Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
jafrikayiti
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2236
Localisation : Ottawa
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Bon neg guinen

Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  Empty
MessageSujet: Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏    Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  EmptyLun 22 Sep 2014 - 20:10

Onè,

Pandan gen moun, jouk jounen jodi a (2014!), k ap kesyone itilite braselide k ap fèt sou fowòm entènèt yo nan sèl lang tout Ayisyen metrize a, mwen pwofite atire atansyon nou sou yon seri dokiman referans enpòtan ki disponib gratis sou entènèt la, nan lang Kreyòl Ayisyen an.

Anplis pwezi, woman, jounal ki bay rezime aktyalite, depi kèk ane, nou kapab jwenn sou entènèt la yon seri dokiman istorik, refleksyon ak analiz wodpòte ki pèmèt nou konstate yon amelyorasyon konsiderab nan jan Ayisyen sèvi ak lang Kreyòl la pou yo pwodui yon literati ki rich epi ki ap grandi pi plis chak ane.

Parekzanp, nou ka site travay Lakou New-York, Jounal Tanbou, Blog Haiti Then & Now, pami tandòt.

Malerezman, nou oblije admèt, jiskaprezan, gen anpil Ayisyen ki kontinye di: Kreyòl (lang yo) ta kòmkwa "limite yo". Poutan, evidans nou obsève montre, san di pètèt, se Ayisyen sa yo menm ki chwazi pou yo limite lang yo.

Depi kèk ane, m ap eseye fè responsab Leta Ayisyen konprann ki jan yo kontinye mete tèt yo nan yon latriye katchouboumbe initil paske yo refize respekte sa Manman Lwa peyi a ekzije yo fè onivo pwodiksyon dokiman ofisyèl pou nasyon an, nan lang Kreyòl (alewè: https://www.forumhaiti.com/t3470-pou-yon-konstitisyon-ki-osevis-lanasyon-30-mas-2008). Jounen jodi a, se menm dezòd la k ap kontinye pi rèd.

Parekzanp, depi plizyè mwa, nou tande mesyedam "La République de Petion-Ville et ses environs" yo ap fè diskou osijè yon amandman konstitisyonèl. Yo amande, yo ratifye, yo pibliye, yo anile, yo repibliye, jouk nou bliye....Ojis, nan pwen pyès moun ki janm ka montre mwen vèsyon Kreyòl Konstitisyon ki aktyèlman anvigè nan peyi a.

Atik 40 Konstitisyon 1987 la deklare: "Leta dwe sèvi ak radyo, ak jounal, ak televizyon pou li gaye bon
enfòmasyon, an kreyòl ak an franse, sou tou sa ki an rapò ak vi peyi a"

Bobin!

Franse kontinye fè mikalaw, jiskaske mesyedam yo ponn yon konsèy elektoral ki pwovizwa, kolejyal, pèmanan epi tranzitwa alafwa.

Nan melimelo sa a, "no wonder", gen direktè KEP-CTCEP ki pat pare pou yo ni monte, ni mache...epi, vwalatilpa, pèp la tande yo te pran kouri jouk yo tonbe.

Kanta pou Lwa Elektoral ou tande y ap site atik li tout lasentjounen an, pyès moun pa ka di m kote mwen ka jwenn dokiman sa a an Kreyòl. Poudi, li pa ta pi fasil pou n ta jwenn yon vèsyon Angle, nan men Mrs. Pamela?

Kidonk, lèt kaye fenk kare kase tèt nou paske nou refize respekte prensip lasyans ak lanati. Tout Ayisyen pale Kreyòl. Tout Ayisyen konprann Kreyòl. Se lizay, se lojik pou tout dokiman ofisyèl peyi a disponib nan lang Kreyòl.

Annatandan, nou tout reyisi retire nanm nou nan boutèy, mwen bat bravo lakontantman pou kreyasyon Akademi Kreyòl la. E mwen pwofite remèsye konpatriyòt ki kontinye ap pwodui bon dokiman rechèch, analiz, lasyans, atizay....pou anrichi yon literati ki genyen yon bèl avni devan li.

Men kèk bon zouti pou sila yo ki enterese epi ki konprann valè dokiman sa yo:

1. Yon imaj lèd ki anseye yon bèl leson: Sak fè Ayisyen pa renmen Ayisyen?, tèks Pierre "Jistis" Lubin, Out 2014
http://haitithenandnow.blogspot.ca/2014/08/yon-imaj-led-ki-anseye-yon-bel-leson.html


2. Pou kisa nou bezwen yon Akademi kreyòl?, Fritz Deshommes, Vis rektè Rechèch Inivèsite Leta d Ayiti, fevriye 2014
http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/126787/Pou-kisa-nou-bezwen-yon-Akademi-kreyol.html
(youn nan ra dokiman Nouvelliste pibliye an Kreyòl, depi 1898)


3. Fè pwomosyon ekri nan lang kreyòl ayisyen an : poukisa epi kouman?, Frenand Leger, 2013
http://www.tanbou.com/2013/FePwomosyonEkriNanLangKreyol.htm


4. Konstitisyon Enperyal Ayiti 1805, tradiksyon Lakou New-York, Oktòb 2012
https://www.forumhaiti.com/t14816-konstitisyon-enperyal-1805?highlight=konsitisyon+1805


5. Diskou Jeneral Alatèt la Nan Okazyon Deklarasyon Endepandans Ayiti, Premye Janvye 1804 - Gonayiv, Ayiti
(Tradiksyon Lakou New York fè nan mwa Janvye 2008, apati liv Boisrond Tonnerre ki pote tit "Mémoires pour servir à l'histoire d'Haiti")
https://www.forumhaiti.com/t14935-diskou-jeneral-alatet-la-1-janvye-1804?highlight=diskou+1+janvye


6. Viv Ayiti lib e endepandan, tèks Doumafis, 2007
http://www.tanbou.com/2008/VivAyitiLibEndepandan.htm


7. Ayiti, inyon pou endepandans, ou lanmò, Dumas Fils Lafontant, 2002
http://www.tanbou.com/2002/fall/AyitiInyonEndepandans.htm

8. Viv Bondye! Aba Relijyon! - Jafrikayiti, 2000
http://www.lulu.com/items/volume_65/1728000/1728817/2/print/1728817.pdf

9. Siyifikasyon 17-Oktòb pou noumenm Ayisyen, tèks Nounous, 1999
http://www.tanbou.com/2007/Spring/Siyifikasyon17Oktob.htm

10. Zouti nimerik pou anseyan ak etidyan biyoloji ann Ayiti:

https://www.youtube.com/watch?v=h2JPOqFfnCg

https://www.youtube.com/watch?v=MJ2n660MnkM

https://www.youtube.com/watch?v=LPbpYkvjluU

https://www.youtube.com/watch?v=JqPE5eun8T4

https://www.youtube.com/watch?v=LwMzrd8kr6c

https://www.youtube.com/watch?v=w0TrOm7ypT8


Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  Lwa_ak10

Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17226
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  Empty
MessageSujet: Re: Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏    Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  EmptyMer 24 Sep 2014 - 6:30

Wi JAF;

Mwen pa ka sezi konsa ;mwen t ap gade BBC mwen wèke LEND voye yon ""sonde spatiale"" lan LESPAS e ki ap OBITE PLANÈT MAS.
Se END sa a ki an 1947 te gen anviwon 20% MOUN ki konn li ak ekri ladan l.
Lan KIBA yo pa mete anpil ANFAZ lan LITERATI ,se lan SYANS epi jounen jodi an MIKROBIYOLOJIS KIBEN yo ka rivalize ak sa ki lan peyi devlope.
Mwen pa bezwen tande pale de okenn EKRIVEN ki ap pran PRI LITERÈ ankò.
Sispann glorifye mesyedam sa yo ,kòmanse devlope SYANTIS e glorifye yo.
Nou pa FOUT bezwen etidye EKRIVEN FRANSE tankou VOLTAIRE,ROUSSEAU elt;ti FRANSE yo pa ETIDYE yo ankò ;yo konsidere sa yon pèt de TAN!
SE SYANS,SYANS,SYANS;mete lòt bagay yo an SEGON PLAN!
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17226
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  Empty
MessageSujet: A LA TRAKA POU LANG FRANSE AN-AN FRANS   Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  EmptyMer 24 Sep 2014 - 13:50

FRANSE yo ap rele ""A BA LANG FRANSE"" an alòs ke ZÒT kontinye ap pèdi TAN ak LANG lan.
40 an de sa yon ti FRANSE TE FÈ PLIS KE 20 È De tan pa jou ap pran kou FRANSE ,an 2002 se te 12 è kounye an MINIS EDIKASYON NASYONAL FRANSE an de 6 È d tan ou mwens.
Mnamzèl menm pwopoze pou TIMOUN yo pa pase tan yo ap aprann EPLE pou yo bay timoun yon ti DIKSYONÈ NIMERIK pou TIMOUN yo pa pèdi TAN yo.
Dapre minis lan konn pale ou ekri FRANSE byen ;se pou TIMOUN yo aprann lòt bagay:

Le petit musée des horaires (de français)

Rédigé par Loys Bonod le Dimanche 22 Juin 2014 à 10:00 commentaire(s)

A-t-on vraiment tout fait, depuis la mise en place du collège unique en 1975, pour que tous les élèves accèdent aux compétences élémentaires : lire et écrire ?

UN CONSTAT SAISISSANT : L'EXEMPLE DE LA LECTURE
Le petit musée des horaires (de français)
Quiconque enseigne peut s’en rendre compte : les difficultés des élèves sont croissantes en français, à commencer par la lecture elle-même. Pour s'en convaincre autrement qu'au doigt mouillé, quelques statistiques officielles(1), même si certains continuent de penser que « le niveau monte » :

- 12% des élèves entrant en 6e ne savent pas bien associer les lettres et les sons.
- 40% des élèves entrant en 6e, parce qu’ils ne sont pas assez entraînés à la lecture, ne peuvent utiliser le contenu de manuels scolaires. 15% connaissent même des difficultés de lecture sévères ou très sévères.
- Le nombre d’élèves de primaire en très grande difficulté en lecture a doublé en vingt ans. Même l'historien de l'école Antoine Prost, pourtant réformiste engagé, en convient : « Le niveau baisse : cette fois-ci c'est vrai ! »
- 7% des élèves de 15-16 ans n’ont pas le niveau primaire en compréhension de l’écrit à l’issue de la scolarité obligatoire. Mais les difficultés de compréhension touchent à des degrés divers presque tous les élèves.

Le constat s’étend malheureusement à toutes les compétences de français : expression orale mal assurée, culture littéraire en recul, vocabulaire appauvri, écrit avec orthographe et syntaxe défaillantes en fin de scolarité obligatoire. Autant de constats qui sont particulièrement criants dans les collèges les plus défavorisés, où la graphie même des élèves de quinze ans ou plus est parfois alarmante. Mais le constat touche également - dans des proportions moindres - les établissements les plus favorisés. Dans ces conditions, on s'étonnera pas si un simple poème de Victor Hugo provoque l'incompréhension, voire la colère de certains candidats au baccalauréat de français en série générale.

Les réformistes avancent de nombreuses raisons à l’échec scolaire : pédagogies traditionnelles inadaptées, difficultés de la langue, élitisme du collège bourgeois, notation stigmatisante, rupture brutale entre l’école et le collège… Autant de raisons qui n'en étaient pas jusqu'ici ou qui n'expliquent en rien les difficultés de lecture croissantes à la sortie du primaire, véritable pierre d'achoppement de l'ensemble de la scolarité.

Une partie de la réponse est pourtant là, sous nos yeux.

L'ÉVOLUTION DES HORAIRES DE FRANÇAIS DANS LE PRIMAIRE
Le petit musée des horaires (de français)
Dans le primaire l’horaire hebdomadaire de français a été divisé par deux en moins d’un siècle. Un élève sortant du CM2 aujourd’hui a bénéficié de dix heures de français par semaine de moins qu’un élève sortant de CE2 en 1926 !

Cette saignée s’explique principalement par la multiplication des missions et des enseignements nouveaux assignés à l'école, dont l’exemple le plus récent (et le plus sidérant) est l’enseignement de l’anglais dès le CP. Pour rendre plus acceptable cette saignée, les programmes les plus récents précisent que treize heures de français « réparties dans tous les champs disciplinaires » s’ajoutent aux heures de français proprement dites.

Mais cette diminution a également affecté le collège.

L'ÉVOLUTION DES HORAIRES DE FRANÇAIS DANS LA SCOLARITÉ OBLIGATOIRE
Le petit musée des horaires (de français)
Il faut bien sûr circonscrire notre réflexion au collège unique : quand celui-ci a été mis en place en 1975, il s’agissait de démocratiser enfin le secondaire. Or il est frappant de constater que cette démocratisation s’est immédiatement accompagnée d’une nouvelle baisse des horaires de français en primaire… alors même que les nouveaux publics du collège étaient – par définition – beaucoup plus hétérogènes, notamment s'agissant de la maîtrise de la langue !

Cette nouvelle saignée au collège a été facilitée, dans les deux dernières décennies, par la mise en place de fourchettes horaires fixant des horaires plafond et des horaires plancher : ces derniers sont devenus la norme.
 
Juste avant le collège unique les élèves bénéficiaient au total de 2808 heures de français du CP jusqu’au collège. Aujourd’hui ils ne bénéficient plus que de 1908 heures. Au total ce sont 900 heures, soit plus du tiers, qui sont perdues pour les élèves. Un élève sortant du collège avant la mise en place du collège unique bénéficiait de presque 50% d’heures de français de plus qu’aujourd’hui.
 
Pour le dire autrement un élève sortant du collège aujourd’hui a bénéficié dans sa scolarité de moins d’heures de français qu’un élève sortant de l'école primaire avant la mise en place du collège unique (1908h contre 2016h).

Jamais, dans l'histoire de la République, les élèves n'ont eu si peu d'enseignement de français et on s'étonne de la faiblesse de leur niveau !

UNE CONJONCTION DE FACTEURS AGGRAVANTS
Les horaires ont été affectés mais également les modalités d’enseignement : ainsi, en 1972, un élève de sixième bénéficiait de six heures de français dont la moitié en demi-groupe. Un professeur certifié de lettres s’occupait alors de deux classes de sixième : aujourd’hui, alors que le mot d’ordre est à l’enseignement « personnalisé » et « différencié », le même professeur doit prendre en charge quatre classes de français avec seulement 4h30 par classe et sans demi-groupe. Mais certains continuent de réclamer la bivalence des enseignants pour réduire le nombre d'intervenants au collège.
 
Pour des raisons essentiellement budgétaires le taux de redoublement au collège, qui permettait aux élèves en difficultés d’asseoir leurs acquis, a été divisé par deux, trois ou quatre, suivant le niveau, en un quart de siècle. De même le taux de scolarisation à deux ans a été divisé par trois dans la dernière décennie.
 
A ces facteurs s’ajoute un facteur aggravant : l’interdiction, sous la pression de certaine fédération de parents d'élèves progressiste, des devoirs écrits à la maison en primaire, lesquels constituaient pourtant pour les élèves autant d’occasions de systématiser les apprentissages. La prolifération des écrans dans cette dernière décennie n'a fait qu’ajouter à la déshérence de la lecture.
 
Enfin les nouvelles pédagogies, promues dans les IUFM, ont porté le dernier coup au caractère structuré de ces apprentissages et aux savoir-faire qui les accompagnaient : méthodes hasardeuses d’apprentissage de la lecture en primaire, nouvelle observation réfléchie de la langue, décloisonnement et séquence pédagogique au collège, dont la grammaire, le vocabulaire et la langue en général sont devenus les parents pauvres, enseignement par compétences etc. Pour couronner le tout, on nous propose aujourd'hui de supprimer les notes !

« LES SAVOIRS ONT CHANGÉ »
Les élèves ne savent pas lire ou écrire mais ils ont d'autres compétences, soutiennent sans ciller les adeptes du déni.
 
Et, se pressant au chevet de l'école, nos Diafoirus non pas de déplorer ces saignées successives mais d'en proposer de nouvelles : il est ainsi question d'ajouter l'apprentissage du code informatique dans le socle commun et de l'enseigner dès le primaire. Maryline Baumard, du « Monde », l'a déclaré récemment :
Plutôt que de faire de la grammaire, on peut faire du codage : on arrivera peut-être aux mêmes connexions de neurones, j'en sais rien
D'autres vantent toutes sortes de potions magiques, dont les derniers avatars sont le socle commun de compétences, la réforme des rythmes scolaires ou l'école numérique. On se félicite ainsi - parce que c'est moderne - de mettre chaque semaine les élèves les plus en difficulté des collèges les plus défavorisés face à des écrans, sur le site du CNED.
 
D'autres accusent les programmes, les professeurs ou la langue elle-même, norme arbitraire (pourtant simplifiée à cet effet en 1990) qu'on voudrait imposer à des élèves s'exprimant dans un « français vernaculaire » qui vaut bien le « français académique ». Ainsi la présidente de la très progressiste « Association française des professeurs de français », déplorant récemment « des programmes tournés vers une connaissance livresque de la littérature » (sic), demandait ainsi récemment de réviser les ambitions de l'école en repensant « les objectifs et le programme en fonction du volume horaire » et relativisait en ces termes l'importance de la « maîtrise de la langue » :
Le mot est à changer car il laisse penser qu'à un moment donné l'élève doit l'avoir maitrisé. Or l'apprentissage de la langue est quelque chose de continu. Derrière il y a l'idée d'un idéal inatteignable. On préférerait que soit définie une compétence linguistique orale ou écrite, en compréhension, expression.
Curieux progressisme qui renonce à donner l'instruction à ceux qui en ont le plus besoin.
 
Non, on le voit : on n'a guère donné les moyens de réussir au collège unique. Sa réussite était en quelque sorte compromise dès sa naissance et les saignées successives n'ont fait qu'aggraver son état jusque aujourd'hui. On le sait pourtant : tous les enseignements puisent dans la maîtrise du français. Lorsque celle-ci devient à ce point fragile, comment espérer construire sur autre chose que sur du sable ?
 
Parce que rien n'est irréversible, il ne nous reste plus qu'à résister et à faire entendre la petite voix de la raison dans l'étourdissante cacophonie idéologique qui est le propre de notre époque.

@loysbonod
 
A Lucienne, ma grand-mère, petite auvergnate d'autrefois, confiante dans l'école républi


www.marianne.net/luttedesclasses/Le-petit-musee-des-horaires-de-francais_a4.html
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17226
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  Empty
MessageSujet: Re: Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏    Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  EmptyMer 24 Sep 2014 - 23:28

Pendant des siècles en effet, l'écriture – et donc l'orthographe – a été le fait essentiel de professionnels (clercs, imprimeurs, correcteurs, etc.). Il ne faut donc pas s'étonner que la progression de la production écrite s'accompagne d'une augmentation du nombre d'erreurs. Plus on se sert de l'orthographe plus on en mesure la complexité. N'oublions pas en effet que notre orthographe est l'une des plus complexes du monde, en raison notamment de ses spécificités grammaticales. Ces difficultés – que beaucoup considèrent comme des marques d'appartenance culturelle – sont devenues d'autant plus évidentes que l'enseignement de l'orthographe s'est massifié, avec ses corollaires : un refus de la variation et la constitution d'une surnorme orthographique rigide. Depuis environ un siècle et demi, des responsables de tous bords – éducateurs, linguistes et même hommes politiques – n'ont cessé de mettre l'accent sur des zones à modifier ou pour lesquelles on devrait au moins se montrer plus tolérant. En vain. Comment s'étonner donc que l'explosion de la production graphique à laquelle on assiste aujourd'hui ne s'accompagne pas d'une décrépitude de la norme orthographique en place depuis plusieurs siècles ? Et ce qui est en question ici ce ne sont pas les normes linguistiques – évidemment nécessaires – mais les errements de la surnorme orthographique. [...] Plus que d'un déclin orthographique, finalement très relatif, nous avons plutôt affaire à une mutation orthographique qui retrouve les vertus de la variation, sinon dans un même texte, comme ce fut le cas jadis, du moins dans des textes dont le but et le statut social sont distincts.

"""N'OUBLIONS PAS EN EFFET QUE NOTRE ORTHOGRAPHE EST L'UNE DES PLUS COMPLEXES DU MONDE,EN RAISON NOTAMMENT DE SES SPECIFITES GRAMMATICALES"

Se LANG sa a NÈG vle kontinye ize pou LANG EDIKASYON alòs ke FRANSE yo yomenm ap KABRE LANG LAN.
Yo rann yo a LEVIDANS ke sa pa VO LAPENN.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17226
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  Empty
MessageSujet: Re: Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏    Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  EmptyVen 26 Sep 2014 - 10:02

Pou kontinye Chapit JAF louvri an.
Pwofesè BRYANT FREEMAN ki te responsab DEPARTMENT OF HAITIAN STUDIES lan INIVÈSITE KANSAS mete anpil RESOUS KREYÒL  sou NÈT lan ;tankou yon TRADIKSYON KREYÒL Roman JACQUES ROUMAIN an ""GOUVERNEURS DE LA ROSÉE"" ke misye rele ""CHITA PA BAY"" ak tout KALITE DIKSYONÈ KREYÒL ke misye te fè ak MICHEL LAGUERRE ki te MANM DEPATMAN an:

http://languages.ku.edu/haitian
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17226
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  Empty
MessageSujet: Re: Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏    Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  EmptyVen 26 Sep 2014 - 10:08

Yon Atik enteresan sou HUFFINGTONPOST/CANADA
BRYANT FREEMAN (INIVÈSITE KANSAS) ap mennen KANPAY pou yon REKTIFIKASYON.Se pa t FRANKETIENNE ki te pibliye PREMYE ROMAN an KREYÒL AYISYEN se te CARRIÉ PAULTRE an 1965.
PWOFESÈ FREEMAN di se yon ROMAN MAYIFIK ki merite ke plis MOUN konnen l:

http://quebec.huffingtonpost.ca/thelyson-orelien/litterature-la-verite-sur-le-premier-roman-publie-en-creole-haitien_b_5777962.html

Vérité sur le premier roman publié en créole haïtien
Publication: 13/09/2014 08:29 EDT Mis à jour: 13/09/2014 08:29 EDT
En 1965 est apparu chez Boukan Ti Jak de Carrié Paultre, un roman en créole qui dramatise les deux pôles d'attraction de la vie haïtienne : la ville contre la campagne (réédité en 1970). Il s'agit de l'histoire d'un jeune garçon, fils de paysans, intelligent et laborieux, envoyé en ville par ses parents afin de poursuivre ses études.

La vie de la ville le captive, tout comme une fille du nom de Mago. Avec Mago, il s'est confronté au dilemme, de choisir entre une carrière confortable en ville, ou de revenir pour aider sa famille en difficulté à la campagne. Nous ne savons pas pourquoi ce roman de la littérature créole-haïtien n'a jamais été réédité à l'heure actuelle. Son auteur avait aussi publié Amarant en 1967 et Tonton Libin en 1978.

Ti Jak : Le premier roman créole-haïtien ?

Le roman Ti Jak de Carrié Paultre nous prouve que, contrairement à ce que disent officiellement des critiques de la littérature créole, Dezafi de Frankétienne, édité en 1975 [la même année que «Lanmou pa gin bariè» roman en trois tomes d'Émile Célestin-Mégie, 1975, 1977, 1981] n'est pas le premier roman en date de la littérature haïtienne d'expression créole.

Car, avant Dezafi existait déjà Ti Jak de Carrié Paultre publié en 1965. Même si la facture de Dezafi dépasse de loin celle de Ti Jak, on ne peut ignorer le fait que Ti Jak a été publié 10 années avant.

Loin de vouloir déranger certaines personnes ou plaire à certaines autres, il s'agit tout simplement d'une des perspectives qui visent de remettre l'histoire à l'endroit, au moment des grands débats soulignant la situation des langues créoles et la promulgation du gouvernement haïtien de la loi sur la création d'une Académie du créole haïtien.

Carrié Paultre (1924-1999)

Écrivain haïtien très peu cité de la littérature haïtienne. Créoliste, éditeur et rédacteur. Carrié Paultre est né le 8 mars 1924, dans une famille protestante et très distinguée de Saint-Marc, dans la région de l'Artibonite, en Haïti.

Il a été formé comme agronome à l'École d'agronomie d'Haïti à Damien, près de Port-au-Prince, après avoir terminé ses études primaires à Saint-Marc et ses études secondaires dans la capitale.

À partir de 1948, il a servi pendant deux ans comme agronome pour le ministère haïtien de l'Agriculture dans le Plateau central, mais la mort de son père a nécessité son retour à Saint-Marc pour diriger l'entreprise familiale d'exportation de café.

Puis de 1961 à 1963, il a été à nouveau de service en tant qu'agronome, cette fois dans le programme de développement de la vallée de l'Artibonite. Carrié Paultre, un fin défenseur de la langue créole, il aimait la culture, les gens, et faisait des choses très concrètes afin de promouvoir ce qui élèverait et éduquerait la masse paysanne en Haïti.

Selon Bryant C. Freeman, professeur émérite des études Afro-américaines à l'Université du Kansas, l'oeuvre en créole de l'écrivain non reconnu de la littérature haïtienne Carrié Paultre symbolise les épreuves et les tribulations d'un peuple et d'une nation, elle retrace les vicissitudes de la grande partie de la nation haïtienne. Si cela est vrai, il s'agit donc d'un écrivain important que tout le monde doit connaitre.


Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17226
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  Empty
MessageSujet: Re: Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏    Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  EmptyMer 1 Oct 2014 - 15:50

Yon ti mesaj RODRIGUE MILLIEN sou zafè LANG lan:


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  Empty
MessageSujet: Re: Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏    Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dokiman enpòtan ki disponib sou nèt lan an Kreyòl‏
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: