Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -54%
Colle Pattex « Ni clou ni vis » ...
Voir le deal
2.95 €

 

  À la recherche de solutions pour la migration illégale vers le Brésil

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

 À la recherche de solutions pour la migration illégale vers le Brésil Empty
MessageSujet: À la recherche de solutions pour la migration illégale vers le Brésil    À la recherche de solutions pour la migration illégale vers le Brésil EmptyLun 9 Sep 2013 - 20:36


Haïti - Social : À la recherche de solutions pour la migration illégale vers le Brésil
09/09/2013 13:40:19


Une réunion de cinq jours, qui s’est achevée vendredi, s’est tenue à Port-au-Prince, à laquelle participait une délégation du Conseil National de Migrations du Brésil, des représentants de l’État, des fonctionnaires du Ministère des Affaires Etrangères et des représentant de la Société Civil étaient présents. Cette réunion était dirigée par Denis Watson, Directeur des affaires politiques du Ministère haïtien des affaires étrangères et Rodrigo Amaral Souza, Directeur de l’immigration et des affaires juridiques du Ministère brésilien des affaires étrangères représente la délégation brésilienne.

Le but de la rencontre était d’identifier des mécanismes de coopération bilatérale entre le Brésil et Haïti afin de renforcer les voies de migration légale, d’améliorer les flux d’information et de fournir la meilleure protection possible aux migrants.

Il s’agissait notamment d’identifier des solutions pour lutter contre la traite et le trafic illicite de migrants, de créer des systèmes d’information pour les personnes intéressées par la migration et d’améliorer la coopération et la coordination entre les autorités des deux pays pour gérer ces flux.

Afin de faciliter les échange d’informations et les débats visant à identifier des stratégies pour garantir que ces flux migratoires entre les deux pays soient gérés en toute sécurité. des responsables de l’OIM, ont présenté les résultats préliminaires de leur étude, sur la migration haïtienne vers le Brésil.

L’étude examine les principaux pays de transit et révèle que le Pérou est devenu un important point de transit pour les migrants. Ils passent par les régions péruviennes de Tumbes, Lima et Madre de Dios pour rejoindre l’État d’Acre, au Nord du Brésil où le Gouvernement brésilien a construit un centre pour fournir des services élémentaires d’urgence aux migrants et pour effectuer leur enregistrement et leur délivrer des documents.

Les derniers chiffres, notamment fournis par divers bureaux consulaires de la région, indiquent que jusqu’en juin 2013 il y avait environ 12,204 Haïtiens arrivés au Brésil de manière régulière, le Gouvernement brésilien a délivré un total de 10,165 visas humanitaires aux migrants qui sont entrés sur le territoire. Le Conseil a insisté sur le fait, que la régularisation de la situation des Haïtiens au Brésil n’était pas un programme du gouvernement, mais plutôt une réponse par rapport à la situation d’urgence que connaît Haïti depuis le séisme de janvier 2010.

« La migration depuis Haïti n’est pas un phénomène nouveau. Nous voyons seulement apparaître de nouvelles destinations comme le Brésil mais aussi l’Argentine et le Chili. Certains migrants décident de s’installer, même temporairement, dans des pays de transit comme l’Equateur », a déclaré Jorge Peraza, Responsable régional de développement de projet de l’OIM en Amérique du Sud.

L’étude confirme en outre l’existence de réseaux qui viennent à la rencontre des migrants à leur arrivée à Quito, en Équateur, depuis le Panama. Ils leur fournissent de la nourriture de base et un abri, de faux documents de voyage et un moyen de transport. Selon certaines informations, les migrants paieraient jusqu’à 2,500 dollars américains, aux passeurs, ce qui confirme que ceux qui empruntent cet itinéraire ne sont pas les Haïtiens les plus pauvres.

Le Brésil a créé des mécanismes pour que les migrants obtiennent des visas dans leur pays d’origine ou dans certains pays de transit tels que l’Equateur, le Pérou et la République Dominicaine. Malgré cela, de nombreux migrants continuent d’avoir recours à la migration illégale, en utilisant les services des passeurs.

Notons que le Brésil a adopté l’option de la nationalité par le sol et les Haïtiens nés au Brésil sont du même coup des Brésiliens, a précisé un membre du Conseil.

il a été décidé de monter une Commission de suivi, composée des représentants du Ministère des Affaires Etrangères et des organisations de la Société Civile haïtienne. Cette commission qui sera appuyée par l’OIM envisage de travailler de concert avec le gouvernement et le Parlement haïtien en vue de l’élaboration d’un accord bilatéral entre le Brésil et Haïti sur la base des conventions de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et des Nations Unies traitant des dossiers relatifs aux migrations.

Revenir en haut Aller en bas
 
À la recherche de solutions pour la migration illégale vers le Brésil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: