Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8250
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis. Empty
MessageSujet: Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis.   Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis. EmptyMer 28 Fév 2018 - 22:49


Gouvènman rele Madan Page pou vin bay eksplkasyon sou deklarasyon l.


Haiti didn’t like what the U.N. said about corruption, so it recalled ambassador

BY JACQUELINE CHARLES
jcharles@miamiherald.com

February 27, 2018 08:15 PM
Updated February 28, 2018 08:58 AM
PORT-AU-PRINCE

Haiti has recalled its ambassador to the United Nations for consultations after U.N. Secretary General António Guterres’ special representative said she welcomed a corruption inquiry into the way $2 billion in oil loans from Venezuela was spent by former Haitian government officials.

Ambassador Denis Regis confirmed to the Miami Herald that he had been recalled and Haiti Foreign Minister Antonio Rodrigue also confirmed the decision.

Rodrigue said the government believes that a statement issued by Susan D. Page, the special representative and chief of the United Nations Mission for Justice Support in Haiti — known by the acronym MINUJUSTH — “surpasses its role to support the country in the enforcement of rule of law and justice.”


On Sunday, Page said she welcomed the decision by Haiti’s justice system to assign an investigative judge, Paul Pierre, to look into complaints filed by about 20 citizens demanding an accounting for the $2 billion Haiti received as part of a discounted oil program with Venezuela, known as PetroCaribe.
She also called on Haitian authorities to look into two separate incidents involving alleged police brutality and shootings.

Page noted that the U.N. mission’s role is to strengthen the rule of law in Haiti. The mission was formed following the end of the U.N. peacekeeping mission in October after 13 1/2 years.

Read the notes from Haiti’s Foreign Ministry in French on the recall of its UN ambassador (in French)

Page also cited a recent Transparency International report ranking Haiti as the most corrupt country in the Caribbean.

“I salute the initiative and the active role of Haitian citizens and civil society engaged in the fight against corruption and impunity, whose actions demonstrate that the population defends accountability and justice,” Page said in a statement.

The diplomatic row came as leaders from the 15-member Caribbean Community economic bloc known as CARICOM were ending a two-day summit in Port-au-Prince. Haiti, which is a member, hosted the summit, where leaders discussed issues concerning ISIS terrorism recruitment, regional air transport and a regional arrest treaty.

Haitian President Jovenel Moïse, who marked a year in office on Feb. 8, has been at odds with the international community and in January irked the country’s foreign diplomatic corps when, according to several sources, he demanded that foreign donors support his campaign promises or take their aid elsewhere.

In an interview with Bloomberg last month, Moïse, complained that billions of dollars have been squandered by the international community in Haiti over the years.

“Right now in Haiti, the money of foreign taxpayers, your money, is being wasted,” Moïse said. “Every year we receive $1.2 billion to $1.4 billion in aid, or more. However, it’s all consumed in a state of disorder that constitutes public international development aid.”

A Caribbean diplomat said during Tuesday’s closed-door session with CARICOM leaders Moïse told the group that “he didn’t like what the U.N. had to say about corruption, so he recalled his ambassador.”

During the closing press conference of the CARICOM Summit Moïse told reporters that Haiti today “is fighting to protect an image,” and as president he’s determined to do “all I can do to ensure that Haiti’s image is respected in the exterior.” Moïse’s reaction is far different from that in January when it was reported that President Donald Trump had referred to Haiti, El Salvador and African nations as “shithole countries,” in a meeting with lawmakers over an immigration deal.

Foreign diplomats have demanded that Moïse, who has said he’s out to combat corruption, show he’s serious about rooting it out. He has been reluctant to pursue the PetroCaribe allegations, which were detailed in two separate reports by the Senate’s anti-corruption committee.

The most recent report, which triggered several citizens’ lawsuits, alleges that much of the $2 billion that Haiti owes Venezuela from the PetroCaribe oil program was embezzled by government officials, most of whom served under former Haitian President Michel Martelly, a political ally of Moïse.



Read more here: http://www.miamiherald.com/news/nation-world/world/americas/haiti/article202505404.html#storylink=cpy
Revenir en haut Aller en bas
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8250
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 02/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis. Empty
MessageSujet: Re: Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis.   Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis. EmptyMer 28 Fév 2018 - 22:54


Poukisa Jaklin Chal pa di ke Ayiti ap dirije Karikòm tanporèman.
Se sak fè somè an fèt an Ayiti.
Sa l di yo vin fè pa tout ajanda Somè an. Anpil pwojè ak akò depoze.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16593
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis. Empty
MessageSujet: Re: Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis.   Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis. EmptyJeu 1 Mar 2018 - 5:42

Dan de PEYI tankou GUATEMALA ,y ap mete PREZIDAN anba kod paske y ap fe KOUTAJ,SIFAKTIRASYON.

Ann AYITI ,Neg yo pa menm pedi tan ak bagay kon sa.VOlO  ak lot kote y ap mete NEG anba KOD ,SE ANFAN D KE.

Mesye ann AYITI yo VOLO LAJAN an ,anvan menm li BIDJETIZE.
LONI ap ede mete KOD sou PREZIDAN ak ansyen PREZIDAN lan GUATEMALA.Ann gade sa y ap fe ann AYITI:



Haïti n'a pas aimé ce que l'ONU a dit à propos de la corruption, alors il a rappelé l'ambassadeur

Par Jacqueline Charles

jcharles@miamiherald.com


27 février 2018 20:15

PORT-AU-PRINCE —

Haïti a rappelé son ambassadeur auprès des Nations Unies pour des consultations après la visite du secrétaire général de l'ONU António Guterres   La représentante spéciale a dit qu'elle a accueilli favorablement une enquête sur la corruption dans la manière dont les anciens fonctionnaires du gouvernement haïtien ont dépensé 2 milliards de dollars en prêts pétroliers vénézuéliens.

L'ambassadeur Denis Regis a confirmé au Miami Herald qu'il avait été rappelé et le ministre des Affaires étrangères d'Haïti, Antonio Rodrigue, a également confirmé la décision.

Rodrigue a déclaré que le gouvernement estime qu'une déclaration publiée par Susan D. Page, le représentant spécial et chef de la Mission des Nations Unies pour le soutien à la justice en Haïti - connu sous l'acronyme MINUJUSTH - "surpasse son rôle pour soutenir le pays dans l'application de la règle de la loi et de la justice. "

Il a ajouté que le gouvernement haïtien avait convoqué Page mardi pour expliquer le communiqué.



Dimanche, Mme Page a salué la décision du système judiciaire haïtien d'assigner un juge d'instruction, Paul Pierre, à enquêter sur les plaintes déposées par une vingtaine de citoyens exigeant une comptabilité des 2 milliards de dollars reçus dans le cadre d'un programme pétrolier actualisé avec le Venezuela, connu sous le nom de PetroCaribe.  Elle a également appelé les autorités haïtiennes à se pencher sur deux incidents distincts impliquant des brutalités policières présumées et des fusillades.

Page a noté que le rôle de la mission de l'ONU est de renforcer l'état de droit en Haïti.  La mission a été formée après la fin de la mission de maintien de la paix de l'ONU en octobre après 13 ans et demi.

Lire les notes du ministère haïtien des Affaires étrangères en français sur le rappel de son ambassadeur à l'ONU

M. Page a également cité un récent rapport de Transparency International classant Haïti comme le pays le plus corrompu des Caraïbes.

"Je salue l'initiative et le rôle actif des citoyens haïtiens et de la société civile engagés dans la lutte contre la corruption et l'impunité, dont les actions démontrent que la population défend la responsabilité et la justice", a déclaré M. Page dans un communiqué.

La dispute diplomatique est survenue alors que les dirigeants du bloc économique de la Communauté des Caraïbes, composé de 15 membres, connu sous le nom de CARICOM, mettaient fin à un sommet de deux jours à Port-au-Prince.  Haïti, qui est membre, a été l'hôte du sommet, où les dirigeants ont discuté de questions concernant le recrutement de terroristes de l'EI, le transport aérien régional et un traité d'arrestation régional.

Le président haïtien Jovenel Moïse, qui a marqué une année au pouvoir le 8 février, a été en désaccord avec la communauté internationale et a irrité en janvier le corps diplomatique étranger lorsque, selon plusieurs sources, il a exigé que les donateurs étrangers prends leur aide ailleurs.

Dans un entretien avec Bloomberg le mois dernier, Moïse s'est plaint que des milliards de dollars ont été gaspillés par la communauté internationale en Haïti au fil des ans.

«Actuellement, en Haïti, l'argent des contribuables étrangers, votre argent, est gaspillé», a déclaré Moïse.  «Chaque année, nous recevons de 1,2 à 1,4 milliard de dollars d'aide, ou plus.  Cependant, tout est consommé dans un état de désordre qui constitue une aide publique au développement international. "

Un diplomate caribéen a déclaré lors de la session de mardi à huis clos avec les dirigeants de la CARICOM que Moïse a déclaré au groupe qu '"il n'aimait pas ce que l'ONU avait à dire sur la corruption, alors il a rappelé son ambassadeur".

Lors de la conférence de presse du Sommet de la CARICOM, Moïse a déclaré aux journalistes qu'Haïti "se bat pour protéger une image" et qu'il est déterminé à faire "tout ce que je peux faire pour que l'image d'Haïti soit respectée à l'extérieur". est très différent de celui de janvier où il a été rapporté que le président Donald Trump avait qualifié Haïti, El Salvador et les nations africaines de «pays shitholes», lors d'une réunion avec des législateurs sur un accord d'immigration.

Des diplomates étrangers ont exigé que Moïse, qui a dit vouloir combattre la corruption, montre qu'il est sérieux pour l'éradiquer.  Il a été réticent à poursuivre les allégations de PetroCaribe, qui ont été détaillées dans deux rapports distincts du comité anti-corruption du Sénat.

Le rapport le plus récent, qui a déclenché plusieurs procès de citoyens, allègue qu'une grande partie des 2 milliards qu'Haïti doit au Venezuela du programme pétrolier PetroCaribe a été détournée par des fonctionnaires, dont la plupart servaient sous l'ancien président haïtien Michel Martelly, un allié politique de Moïse. .


Men yon ti BLAG lan komante "LE NOUVELLISTE" lan(lol)


!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! FLASH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

PHTKK TELMAN GEN PROBLEM AK MO PETRO KARIBE A, GEN YON DEZISYON KI FEK PRAN LA NAN KONSEY DES MINIS POU INTÈDI TOUT MOUN REPETE MO KI GEN SON ''TRO'' AN HAITI.

SE KONSA NAN JOU KAP VINI LA YO, RADIO, TELEVISION ME'TRO'POLE PRAL OBLIJÉ CHANJÉ NOM PASKE A KOZ DE SON 'TRO' A

KONSA TOU, MOUN PAKA DI TROTTROIR OU TWOTWA ANKO AN HAITI, PASKÉ SON 'TRO' A AGASÉ PHTKK

FIN FLASH ---> BOUCLE INFINIE --> PHTKK FRIZ -- >FIN BLAG



[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis. Empty
MessageSujet: Re: Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis.   Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Gouvènman raple anbasadè Loni apre deklarasyon chef Minijis.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Blogue :: Esprit Critique-
Sauter vers: