Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -43%
Chargeur Allume Cigare – Adaptateur Bluetooth ...
Voir le deal
16.99 €

 

 La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17125
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL Empty
MessageSujet: La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL   La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL EmptyJeu 30 Mar 2017 - 14:18

Gen NEG ki kontinye ap di ke FRANSE se te LANG "BLAN" an ,se yon ERITAJ.

ADYE!!!
Tankou mwen toujou ap repete sou SIT sa a ,MAJORITE MOUN an FRANS ,lan sa yo rele "EGZAGON" lan pa t pale FRANSE.

Pandan peryod 1789 rive 1804 ,PA GEN DOUT ke le LA FRANS te vle KOMINIKE ak KOLONI an se te an KREYOL.
Gen yon paket DOKIMAN lan BIBLIYOTEK NASYONAL FRANSE an ,ant 1789 ak 1804 ,ki konsene KOLONI SENDOMENG lan se an KREYOL yo ye.
LA FRANS te toujou fe 2 KOPI ,youn an FRANSE ke yo kenbe an FRANS ,yon lot an KREYOL pou KOLONI an.

Se pou AKADEMI KREYOL lan leve VWA l plis ,fe plis WOKLO ,pou yo konbat FRANKOFIL ki ap ENTERE PEYI an.

ATIK sa a ,se yon bon KOMANSMAN:

Sa Konstitisyon nou an di sou pratik lang an Ayiti

Publié le 2017-03-29 | Le Nouvelliste







National -
Rapèl istorik (1791 – 1802) Dwa lengwistik ak kiltirèl pèp ayisyen an lyannen ak istwa li ki se eritaj li. Depi nan tan lakoloni, lang kreyòl ap make pwen nan diskou ofisyèl yo: • Nan lannuit 14 rive 15 dawou 1791, Boukman, chèf mawon yo, fè yon diskou ofisyèl nan seremoni Bwa Kayiman nan lang kreyòl diskou sila a te rive mobilize konsyans tout mas popilasyon an nan Sendomeng jouk yo leve kanpe kont lesklavaj. • Nan mwa me ak nan dat 2 jiyè 1793, komisè fransè yo te fè pwoklamasyon ki te ekri nan lang kreyòl pou popilasyon an ; dokiman sa a, se premye tras ofisyèl ekriti kreyòl nan Sendomeng. • Nan dat 29 dawou 1793, pwoklamasyon abolisyon esklavaj te fèt nan vil Okap, nan lang kreyòl. • Nan lane 1802, Napoléon Bonaparte te remèt jeneral Leclerc yon deklarasyon ki ekri an franse ak kreyòl pou li pote bay pèp Sendomeng nan kote ofisyèlman li rekonèt tout abitan nan zile a lib. « Ki sa vou tout ye, ke koulè vou ye, ki kote papa Zòt vini, nou pa gade sa : nou ve tansèlman ke zòt tout lib, ke zòt tout egal, douvan Bondye e dan zye la Repiblik…» Sa Konstitisyon nou yo di sou pratik lang nan peyi a (1804 – 2011) • Soti 1804 rive jouk 1843, Konstitisyon peyi a pa di anyen sou zafè lang. • Konstitisyon 1843 (atik 31) mande pou lekòl anseye lang yo sitwayen yo ap itilize nan peyi a . Konstitisyon an pale de lang yo san li pa site yo. Menm dispozisyon legal yo repete nan Konstitisyon 1846, 1849, 1867, 1874, 1879. • Konstitisyon 1918 (Atik 24) sou Okipasyon ameriken (1915-1934) mete franse lang ofisyèl peyi a san li pa pale ditou de lang kreyòl. « Franse se lang ofisyèl Repiblik la. Sèvi ak li se yon obligasyon nan zafè administratif ak jidisyè ». Menm dispozisyon legal yo repete nan Konstitisyon 1932, 1935, 1946, 1950. • Konstitisyon 1957 (atik 35) se premye Konstitisyon ki site lang kreyòl, li mande pou yo pèmèt itilizasyon lang kreyòl pou sila yo ki pa maton nan lang franse. « Franse se lang ofisyèl peyi a. Sèvi ak li se yon obligasyon nan sèvis piblik la. Lalwa ap presize ki kote ak ki kondisyon li ap pèmèt itilizasyon lang kreyòl la ; li rekòmande lang kreyòl pou konsèvè enterè moral ak materyèl sitwayen ki pa byen konnen franse » . Menm dispozisyon legal yo repete nan Konstitisyon 1964 ak 1971 la. • Konstitisyon 1983 , (Atik 62) rekonèt peyi a gen de (2) lang nasyonal : Franse ak Kreyòl, pandan lang franse ap sèvi kòm lang ofisyèl nan Repiblik la. « Peyi Ayiti gen 2 lang national : Fransè ak kreyòl. Franse se lang ofisyèl Repiblik Ayiti » • Konstitisyon 1987 la, se premye Konstitisyon Palman peyi a vote nan de (2) lang : an kreyòl ak an franse. Konstitisyon 1987 la konsakre kat (4) atik sou lang kreyòl la: - Atik 5 lan mete kreyòl lang ofisyèl bò kote lang franse. « Sèl lang ki simante tout Ayisyen nèt ansanm, se kreyòl. Kreyòl ak Fransè se lang ofisyèl repiblik Ayiti ». - Atik 24-3 mande pou manda yo ekri nan lang kreyòl. Manda a dwe parèt nan de (2) lang : « fòk manda a di aklè, an kreyòl epi an franse, rezon pou arete moun nan osinon pou mete li nan prizon epi ki lwa ki pini sa yo repwoche li a ». - Atik 40 mande pou « Leta sèvi ak radyo, jounal, televizyon pou li esplike popilasyon an, an kreyòl ak an fransè, tout lwa, tout arete, tout dekrè, tout akò entènasyonal, tout trete, tout konvansyon, ki konsènen lavi nasyon an. Sèl sa ki pa ladan li, se enfòmasyon ki kapab mete sekirite peyi a an danje ». - Atik 213 la kreye Akademi Kreyòl Ayisyen ak misyon pou « li bay lang kreyòl jarèt pou li fikse li epi pou li ba li tout mwayen lasyans pou li devlope nòmal ». Dispozisyon legal sa yo retounen menm jan an, nan Konstitisyon 1987 amande a, nan lane 2011. 29 mas 1987 – 29 mas 2017, 30 lane depi kreyòl se lang ofisyèl peyi a.

Akademi Kreyòl Ayisyen 29 Mas 2017
Auteur




- See more at: http://www.lenouvelliste.com/article/169637/sa-konstitisyon-nou-an-di-sou-pratik-lang-an-ayiti#sthash.FZ77oqmz.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17125
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL Empty
MessageSujet: Re: La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL   La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL EmptyJeu 30 Mar 2017 - 21:32

Sa a se youn lan denye PAPYE Pwofese MICHEL DEGRAFF yo.Sa a se pou yon REVI SWIS.

An jeneral ,misye defann yon TEZ ke EDIKASYON ann AYITI pa dwe menm BILENG,li dwe fet lan yon sel Lang:KREYOL.
Franse ann AYITI dwe yon LANG tankou tout lot yo ,pou sa ki vle aprann li:

http://linguistics.mit.edu/wp-content/uploads/degraff-2017-langue-maternelle-comme-fondement-du-savoir-MIT-Haiti.pdf

Yon lekòl tèt anba nan yon peyi tèt anba   L’‘arbre vivant’, symbole d’une  ‘école qui marche sur la tête’ dans un ‘pays tête en bas’  
Quels problèmes apparaissent lorsque des enfants haïtiens ne parlant pas français (le cas statistiquement le plus fréquent) doivent apprendre en français, le plus souvent avec des enseignants ne parlant eux-mêmes pas couramment le français? Pour des raisons démographiques et sociolinguistiques évidentes et bien documentées, la plupart de ces enfants ont très peu (voire n’ont jamais) l’occasion d’apprendre le français d’une façon systématique, que ce soit à la maison ou à l’école.  Voici une situation dont j’ai été témoin en 2011 dans une école publique de La Gonâve, pendant une leçon de sciences naturelles en classe de 3e année fondamentale. L’instituteur avait écrit au tableau cette question à choix multiples: « Qu’est-ce qu’un arbre? Les arbres sont des: a) êtres vivant [sic]; b) êtres non vivants; c) êtres passedant [sic] des pieds. » Il avait sans doute l’intention d’écrire ‘possédant’, n’a cependant pas semblé remarquer la faute d’orthographe lorsque je lui ai demandé ce qu’il entendait par ‘passedant’. Mais d’où pouvaient bien venir ces ‘pieds’? Pourquoi la séquence « êtres p[o]ss[é]dant des pieds » a-t-elle été ajoutée à « êtres
Revue transatlantique d’études suisses, 6/7, 2016/17
182
vivants » et « êtres non vivants »? On l’explique facilement si l’on se rappelle que l’instituteur est d’abord un locuteur de créole, avec une aisance limitée en français. En créole, ‘oranger’ se dit pye zoranj, ‘bananier’ pye bannann, et ‘arbre’ pye bwa (littéralement ‘pied bois’). Donc pour un créolophone qui sait qu’en créole les noms des arbres contiennent généralement le mot pye, il peut être logique de demander aux élèves si un arbre est défini comme quelque chose qui possède des pieds.   Pour analyser la réaction d’un élève qui avait répondu ‘b’ (« êtres non vivant [sic] »), je lui ai demandé si un arbre était vivant (viv) ou non: Yon pye bwa, l ap viv oswa li p ap viv? Après réflexion, l’élève a répondu qu’un oranger donne des feuilles, grandit et meurt, et qu’il est donc vivant: Yon pye zoranj, li bay fèy, li grandi, li mouri.  Ki fè l ap viv. Ainsi, lorsque la même question était posée à l’élève en créole, il comprenait parfaitement qu’un arbre est un être vivant et quelle aurait dû être la réponse correcte. Pourquoi, malgré tout, avait-il répondu «  êtres non vivant [sic] »? En créole, on utilise l’expression kretyen vivan (‘chrétien vivant’) pour désigner des êtres humains – et seulement des êtres vivants humains. On peut donc faire l’hypothèse que l’élève a établi un lien entre kretyen vivan et ‘vivant’ (qui se prononce comme le terme créole vivan). L’élève avait d’abord conclu que puisqu’un arbre n’était pas un être humain – donc pas un kretyen vivan – il ne pouvait pas être ‘vivant’ en français. Il s’est fondé sur le créole pour interpréter le terme français. Sa réponse lui semblait logique puisque l’interprétation à partir du créole ne pouvait prendre en compte la différence sémantique entre vivan et ‘vivant’ – terme français dont il ignorait le sens. La réponse de l’élève était donc très vraisemblablement basée sur sa connaissance de la langue maternelle dans laquelle il était immergé. Il n’est guère surprenant qu’il n’ait pas su qu’en français, ‘vivant’ peut renvoyer autant à des arbres qu’à des êtres humains – ou à d’autres êtres vivants. Cette situation linguistique est la conséquence inévitable de l’environnement social et scolaire de cet enfant: il parle créole dans la plupart des circonstances de sa vie quotidienne (à la maison, au terrain de jeu, au marché, à l’église, avec ses amis, etc.). Dans sa communauté, la majorité des membres parlent uniquement créole, et le mot vivan décrit des humains, non des arbres.  Comme les enseignants ont un accès limité au français, ce sont à la fois les enseignants et les apprenants qui ont recours au créole, que tous parlent couramment, pour concevoir des exercices ou pour y répondre, même lorsque ceux-ci sont rédigés dans une forme de français. Dans un livre écrit en créole, Dejean (2006) a évoqué le paradoxe qui caractérise les situations du type de celle que nous venons d’analyser. Il remarque que parmi les pays indépendants depuis plus de cent ans, Haïti est l’un des rares dont tous les citoyens parlent la même langue et où les écoles n’utilisent pas celle-ci comme langue principale d’enseignement. Les barrières ainsi créées entravent les progrès des élèves et les empêchent de bénéficier d’une bonne éducation. Dejean explique que cette façon d’utiliser le français « tèt an ba », comme si l’école marchait sur la tête, bloque le développement d’Haïti (v. aussi UNESCO 2006; Walter 2008; Hebbelthwaite 2012).  Un bilinguisme scolaire créole-français irréaliste À quand une éducation vraiment pour tous et non discriminatoire?
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17125
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL Empty
MessageSujet: Re: La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL   La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL EmptySam 1 Avr 2017 - 8:15

Proklamasyon SHONTONAX ,le 29 DAWOUT 1793 pou libere ESKLAV lan NO yo:



Dans nom la république

Proclamation



Nous, LEGER FELICITÉ SONTHONAX. Commissaire Civil que Nation Française voyé dans pays-ci, pour metté l’ordre & la tranquilité tout-par-tout.


Toute mondle vini dans monde pour io rétés libes et égal entre io: a-vlà. citoyens. vérité qui sorti en France. Li temps pour que io piblié fi dans toute pavs la République Français, pour toute monde conné.
Jordi, citoyens, que zautes gagné ça zautes té mandé, gny a point raison encore pour nègues fait la guerre contre Blancs et contre milates ; io doit donc rentrer chacun la case à io pour fait travail à io, parce que gny a point liberté sans travail ; et qu'en France, outi toute monde libe, toute monde travail en payant, comme ça va y est dans pays-ci.
Il doit songer, sur-tout que toute Blancs qui encore dans pays-ci, c'est sais à io, c'est; frères à io, parce que toutes mauvais Blancs partis avec Galbaud ; io doit sanger aussi que c'est Milates ave Nègues libes, qui premiers metté zarmes dans main à io, pour défendre ça io hélé Droit de l'homme, que Galbaud qui té vini pour roi, té vlé empêché io gagné; io doit songer encore que Pagnole, qui zamis à roi avec io, parce que si Pagnole té vlé nègues libes, io té doit commencer par quin, à io, et io pas té séré acheté nègues dans main à Jean-François et Biassou comme io après fait tous les jours.


Rouvri donc zieux à zautes, Citoyens, et guété comme Pagnole après trompé zautes. Na pas io qui té livré Ogé pour fait Ji mourir, parce que li té mandé trois jours par semaine pour nègues? Jordi-là, zautes blié tout ça Ogé té fait pour bonheur à zautes ; et au lieu zautes songé pour venger la mort à li, zautes après vouté toute mauvais conseils Pagnole après ba zautes.
Li donc temps, Citoyens, pour moi parlé zautes la vérité : gnia point roi encore ; qui la peine donc zautes après fait nous la guerre. C'est roi qui fait zesclaves, c'est République Français qui ba zautes libes.
Malheureux qui zautes yest ; zautes pas songé que si la France té prend ion roi, zautes ta rété dans l'esclavage toute la vie, et que mauvais blancs là io qui dans Pagnole, et qui fait bon valete côté zautes, séré premier qui la tourné metté fouette dans corps à zautes encore.
Après toute monde conné que io libe et égal en droits douvant bon Dieu tant comme douvant monde, io fait ion l'assemblée, prope jour la Saint-Louis, outi toute monde té allé, Blancs, Mllates et Nègues, pour io té conné façon pensé à io, là fus liberté générale. Quand io té fini parlé, et que io toute té d'accord pour dire OUI, alors io écrire ion papier, que io hélé pétition, outi toute monde signé, pour mandé. Comissaire Civil liberté générale pour toute zesclaves, et io nommé député pour porté li baille Commissaire Civil, qui approuvé papier là, el qui prooncé, par proclamation cila-là, qui gnia point zesclaves encore.
Ainsi, d'après pouvoirs que République Français baille à Commissaire Civil, par décret là que Convention Nationale té fait dans mois mars de l'année cila-là, fi ordonné ça qui va suive pour la province du Nord.




ARTICLE PREMIER Déclaration droit de l’homme & du citoyen va imprimé. La minicipalité va piblié li & affiché li dans toute ville & dans toute bourg; & Commandant militaire va fait la même chose dans toute camp & poste à io.

II. Toute nègues & milates, qui zesclaves encore, nou déclaré io toute libe. Io gagné même droit que toute les autres citoyens Français; mais, io va suivre zordonnance que nous va fait.

III. Toute cila io qui té zesclaves & que libes jordi, io va allé à io & pitite outi la minicipalité qui dans paroisse à io. Minicipalité là va ba io ion billette citoyen Français, que Commissaire Civil déjà signé.

IV. C’est nou qui va dire tout ça billette là io doit parlé, & l’Ordonnateur Civil va voyé io baille à toute minicipalité.

V. Toute cila qui servi valete ou bin servante, io va payé io suivan marché io va fait avec monde io doit servir. Marché là, li pour trois mois; après io va fait l’autre pour trois mois encore, si io vlé.

VI. Toute nourrice ou bin valete aque servante qui servi vieu monde malade quicapable marché, Commissaire Civil défendre que io quitté io; mais io va payé io ion portiguaise par mois pour nourrice, & quatre gourdes par mois pour valette aque servante.

VII. Monde qui gagné domestique, va payé io tous les trois mois.

VIII. Toute cila qui va besoin zouvriers, va rangé aqué yo pour zouvrages io gagnépour fait, & pour paiement à io.

IX. Toute nègues qui rété dans bitasyon, io va continué rété là, & io va travail dans place.

X. Toute guerrier qui enrôlé dans cas camp ou bin dans la ville, io capable allé travailsus bitasyon, mais pour ça io va bligé mandé ion congé à capitaine à io, ou bin à Commissaire civil & io metté ion monde bonne volonté pour remplacer io.

XI. Toute nègres qui zesclaves & qui travaille sus bitasyon, io va engagé pour ion an;pendant toute l’année là io va pas lé capable changé bitation sans io prend permission dans main à juge de paix, comme li va parlé titalor.

XII. Revenue à chaque bitation va partagé en trois parts, quand toute droit va payé à la République.

Premier part li va pour maite bitation. La dexième part pour acheté bèfe, miléte, cabrouete, & tout ça qui faut pour travail. Troisième part, c’est pour séparer entre toute monde qui travaille dans bitation là.

XIII. Part là que maite la terre va prend pour acheté zoutis & zanimaux, va servi pour payé zouvriers, pour commandé cazes, payé chirurgien, colome, & tout ça qui faut pour l’hopital.

XIV. Dans part revenu qui rété pour nègres qui travail terre, Commandor, que io va hélé astor conducteur, va gagné trois parts; ou bin quand les autres nègres yon gourde, conducteur là va gagner trois gourdes.

XV. Deuxième conducteur, avec sucrier digotier io va gagné deux parts, ou bin quand les autes négues gagné yon gourde, yo va gagné deux.

XVI. Toutes les autes négues qui travail la terre, & que yo va hélé astor cultivateur; tout cila yo gagné déjà quinze ans ou qui passé quinze ans, yo va gagné yon part dans revenu.

XVII. Toute néguesse qui gagné quinze ans ou qui passé quinze ans, yo va gagné deux tiers de part, ou bin quand les autes négues gagné trois gourdes, femme la yo va gagné deux.

XVIII. Jeune monde depuis dix ans jouque quinze ans, va gagné demi part, ou binquand les autes négues va gagné ion gourde, jeune monde là io va gagné deux gourdins,

XIX. Toute monde va gagné place à io pour planter vives pour io; io va séparé places là io par famille, suivant que gni en a monde dans chaque famille.

XX. Toute femme qui gagné petite qui pas encore gagné dix ans, io va gagné ion par entier dans revenu, mais io même va nourrir & billé petit à io.

XXI. Pitit monde, depuis dix ans jouque quinze ans, io va gardé zanimaux assez, ou bin io va ramassé café ou coton, ou bin io va faire travail qui pas fort.

XXII. Vieux monde aqué malades qui pas capables travail encore, parens à io même va nourrir io, & maite bitation là va billé io & ba io remede si io bezoin.

XXIII. Quand io va séparé revenu, maite bitation là va baye part à cultivateurs endenrées, si li vlé; ou bin en argent si li vlé en payant même prix que io vende denrées tout par tout. Si li vlé payé en denrées, li va bligé charréyé par à io toute à l’embarcadaire qui pis proche bitation là.

Proclamation cila-là va imprimé et affiché par tout.
Yo va proclamé Ii dans toutes les rues et dans toute place publique ; soit dans la ville, soit dans bourgs de la province du Nord. C'est zofficiers municipaux qui va prcoclamé li avec zécharpes à io.
Douvant io va marché grand Bonnet la Liberté, que io va porté en haut ion grand picque.
Nous baille zordes la Commission Intermédiaire, là Municipalité, aqué toutes les autes Bireaux, pour que Io écrire proclamation cila-là dans grand live à io, et pour io fait publié Ji et affiché li.
Nous Ordonné à toute Commandant militaire pour qué io baille la main pour tout monde exécuté li.


Au Cap. le 29 août 1793, J'an deux de la République Française.



Sonthonax
.
Revenir en haut Aller en bas
T-Kout
Star
Star
T-Kout

Masculin
Nombre de messages : 227
Localisation : N.Y.
Opinion politique : N/A
Loisirs : Musique, Lire
Date d'inscription : 04/10/2014

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL Empty
MessageSujet: Re: La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL   La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL EmptyDim 2 Avr 2017 - 12:52

mesi Joel, ou lage bel info. la wi . Map pran tan pou'm li'l.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17125
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL Empty
MessageSujet: Re: La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL   La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL EmptyLun 3 Avr 2017 - 6:48

T-KOUT;

Di ke FRANSE se LANG AYITI ,se tankou w ta di ke LATEN se LANG la FRANS.
Neg ki ap di ke AKT ENDEPANDANS lan te fet an FRANSE ,se youn lan REZON ke FRANSE ta LANG AYITI ap bay TET yo manti.

Se pa t pou AYISYEN BWARON TONE te ekri AKT lan .An 1804 pa t men gen 1% POPILASYON an ki te konn li ak EKRI ,ou byen ki te konprann FRANSE.
Ke se swa BLAN FRANSE,MILAT ou byen NWA ,te alez lan KREYOL yo.

Yo pa t lan PRETANSYON tankou NEG jounen jodi an ap fe PEDAN ap pale FRANSE ant AYISYEN alos ke LANG yo se KREYOL.

Lan LIV li an ,"LITTERATURE D'HAITI" Pwofese LEON FRANCOIS HOFFMAN ki se yon PWOFESE PRINCETON ,NATIF NATAL FRANSE ,pale de sa.

Mwen gen yon LIV yon blan SWIS ki te rele JUSTIN-GIROD-CHANTRANS te pibliye an 1785 ki pale de sa tou.
Misye di ke BLAN li te rankontre pandan SEJOU li lan SENDOMENG ant 1782 ak 1785 ,yo te refize pale FRANSE ,yo pa t ka pale FRANSE ;se BWA KREYOL yo ,yo te pran.
Se pa voye monte ,non ;paske misye se te yon SYANTIFIK lan EPOK lan ,li dokimante sa l di.

Menm apre 1804,pa t gen anyen ki seten ke AYITI t ap adopte FRANSE;JENERAL GERIN te mande pou mete KREYOL kom LANG NASYONAL lan KONSTITISYON PETYON an ;sa pa t mache.

LAN NO menm ,BARON DE VASTEY ki te konn ekri PYES TEYAT an KREYOL ,te konn ap pase NEG ki te vle pale FRANSE yo lan BETIZ.
Dapre sa LEON FRANCOIS HOFFMAN rapote ,BARON de VASTEY ekri ke gen NEG ki te konn mache ak LIV (LIV TE RA an 1804) y ap li a "haute voix",san yo pa konprann e moun ki ap tande yo pa konprann anyen nan sa y ap di.

PENITANS ,ADOPTE LANG FRANSE ,se yon FRANSE ki te rele ABE GREGWA ki KONSEYE de NEG tankou BWAYE mete MALEDIKSYON sa a sou do PEYI an ,e gen anpil LITERATI lan ki jan sa te vin fet.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL Empty
MessageSujet: Re: La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL   La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La FRANS-DE FACTO-te rekonet ke LANG KOLONI an se te KREYOL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Blogue :: Esprit Critique-
Sauter vers: