Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
Voir le deal
11 €

 

 Se li pou nou li pou nou kwe

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16695
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Se li pou nou li pou nou kwe Empty
MessageSujet: Se li pou nou li pou nou kwe   Se li pou nou li pou nou kwe EmptyMar 23 Juin 2020 - 7:33

Sa a se yon atik ki te soti sou "Liberation" an 2016.

Reporteur an ta sanble ap pale ak yon "cooperant" franse.

Misye ap di ke si l te rete an FRANS se lan SMIC ,sale minimom li t ap ye ,alos ke ann AYITI l ap touche 15000 DOLA pa mwa.
Misye di ke le l ap sikile lan OTO l ann AYITI ,li monte VIT OTO l AYISYEN yo te met ap viv lan yon lot PLANET.

http://liberation.fr/planete/2016/11/18/haiti-des-expatries-en-vase-clos_1529461

Thibault vient de reconduire son contrat pour des raisons financières. «En France, je ne suis rien. A Haïti, j’ai une grande maison, un chauffeur, une femme de ménage - heureusement, je n’ai jamais aimé faire la vaisselle. Mais ici, je bois seul, en journée. Ça ne me serait jamais arrivé en France. On boit parce que c’est la seule chose qui nous reste à faire. On grossit, parce qu’on n’a même pas le droit de marcher. On s’aigrit, parce que c’est une vie de chiens.» Une dernière cigarette, et Thibault s’en va vers un énième barbecue. «J’espère qu’il y aura beaucoup d’alcool. J’en ai bien besoin.»

La communauté des expatriés est souvent vue d’un mauvais œil par les Haïtiens. Stevenson, natif de Port-au-Prince, n’a pas de mots assez durs pour décrire les expatriés qu’il voit défiler du haut de 4 × 4 blancs. «Ils se posent en sauveurs de l’humanité avec leurs sacs de riz, mais la plupart ne nous regardent même pas.»

Le regard de Stevenson s’assombrit à mesure qu’il évoque l’accident mortel dont a été victime un enfant de son voisinage. «Il a été fauché par un Européen au volant d’une grosse voiture. Le mec a fui, s’est réfugié dans son ambassade et n’a jamais été poursuivi.» Pour toute compensation, son ambassade aurait gratifié sa famille de quelques liasses de billets : «600 dollars. Voilà ce que ça vaut, la vie d’un Haïtien.» Difficile de vérifier ces dires, mais toutes les personnes travaillant pour des ambassades rencontrées par Libération confirment le fait que leur employeur les incite à commettre un délit de fuite et à se rendre directement à l’ambassade en cas d’accident de la route impliquant des «dommages humains».

Anne-Sophie Faivre Le Cadre envoyée spéciale à Haïti

Revenir en haut Aller en bas
 
Se li pou nou li pou nou kwe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: