Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Le journal dominicain LISTIN DIARIO se souvient de FRANCISCO PENA GOMEZ

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16505
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Le journal dominicain LISTIN DIARIO se souvient de FRANCISCO PENA GOMEZ Empty
MessageSujet: Le journal dominicain LISTIN DIARIO se souvient de FRANCISCO PENA GOMEZ   Le journal dominicain LISTIN DIARIO se souvient de FRANCISCO PENA GOMEZ EmptyVen 10 Mai 2019 - 12:28

Pena Gomez qui a fameusement declare que avec l'avenement d'un certain cure de SAINT JEAN BOSCO l'ile KISKEYA ,s'il est elu connaitra enfin la paix entre les deux pays de l'ile et le developpement.

Ca n'a pas bien tourne pour les deux leaders qui ont connu une opposition feroce des forces de la REACTION.

Au moins l'autre du cote OUEST de l'ile avait ete elu PRESIDENT:
Il y a 21 ANS ,PENA GOMEZ a passe .

Voici ce que dit LISTIN DIARIO

http://listindiario.com/la-republica/2019/05/10/564836/el-camino-rocoso-de-pena-gomez-principal-lider-de-masas-del-pais

Le sentier rocheux de Peña Gómez, le principal chef de file du pays

Le sentier rocheux de Peña Gómez, le principal chef de file du pays

José Francisco Peña Gómez est considéré comme l'un des hommes politiques les plus emblématiques du pays.

Dalton Herrera

Saint Dimanche


Nous célébrons aujourd'hui le 21e anniversaire de la mort du président du Parti révolutionnaire dominicain (PRD), José Francisco Peña Gómez, l'un des plus grands dirigeants politiques du XXe siècle en République dominicaine.

Peña Gómez est considéré comme un champion de la démocratie, un orateur qui a harangué les masses et, comme une sorte d'imam, a réussi à placer le peuple dominicain à ses côtés.

Ses trois tentatives pour arriver au pouvoir en 1990, 1994 et 1996 ont été contrecarrées par de sales campagnes, des propos racistes, des actes discriminatoires et des attaques ignobles par ses opposants politiques.

Le premier événement qui l'a catapulté en tant que personnage à prendre en compte a été l'annonce, dans son émission de radio, du soulèvement civilo-militaire d'avril 1965, qui a ensuite déclenché la révolte constitutionnaliste et la deuxième intervention américaine.

Pendant douze années de sa vie, Joaquin Balaguer l'a persécuté et censuré, de sorte que ses activités politiques devaient parfois se faire en cachette.

La farouche opposition aux gouvernements de Balaguer lui a valu un leadership irréfutable qui devait désormais être respecté par le même dirigeant réformiste, avec lequel il s'était battu jusqu'à la fin de sa vie.

Lors des élections de 1982, il obtint la mairie de la circonscription nationale avec 53% du total des suffrages. On se souviendra de sa direction comme l'une des plus réussies.

Sa dernière lutte politique a probablement commencé en 1994, lorsqu'il a affirmé que les élections de cette année-là avaient été arrachées par la fraude, une situation qui a conduit à une réforme constitutionnelle réduisant le mandat de deux ans de Balaguer et l'interdiction de la réélection.

En 1996, il perdit les élections contre le Parti de la libération dominicaine et le Parti réformiste, qui formèrent le Front patriotique, qui céda le pouvoir à Leonel Fernández.

Deux ans plus tard, le 10 mai 1998, Peña Gómez a perdu son dernier combat contre le cancer.  non sans d'abord pardonner ses adversaires.

Enterrement
Les honneurs funéraires du dernier leader de masse ont été les plus populaires de l’histoire dominicaine.

Sa mort a fait souffrir le peuple dominicain au point que six jours plus tard, Johnny Ventura, suppléant de Síndico, remportait la victoire par le vote de deuil que lui avait donné la population.

Trajectoire
D'origine modeste, Peña Gómez est née le 6 mars 1937 sur la colline d'El Flaco, dans la province de Valverde. Il a enseigné l'alphabétisation à 15 ans en 1952, une profession qu'il a exercée jusqu'à ce qu'il devienne professeur d'éducation primaire dans sa communauté. .

Il a obtenu son doctorat en droit à l'Université autonome de Saint-Domingue (UASD) en 1970, puis en droit constitutionnel et en sciences politiques à la Sorbonne à Paris.

Il était également un annonceur professionnel, démontrant ses compétences à la radio dans la transmission commerciale de matchs de baseball.

Après le départ de Juan Bosch du PRD en 1973 pour former le Parti de la libération dominicaine (PLD), Peña Gómez devenait le leader du relais du PRD grâce à sa formation universitaire, à son puissant oratoire et à sa capacité à gérer les masses.

Il a cultivé des relations avec d'éminents dirigeants de la communauté internationale et a maintenu des liens étroits avec l'ancien président du gouvernement espagnol, Felipe González, et l'ancien président de la France, François Mitterrand.

Il a exercé les fonctions de présidence pour l'Amérique latine et de vice-présidence mondiale de l'Internationale socialiste.

ACTOS
Commémorations
À partir d'aujourd'hui, dans le cadre des commémorations du 21e anniversaire de la mort de Peña Gómez, dans les 32 provinces du pays, on lira l'histoire pour enfants "Peña Héroe de Todos", de Julissa Hernández.  Le programme englobera environ 50 communautés à travers le pays, une initiative qui, selon ses organisateurs, "vise à préserver l'héritage du leader de masse le plus transcendant qui ait enregistré l'histoire politique de la République dominicaine au cours du siècle dernier".  Hernández, auteure de l'ouvrage et secrétaire générale des femmes du PRD, a affirmé qu'elles seraient ensemble à partir de 16 heures dans les locaux du PRD, des centres communautaires et des écoles.  En outre, environ 5 000 exemplaires, en couleurs, seront distribués aux enfants.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le journal dominicain LISTIN DIARIO se souvient de FRANCISCO PENA GOMEZ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Journal intime d'Aelita Stones
» Journal d'une Ombre ♉
» journal intime d'une psychopathe.
» « Aristide doit revenir et se battre devant les tribunaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: