Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -40%
-40% sur les baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

 

 Chire Pit ant Katolik, Pwotestan ak Vodouyizan. Ala traka!!!!

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Chire Pit ant Katolik, Pwotestan ak Vodouyizan. Ala traka!!!! Empty
MessageSujet: Chire Pit ant Katolik, Pwotestan ak Vodouyizan. Ala traka!!!!   Chire Pit ant Katolik, Pwotestan ak Vodouyizan. Ala traka!!!! EmptySam 28 Déc 2013 - 20:40


La CEH se propose ou est invitée à jouer les médiateurs entre l'Exécutif et le législaif: protestants et vodouisants montent au créneau

Port-au-Prince, le 26 décembre 2013 – (AHP) - Le secteur religieux parait divisé après l’annonce de la reprise probable du dialogue entre l’exécutif et le législatif.

L’Église catholique a proposé sa médiation ou a éte appelée par le chef de l'Etat à jouer les médiateurs.
Cependant, les protestants digèreraient mal qu’ils soient tenus à l'écart dans le cadre d'une recherche de slution à la crise politique qui ronge le pays et qui s'est aiguisée depuis l'arrivée du president Michel Martelly au pouvoir en mai 2011.

Les vodouisants ou certains de leurs dirigeants furieux dénoncent un secteur de la société civile pourtant d'ascendance protestante qui chercherait, selon eux, à favoriser l’Eglise catholique.

Dans son message de Noël, la conférence épiscopale d’Haïti (CEH) a proposé sa médiation en vue de faciliter la résolution de la crise politique, soulignant qu'elle l'a fait à la demande de plusieurs secteurs.

Il a exprimé le souhait que les discussions commencent dès le début du mois de janvier 2014.

Toutefois, selon des sources, c'est l'Exécutif qui aurait privilégié la mediation de l'Eglise catholique dont il aurait rencontré auparavant certains responsables.

Quoiqu'il en soit, le président de la CEH, Monseigneur Chibly Langlois, a fait savoir que l’église catholique est prête à faciliter le dialogue entre les différents acteurs politiques, informant que des échanges prometteurs ont eu lieu entre les protagonistes.

On apprend cependant que l'Eglise catolique aurait exigé certains préalables pour accepter de jouer le rôle de médiateur , dont la liste des membres de la Cour des Compte élus depuis des mois par les sénateurs.

Cependant, l'annonce du rôle que les évêques pourraient jouer pour aider au dénouement de la crise, n’a pas l’effet escompté, tout au moins au sein des autres secteurs religieux. Certains croient que les catholiques ne peuvent avoir l'exclusivité dans la recherche de la solution De gros mots ont même éte lâchés par d'autres.

Une rencontre s’est tenue jeudi entre les membres de l’organisation interreligieuse "Religions pour la paix" qui devrait bientôt fixer sa position autour de la médiation annoncée de l’église catholique.

Religions pour la paix qui comprend les secteurs catholique, protestant et vodouisant et qui avait pour mission de favoriser une sortie de crise, ne semble pas avoir beaucoup avancé.
Selon des rumeurs, l'organisation ne serait pas tout a fait claire dans le cadre de l'objectif à atteindre, chaque secteur étant acusé d'avoir ses préférences.

La représentante du vodou au sein de Religions pour la paix, Euvonie Georges Auguste qui a pris part à la rencontre, a accusé des membres d’organisations de la société civile qui chercheraient, a-t-elle dit, à faire en sorte que l’église catholique soit la seule à conduire cette médiation.
Elle a cité nommément l'Initiative de la Socié civile (ISC) qu'elle accuse de verser davantage, selon elle dans la politique que dans le social

Madame Auguste a souligné que c’est Religions pour la paix qui avait pris l’initiative de réunir les différents protagonistes autour d’une table.

Le secteur protestant auquel appartient les personnalités dénoncées par Euvonie Georges Auguste, n'est pas moins tranchant. "Pas question pour nous de rester à l’écart des discussions qui visent l’avenir du pays", a martelé le président de la fédération protestante d’Haïti, le pasteur Sylvain Exantus qui croit que les protestants ont l'expertise dans ce domaine.
Ce n’est pas une faveur que nous demandons mais le respect de notre droit à participer à toute discussion où l’avenir du pays est en jeu", a encore indiqué Sylvain Exantus qui affirme que près de 50% de la population serait du monde protestant.
Il annonce qu’il va en discuter personnellement avec Monseigneur Chibly Langlois, président de la conférence épiscopale d’Haïti.

Pour beaucoup, s'il faut intégrer catholiques, protestants et vodouisants dans cette nouvelle ronde de négociations anoncées, autant laisser en place Religions pour la paix

En tout cas, plusieurs secteurs disent accueillir favorablement l’annonce de la reprise probable du dialogue entre les protagonistes de la crise politique. Mais d'autres restent très scepiques sur l'avenir de ses pourparlers.

Le conseil national des acteurs non étatiques soutient la démarche de l’église catholique et demande au responsable de la CEH d’intégrer les autres confessions dans les discussions.

Son directeur exécutif, Edouard Paultre, affirme que la crise a trop duré.

Des parlementaires également ont salué la démarche de la CEH mais l’appellent à bien réfléchir estimant qu’elle risque d'y laisser sa crédibilité.

Le président du sénat Dieuseul Simon Desras juge cette démarche, qu’il affirme soutenir, trop tardive il conseille à la conférence des évêques de bien réfléchir.
Le parlementaire qui informe en avoir discuté avec le président de la CEH, Mgr Chibly Langlois, rapporte que ce dernier est d’avis que d’autres courants religieux pourraient intégrer ce processus de médiation.

Pour le député Sorel Jacinthe, il convient de s’interroger d’abord sur l’identité des personnes qui auront à représenter les secteurs devant arbitrer les discussions entre l’Exécutif et le Parlement.
Au-delà du secteur auquel elles appartiennent, il faut qu’elles soient crédibles et bénéficient de la confiance de la population, a-t-il dit.
Le parlementaire affirme une fois de plus qu’il doute de la volonté du président Michel Martelly de participer à un réel dialogue, ayant déjà des idées bien arrêtées dans la tête.

Revenir en haut Aller en bas
 
Chire Pit ant Katolik, Pwotestan ak Vodouyizan. Ala traka!!!!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: