Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -27%
Apple AirPods Pro
Voir le deal
205 €

 

 HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17041
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY Empty
MessageSujet: HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY   HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY EmptyMar 12 Mai 2015 - 18:08


François Hollande accueilli par des manifestations à Haïti

Le Point - Publié le 12/05/2015 à 07:29 - Modifié le 12/05/2015 à 22:05

Hollande a suscité des espoirs dans l'ex-colonie en annonçant qu'il viendrait à Haïti s'acquitter de la dette française. Des espoirs rapidement douchés.


François Hollande à Pointe-à-Pitre, le 10 mai, lors de sa tournée dans les Caraïbes qui l'a mené à Haïti.

François Hollande à Pointe-à-Pitre, le 10 mai, lors de sa tournée dans les Caraïbes qui l'a mené à Haïti. © AFP PHOTO/ ALAIN JOCARD



Le président haïtien Michel Martelly a accueilli mardi son homologue François Hollande en visite officielle à Port-au-Prince, en s'accordant ensemble sur un renforcement de l'aide française en matière d'éducation comme acquittement de la dette de l'indépendance. Après une visite historique lundi à Cuba, où il s'est entretenu avec Fidel Castro, le président français est arrivé mardi en Haïti dernière étape de sa tournée dans les Caraïbes.

Au cours des cérémonies officielles, au pied de la statue de Toussaint Louverture, héros de l'indépendance, le président haïtien Michel Martelly a expliqué à François Hollande qu'"aucun marchandage, aucune compensation ne peut retaper les accrocs de l'histoire qui nous marquent si profondément encore aujourd'hui". Lors du point de presse conjoint au palais présidentiel, Michel Martelly a ajouté qu'il fallait "que cette réparation soit profitable au peuple haïtien, qu'on puisse finalement enfin ouvrir les voies du développement à l'Haïtien qui n'a jamais eu même la chance d'éducation".

"Le plus beau symbole"


Répondant au souhait haïtien de mettre en oeuvre d'un "véritable plan Marshall pour l'éducation", selon les mots de Michel Martelly, François Hollande a indiqué aux journalistes qu'à travers l'Agence française de développement, 50 millions d'euros vont être investis en Haïti pour soutenir le programme de scolarisation gratuite et obligatoire initié par le président Martelly dès le début de son mandat. "C'est le plus beau symbole que nous puissions, nous, offrir ensemble," a déclaré le président français à l'issue de sa rencontre avec son homologue. "On ne peut pas changer l'histoire, on peut changer l'avenir".

Dans le même esprit d'apaisement, Michel Martelly a tenu à remercier les efforts initiés par la coopération française. "Dans le pays où 70 % de la population est au chômage, où 85 % des écoles étaient privées jusqu'à mon arrivée au pouvoir, que la France permette à la quasi totalité des Haïtiens d'avoir accès à l'éducation, cela vaut beaucoup plus quel que soit le chiffre que l'on mettrait sur une dette," a déclaré le chef de l'État haïtien. Michel Martelly à ainsi voulu clore le débat initié dans le pays qui demande l'acquittement financier de la dette française. "Haïti n'a pas oublié mais elle n'est pas non plus obstinée", avait-t-il déclaré plus tôt dans la matinée.

Dizaines de manifestants

Quelques dizaines de manifestants ont été contenus par la police haïtienne aux abords de la place du Champ de Mars. Certains jeunes brandissaient des pancartes sur lesquelles était notamment inscrit : "Hollande, l'argent oui, la morale non". Lors de son passage en Guadeloupe dimanche, François Hollande a suscité beaucoup d'espoirs dans l'ancienne colonie en annonçant qu'il viendrait en Haïti s'acquitter de la dette française. Des espoirs rapidement douchés quand l'entourage de François Hollande a précisé qu'il s'agissait d'un acquittement moral de la dette et non financier.

Au XIXe siècle, Haïti, première république noire de l'histoire a dû, pour obtenir sa reconnaissance sur la scène diplomatique, payer des indemnités aux anciens colons français pour compenser leur perte de revenus. Une somme estimée aujourd'hui à 17 milliards d'euros que beaucoup d'Haïtiens voudraient récupérer. Afin de renforcer les échanges économiques entre les deux pays, les chefs d'État devaient signer plusieurs accords dont l'un permettra au pays des Caraïbes d'exporter sa production de bananes bio vers le marché européen.

La venue en Haïti de François Hollande intervient à l'entrée du pays en campagne électorale. A cause d'une crise politique profonde entre Michel Martelly et l'opposition, aucune élection n'a pu être organisée depuis plus de trois ans. Et cet important retard a provoqué l'arrêt complet du travail parlementaire il y a plus de quatre mois.


Accédez à l’intégralité des contenus du Point à partir de 1€ seulement




Abonnez-vous
à partir de 1€


Imprimer


Envoyer à un ami


Commenter cet article


International
RSS International Ukraine : le rapport posthume de Nemtsov accuse le Kremlin
Entre Lavrov et Kerry, la diplomatie de la pomme de terre continue
Nouveau séisme au Népal : "Je ne peux pas y croire, ça recommence"
À l'étranger, Hollande superstar
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY Empty
MessageSujet: Re: HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY   HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY EmptyMar 12 Mai 2015 - 22:03

Si se menm edikatyon pèpè ki kreye yon bann aliene ki ap travay pou imperyalis kiltirel , econmik e militè franseuu ya li met kenbe l lakay li. Nou beswen bon lekol pwofesyonel ak bon profesè e bon ekipman. nan tout kominn yo. nou pa beswen lekol kap fè nou resite sa ekriven franseuu te ekri nan 18 eme syek. nou beswen lekol modern ak konpitè.

mwen pat janm atann Hollande tap vini ak cash ,franseu ak po deyè yo. men si se vre yo gen yon ti moral ki rete lakay yo ,reparation ka fet yon jan pou rezoud gwo pwoblem an ayiti.yo ka vann nou remed, pilil  pou kontwole kwasans demografik la. yo ka ba nou bous pou nou aprann ki jan pou nou eksplwate riches minyè nou  yo.Yo ka ede nou distribye dlo tout kote nan peyi ya pou nou kwape kolera a ;jwen yon alternatif a chabon bwa a.etc, ede nou pwodwi angrè ak semans a bon marche. mete isin ki pou pwodwi aparey elektro menaje an ayiti.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17041
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY Empty
MessageSujet: Re: HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY   HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY EmptyMar 12 Mai 2015 - 22:11

Yon atik k TROUILLOT ta ekri sou AJISMAN la FRANS ,pa ta gen anyen pou l enterese MOUN ;paske gen NEG ki toujou pre pou yo jwe WOL ""COMMANDEUR" PLANTATION an.
N a remake ke lan ATIK sa a ;misye pa al menm pre SIJE ki fe AKTYALITE an sou BAGAY RESTITUTION an.

Epitou ;gen anpil MESYE sa yo ki ap pale de pwofese FRANSE.La FRANS gen gwo pwoblem sou pwen sa a ;yo di ke gen omwens 25% ti FRANSE yo ki li MALMAN ou byen yo pa konprann sa yo li.
La FRANS pa gen ase pwofese FRNSE e de plizanpli se pa yon PRIYORITE.
Alos mesyedam sispann RANS nou yo ,paske la FRANS pa p voye pwfese FRANSE ,Yo pa gen ase pou KONT pa yo.

Sa ls FRANS ka fe ;ka komanse FE si yo ta vle komanse RESTITISYON se ta bati LISE TEKNIK;pou komanse lan POTOPRENS,OKAP ,GONAYIV ,OKAY.
Se bagay yo ka fe.
Sa ki etone m ;se REPONS RASIS ak anti-ayisyen ke MOUN ki komante sou ATIK lan ap fe.
SE EKSTRAWODINE:


Haïti - Trouillot : "La France nous a fait violence"

Le Point - Publié le 12/05/2015 à 05:58 - Modifié le 12/05/2015 à 07:32

Alors que François Hollande est en visite en Haïti, l'écrivain Lyonel Trouillot attend de la France qu'elle fasse son mea culpa sur le colonialisme.


L'écrivain Lyonel Trouillot attend du voyage de François Hollande en Haïti que la France reconnaisse ses responsabilités.

L'écrivain Lyonel Trouillot attend du voyage de François Hollande en Haïti que la France reconnaisse ses responsabilités. © PHILIPPE DESMAZES / AFP



Par Lyonel Trouillot*


François Hollande est en Haïti. Ce ne sera pas, espérons-le, une visite par défaut ni un simple retour de politesse au président Martelly. Mais bien une action politique dont la portée ne voudra pas être que symbolique : l'acte fondateur de quelque chose de nouveau, de plus humain et d'efficace dans la relation entre les deux pays.

L'occasion peut-être de penser ce qu'en Haïti la France n'a pas su faire, dire, ni entendre. L'occasion d'exprimer la volonté de réparer, au moins au sens de corriger, mieux faire. Car la France nous a fait violence. Il lui faudra, déjà sur le passé colonial, reconnaître pour crime ce qui ne fut qu'un crime. Ne plus adopter l'oubli comme stratégie d'autodéfense. Ne plus chercher de justification à la barbarie coloniale. La reconnaître comme telle. Car comment peut-on demander à celui qui a souffert de banaliser sa propre souffrance et lui proposer des liens d'amitié ? L'amitié n'est possible que dans la pleine reconnaissance de ses torts, ce qui permet enfin de parler d'autre chose.


Silence ou injure

Le traitement de la figure de Jean-Jacques Dessalines, fondateur de l'État haïtien, dans l'historiographie française, marqué par le silence ou l'injure, témoigne de cette difficulté de comprendre Haïti. La France a joué Toussaint Louverture contre Dessalines. L'un est devenu, longtemps après sa mort, un général français et martyr de la liberté. Une figure acceptable, inscrite au panthéon. L'autre n'est toujours pas reconnu pour ce qu'il fut, l'un des premiers dirigeants politiques de l'Amérique postcoloniale et le symbole de la rupture avec l'inacceptable. Nier Dessalines ou le banaliser, c'est nier et banaliser la naissance d'Haïti à elle-même.

Et puis cette langue qui est restée en Haïti et fonctionne encore comme outil d'exclusion dans une société où le déficit de citoyenneté demeure une évidence. Deux langues (le créole et le français) pour une minorité, et une langue (le créole) pour la majorité. La double peine : la seule langue de la majorité des Haïtiens encore dévaluée malgré quelques progrès, et la deuxième langue des Haïtiens privilège d'un petit groupe. La France a peu aidé à changer cette situation. Elle pourrait pourtant, devrait peut-être, agir dans ce domaine : contribuer à la formation des maîtres, vers un enseignement et des usages plus dynamiques du français...

Deux visions de la France


Et puis la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane, terres voisines avec lesquelles renforcer les liens, les normaliser dans le sens d'une coopération entre les éléments de cette grande Caraïbe.

Et ce retrait étonnant, décevant même, sur le plan de la politique culturelle. Des abandons et des choix pas toujours judicieux. Là où, justement, il conviendrait peut-être d'aller vers des activités qui touchent plus que le petit groupe de privilégiés. Je ne peux, à titre d'exemple, m'empêcher de penser au festival Étonnants Voyageurs que la France regarde avec réticence, alors que le gouvernement haïtien maintient sa participation financière. Dix villes haïtiennes. Deux mille écoliers plus le grand public. La chance pour eux tous de rencontrer des écrivains venus de partout. Afin que ce ne soit pas toujours les mêmes, les "connectés", qui aient accès aux biens et services culturels.

Il y a en Haïti deux visions de la France, celle des élites et celle des masses populaires. C'est sur celle des masses populaires qu'il faudra agir pour qu'elles voient enfin en la France une amie.



* Lyonel Trouillot est un écrivain haïtien. Intellectuel engagé, il vit à Port-au-Prince et est l'auteur notamment du roman La Belle Amour humaine (Actes Sud, grand prix du roman métis). Ses derniers titres parus : Dictionnaire de la rature (Actes Sud) en janvier 2015 et C'est avec mains qu'on fait chansons (poésie parue aux éditions Le temps des cerises) en mai 2015.

Lors du séisme en Haïti en 2010, Lyonel Trouillot avait tenu des chroniques sur Le Point.fr. Elles ont été publiées dans Haïti parmi les vivants (coédition Le Point, Actes Sud, 2010).






Accédez à l’intégralité des contenus du Point à partir de 1€ seulement



Sur le même sujet
RSS International Hollande à Haïti : "La dette sera remboursée", oui, mais...
Hollande en Haïti pour signer des accords de coopération
François Hollande, Fidel Castro, les coulisses de la rencontre
Les Français séduits par l'ouverture de Cuba

Tous les articles - International




Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17041
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY Empty
MessageSujet: Re: HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY   HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY EmptyMar 12 Mai 2015 - 22:22

Le gros roseau a écrit:
Si se menm edikatyon pèpè ki kreye yon bann aliene ki ap travay pou imperyalis kiltirel , econmik e militè franseuu ya li met kenbe l lakay li. Nou beswen bon lekol pwofesyonel ak bon profesè e bon ekipman. nan tout kominn yo. nou pa beswen lekol kap fè nou resite sa ekriven franseuu te ekri nan 18 eme syek. nou beswen lekol modern ak konpitè.

mwen pat janm atann  Hollande tap vini ak cash ,franseu ak po deyè yo. men si se vre yo gen yon ti moral ki rete lakay yo ,reparation ka fet yon jan pou rezoud gwo pwoblem an ayiti.yo ka vann nou remed, pilil  pou kontwole kwasans demografik la. yo ka ba nou bous pou nou aprann ki jan pou nou eksplwate riches minyè nou  yo.Yo ka ede nou distribye dlo tout kote nan peyi ya pou nou kwape kolera a ;jwen yon alternatif a chabon bwa a.etc, ede nou pwodwi  angrè ak semans a bon marche. mete isin ki pou pwodwi aparey elektro menaje an ayiti.


ROZO

Jan NEG sa yo we la FRANS toujou;se tankou se lan REV yo ye ;y ap vann POPILASYON AYISYEN CHAT LAN MAKOUT.

Tankou w di l ;la FRANS pa gen LAJAN pou l bay;MATINIK ak GWADLOUP ki se DEPATMAN FRANSE ap plenyen.La FRANS pa depanse jan pou l ta depanse lan 2 ZILE sa yo ki a yo 2 pa gen 1 MILYON MOUN ;alos se ann AYITI yo ta al depanse?

Yo pa gen LAJAN.Depi omwens 5 AN ,la FRANS pa janm gen yon kwasans ANYEL atenn 2%.
Se ogmante DET PIBLIK FRANSE an ap ogmante.

Pinga okenn LEPANDYE vin pale de PWOFESE FRANSE paske la FRANS pa gen ase pou kont pa l.

Si yota vle ede ;e yo pa p janm fe sa ,paske se sou BLOF yo ye ;KOMANSE KONSTWI KEK LISE TEKNIK e EKIPE yo.
Revenir en haut Aller en bas
Le gros roseau
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 9664
Localisation : Usa
Loisirs : sport ,internet,stock market
Date d'inscription : 21/08/2010

HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY Empty
MessageSujet: Re: HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY   HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY EmptyMer 13 Mai 2015 - 0:03

gen yon paket amnesik ki bliye sak sot pase an frans mwa pase ya.franse lakay yo ap rele anmwe ;jenes imigran lakay yo pa ka jwen anyen pou yo fè. se an ayiti Hollande ta vinn kreye byennèt.se pa moun ki di : la charité bien ordonnée commence chez soi ki pral vinn rezoud pwoblem an ayiti? Gen lè Martelly fou anraje net.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY Empty
MessageSujet: Re: HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY   HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
HOLLANDE KONPRANN SE TE PIYAY
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: