Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Haiti en Marche sur l'ALBA et Haiti

Aller en bas 
AuteurMessage
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

Haiti en Marche sur l'ALBA et Haiti Empty
MessageSujet: Haiti en Marche sur l'ALBA et Haiti   Haiti en Marche sur l'ALBA et Haiti EmptyMer 2 Mai 2007 - 21:07

Haïti n'est pas membre de l'ALBA

Mais elle bénéficie des mêmes avantages


PORT-AU-PRINCE, 30 Avril - Le président René Préval est revenu ce lundi du Venezuela les bras chargés de cadeaux du président Hugo Chavez au peuple haïtien.

Nous citons : 40 mégawatts d'électricité pour la centrale de Carrefour (banlieue sud de la capitale), 30 mégawatts pour Port-au-Prince, 15 pour les Gonaïves et 15 pour le Cap-Haïtien.

Ces équipements déjà promis en mars dernier lors de la visite de Hugo Chavez en Haïti, sont prêts à être livrés. Le retard vient que le gouvernement haïtien ait opté pour le mazout, plus économique et moins susceptible d'être utilisé à d'autres fins.

De plus, revenant du sommet de l'Alba (Alternative bolivarienne des peuples de l'Amérique), Préval annonce également l'installation en Haïti d'une raffinerie capable de produire 10.000 barils de pétrole par jour.

Pour l'instant, nous recevons 14.000 barils par jour dans le cadre de l'accord Petrocaribe conclu entre Haïti et le Venezuela (avant la visite de Chavez en mars dernier, on recevait 7.000 barils).

Le sommet de l'Alba vient améliorer encore plus les conditions du pacte. La moitié (50%) de l'achat du pétrole est financée par une ligne de crédit accordée par le Venezuela, dont les fonds ne restent pas gelés, mais peuvent également être utilisés pour les besoins en développement de notre pays.

L'autre grande nouvelle concerne l'assistance médicale. Grâce à la coopération cubaine, la couverture sanitaire touchera avant la fin de l'année toutes les autres communes du pays qui ne l'étaient pas encore. Outre que les médecins haïtiens formés à Cuba viendront peu à peu prendre la relève de leurs centaines de collègues cubains qui nous prêtent actuellement leur concours dans tous les départements du pays.

Mais de plus, René Préval annonce la création de deux autres centres ophtalmologiques qui porteront à 4 le nombre de ces cliniques spécialisées dans la chirurgie oculaire, dans le cadre du programme Milagro co-réalisé par Cuba et le Venezuela.

Les deux nouveaux centres seront installés dans le nord et dans le sud d'Haïti ; les deux actuellement existants se trouvent à Port-au-Prince et aux Gonaïves (Artibonite).

Beaucoup d'autres secteurs sont également concernés : éducation, alphabétisation, sports, échanges culturels, éclairage (livraison d'ampoules longue durée qui nous feront économiser pour plusieurs millions de dollars en énergie électrique) etc.

Pourtant le président Préval a été formel : Haïti n'est pas membre de l'Aternative bolivarienne ou ALBA, regroupement économique anti-néo-libéral créé par les présidents vénézuélien Hugo Chavez et cubain Fidel Castro.

Les autres membres du groupe sont la Bolivie du président socialiste Evo Morales et le Nicaragua de l'ex-sandiniste Daniel Ortega revenu au pouvoir l'année dernière.

Ont pris également part au sommet l'Equateur et les pays de la Caricom.

Répondant lundi aux questions des journalistes, Préval explique que la différence avec les grandes institutions internationales de financement, c'est que l'assistance que nous recevons du Venezuela et de Cuba n'est soumise à aucune conditionnalité, c'est au seul nom de la solidarité.

De son côté, Cuba remercie Haïti qu'elle ait toujours voté à l'Assemblée générale des Nations Unies contre l'embargo imposé depuis plus d'un demi-siècle contre ce pays par Washington.

Quant à Chavez, il considère qu'il paye une dette très chère : l'assistance de Pétion à Bolivar au lendemain de l'indépendance d'Haïti en 1804, ouvrant la voie à la libération des peuples de l'Amérique latine.

M. Chavez a reçu aussi lors de sa récente visite en Haïti un accueil d'un enthousiasme rare.

Cependant Préval a tenu à préciser à nouveau que le pétrole reçu du Venezuela est revendu en Haïti aux mêmes prix du marché international et dans le plein respect des règles du marché global.

La clientèle haïtienne a du mal à comprendre que les prix du carburant continuent à monter de temps à autre comme par le passé.

Le président Préval part le 8 mai prochain pour une visite officielle de deux jours à Washington DC.

On voit très bien le président George W. Bush qui a un grand sens de l'humour, le recevoir en lui lançant : Et comment va mon bon ami Hugo ?

Rappelons que malgré les différends entre les deux dirigeants, la plus grande partie de la production pétrolière du Venezuela est vendue aux Etats-Unis.

On ne sait pas trop comment fait M. Préval pour nager dans des eaux que l'on considère habituellement comme impossibles à concilier. C'est le cas de dire alors qu'il nage pour sortir ; qu'il nage très bien et qu'il ne s'en sort pas trop mal. Pour le seul bien de son pays.

Comment ne pas lui apporter son support ! Sans se départir pour autant de notre rôle de sentinelle, de vigie. Pour le bien aussi de notre pays.

Editorial, Mélodie 103.3 FM, Port-au-Prince
Revenir en haut Aller en bas
 
Haiti en Marche sur l'ALBA et Haiti
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche nous parle de Little Haiti
» Et si Mirlande Manigat avait été élue présidente d'Haiti !
» Toto Constant n'a pas peur d'etre deporte en Haiti
» HAITI: NAP BOULE
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: