Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Rep. Maxine Waters communique de presse 11 decembre 2019

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16574
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Rep. Maxine Waters communique de presse 11 decembre 2019 Empty
MessageSujet: Rep. Maxine Waters communique de presse 11 decembre 2019   Rep. Maxine Waters communique de presse 11 decembre 2019 EmptyVen 13 Déc 2019 - 7:00

http://waters.house.gov/media-center/press-releases/rep-waters-president-haiti-needs-take-responsibility-current-political

Rép.WATERS: « Le président d'Haïti doit assumer la responsabilité de la crise politique actuelle dans son pays; manifestations ne cesseront pas jusqu'à ce qu'il ne
11 décembre 2019 Communiqué de presse
Rép. Waters: « Le président d'Haïti doit assumer la responsabilité de la crise politique actuelle dans son pays; manifestations ne cesseront pas jusqu'à ce qu'il ne
WASHINGTON - membre du Congrès Maxine Waters (CA-43) fait la déclaration suivante au 10 Décembre dans l'hémisphère occidental sous-comité du Comité des affaires étrangères audition intitulée « Haïti au bord du gouffre: Évaluation de la politique des États-Unis vers un pays en crise »:

Comme préparé pour livraison

Je remercie mon collègue, le président Albio Sires, pour l'organisation de cette audition, intitulée « Haïti au bord du gouffre: Évaluation de la politique des États-Unis vers un pays en crise » et de m' avoir invité à y participer. Haïti est en effet un pays en crise, et nous sommes depuis longtemps pour une évaluation honnête des politiques des États-Unis vers Haïti, cette crise a mis au point.

En Avril de cette année, j'ai conduit une délégation à Haïti, qui a rencontré les habitants du quartier Lasalin de la capitale d'Haïti et ses environs, qui a décrit les actes de violence inique qui a eu lieu en Novembre 2018. Le massacre de Lasalin a entraîné la mort d'au moins 71 civils, en plus du viol d'au moins 11 femmes, et le pillage de plus de 150 foyers. Les survivants ont dit craindre que les gangs connectes au gouvernement , en collaboration avec les agents de police, ont effectué les attaques afin de punir Lasalin pour la participation à des manifestations antigouvernementales.

Les manifestations en Lasalin - ainsi que de nombreuses autres manifestations anti-gouvernementales à travers Haïti depuis l'été 2018 - ont été déclenchées par la disparition de millions de dollars de l'aide fournie à Haïti par le Venezuela dans le cadre du programme PetroCaribe. Grâce à Petrocaribe, le Venezuela a vendu du pétrole en Haïti et leur a permis de reporter les paiements jusqu'à 25 ans et payer un faible taux d'intérêt sur la dette. Haïti était censé vendre l'huile et utiliser l'argent pour payer des programmes sociaux. Au lieu de cela, au moins 2 milliards $ ont été portés disparus. C'est près d'un quart de l'économie totale d'Haïti pour 2017. La corruption au sein du gouvernement a été confirmé dans un rapport remis au Sénat haïtien par des auditeurs officiels le 31 mai 2019. Cette corruption a eu lieu sous la direction de l'actuel président d'Haïti, Jovenel Moise, comme ainsi que son prédécesseur, Michel Martelly.

Tragiquement, la réponse du gouvernement du président Moise aux protestations a été l' escalade de la répression. Dans les mois depuis mon voyage en Haïti, des enquêtes crédibles sur le massacre Lasalin par le Réseau national de défense des droits de l' homme d'Haïti (RNDDH), l'Organisation des Nations Unies (ONU) Mission pour la justice de soutien en Haïti en collaboration avec le Bureau du Haut Commissaire aux droits de l' homme ( HCDH) et la direction nationale de la police judiciaire ont tous constamment souligné la violence politique en Haïti. En outre, le rapport d'enquête judiciaire de la police a nommé deux hauts fonctionnaires de l'administration du  président Moise  dans la liste des auteurs présumés.

Je suis profondément préoccupé que, un an après le massacre, les fonctionnaires de l'Etat impliqués dans les meurtres Lasalin restent en liberté, et ils ont été seulement suspendu de leurs fonctions en Septembre 2019, après des appels répétés à la reddition de comptes par les victimes et les organisations de défense des droits de l'homme. Pendant ce temps, les processus judiciaires en Haïti en ce qui concerne Lasalin semblent au point mort.

Sans justice pour Lasalin, l'impunité pour la violence contre les civils se poursuit, et les actes de répression se multiplient. Les premiers rapports suggèrent que le récent assassinat d'au moins 15 personnes dans le quartier Bel-Air entre 4-7 la Novembre, 2019, peut avoir été réalisée par les dirigeants mêmes de gangs impliqués dans le massacre Lasalin. Le Haut-Commissariat a vérifié que les forces de sécurité haïtiennes étaient responsables d'au moins 19 meurtres depuis le 15 Septembre, et les attaques contre les journalistes ont augmenté régulièrement au cours des derniers mois. Par ailleurs, Amnesty International a rapporté que la police haïtienne ont à plusieurs reprises recouru à une force excessive lors de récentes manifestations anti-gouvernementales, y compris le tir illégalement des balles réelles sur les manifestants et le lancement sans discernement des gaz lacrymogènes. Ces actes de violence sont alarmants et soulèvent de graves préoccupations au sujet des droits de l'homme en Haïti.

Malheureusement, le Département d'Etat continue de soutenir le gouvernement actuel d'Haïti sans tenir compte de la corruption soit officielle ou les violations des droits de l'homme. Lorsque le sous-secrétaire d'Etat adjoint aux affaires politiques David Hale a voyagé en Haïti vendredi dernier et a rencontré le président Moise et d'autres responsables haïtiens, la lecture officielle du Département d'Etat des réunions n'a fait aucune mention de la corruption au sein du gouvernement du président Moise, la violence politique, ou l'impunité parmi des représentants du gouvernement. Au lieu de cela, les états de lecture que sous-secrétaire Hale ont discuté « le besoin urgent d'un dialogue inclusif entre toutes les parties. » Le département d'Etat américain a besoin de comprendre que les préoccupations du peuple haïtien sur la corruption dans leur gouvernement ne peuvent pas être ignorés, et un dialogue inclusif ne peut avoir lieu sans le respect des droits de l'homme.

Le président d'Haïti doit assumer la responsabilité de la crise politique actuelle dans son pays, et les protestations ne s'arrêteront pas jusqu'à ce qu'il fait.

# # #

Problèmes: Haïti
Centre d'Information
Communiqués de presse
Bureau Los Angeles
10124 South Broadway
Suite 1
Los Angeles , CA 90003
Téléphone: (323) 757-8900
Télécopieur: (323) 757-9506

houseSeal
Revenir en haut Aller en bas
 
Rep. Maxine Waters communique de presse 11 decembre 2019
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2019 après la chute de New York [DVDRiP] Fantastique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: