Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-84%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
23.95 € 149.99 €
Voir le deal

 

 HAITI, PAYS DES PARADOXES

Aller en bas 
AuteurMessage
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9516
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

HAITI, PAYS DES PARADOXES Empty
MessageSujet: HAITI, PAYS DES PARADOXES   HAITI, PAYS DES PARADOXES EmptyJeu 6 Fév 2020 - 13:35

HAITI, PAYS DES PARADOXES

Nul n’en ignore, depuis juillet 2018, le peuple haïtien abandonné à lui-même gagne les
rues et demande un changement de ses conditions de vie. Malheureusement, loin d’être
améliorée, la situation a empiré. Et comme corollaire, tout le long de l’année 2019, Haïti
a vécu des manifestations jamais enregistrées dans son histoire pour atteindre le nouveau
phénomène de « peyi lok », pays bloqué. Tout ceci, faute de résultat d’un président qui
pourtant dans son programme de campagne a promis au peuple de l’argent dans ses
poches et de la nourriture dans son assiette par le biais d’une formule magique sinon du
folklore à savoir (terre + eau + soleil+ vent = argent et nourriture) dont lui seul détient les
recettes.

En effet, cela n’a pas pris de temps pour que le peuple découvre que le président est un
fieffé menteur, un corrompu, un corrupteur, un incompétent et un violateur de la
Constitution et des lois. Les exemples ne manquent pas. Électricité 24/24, fiasco de la
caravane, Petro Caribe, Dermalog, désaveu aux travaux de la Cour des comptes,
procédures arbitraires contre Vorbes et Sogener, coupure du mandat des sénateurs alors
qu’il utilise lui-même tous les moyens pour protéger le sien.
Aujourd’hui, le président veut nous faire croire qu’il n’est pas attaché à un mandat mais
à des réformes, alors que tous les secteurs confondus de la société haïtienne ont réclamé
haut et fort sa démission. Sa réponse a été celle-ci : J’ai été aux élections, le peuple m’a
donné un mandat selon le prescrit de la Constitution.

Voilà quelqu’un qui s’est présenté devant le peuple avec un programme défini par un
slogan ci-haut mentionné, n’a jamais parlé de réformes constitutionnelles mais de
continuité « phtkiste », est devenu président, a juré de respecter la Constitution, parle
maintenant de réformes, pas les moindres, les réformes constitutionnelles. Quel
paradoxe! D’une part, le président n’a pas ce mandat, et d’autre part, il est décrié par la
population qui demande son départ. De quelle autorité dispose-t-il pour entreprendre de
telles réformes?

Sur ce point, le sénateur Jean Charles Moise a raison. La Constitution prévoit et indique
les procédures à suivre pour effectuer des changements. Le président avait même plus
que la majorité requise des 2/3 dans les deux chambres pour amender la Constitution, il
ne l’a pas fait. Les présentes actions du président s’apparentent à la velléité de courtcircuiter les revendications du peuple et pérenniser le régime « phtkiste ». Si le président n’est pas attaché à un mandat, qu’il démissionne! Il a déjà échoué les réformes qu’il a
promises.

Quant au secteur dit modéré, attention! Vous ne pouvez pas continuellement casser la
mobilisation d’un peuple, majoritairement jeune, qui cherche sa destinée. Écoutez plutôt
son message. Il réclame un changement de système. Ne vous associez pas aux jeux et aux
stratégies de Jovenel. Ce dernier ne peut en aucun cas apporter ce changement. Il doit
partir.

Le sénateur Paul Denis l’a bien résumé. Jovenel ne veut pas ou ne cherche pas vraiment
un dialogue débouchant sur un accord. La véritable intention de Jovenel est la cooptation
de l’opposition par des postes dans son prochain gouvernement dit de «consensus». S’il
en est ainsi, pourquoi vous joindre à une telle ignominie. Voilà le paradoxe ou
l’incohérence du secteur dit modéré. Par conséquent, vous devez en tirer des leçons. La
seule chose à négocier avec Jovenel, c’est son départ, d’où l’application de l’accord de
Marriott.

Férère Coffy, BAA, MAP
Montréal, QC, Canada , 2020/02/04
Courriel :fercoffy@hotmail.com
Revenir en haut Aller en bas
kakakok
Super Star
Super Star
kakakok

Féminin
Nombre de messages : 5228
Localisation : USA
Opinion politique : Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,mais je défendrai jusqu’à la mort votre droit à le dire"
Loisirs : DEMOCRATE DU CENTRE GAUCHE !
Date d'inscription : 27/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Vision politique , NOE DES TEMPS MODERNES !

HAITI, PAYS DES PARADOXES Empty
MessageSujet: Re: HAITI, PAYS DES PARADOXES   HAITI, PAYS DES PARADOXES EmptyVen 7 Fév 2020 - 20:13

Mezanmi mezanmi se pa Paradox selman bounce bounce bounce

Mwen pa jwenn mo pou m dako ak teks saaaaa.......Se pa sa selman annou gade koman yon desakralize 7 fev a .....Selman noooou tout te we bagay sa yo ap vini ,,,Pou yon rezon ou lot nou te fe konmsi nou pat we ou nou pat konpwann....

Yon nonm tankou Joel pat fouti pat we saaaaa,,,Li te femen bouch li paske se ekip li ki tap piyafe ......

Jodya jodya se yon wont gwo wont pou nou ap obseve kisa 7 fev a vini ye .......
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16639
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

HAITI, PAYS DES PARADOXES Empty
MessageSujet: Re: HAITI, PAYS DES PARADOXES   HAITI, PAYS DES PARADOXES EmptySam 8 Fév 2020 - 6:53

KAKAKOK;
De ki EKIP w ap pale la a.
Ou pa janm prezante eskiz bay abitye FORUM lan ,le w te plede ap repete RANS GNBis yo tankou LAVALAS ou byen ARISTID ta genyen pou we ak lanmo JEAN DOMINIQUE.
Li pa two TA.Men yon EMISYON JEAN DOMINIQUE te fe le 27 MAS 2000 kote misye ap AKIZE LEON MANUS ak ASOSYE l LEOPOLD BERLANGER kote misye di de ASOSYE sa yo pre pou yo pete KOKEN kont LAVALAS.

Se te LENDI 27 MAS 2000.Yon SEMENN apre LENDI 3 AVRIL 2000,YO SASINEN JEAN DOMINIQUE .
Tande byen kote JEAN DOMINIQUE ki ap pale an LAVALASYEN ENKONDISYONEL:

http://soundcloud.com/radiohaitiarchives/le-point-conseil-national-dobservation-des-elections-27-mars-2000

Sou menm woulib ATIK MAK mete an ,men yon ATIK yon NEG lan peyi an EKRI:

Des 3 années de la présidence de Jovenel Moise : que reste-il de la République d’Haïti?
By Rezo Nòdwès -7 février 2020023

Haïti a clôturé l’année 2019 en tant que quatrième pays de la région avec la pire croissance économique, dépassée seulement par l’Équateur, et parmi les cinq pays qui ont enregistré un taux négatif, des données sans précédent depuis le meurtrier tremblement de terre du 12 janvier 2010

par Me. Elco Saint-Amand, av
diplômé de l’Ecole de la Magistrature de Port-au-Prince, Haïti (EMA)
diplômé de l’Ecole de la Magistrature de Bordeaux, France (ENM)

Vendredi 7 février 2020 ((rezonodwes.com))–Sera-t-il possible de redonner à la fonction de président ses lettres de noblesse ? Et, instaurer le mythe du pouvoir à l’intronisation d’une autre face beaucoup moins menteuse et plus responsable – le 7 février, dâte à laquelle s’accrochent toutes nos illusions de peuple.

Pendant que toute une population croupit dans la misère la plus abjecte et se trouve exposée à la volonté des gangs armés, son président, lui, s’accroche maladroitement à un pouvoir par des promesses dites, redites, et non tenues. Ce président, pourtant, est soutenu sans réserve par une communauté internationale qui ne pardonnera jamais Haïti d’avoir brisé les chaînes de l’esclavage. Cette terre de liberté.

Jovenel Moise, un “furi” dictatorial

Le plus dangereux dans une démocratie comme la nôtre c’est d’avoir au sein des institutions républicaines des malades de pouvoir – des fous d’argent – des domestiques de la classe dominante – des avares de la pire espèce – des subordonnés aux dictées de l’international – des voyous inculpés – et surtout des gens à moralité douteuse (…) qui se voient non seulement insubordonnés à une quelconque exigence citoyenne mais dilapident les maigres ressources du pays. D’où, l’Etat-Nation s’est organisé en fonction de leurs caprices vénaux ou de leurs besoins du bas ventre. Ils se tourneboulent ça et là, en permanence. La mauvaise gouvernance. Ils sont partout.

Dans la mêlée, Jovenel Moise a eu son intronisation à la Magistrature Suprême de l’État grâce à un Youri Latortue qui fut Président du Sénat et de l’Assemblée Nationale – arrêtons-nous, un peu sur ce “deal politic” Youri Latortue ancien conseiller de Michel Martelly, avait fait campagne pour le candidat Jovenel Moise, a été et resté fidèle à ce camp jusqu’à la ratification de Jean Henri Céant, comme Premier Ministre – un déférent allié de PHTK. En effet, il jouait son rôle de caméléon politicien avec ardeur… étant l’homme de toutes les alliances qui gagnent, le Sénateur Latortue a permis à Monsieur Jovenel Moise de devenir le 48ème président de la République d’Haïti.

Sans vouloir rentrer dans les détails de ce divorce, nous arrêtons notre réflexion ici… tout en donnant la place aux historiens de placer les faits dans leur contexte moral et politique. Sacré fils des Gonaives et le cousin du Sénateur Carl Murât Cantave, le dernier allié inconditionnel et intéressé du gouvernement Moise-Lapin!

La 50ème Législature où les “castagneurs” de la République

Ils se castagnent. En effet, ces députés et Sénateurs pro-pouvoir de la 50ème Législature ont malheureusement, une pratique en commun “La CORRUPTION” se manifestant dans une logique de castagnettes où les deniers du peuple constituent le butin (morcelé et séparé entre copains) pour bâtir leur bien-être. Ils agissent comme des fourmis. La pratique de gestion des pouvoirs PHTKistes étant tournée vers la pré-dominance de l’international dans la gestion intérieure du pays – une Haïti placée (pays corrompus selon le rapport de la Transparency International de 2019).

Par ailleurs, les occupants des espaces de pouvoir se sont vus soumettre à une seule obligation “se faire appeler nouveaux riches”. Ils contrôlent des institutions étatiques comme “ le FAES, l’ONA, l’APN, les Douanes etc…Aucune pudicité dans leur mode de fonctionnement. Ils rançonnent nos finances. Un élan, aussi encombrant pour l’instauration de la démocratie, ils ont la libre action de faire ou de refaire des hommes. Le cas du vote de census de Jean Henry Céant peut en témoigner. Ils manipulent et dilapident. Sous la présidence de Gary Bodeau, la Chambre des députés fonctionnait comme un cercle de mercenaires à la solde de Jovenel Moise.

Sous cette forme maladroite d’accaparement de toutes les richesses de l’État bourgeonne toute motivation politique. Ils buvaient du café jusqu’à ne plus vouloir s’en sommeiller. À ne pas oublier, ce dimanche de janvier 2016, après midi sous le couvert de la présidence provisoire de l’Assemblée Nationale, le sénateur Andris Riché organisa une tenue spéciale pour permettre aux députés futurs-détrousseurs d’investir leur fonction et tout le monde en connaît la suite – lui, Andris Riché est devenu un des conseillers de Jovenel Moise au Palais. Carl Murat Cantave? Gary Bodeau? – les deux soldats largement rémunérés au cours de leur passage au Parlement haïtien. La question de la mise en accusation n’en fut jamais posée!

Jovenel Moise et ses réalisations?

À entendre parler ou discourir, le président Jovenel on aura vite compris qu’on est en face d’un homme souffrant d’une pathologie de l’équilibre mental – tout ce qu’il dit est “bluff”. Il n’en fait aucune réserve. Il est émotif et ne pèse pas les mots qu’il prononce. Il n’en fait aucun calcul: “du voyé monté” en cascade pour faire passer le temps… Il accuse. Il s’excuse.

Notre président se compose en délateur de ce système pourri et se décompose en redresseur d’une structure dont il est lui même le plus grand protecteur…laquelle? – Il est omniprésent en un petit dieu qui veut tout changer. Le président est inculpé, si l’on fait référence aux déclarations de plus d’un. Sans parler de l’usurpation du titre d’ingénieur aux fins de contracter avec l’État. (Rapport de la Cour des Comptes et du Contentieux Administratif).

Les cinq gros problèmes de la République, selon Moise

Corruption!
Corruption!
Corruption!
Corruption!
Corruption!

Arrêtez, Monsieur le Président de nous prendre pour de canards sauvages. Nul n’est dupe! Si le CEP (Conseil Électoral Provisoire) n’a plus d’utilité pourquoi les conseillers électoraux sont ils toujours en place? – Mister clean, n’existe t’il pas là, une forme de corruption?

Vous maintenez ces gens dans la fonction publique avec des avantages y relatifs avec les mêmes statuts pour une mission dont ils n’ont plus la charge. Vous les payez!

Votre caravane nationale? – un fiasco!

Quels en sont les résultats?
– Aucun résultat positif n’est enregistré.

Sous l’égide de quel budget fonctionne donc, votre gouvernement?
– vous en avez aucun depuis celui de 2017/2018!

Votre Premier Ministre Jean Michel Lapin est illégal et est resté en poste depuis avril 2019. Vous n’avez aucun gouvernement légitime!

Toutes les nominations effectuées par ce gouvernement sont faites en dehors des normes administratives insérées dans le mode de fonctionnement des institutions de la République – en exemple: la nomination de Claudy Gassant à la direction générale de l’ULCC! Et celle du Directeur ai de la Police Naturelle (PNH), Rameau Normil.

Où sont passées toutes vos promesses, Monsieur le président?
– aucune réalisation en tient place depuis votre intronisation au palais national.

En réponse à tout cela, Guerrier Henry de la Radio Mega a retrouvé à juste titre la réponse appropriée aux cinq problèmes du pays et nous en répétons:

PHTK – “mensonges d’État”
PHTK – “mensonges d’Etat”
PHTK – “mensonges d’Etat”
PHTK – “mensonges d’Etat”
PHTK – “mensonges d’Etat”

Monsieur, Moise qu’elles sont vos réalisations en trois (3) années de présidence?
Votre fameuse déclaration en France où vous disiez sans aucune et avec force: qu’ils vous ont forcé à nommer 50 juges corrompus dans la Magistrature… le silence des associations des Magistrats en dit long. Et, le CSPJ? Le même comportement, fait passer du temps… ces “qui” fantômes, existent encore et ils sont vos complices dans la mal-gouvernance du pays.




Ceci dit, nous allons demander aux nouveaux nés de la patrie… auront – ils raison de leur innocence de vous croire d’avoir pris naissance dans un pays ne détenant aucune structure sanitaire moderne même au “minima”. Vous avez crevé et violé les droits naturels de tous les citoyens et citoyennes qui sont nés dans les hôpitaux du pays. L’état civil est absent et aucune loi n’en est jusqu’ici prise ou promulguée. Aucun leadership responsable. L’Etat haïtien ne reconnaît pas le droit à une identité pour chacun de ses citoyens et citoyennes.

La blague présidentielle?

L’électricité 24/24 en 24 mois et pourtant, vous en avez déjà 36 mois au pouvoir… Quelle firme en ingénierie électrique travaillant sur ce projet combien important pour vous? Aucun! L’idée de doter le pays d’une compagnie pouvant électrifier les ménages 24/24 est bonne mais…de cette manière, elle est tout simplement irréalisable voire même impossible durant la durée de votre quinquennat.

La diplomatie haïtienne est à la merci des exigences du blanc pour que vous restiez au pouvoir?
– Avec Bocchit, le Chancelier-magicien qui à travers vous, a trahi et fragilisé les relations entre Haïti et le Vénézuéla!

Les gangs, Monsieur le président, sont dans la ville? Vous n’y êtes pas au courant?

Vous ne faites rien! Ces gangs tuent – assassinent – violent et rançonnent! Que faites vous? -absolument, rien!

Le Champ de Mars tout près du Palais, les assassins y font leur nid et pondent des œufs d’état avec l’accouplement des hommes de votre gouvernement… dirait-on, la maman de cette fillette de 5 ans assassinée par balle aux vus et aux sus des policiers sous payés et mal équipés. Les chefs de gangs font la loi. Vous n’y êtes pas au courant? Le quartier de Martissant constitue, le nouveau cimetière de Port-au-Prince. Vous savez combien de parents qui sont obligés de laisser cette zone?

Sous votre présidence la société haïtienne est devenue beaucoup plus criminogène! À chacun sa propre sécurité. La population a une durée d’une vie de poule. Ah, les méfaits du kidnapping!

Des hommes et femmes politiques face à Jovenel Moise

L’opposition: Nous enlevons, les Paul Denis et consorts…! Les conzés et vendus!

Qui ne se souvient pas d’un Déjean Bélizaire dans les années 1991 au Sénat de la République aux côtés des Serge Joseph, Eddy Dupiton, Julio Larosilière, Ebranet Cadet, Josué Lafrance etc…?

– Le leader du MNP 28 est toujours du côté des oppresseurs du peuple. Ce “bétizè” ne peut rien apporter de positif pour le pays. Élections frauduleuses. Sa complicité avec les putschistes.

Les mauvais serviteurs de la Nation

Homme politique-leader ici et là, dans toute démocratie est celui qui apporte l’idéal commun – un homme choisi par son peuple (en toute liberté – en toute indépendance) et qui parlera en son nom et le défendra parfois au risque de devenir “maçon de ciment” en lieu et place de se comporter en équilibriste ou en protecteur des intérêts personnels et claniques. Il est un rassembleur. Il ne ment pas à son peuple. Il ne viole pas la confiance de son peuple.

En dépit, de la disparité existant entre les classes, Jovenel Moise s’accroche davantage à son métier de chaudronnier en voulant mettre en veilleuse la constitution de 1987.
En vêtu de quel pouvoir d’Etat ou constitutionnel, Jovenel Moise veut mettre sur pied “une assemblée constituante”?

LA CONSTITUTION DE 1987 INTERDIT TOUTES VOIES RÉFÉRENDAIRES POUR LA MODIFIER!!!

Pourquoi, ne pas mettre sur pied votre corps de macoutes: VSN (Volontaires
Sécurité Nationale) des années 2020?

Pourquoi? Pour pérenniser votre régime ou pour échapper à la justice?

Quelles sont les raisons, Monsieur Jovenel Moise?
– vous ne pouvez pas échapper aux filets de la justice – un jour vous en paierez! La défaite du droit est toujours provisoire dirait-on, cet avocat au “palto déchiré” de la rue des Casernes.

La constitution de 1987 a t’elle été appliquée sous votre présidence, Monsieur Moise?

Les gouvernement dictatoriaux de Papa Doc et de Baby Dòc Duvalier, le Tyran vivent encore dans les veines des nostalgiques des temps du Roi: Oui et Amen. En ce temps de grandes turbulences sur la scène internationale, qu’en est il la position d’Haiti à travers, votre gouvernement? – un gouvernement démissionnaire peut-il engager l’Etat haïtien? – vous n’avez aucune opposition en face de vous – s’il y en avait, vous seriez déjà parti du pouvoir. L’incapacité est palpable. Point d’excuse!

Combien de projets de lois avez-vous déposé au Parlement durant ces trois années de pouvoir avec votre majorité, les bénéficiaires de subvention?

La Cour Constitutionnelle n’est pas mise sur pied? – à qui la faute?
Les voies de régulation des conflits sont toutes fermées. Le tweet présidentiel constatant la fin des mandats des Sénateurs est carrément illégal – aucune loi sur les publications électroniques et sous l’informatique.
La saisine du tribunal correctionnel par les Sénateurs, est une absurdité procédurale… Ils ont mangé leurs doigts jusqu’à l’épaule. Ces Sénateurs se faisaient ridiculiser… le peuple s’en souviendra.

Au milieu des vautours de la République où se retrouve – t’elle! la résolution de la crise qui, selon tous les observateurs politiques a assez duré? – le silence de Réginald Boulos est-il négocié? – la troisième (3ème) voie muette.
– 34 années après la chute du dictateur Jean Claude Duvalier, le pays se retrouve davantage aux mains des nantis pourris qui contrôlent et dirigent tout… les néo-duvalieristes sont toujours aux timons des affiches de l’Etat. Ils sont partout et en tout…et, Jovenel Moise en est la matrice métamorphosée de cette autocratie criminelle et arrogante. Un despotisme non éclairé.

Monsieur le président, il ne vous reste que 12 mois, vous vous en mêlez les doigts avec l’histoire et vous en serez malhonnêtement jugé – la société haïtienne restera et demeurera une société pétée sous votre présidence – rien de pur ne peut sortir du cœur de celui qui a peur d’être puni pour ses actes – à vous de choisir et la Nation vous en demandera des comptes tôt ou tard.

Et, le pouvoir est éphémère… et tandis que les conséquences de sa mauvaise gestion sont pérennes.

Me. Elco Saint Amand, av.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




HAITI, PAYS DES PARADOXES Empty
MessageSujet: Re: HAITI, PAYS DES PARADOXES   HAITI, PAYS DES PARADOXES Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
HAITI, PAYS DES PARADOXES
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: