économie du masisisme, la Communauté Internationale bénéficient grandement du masisisme et de ses corollaires. Après avoir lu mon exposé, pensez-vous que les (...) Haitiens, les salamistes et les zokikistes vont encourager la recherche dans ce pays afin de permettre aux jeunes de développer un 6e sens de clairvoyance? Nous devons demander justice pour tous ceux qui sont morts, à cause des crimes liés à l’économie du masisisme. J’aimerais que les lecteurs m’écrivent pour me dire si cette réflexion peut être qualifiée de staccato comme a si bien dit un réputé économiste Haitien, professeur d’université, pointé du doigt, également. Les Blancs, maitres du monde n’ont pas démenti ma thèse. Quand un homme influent dans la communauté te taxe d’aigri et de jaloux en public, alors qu’il connait où et comment te trouver, c’est grave. Et, il ne faut pas avoir peur de déposer des plaintes à qui de droit, car certains assassins Haitiens stipulent qu’ils tuent pour des Blancs. Comme je sais que je vis et est un citoyen actif honnête dans un pays démocratique ayant des lois et un système de justice qui peut atterrir, j’ai déposé des plaintes. Et, je me suis fait des alliés. Bien que Dieu a dit : « À moi la vengeance et la rétribution, Quand leur pied chancellera! Car le jour de leur malheur est proche, Et ce qui les attend ne tardera pas » (Proverbes 32 v 35), je dois jouer ma partition, car ces saltimbanques sont des hommes de lois, des bandits légaux qui instrumentalisent la justice même en Amérique du Nord.
Hier, je suis resté sur ma soif, après avoir entendu Sauveur Pierre Etienne et Paul Denis. Je souhaite que les partis politiques fassent preuves de convictions et diront sans ambages ce qu’ils pensent. Les élections législatives de 2014 et présidentielles 2015 seront influencées grandement par le lobby masisique, si elles ne seraient pas une sélection de dévergondés pour continuer avec les politiques publiques de masisification, de zokikisation et de salamisation d’Haiti. Quand vous voyez des économistes Haitiens se réunissent, il faut bien faire attention pour ne pas participer à des symposiums de l’économie du masisisme qui prévaut en Haiti. Qui se ressemblent, s’assemblent. Le pouvoir Tèt Kale promotionne le tourisme, mais la ministre qui se présente comme une sexy doit nous montrer les études faites en ce sens afin que l’on puisse voir les incidences du tourisme sur les mœurs, sur la population. Est-ce qu’il y a une commission interministérielle qui régule les incidences du tourisme sur le pays? Est-ce qu’il y a une politique nationale de sécurité publique quand on sait qu’Haiti qui se dit ouvert au business masisique, n’a pas de capacités pour contrôler la propagation des maladies vénériennes et tout autre virus que des étrangers peuvent apporter?

Tôt ou tard, la Société Haitienne doit entamer un dialogue national sur son orientation vers le masisisme d’État généralisé puisque nous avons des signes probants. On veut imposer une omerta aux victimes des crimes, des attaques du lobby masisique, et de l’économie du masisisme, en Haiti. J’ai été attaqué par des personnes qui étaient des proches. Ils ont monté une équipe solide pour me discréditer. Ils ont utilisé la thèse de la folie, de la schizophrénie. J’ai pu tenir tête, et je dirai à qui veut l’entendre, ce à quoi j’étais exposé, l’épée de Damoclès sur la tête de la Jeunesse Haitienne. Si on ne veut pas me respecter, accepter que je vis en paix avec mes convictions, mes croyances tout en respectant le bien commun qu’on me tue! J’ai déjà saisi plusieurs instances aux États-Unis d’Amérique sur cette corruption étatisé. Je suis un Trayvon Martin de l’économie du masisisme, supportée par des étrangers, en Haiti. Les Georges Zimmerman sont dans nos rangs lavalassement et tèt kale, et ceci depuis biens des décennies. Je ne mourrai pas dans le silence et l’attentisme. Je dirai avec le talentueux musicien Haitien, Belony Murat a.k.a Belo : « Si m pa rele ma toufe, pouki se sa w ap mande mwen ». Je mourrai arme à la main, s’il le faut. Et, si je suis assassiné pour mes convictions dans ce monde injuste, la justice divine triomphera. Je mets mon espoir en Jéhovah Dieu, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu des Juifs qui dominent le monde. Je trouverai justice, tôt ou tard. Si j’avais subi le même sort que Jacques Roche, en Eté 2012, on aurait dit que j’étais (...) en cachette, et on m’aurait accusé de tous les maux. Mais, Grâce au divin, je suis là pour dire la vérité sur mes déboires et les impédimentas confrontés avec des (...) stoïquement, sans vouloir inspirer la pitié. Homme du sérail, je suis né; Homme du sérail, je vis; Homme du sérail, je mourrai. Les (...) Haitiens sont intolérants et arrogants parce que supportés par de grands blancs.

Je suis contre l’intimidation des homosexuels, même des pédophiles et des bisexuels prédateurs, qui constituent la majorité des (...) en Haiti. On ne doit pas céder à la provocation des salamistes et des zokikistes qui utilisent cette stratégie pour diviser les Haitiens afin de pouvoir piller nos ressources. Si les leaders religieux n’abordent pas ce dossier à tête reposée, on ne pourra pas éviter la guerre civile. Les malfrats se sont déjà approvisionnés en armes de guerre ou de combat. La PNH et la Justice doivent faire leur travail de protéger les vies et les biens de tous, sans distinction aucune. Après ce temps des sodomites, Haiti a grand besoin du puritanisme pour trouver son équilibre moral. Qu’Hayti Vive dans la paix, la prospérité spirituelle et matérielle et que l’économie du masisisme soit démantelée à jamais même quand elle puissamment supportée par la politique de Thomas Jefferson!

« Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous. » (Jacques 4 v 7)

Kerlens Tilus
Économiste 07/21/2013
Snel76_2000@yahoo.com
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17228
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

L’Économie du Masisisme en Haiti (Marrant mais revelateur) Empty
MessageSujet: Re: L’Économie du Masisisme en Haiti (Marrant mais revelateur)   L’Économie du Masisisme en Haiti (Marrant mais revelateur) EmptyMar 23 Juil 2013 - 10:38

Depi yon MOUN tonbe lan site LA BIB ,ap entwodwi BON DYE ou DYAB lan yon SIJÈ ou byen yon DEBA .
Mwen di ADIOS ;ou pa ENTELEKTYÈL vre pou w ap fè yon AGIMAN epi w ap apiye w sou MIT!
Depi w kenbe silans sou MOUN ki ap LENCHE lòt paske yo se (...) ,kelkelanswa sa w panse de (...).
REYAKSYONÈ ann AYITI gen dwa akize lòt ke yo se (...) menm jan INYORAN yo konn akize MOUN yo se LOUGAROU.
Lè sa a yo gen dwa touye MOUN yo menm jan yo touye CHEN ANRAJE e pèsonn pa p di anyen.
Zòt mande anraje paske yo te bouskile yon JOUNALIS ,si n sonje;se te KOMINIKE tribò a babò ;alòs ke yo LENCHE 2 PÒV malere (ale wè si yo te (...) vre) e pèsonn pa di anyen.

Gen anpil bagay ki pou fèt;ann sonje a ti pòv malerèz sa yo:



Ankouraje KOFAVIV
Revenir en haut Aller en bas
 
L’Économie du Masisisme en Haiti (Marrant mais revelateur)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: