Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de 55″ est plus
Voir le deal

 

 Franse leve koken, pa vle pèdi teren an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico


Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Franse leve koken, pa vle pèdi teren  an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje Empty
MessageSujet: Franse leve koken, pa vle pèdi teren an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje   Franse leve koken, pa vle pèdi teren  an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje EmptyMar 5 Aoû 2014 - 18:36

La France ne veut pas perdre du terrain en Haïti
05/08/2014 06:39:00                                                                         
          
Franse leve koken, pa vle pèdi teren  an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje Cleardot[url=javascript(0)]Sélectionner une langueFranse leve koken, pa vle pèdi teren  an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje CleardotFranse leve koken, pa vle pèdi teren  an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje Cleardot▼[/url]

Franse leve koken, pa vle pèdi teren  an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje Jean_pierre_bel_504523005 
 Jean Pierre Bel

Le président du Sénat français, le socialiste Jean-Pierre Bel, évoque « la responsabilité » de la France d’accompagner le processus de développement d’Haïti et de maintenir son influence dans ce seul État francophone de la Caraïbe, eu égard à « l’histoire commune » entre les deux Républiques.
« Nous devons absolument être présent. Si je suis ici c’est pour affirmer cette volonté d’être aux cotés des Haïtiens et aussi de jouer notre rôle dans un pays francophone », déclare Jean-Pierre Bel à la veille de la fin de son séjour de 5 jours en Haïti (29 juillet au 2 août 2014).
« C’est vrai que nous avons besoin de le faire (…) parce que nos amis américains, le Brésil sont ici présents. Nous savons que les haïtiens aussi ont besoin de voir des Français », ajoute le sénateur dans une interview accordée à quelques journalistes.
Depuis l’occupation militaire américaine de 1915 à 1934, les Etats-Unis ont une influence majeur en Haiti, tandis que le Brésil joue le rôle de leader des troupes de la Mission des nations-unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) depuis 2004.
« Nous avons un accompagnement aussi à apporter pour que la France soit présente, pour que le Français soit parlé autant qu’il l’a été dans le passé », insiste le parlementaire qui n’a pas manqué d’évoquer la coopération de son pays dans les domaines de l’éducation et de la culture.
En visite en France en février 2014, le président haïtien, Michel Joseph Martelly, n’a-t-il pas considéré son pays comme un prolongement de la France dans la région des Amériques ? Martelly a aussi jugé « important » que l’Hexagone renforce sa présence en Haïti.
Esclavage : le sensible sujet de la réparation
L’histoire des relations de la France avec Haïti est marquée notamment par la réduction des haïtiens et haïtiennes en esclavage durant plus de deux siècles (1625 – 1804), ce qui est, selon Bel, un « problème moral, historique (et) éthique ». C’est « une reconnaissance que nous devons avoir », souligne-t-il.
Pour Bel, la question des réparations de la France à Haïti par rapport aux torts de l’esclavage ne doit pas être considérée du point de vue financier comme une « repentance, une manière de solder ces sujets uniquement par des moyens financiers »
« La question financière est de voir comment nous contribuons à aider Haïti à se redresser mais pas en faisant référence à ces moments d’histoire qui sont très très importants », poursuit-il.
Le 21 mai 2001, une loi a été adoptée en France pour reconnaître l’esclavage et la traite négrière comme crimes contre l’humanité. Cette loi nourrit l’ambition de sortir la traite de l’oubli notamment dans les manuels scolaires français oùelle est passée sous silence.
L’actuelle ministre de la justice française, Christiane Taubira, députée guyanaise à l’époque et qui a initié cette loi, a compris l’œuvre de réparation des pays colonisateurs à l’égard des anciennes colonies comme une politique économique « moins inégalitaire qu’aujourd’hui ».
Au sénat français, cette histoire entre les deux peuples se trouve analysée dans « des moments importants » organisés à cette fin, informe Bel rappelant que chaque 10 mai, l’abolition « des esclavages » est commémorée en France et le président de la république y prend part.
Le sénateur souligne aussi l’importance des rencontres dites « mémoires croisées » sur la période du colonialisme et de l’esclavage.
« C’est donc pour les Français, d’abord une responsabilité et un rappel à notre propre histoire », dit-il.
Toutefois, le sénateur socialiste ne veut pas « simplement s’en tenir à l’histoire » - comprise dans le sens de passé. Le parlementaire évoque la contribution de la France dans les actions de développement post séisme qui se chiffre à 326 millions d’Euros dont le financement de la reconstruction de l’hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti (Hueh), l’un des principaux centres hospitaliers du pays.
Après la visite de chantiers dont l’Hueh, la Cour de Cassation et le centre culturel Triomphe à Port-au-Prince, le président du Sénat français garde des « impressions liées à un pays qui a vécu un drame profond (…) mais aussi qui est dans une volonté de reconstruction avec beaucoup de difficulté ».
« Stabilité », développement et investissement étranger marchent de pair, conclut Bel qui dit faire « confiance aux responsables politiques de ce pays » pour progresser.
Alter Presse
Revenir en haut Aller en bas
jafrikayiti
Super Star
Super Star



Masculin
Nombre de messages : 2236
Localisation : Ottawa
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Bon neg guinen

Franse leve koken, pa vle pèdi teren  an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje Empty
MessageSujet: Re: Franse leve koken, pa vle pèdi teren an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje   Franse leve koken, pa vle pèdi teren  an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje EmptyMar 5 Aoû 2014 - 23:49



Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star



Masculin
Nombre de messages : 17434
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Franse leve koken, pa vle pèdi teren  an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje Empty
MessageSujet: Re: Franse leve koken, pa vle pèdi teren an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje   Franse leve koken, pa vle pèdi teren  an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje EmptyJeu 7 Aoû 2014 - 9:16

Wi JAF;
Franse yo ap ap ranmase tout sa yo ka pran.Yo anba presyon ann AFRIK ,lan ansyen KOLONI yo ,kote li te mare pye peyi sa yo ,anvan li te bayo ENDEPANDANS.
Malgre pwoblèm ak MALADI ak ISLAMIS yo ke NIJERYA genyen ,se yon kesyon de tan anvan NIJERYEN yo kwape FRANSE yo de LAFRIK de LWÈS.
Se yon konba ARYÈ-GAD ke FRANSE yo ap mennen depi yo te AME BIAFRA lan GÈ SIVIL lan fen lanne 1960s yo pou yo te demanbre NIJERYA.
Franse yo aktif ann AYITI kounye an se paske yo tande gen FON ki ap bay pou REKONSTRIKSYON.
Ki kote yo te ye .Lan lanne 1990s yo CHIRAK te an vizit lan DOMINIKANI.
Lè yo te mande l pouki sa li pa vizite AYITI ,misye te reponn ke AYITI se yon "'istwa ansyen"',sa vle di ke yo te gen preske 200 zan lan epòk lan depi AYITI ak la FRANS te kase kòd.
Bat BRAVO ke zòt kontwole RADYO ak JOUNAL yo ;si se pa t sa AYISYEN pa t ap kontinye pèdi tan yo ak la FRANS.
Gade ki jan VYETNAM vire PAJ FRANSE an ;mwen kwè ke VYETNAMYEN ki reprezante NATCOM ann AYITI an ,pa pale yon MO FRANSE.
AYITI ak VYETNAM ,2 ansyen koloni franse .Lè AYISYEN ap pale ak VYETNAMYEN yo ,se ann ANGLE.
Sa k pi rèd lan ,se an 1954 la a ,ke FRANSE yo te kite VYETNAM!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Franse leve koken, pa vle pèdi teren  an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje Empty
MessageSujet: Re: Franse leve koken, pa vle pèdi teren an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje   Franse leve koken, pa vle pèdi teren  an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Franse leve koken, pa vle pèdi teren an Ayiti, nasyonalus, kreyolus pral anraje
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: