Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-36%
Le deal à ne pas rater :
WD Blue™ – Disque SSD Interne – SN550 – 1To
98.99 € 154.74 €
Voir le deal

 

 RICO FÈ YON KANPO SANSIRE!!! SANSIRE!!!! SANSIRE!!!!

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 Empty
MessageSujet: RICO FÈ YON KANPO SANSIRE!!! SANSIRE!!!! SANSIRE!!!!   RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 EmptySam 21 Mar 2015 - 16:52

Rappel du premier message :

Sakap pase la , sakap pran ekip lavalas, moderatè lavalas ki genyen tout dwa ak privilèj. Ki sanble pa gen kont pou rann ap efase pos yo pa renmen, pa vle wè pou annik kouri efase.

Mezanmiro pos ki deranjan sou vol, koripsyon, lage lajan nan men ti zanmi yo.

Eske se rezon pou refize lèktè yo konnen, konprann vrè nati ekip kite  sou pouvwa ki vle toujou dirije peyi sa.

Mwen mande o non PRENSIP SAKRE, LIBÈTE DE PAROL kite pos Rico yo entak.

Eske se yon fason pou eliminen Rico, map mande Sasaye ki sanble plis moderatè pase sayo kap fè djob sal efase. Poukisa, ki rezon yo efase pos rico kite nan

https://www.forumhaiti.com/t16659-seri-nwa-vol-koripsyon-detounman-lajan-sevis-leta-ap-pouswiv-nan-kou-kasasyon#135662

Poukisa lennemi yo gen laperèz, refize  li soulignen sayo pa renmen.

Nou pral eseye retrase e pwi mete tout detay koripsyon, koman yo volo, koman nivo koripsyon tap vale teren nan mitan Lavalas yo. Sanble pa agimantasyon sou detay sayo ki avilisan pou zot.


Dernière édition par Rico le Ven 27 Mar 2015 - 14:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RICO FÈ YON KANPO SANSIRE!!! SANSIRE!!!! SANSIRE!!!!   RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 EmptyLun 23 Mar 2015 - 20:43


Exhumation de poursuites qui ont échoué:[size=32]
Washington renouvelle sa campagne contre Aristide[/size]
De nouveaux câbles WikiLeaks témoignent de la longue histoire de poursuite infructueuse des États-Unis
Par Kim Ives
 
RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 2-enL'ancien président d'Haïti, Jean-Bertrand Aristide « est une fois de plus dans le collimateur du gouvernement américain »,  a rapporté le Miami Herald le 3 mars, « cette fois pour avoir prétendument empoché des millions de dollars en pots de vin provenant d'entreprises de Miami qui ont  négocié des offres de téléphonie longue distance » avec la TELECO, la compagnie de téléphone ayant appartenu à l'État. (La TELECO a été privatisée en 2010.)
Les journalistes du Herald se sont un peu emballés. Ils ont écrit leur article à partir d’une inculpation états-unienne accusant un certain "officiel B" haïtien – que le Herald et un avocat de la défense supposent être Aristide, quoique ne pouvant pas le confirmer – d’avoir pris la fuite avec environ $1 million, et non pas des « millions ».

Mais toute l'histoire pue on ne peut plus. L’accusateur d’Aristide est Patrick Joseph, 50 ans, ancien directeur de la TELECO, l’un de ceux à être poursuivis. Aristide l'avait révoqué en 2003 pour corruption, un fait essentiel qui n'est jamais mentionné dans aucun des rapports du Herald. Est-il surprenant que Joseph ou son avocat puisse maintenant accuser Aristide d’être un complice, particulièrement quand on prend  en compte des stimulants que les procureurs américains sont en train sûrement de leur offrir?

La campagne de Washington pour imputer quelque chose - n'importe quoi - à Aristide est connue depuis longtemps. Environ 2000 câbles secrets du Département d'Etat américain obtenus par l’organisation médiatique WikiLeaks et ensuite fournis à Haïti Liberté apportent l'une des meilleures confirmations de la chasse aux sorcières entreprise par les États-Unis.
Certains des câbles, pas encore publiés par Haïti Liberté, montrent que ces dernières années le Bureau d'assistance technique (OTA) du Département du Trésor américain a donné des centaines de milliers de dollars dans le financement ainsi que dans « la formation et l'assistance technique sur une base mensuelle » (selon un câble du 25 juillet 2008) à des organismes haïtiens comme l'Unité Centrale de Renseignements Financiers (UCREF). Le gouvernement de facto du Premier ministre Gérard Latortue avait formé l’UCREF pour trouver des preuves et monter un dossier de corruption présumée sous le gouvernement d'Aristide, qui a été renversé le 29 février 2004 par un coup d'État soutenu par Washington.
Un câble du 17 janvier 2008 note que l'OTA a formé l’UCREF grâce à un programme qui a coûté aux contribuables des États-Unis $350,000 sur deux ans visant à « à améliorer les enquêtes et les poursuites pour crimes financiers », c’est à dire trouver quelque chose sur Aristide.

Malgré un tel soutien des États-Unis, l’UCREF n’a jamais pu constituer un dossier crédible. Même une action en justice civile fondée sur le rapport de l'UCREF de 69 pages, portée devant un tribunal de Miami en Novembre 2005, a été abandonnée par les avocats qui l’avaient déposée après quelques mois quand ils ont vu qu’elle ne mènerait à rien. Pourquoi? Parce qu'il n'y avait aucune preuve.

Ironie du sort, le chef de l’UCREF, Jean-Yves Noël, fut lui-même brièvement emprisonné par un juge haïtien pour kidnapping. Il a donné un « compte rendu incohérent, émotionnel et parfois déroutant » de son arrestation à des responsables de l'ambassade des États-Unis et aux « enquêteurs du Trésor », a rapporté l'ambassadeur américain en Haïti Janet Sanderson dans un câble du 1er juin 2006 marqué « Confidentiel ».

Noël a prétendu être la cible de deux tentatives d'assassinat alors qu'il était en prison du 22 au  29 mai 2006. « L'histoire de Noël ne doit pas nécessairement être prise pour agent comptant, » a opiné Sanderson. « Sa collaboration avec les enquêteurs de l’USG [le Gouvernement des États-Unis], toujours, au mieux, inégale, s’est gravement détériorée  au cours des 6 derniers mois pour diverses raisons qui éveillent nos soupçons. Beaucoup prétendent que Noël est corrompu et que son arrestation s’est faite sur la base de sa corruption passée. »
Sans se décourager, Sanderson a recommandé que « Nous devons faire attention à séparer Jean-Yves Noël, l'individu, du travail de l’UCREF, l'institution », arguant que « nous avons besoin de continuer à soutenir le travail de novice d’un bureau anti-corruption » même si « la corruption est enracinée dans la société haïtienne et l'ingérence politique est la norme. » Bien sûr, Sanderson ne parlait pas de l'ingérence politique de sa propre ambassade.
Dans la soirée du 6 mars 2012, deux jours après l’article du Herald, des hommes armés sur deux motos ont abattu Venel Joseph, 80 ans, en lui tirant dans la bouche, alors qu'il rentrait à son domicile à Port-au-Prince. Il était le père de Patrick Joseph et, sous Aristide de 2001 à 2004, avait été le directeur de la Banque centrale d'Haïti, que l'acte d'accusation allègue avoir été utilisée pour distribuer les pots de vin versés par les secteurs des télécoms basés aux États-Unis.
Le Miami Herald et le Wall Street Journal, historiquement les deux principaux vecteurs de la version de Washington des événements en Haïti, ont immédiatement laissé entendre que Aristide était derrière le meurtre.
« La fusillade de Venel Joseph au volant de sa voiture ressemble plus à un assassinat, » a écrit Mary Anastasia O'Grady, pendant des années la personne la plus en vue du Wall Street Journal pour les attaques contre Aristide. Puisque Patrick Joseph « selon des sources du Herald, a pointé du doigt » Aristide, selon le raisonnement de O'Grady, il « pourrait être le meilleur espoir des Haïtiens pour arriver à la vérité au sujet de M. Aristide et ses partenaires d’affaires américains. Mais des sources disent que  l'ancien directeur de la Teleco a toujours des  parents en Haïti. S'il éprouve des appréhensions pour eux, il pourrait se taire. Ce serait une explication pour l’assassinat de son père. »
Mais l'avocat de longue date d’Aristide, Ira Kurzban, le voit différemment. « Pour moi, la mort de Venel Joseph porte toutes les marques d'un assassinat par le communauté du renseignement américain, » a-t-il dit. « D'abord, ils éliminent quelqu'un qui pourrait contredire et discréditer les accusations de corruption contre l'ancien Président Aristide actuellement attribuées à son fils, Patrick Joseph. Deuxièmement, ils calomnient Aristide, en essayant de faire semblant qu’il est derrière le crime. Enfin, l'assassinat pourrait pousser Patrick Joseph à faire d'autres allégations contre Aristide dans un désir de venger son père. »
En 2003, Aristide avait réagi vigoureusement contre Patrick Joseph, quand il  eut vent de la corruption à la TELECO. « Nous sommes en lutte contre la corruption, » déclara Aristide quand il fit une visite surprise au siège de la TELECO à Port-au-Prince le 19 juin 2003. « Personne à la TELECO ne serait  heureux de travailler durement tout en voyant d'autres personnes baigner dans la corruption. Et c'est pourquoi, nous sommes contre la corruption dans la TELECO et dans l'état dans son ensemble. Et s’il y a des individus qui baignent dans la corruption et qui veulent corrompre les gens de la TELECO, cela non plus  n’est pas une bonne chose. »
Quatre jours plus tard, le 23 juin 2003, Patrick Joseph était démis de ses fonctions. Plutôt que d'applaudir Jean-Bertrand Aristide pour ses actions anti-corruption, les États-Unis cherchent à le salir. Entretemps, Joseph a avoué avoir accepté des pots-de-vin.
« En fin de compte, il n'y a pas l'ombre d'une preuve dans l'acte d'accusation que M. Aristide ait fait quoique que ce soit relevant de la corruption, sauf le témoignage non corroboré d'une personne qui est décidément un corrupteur et un criminel », a conclu Ira Kurzban.

La campagne pour engager des poursuites pour corruption contre Aristide, dans une tentative de le neutraliser politiquement, a été en cours depuis des années. Dans un câble diplomatique du 25 juillet 2008, le Chargé d'affaires Thomas Tighe a écrit que l'OTA voulait du président René Préval « une coopération avec le gouvernement des États-Unis dans le traitement des cas impliquant des entreprises de télécommunications ayant des liens avec Aristide pour des poursuites aux États-Unis, » et que « l'équipe OTA avait averti Préval qu’un dossier criminel  est proche d’une mise en accusation aux États-Unis, mais que les procureurs américains avaient besoin de l'aide immédiate des fonctionnaires de Teleco dans la fourniture de certains documents. » Mais maintenant, près de quatre ans plus tard, les procureurs des États-Unis n'ont toujours pas de documentation ou autres éléments de preuve, à part le témoignage de Patrick Joseph.

« Le gouvernement américain a dépensé des millions, peut-être des dizaines de millions de dollars pour condamner l'ancien président d'Haïti à l’aide de fausses inculpations », a écrit Mark Weisbrot du Centre pour la recherche économique et politique (CEPR), basé à Washington, dans le Guardian du 13 mars. « Au nom des contribuables des États-Unis, nous pourrions utiliser une enquête du Congrès relative à cet usage abusif  de nos impôts payés en dollars, et qui érode également ce qui nous reste d'un pouvoir judiciaire indépendant  utilisant des tribunaux fédéraux en Floride comme un instrument de magouilles de politique étrangère. »

Des milliers de gens ont défilé à Port-au-Prince le 29 février, anniversaire du coup d'Etat,  acclamant Aristide et fustigeant le président actuel, le néo-duvaliériste Michel Martelly.

« Le déploiement d'un soutien populaire à  Aristide étant très préoccupant pour le gouvernement des États-Unis, alors l’inculpation de Titid [Aristide], avant un retour [politique] potentiel est tout à fait logique », a déclaré au Miami Herald  Robert Fatton, professeur d'origine haïtienne à l'Université de Virginie, qui a écrit plusieurs livres sur Haïti.

Comme Weisbrot notait alors: « C’est encore plus logique si vous regardez ce que le gouvernement des États-Unis - en collaboration avec les responsables de l'ONU et d'autres alliés - a fait à Aristide depuis qu’ils ont organisé le putsch de 2004 contre lui. » Par exemple, selon un câble diplomatique du 2 août 2006, Edmond Mulet, le directeur civil de la force de l'occupation militaire de l'ONU appelée MINUSTAH, avait donné des conseils au secrétaire d'Etat adjoint Thomas Shannon lors d’une réunion le 25 juillet 2006 à Port-au-Prince. Entre autres choses, Mulet « a exhorté les Etats-Unis à intenter un action en justice contre Aristide pour empêcher l’ancien président d’avoir plus d’impact sur la population haïtienne. » C’est bien cette « action en justice » qui est en train de se révéler aujourd’hui.

Bien que Aristide ait soigneusement maintenu un profil bas depuis le 18 mars dernier, date de son retour en Haïti d’un exil de sept ans forcé en Afrique du Sud, à mettre au compte de Washington, il reste un symbole politique qui suscite les passions et le courage des masses haïtiennes. Les tentatives de Washington pour le discréditer ont toujours servi à augmenter sa popularité, et non à la diminuer.
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RICO FÈ YON KANPO SANSIRE!!! SANSIRE!!!! SANSIRE!!!!   RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 EmptyMer 25 Mar 2015 - 12:34

DOSYE ANKÈT     SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!!

PA FOROM AYITI


Dernière édition par Rico le Mer 25 Mar 2015 - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17041
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RICO FÈ YON KANPO SANSIRE!!! SANSIRE!!!! SANSIRE!!!!   RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 EmptyMer 25 Mar 2015 - 12:45

Se tre SENP RIKO.

Siman DOSYE sa yo MOUN.com ;byen ke mwen pa li SIT sa a ;pibliye yo.
Ki sa w ap vin fe la a ak yo?

Y ap repete w anko .Yon GOUVENMAN ki te bay yon GOUVENMAN KOUDETA PAKA MONTE DOSYE sou li.

Se pa posib,se pa Pratik.
Pa gen jan yon GOUVENMAN POUTCHIS ap monte yon DOSYE sou yon GOUVENMAN li kapote pou l pa fe yon JAN yon MANYE pou l monte DOSYE an yon jan ke se PA POU L JISTIFYE KOUDETA l lan.

Sa fet lan ANPIL lot peyi kote KOUDETA fet .
DOSYE yo MONTE an se PWOLONJMAN KOUDETA yo!
Revenir en haut Aller en bas
Thunder
Super Star
Super Star
Thunder

Masculin
Nombre de messages : 4690
Localisation : Planet Earth (Milky Way Galaxy)
Loisirs : Target Practice, Sports Cars, Konpa...
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le gardien

RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RICO FÈ YON KANPO SANSIRE!!! SANSIRE!!!! SANSIRE!!!!   RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 EmptyJeu 26 Mar 2015 - 3:25

Joel a écrit:
Se tre SENP RIKO.

Siman DOSYE sa yo MOUN.com ;byen ke mwen pa li SIT sa a ;pibliye yo.
Ki sa w ap vin fe la a ak yo?

Y ap repete w anko .Yon GOUVENMAN ki te bay yon GOUVENMAN KOUDETA PAKA MONTE DOSYE sou li.

Se pa posib,se pa Pratik.
Pa gen jan yon GOUVENMAN POUTCHIS ap monte yon DOSYE sou yon GOUVENMAN li kapote pou l pa fe yon JAN yon MANYE pou l monte DOSYE an yon jan ke se PA POU L JISTIFYE KOUDETA l lan.

Sa fet lan ANPIL lot peyi kote KOUDETA fet .
DOSYE yo MONTE an se PWOLONJMAN KOUDETA yo!

Joel,

Sa ke w ekri laa pa aplikab nan ka Aristide lan.

1) Ki gouvènman ki te bay Aristide "koudeta" a?

2) Menm si wou ta konsidere ke se rebèl yo ki te bay Aristide "koudeta", se pa rebèl yo ki te pran pouvwa apre Aristide.

Se pwoblèm saa ke mwen genyen ak laplipa nan nou k ap sipòte ansyen diktati sanginè lavalas lan. Koripsyon nan tout mwèl ansyen rejim nan, men nou avèg pase Ray Charles. Tout dosye se "pèsekisyon politik".
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17041
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RICO FÈ YON KANPO SANSIRE!!! SANSIRE!!!! SANSIRE!!!!   RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 EmptyJeu 26 Mar 2015 - 6:38

THUNDER;
Pa t gen KORIPSYON VRE.
Te ka gen IREGILARITE.
M ap di e redi l .
Pa gen GOUVENMAN ki fe KOUDETA kont yon GOUVENMAN ki pa monte DOSYE kont GOUVENMAN yo kapote an.

Mwen li ISTWA KOUDETA ki fet lan AMERIK LATIN yo ;pou komanse ak KOUDETA ke CASTILLO ARMAS te fe kont JACOBO ARBENZ GUZMAN an 1954.
Se te PREMYE KOUDETA ke CIA te fe lan AMERIK lan ,apre premye ,premye KOUDETA yo te fe ann IRAN kont MOSSADEGH an 1953.

Mwen li ACHIV NEW YORK TIMES ki t ap rapote LAJAN ke JACOBO ARBENZ ta volo ;yon 50 MIL DOLA isit ,yon 50 MIL DOLA la.

Kounye an ,tankou m di l deja ;JACOBO ARBENZ se yon SEN LAYIK lan GUATEMALA.
Le yon gwoup fe yon KOUDETA ;se pou yo jistifye KOUDETA a e yon fason FASIL se pou yo di ke GOUVENMAN yo jete an ,se VOLO.
Sa fet lan anpil peyi lan AMERIK SANTRAL ak AMERIK di SID.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: RICO FÈ YON KANPO SANSIRE!!! SANSIRE!!!! SANSIRE!!!!   RICO FÈ YON KANPO    SANSIRE!!!        SANSIRE!!!!        SANSIRE!!!! - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
RICO FÈ YON KANPO SANSIRE!!! SANSIRE!!!! SANSIRE!!!!
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: