Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-48%
Le deal à ne pas rater :
-48% sur le Compresseur digital programmable Michelin 12V – 6,9 Bars
41.88 € 79.90 €
Voir le deal

 

 Pwosè Amaral Duclona lendi an Frans kap pote anpil revelasyon sou gwo lavalasyen

Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Pwosè Amaral Duclona lendi an Frans kap pote anpil revelasyon sou gwo lavalasyen Empty
MessageSujet: Pwosè Amaral Duclona lendi an Frans kap pote anpil revelasyon sou gwo lavalasyen   Pwosè Amaral Duclona lendi an Frans kap pote anpil revelasyon sou gwo lavalasyen EmptyDim 18 Mai 2014 - 13:53

Pwosè Amaral Duclona lendi an Frans kap pote anpil revelasyon sou gwo lavalasyen Amaral_duclona_279360852
Amaral Duclona jugé en France ce lundi


Le procès de l'ancien chef de gang Amaral Duclona accusé de plusieurs enlèvements et du meurtre d'un homme d'affaires franco-Haïtien sera ouvert ce lundi à Paris, a aapris Haiti Press Network.

Amaral Duclona, connu comme un chef de groupes armés à Cité Soleil est notamment jugé pour l'enlèvement en 2004 suivi du meurtre de Claude Bernard Lauture.

Supporter de l'ancien président Jean Bertrand Aristide, Duclona s'était enfui en République Dominicaine en 2004 à la chute de M. Aristide. Il avait changé d'identité avant d'être appréhendé puis extradé en France.

Le jugement débute ce lundi à Paris et prendra fin vendredi. Amaral pourrait être condamné à perpétuité.

hpn
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Pwosè Amaral Duclona lendi an Frans kap pote anpil revelasyon sou gwo lavalasyen Empty
MessageSujet: Re: Pwosè Amaral Duclona lendi an Frans kap pote anpil revelasyon sou gwo lavalasyen   Pwosè Amaral Duclona lendi an Frans kap pote anpil revelasyon sou gwo lavalasyen EmptyMar 20 Mai 2014 - 19:42

Anpil revelasyon,, gwo koze gen pou soti nan prosè Amaral an Frans.

Prepare nou , anpil lavlasyen gen vant mennen, si nou raple byen Amaral te kache nan Palè preske

nan swit gwo zotorite lavalas

Pou raple nou kontesk yo an atandan deroulman ak fen prosè sa.

Annou suiv repotaj sa.


Rene Preval/Jude Celestin et Vrai Affaire d’Amaral Ducloma Les Haitiens ont le droit de savoir la verite.



December 5, 2010

By `



Pwosè Amaral Duclona lendi an Frans kap pote anpil revelasyon sou gwo lavalasyen Amaral_Duclona.jpg3-1-300x174

Source- Rene Preval Blog

René Préval et Vrai Affaire d’Amaral Ducloma





Haitians have the right to know the truth.

Qu’est-ce qui a porte Preval a prendre la decision de se debarrasser d’Amaral Duclona?

La France etait sur le point d’exiger du gouvernement de Preval qu’il remette Amaral Duclona a la Minustah.

La protection qu’offrait le gouvernement a Amaral Duclona etait percue comme une insulte.

La pression diplomatique devenait de plus en plus severe et insupportable pour Preval.

C’est le ministre de l’interieur qui a donne l’ordre a son chauffeur Chavannes d’aller faire un passeport avec 2 visas dominicain et jamaicain au nom de Jolicoeur et de le remettre a Amaral Duclona.

Pour repondre aux insinuations du journaliste du journal Le Monde Michel Caroit concernant l’identite d’Amaral Duclona, deux autorites dominicaines qui ont participe aux interrogatoires, ont affirme, dans une entrevue a Radio Focus, qu’Amaral a reconnu et avoue formellement son identite.

Amaral Duclona pour echapper aux poursuites de la Minustah et de la PNH se rendait au palais national pour se mettre a couvert.

Pwosè Amaral Duclona lendi an Frans kap pote anpil revelasyon sou gwo lavalasyen 3-216x300

Preval a demande aux petits personnels de ne pas en parler.

Des que la Minustah veut se lancer a la poursuite d’Amaral, la police est informee.

Elle a son tour informe le palais.

Le palais fait transporter Amaral dans des voitures du palais pour aller prendre refuge soit au palais ou chez Madame Marie-Claude Calvin la soeur de Preval.

Amaral a echappe de justesse en plusieurs fois aux poursuites de la Minustah grace a ces types d’interventions.

Amaral Duclona etait l’enfant gate de Preval.

Il faisait a sa guise, au palais et a la residence privee de Preval.

Il etait celui qui faisait relacher les kidnappes importants dans lesquels Preval avait un certain interet.

C’etait lui qui depechait des gangs pour faire pression sur certaines zones et sur certaines personnes.

Il faut aussi le reconnaitre que c’est par l’entremise d’Amaral Duclona, Evens Ti Kouto, Sanba Boukman, Rene Monplezi, John Joel Joseph, Ti Elie, Ti Blanc, Toutou, Bily, Kadafi, San kanson, etc. que Preval a pu etre reelu pour son second mandat.

Preval leur doit cette palme.

C’est Amaral qui a gere par telephone les emeutes de la faim pour renverser Jacques Edouard Alexis.

C’est lui qui pendant 3 jours, sous l’ordre du president Preval, a indique par telephone aux emeutiers les maisons privees et de commerce a piller, du nombre des quelles, le local d’Air France.

Il a une dent contre la France qu’il accusait d’etre l’instigateur du renversement de son protecteur Jean Bertrand Aristide.

Il etait de faite, a partir du palais, le chef d’orchestre (by remote controle) des emeutes de la faim.

Accuse de l’assassinat du consul francais, la France peut l’envoyer par devant le tribunal criminel international.

S’il continue a chanter comme il le fait maintenant, pour Preval ainsi que pour tous ceux qui ont commandite des crimes qu’Amaral a commis et confesse, les consequences peuvent etre enormes.

Amaral a cite des noms de ceux pour qui il a commis ses crimes:

1.   Rene Garcia Preval

3. Jacques Edouard Alexis 4. Patrick Elie 5. Bob Manuel

6. Marie-Claude Calvin (soeur de Preval) 7. Jude Celestin.

8. Mario Andresol 9. Luc E. Joseph 10. Paul Antoine Bien Aime etc.

Amaral Duclona a ete un vrai instrument des quatre gouvernements du regime Lavalas.

Face a la realite Amaral a ete oblige de prendre conscience rapidement de ce qu’est la maniere de penser et d’operer de Preval, « Nager pou

soti », un individualisme visceral, double d’une ebrouillardise anarchique.

Si Preval a pu se debarrasser d’Amaral, a qui il doit son second mandat, avec autant d’aisance et de cynisme, qui ne lachera-t-il pas?

L’ambassadeur d’Haiti en Republique dominicaine, Fritz Cineas est alle demander aux autorites dominicaines de lui remettre le passeport d’Amaral Duclona.

Les autorites dominicaines ont refuse.

Ce passeport fait parti du corps du delit et du dossier.

L’ancien chef de gang capture par les autorites dominicaines n’est pas au bout de ses revelations.

Maintenant qu’il est sur qu’il ne sera pas extrade vers Haiti, il semble se sentir plus a l’aide pour faire des revelations sur ses operations criminelles.

A coup sur les entites etrangeres interessees a connaitre les secrets qui entouraient son existence, auraient voulu savoir davantage des collaborations dont il beneficiait, surtout comment il avait pu, pendant plus de deux ans, se soustraire aux recherches de la Police et des forces de l’ONU.

Les derniers aveux d’Amaral Duclona portent davantage sur les derniers assassinats auxquels il a participe, ainsi que sur les moyens de s’abriter alors qu’il etait etre « activement recherche par la Police ».

On estime que la liste des victimes de Duclona est extremement longue et que la MINUSTAH est devenue partie prenante dans son interrogation parce que, en sus du consul honoraire de France tue en mai 2005 et dont la mort lui est imputee, l’ancien chef de gang serait aussi l’auteur de l’assassinat d’un soldat onusien en Haiti.

C’est pourquoi des representants de l’ONU, avec des collegues d’autres pays, accompagnes par des officiels du DNCD, l’organisme dominicain de lutte contre les stupefiants, ont interroge a plusieurs reprises Amaral Duclona.

Les informations qu’il a donnees ont fait dresser les cheveux sur la tete de plus d’un. Un des derniers assassinats a son actif dans l’objectif d’alleger ses peines au cas ou s’il etait eventuellement extrade vers la France, Amaral Duclona aurait fait des revelations extraordinaires aux agents francais presents au cours de ses interrogations.

Grace a celles-ci on detient les premieres informations concernant la disparition d’un officiel du gouvernement, en l’occurrence le directeur des marches publics, Robert Marcello.

En effet, selon des sources proches du DNCD, Duclona a revele avoir lui-meme kidnappe et execute M. Marcello, a l’instigation, dit-il, d’un autre fonctionnaire du gouvernement haitien.

Il a laisse entendre que la victime avait des demeles avec son collegue du Centre national des equipements (CNE), qui voulait s’en debarrasser.

A en croire Duclona, Jude Celestin, qui convoitait le juteux contrat des reparations des infrastructures detruites par les ouragans et tempetes de 2008, voulait se l’approprier sans appel d’offres.

Le chef de gang explique encore que Robert Marcello s’etait oppose a ce que le contrat soit octroye a Celestin parce que cela empecherait a l’Etat d’avoir la meilleure partie dans cette affaire.

Comme de fait, le CNE a pu decrocher le contrat sans avoir ete oblige d’affronter des competiteurs.

A l’epoque il declarait que le Parlement haitien n’avait rien a y voir. Le contrat recherche et obtenu par Jude Celestin lui a ete donne par le president Preval, qui avait alors court-circuite les parlementaires dans la gestion des fonds destines au financement des projets confies au CNE. Il s’agit, on se rappelle, de 90 millions $USD des 197 millions $USD tires des fonds de « Petrocaribe » qui fu l’objet d’un debat intense entre le Parlement et le gouvernement.

En effet, des parlementaires des deux Chambres etant montes au creneau contre ce qu’ils qualifient de decaissements sans justification de fonds provenant de Petrocaribe, se voient remettre par le gouvernement Pierre-Louis des documents n’ayant aucun rapport avec les « oeuvres» accomplies.

Pour cette raison, certains parlementaires revoltes qualifient carrement de « vol » les 197 millions Dollars US estimant que les explications fournies par l’equipe au pouvoir n’ont pas reussi a dissiper les doutes, ni a prouver que les fonds ont ete depenses regulierement.

Parfois Amaral Duclona couchait au Palais!

Au cours des dernieres seances d’interrogation, Amaral Duclona a fait d’autres revelations qui sont des perles, indiquant que parfois, quand il courait le risque de se faire apprehender, il prenait logement au Palais national.

L’ancien homme fort de Cite Soleil a explique qu’il a passe la nuit au moins une trentaine de fois en la residence officielle du chef de l’Etat.

Il dit se rappeler une fois qu’il etait vraiment sur le point d’etre «happe » par les forces de l’ordre constamment a ses trousses.

Il pretend avoir ete sauve de justesse grace a l’arrivee d’un vehicule blinde venu expressement le chercher.

Dans ses aveux, l’ancien bandit laisse croire qu’il jouissait de relations privilegiees avec des personnalites de haut niveau du gouvernement.

Il a precise que sa qualite d’homme fort du mouvement Lavalas lui donnait acces aux hautes autorites du pouvoir au sein meme du gouvernement Preval.

Heberge par la soeur du president?

Les interrogateurs d’Amaral Duclona restent sceptiques quant a ses revelations, dont les unes sont plus spectaculaires que les autres.

Par exemple, quand il avoue avoir ete souvent heberge par la soeur du president, Marie-Claude Calvin.

L’ancien chef de criminels adonne l’impression qu’il etait un habitue de la maison de Mme Calvin, soulignant qu’il y prenait souvent refuge et qu’il y a sejourne plus que partout ailleurs, expliquant au passage qu’il avait d’autres cachettes a la capitale.

Toutefois, il n’est pas passe par quatre chemins pour faire comprendre que le refuge offert par la residence de Marie-Claude Calvin etait le plus sur. Tout au long de son interrogatoire, Amaral Duclona, anterieurement a la declaration faite par le procureur national en matiere d’extradition selon laquelle le prisonnier sera remis aux Francais et non au gouvernement Preval, se montrait particulierement discret.

Il se contentait d’affirmer qu’il etait l’ «ami personnel du president Aristide » et qu’il avait beaucoup d’influence au sein de l’actuel gouvernement haitien.

Mais ensuite, lorsqu’il a appris que les autorites dominicaines n’allaient pas agreer la demande de son expulsion vers Haiti qu’avait formulee le gouvernement haitien, il s’est montre «plus bavard » et « si plus ose ».

On pretend que les «bombes qu’il a lachees, sous forme de revelations spectaculaires relatives a sa cachette et a ses plus recents crimes, ont fait suite aux declarations de Me Gisela Cueto, procureur du District national de Santo Domingo responsable des dossiers d’extradition.

Preval avait ete prevenu.

L’annonce adressee au gouvernement Preval par le procureur du district national de la Republique dominicaine informant les autorites haitiennes qu’Amaral Duclona sera remis a la France et non a Haiti n’avait pas pris le president haitien au depourvu, puisqu’il etait deja informe de cette

decision, environ une semaine plus tot. En effet, la semaine derniere, lors de la visite en Haiti des chanceliers francais et bresilien, le chef d’Etat haitien avait ete informe par Celso Amorin alors present au Palais national avec son collegue francais Bernard Kouchner.

Au moins deux diplomates ont indique que M. Amorin avait fait comprendre au president Preval que la France aurait la premiere l’occasion d’interroger et de faire passer en justice Amaral Duclona.

Ensuite, il avait precise alors, il existe au moins un autre Etat dont des citoyen sont ete victimes de kidnapping, d’invasion de residence et de braquage par Amaral ou ses lieutenants, et qu’ils voudraient bien interroger l’ex-chef de gang. Ce n’est qu’apres, explique-t-il, que pourrait venir le tour d’Haiti.

Il semble que le chef de la diplomatie bresilienne a poliment fait une remontrance au president haitien.

De fait, si Haiti voulait vraiment sevir contre ce criminel, il aurait ete capture parles forces de l’ordre dans son pays depuis bien longtemps deja et qu’il ne se retrouverait pas prisonnier en Republique dominicaine aujourd’hui. Les dernieres revelations d’Amaral Duclona sont d’une gravite extreme.

Car, a l’entendre decrire ses activites criminelles et ses liaisons avec le pouvoir—ou des personnes importantes au sein du pouvoir—, il parait dire qu’Aristide n’est pas son seul et unique « » et le personnage avec qui il entretient des relations privilegiees.

Source: fr.soc.politique group

Posted 12/2/09 4:34
Revenir en haut Aller en bas
 
Pwosè Amaral Duclona lendi an Frans kap pote anpil revelasyon sou gwo lavalasyen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: