Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -57%
Pyrex Classic Broc – Mesureur en verre avec ...
Voir le deal
8.49 €

 

 Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17143
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL Empty
MessageSujet: Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL   Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL EmptyVen 11 Déc 2020 - 15:33

Sa ki di lan ATIK sa a ,lan yon JOUNAL pro PHTK tankou NOUVELLISTE ,montre ke MESYEDAM lan GOUVENMAN TRUMP yo ,ap sere BOULON mesyedam JOVNEL yo anvan yo ale.

Sa enpotan anpil,paske sa delye MEN ,GOUVENMAN BIDEN ki ap vini an.

Se premye fwa GOUVENMAN EKSTREM DWAT TRUMP lan kondane mesye PHTK yo ,jan yo kondane li an.

Massacre de La Saline : l’administration Trump sanctionne d’anciens officiels de l’administration Moïse
Publié le 2020-12-10 | Le Nouvelliste

Le sang des victimes du massacre de La Saline fait tache. Et l’administration Trump, soutien du président Jovenel Moïse, n’est pourtant pas prêt à passer l’éponge. Deux ex-officiels du régime, Fednel Monchéry, ex-directeur général du ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales et Joseph Pierre Richard Duplan, ex-délégué départemental de l’Ouest, représentant du président Jovenel Moïse) sont, ainsi que l’ex-policier Jimmy Chérizier, sanctionnés par le département du Trésor pour avoir commis de « sérieuses violations des droits humains en Haïti » en lien avec ce massacre.

Le mobile de ces ex-officiels a son poids d’embarras.  Le département du Trésor a indiqué que les gangs, avec le support de « politiciens haïtiens », « répriment des opposants politiques dans des quartiers de Port-au-Prince connus pour leur participation à des manifestations anti- gouvernementales ». Sans ménagement, le Trésor américain revient sur un compagnonnage bien connu ici entre gangs et officiels.« En échange des attaques perpétrées pour créer l’instabilité et le silence au sein de la population de Port-au-Prince  qui demande une amélioration de ses conditions de vie, les gangs reçoivent de l’argent, la protection politique et assez d’armes les rendant prétendument plus armés que la Police nationale d’Haïti. En novembre 2018, l’attaque de La Saline a fait au moins 71 morts et plus de 400 maisons détruites. Au moins 7 femmes ont été violées par les gangs armés. Les gangs ont déplacé des victimes, incluant des enfants, de leurs maisons, les ont trainés dans les rues pour les exécuter. Les corps ont été brûlés, démembrés et ont été donnés à manger à des animaux », lit-on dans le communiqué du département du Trésor dont les sanctions ne sont pas sans augure.

Le député Américain Andy Levine, dans un tweet, jeudi 10 décembre, a estimé que la sanction du département du Trésor est un pas important sur le chemin de l’imputabilité des responsables de ce massacre horrible. Le député démocrate a indiqué attendre afin de travailler avec l’administration  Biden pour que les Etats-Unis aient un focus sur les droits humains.

Sanction et frustration du gouvernement américain

Chercheur associé au Center for Economic and Policy Research, à Washington DC, Jake Johnston, interrogé par Le Nouvelliste, a estimé qu’après un silence relatif durant l’administration Trump, cette sanction « est le premier signe que Washington prend au sérieux l’implication d’officiels du gouvernement dans des violations massives des droits humains constatées ces dernières années ».

Cette sanction, intervenant aux derniers jours de l’administration Trump, est « une indication claire de l’augmentation de la frustration grandissante du gouvernement américain vis-à-vis du président Jovenel Moïse ». En ces temps où le président Moïse cherche le support de la communauté internationale pour les élections et la réforme constitutionnelle, ces sanctions braquent les projecteurs là où le gouvernement aurait préféré l’obscurité, a souligné Jake Johnston.

Décision « très significative »

Pierre Espérance, le responsable du RNDDH, a souligné que cette mesure, prise sous l’administration Trump, alliée du président Jovenel Moïse, est « très significative ». C’est un tournant et le signe que les Etats-Unis ne peuvent pas s’associer indéfiniment à un gouvernement qui arme les gangs pour réprimer la population, a-t-il poursuivi, soulignant que le régime au pouvoir est impliqué dans  une dizaine de massacres. « Ce sont des crimes d’Etat, des crimes contre l’humanité pour lesquels il n’y a pas de prescription », a-t-il dit, soulignant que les auteurs et commanditaires pourront être poursuivis au moment opportun.

Sous la prochaine administration, celle de Joe Biden, il y aura beaucoup d’attention et de pression pour le respect des droits humains en Haïti, a indiqué Pierre Espérance, qui déplore le comportement de la justice haïtienne dans ce dossier. Le juge d’instruction Chavannes Etienne a été récusé. La Cour de cassation n’a pas encore rendue sa décision. Conséquence, l’instruction est à l’arrêt, se désole Pierre Espérance.

Comme un réquisitoire du Trésor des Etats-Unis

En attendant, le département du Trésor des Etats-Unis a partagé des informations à charge contre les personnes sanctionnées. Alors qu’il était policier, Jimmy Chérizier a planifié et participé en 2018 à l’attaque de La Saline. Chérizier est maintenant le chef de gang le plus influent. Il dirige une alliance de neuf gangs connus comme G-9. Entre 2018 et 2019, Chérizier a dirigé des groupes armés dans des attaques brutales coordonnées dans des quartiers de Port-au-Prince. Plus récemment, en mai 2020, Chérizier a dirigé une attaque de gangs armés ayant duré cinq jours dans plusieurs quartiers de Port-au-Prince au cours de laquelle des civils ont été tués et des maisons incendiées », selon le communiqué du département du Trésor des Etats-Unis.

« Fednel Monchéry, alors qu’il occupait le poste de directeur du ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, a participé dans la planification du massacre de La Saline. Monchery a fourni des armes et des véhicules de l’Etat aux membres des gangs qui ont perpétré l’attaque. Monchéry a aussi participé à une réunion au cours de laquelle l'attaque de La Saline a été planifiée et où des armes ont été distribuées à ceux qui ont  perpétré l’attaque », lit-on  dans ce communiqué.

« Joseph Pierre Richard Duplan, qui a été le délégué départemental du président Jovenel Moïse du temps de La Saline, est accusé d’être l’architecte intellectuel et a été vu discutant de l’attaque avec des membres du gang armé dans le quartier de La Saline durant ces violences. Duplan a fourni des armes et des uniformes de la police aux gangs armés qui ont participé à la tuerie. Duplan a aussi participé à la réunion pour planifier La Saline et où des armes ont été distribuées à ceux qui ont perpétré l’attaque », lit-on dans ce communiqué, soulignant que Chérizier, Monchéry et Duplan sont désignés comme responsables directement ou indirectement de graves violations des droits humains dans le cadre du Global Magnitsky Human rights accountability Act, signé par le président Trump le 20 décembre 2017.

Les Etats-Unis et le fondement de leurs sanctions

Selon ce texte, le président des Etats-Unis trouve que la prévalence des violations des droits humains et la corruption en dehors des USA ont atteint un niveau de gravité  qui menace la stabilité du système politique et économique international. Les violations des droits humains et la corruption sapent les valeurs qui forment un socle essentiel à la stabilité, la sécurité et le fonctionnement des sociétés ; ont des impacts dévastateurs sur les individus ; affaiblissent les institutions démocratiques, dégradent le règne de la loi ; perpétuent les conflits violents ; facilitent les activités d’individus dangereux et sapent les marchés économiques. Les Etats-Unis cherchent à imposer des conséquences tangibles et significatives à ceux qui ont commis de sérieuses violations des droits humains et sont engagés dans la corruption, selon ce communiqué.

En reconnaissant la Journée internationale des droits de l’homme, les Etats-Unis se tiennent aux côtés des civils innocents à travers le monde qui sont victimes de violence et d’oppression, a déclaré l’adjoint du secrétaire au Trésor Justin G. Muzinich. Les Etats-Unis accueillent l’augmentation des capacités des partenaires à les rejoindre dans l’identification des violateurs des droits humains, a-t-il poursuivi.

Le détail des sanctions

Parmi les sanctions, il est indiqué que toutes les propriétés et intérêts dans les propriétés, les possessions des personnes concernées sont gelées et doivent être reportées à OFAC. En plus,  toutes entités dans lesquelles ces personnes ont directement ou indirectement 50 % ou plus sont bloquées. Il est interdit de contribuer ou de fournir des fonds, des biens aux concernés.

Roberson Alphonse
Revenir en haut Aller en bas
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6208
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL Empty
MessageSujet: Re: Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL   Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL EmptyVen 11 Déc 2020 - 20:33

Jovenel ekri sou Washington post

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forumhaiti.com
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17143
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL Empty
MessageSujet: Re: Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL   Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL EmptySam 12 Déc 2020 - 8:58

MAK;

Ou si se WASHINGTON POST,se pa WASHINGTON TIMES?

WASHINGTON TIMES se yon JOUNAL EKSTREM DWAT,kontreman ak WASHINGTON POST.

Antouka le DEPARTMENT TREASURY lan dengonn ou ,ou chire.

Si w KRIMINEL,ou VOLO ,ou sere LAJAN sou "prete nom",kelkelanswa lan PEYI an ;imans birokrasi TREASURY an ,ap jwenn LAJAN an.

Se kon sa yo te poze la PAT sou anpil JENERAL POUTCHIS KRIMINEL lan AMERIK lan ,le yo pa an fave ak GOUVENMAN AMERIKEN an ,anko.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17143
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL Empty
MessageSujet: Re: Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL   Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL EmptyVen 18 Déc 2020 - 9:09

Ameriken yo ap bezwen moun tankou JOVNEL ,de mwenzanmwen.

Youn lan ACHITEK politik RAPWOCHMAN ak KIBA a ,se te JOE BIDEN ki se youn lan pi gwo ESPESYALIS lan politik etranje.

BIDEN deja deklare ke li ap kase tout sanksyon ke mesye TRUMP yo te pran kont KIBA yo,le l pran POUVWA a.

Se yon MESAJ pou JOVNEL.

VIV SALNAV ,YO LAN BOUNDA JOVNEL (LOL)
http://bloomberg.news/news/articles/2020-12-15/biden-plots-cuba-reset-in-rebuke-of-trump-s-sanctions-strategy

Biden Plots Cuba Reset in Rebuke of Trump’s Sanctions
By Ben Bartenstein
December 15, 2020, 11:00 AM EST Updated on December 15, 2020, 12:27 PM EST
The president-elect plans to reduce restrictions on Havana
One Cuba-themed fund has rallied 40% since the U.S. election

President-elect Joe Biden’s team plans to bring the U.S. closer to normalized relations with Cuba, reversing many of the sanctions and regulations imposed during the Trump administration, according to people familiar with the matter.

That strategy includes reducing restrictions on travel, investment and remittances for the island nation that are perceived to disproportionately hurt Americans and ordinary Cubans, said the people, who requested anonymity because the new administration is still coming together. Other measures that target Cuba for human rights abuses would remain in place, the people said.


The prospect of a détente between Washington and Havana rekindles memories of the thaw that Biden helped champion during the Obama administration, when the two nations restored diplomatic ties that had been broken for decades following Fidel Castro’s rise to power.

Castro Leads Massive Anti-U.S. Demo
Fidel Castro in 2004Photographer: Jorge Rey/Getty Images
But the president-elect is returning to an even messier scene: the Cuban economy is suffering its worst crisis since the collapse of the Soviet Union amid fallout from Covid-19 and U.S. sanctions. At the same time, Cuban intelligence officers have helped prop up Nicolas Maduro in Venezuela, allowing his regime to consolidate its grip on power in defiance of demands for free and fair elections.


Earlier: Wealthy Nations Defy Trump With Debt Lifeline to Ailing Cuba


With a packed domestic agenda, it’s unclear how quickly Biden will move on implementing his Cuba policy. Even if some changes happen early, the ongoing Covid-19 lockdown could delay the benefits of any measures that allow for greater travel to the island. It’s also unclear whether Biden will increase staffing at the U.S. embassy in Havana. The Trump administration pared back diplomatic operations after strange illnesses, including brain trauma, afflicted some U.S. diplomats and their families.


Biden said in October that the U.S. needed a new Cuba policy, though his team has been firm in condemning efforts by Havana to silence dissidents, including a recent raid on a house full of activists and artists.


The president-elect has also denounced Venezuela’s Maduro as a dictator. Just as the Trump administration connected Cuba and Venezuela policy, using sanctions as a tool intended to spur political change, Biden’s team may try to leverage a rapprochement in exchange for the Cubans reducing their presence in Venezuela and supporting a diplomatic resolution to the crisis there, according to the people.

Exiles Target Cruise, Hotel Companies to Recoup Their Piece of Cuba
The Sierra Maestra cruise terminal port in Havana.Photographer: Lisette Poole/Bloomberg
Another complicating factor is Florida. While Biden’s advisers have criticized Trump’s Latin American policies for being heavily influenced by electoral politics, particularly the goal of winning the Sunshine State, they still face a sobering reality: The Democratic Party must defend a narrow House majority in 2022. Any policies that are perceived as easing pressure on Cuba and Venezuela without getting significant concessions from their left-wing governments could risk backlash at the polls.

Why Trump Is Adding a Chill to U.S.-Cuba Thaw: QuickTake

For their part, investors are showing an early vote of confidence in Biden’s potential Cuba policy. The $43 million Herzfeld Caribbean Basin Fund, which is geared toward Cuba and the Caribbean, has surged since the U.S. election.

The Herzfeld Caribbean Basin Fund whipsawed on the prospect of a U.S.-Cuba thaw
The fund, with the ticker CUBA, invests in travel companies, banks and builders that already operate in the Caribbean. CUBA slid by as much as 5.4% on Tuesday, while trading volume jumped.

Revenir en haut Aller en bas
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6208
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL Empty
MessageSujet: Re: Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL   Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL EmptyVen 18 Déc 2020 - 20:55

Democrat dwe regle bagay state Florida ki toujou fe balanse pouvwa pou republiken a koz des ezile kiben .

Si demokrat t ka genyen 2 chambres yo ak on majorite , yo ta retire anbo sou kiba .


Sa tap redwi pouvwa anti castro yo nan florid.

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forumhaiti.com
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17143
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL Empty
MessageSujet: Re: Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL   Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL EmptySam 19 Déc 2020 - 7:39

AYISYEN yo gen anpil pou yo aprann lan men KIBEN MIAMI yo

Yo vote an BLOK e yo vote anpil.

Se menm bagay pou DOMINIKEN lan NOUYOK yo.Gouvenman DOMINIKEN an rekonet DOUB NASYONALITE,yo bay DOMINIKEN a letranje yo 3 SYEJ lan CHANM DOMINIKEN an.

KIBEN lan MIYAMI yo toujou PE de ENFLIYANS ke AYISYEN yo ta ka ekzese lan PATI DEMOKRAT lan ,lan FLORID E sou POLITIK AMERIKEN an ,si AYITI ta rekonet DOUB NASYONALITE.

An pasan gen yon THINK TANK lan WASHINGTON ki pale souvan de AYITI.

Yo rele l "CENTER FOR ECONOMIC AND POLICY RESEARCH"-CEPR.
N ap jwenn ke diskisyon sou SIT yo an ENTERESAN:

http://cepr.net/blog/haiti-relief-reconstruction-watch
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17143
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL Empty
MessageSujet: Re: Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL   Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL EmptyLun 21 Déc 2020 - 7:49

Sanble se pa sou JOUNAL EKSTREM DWAT AMERIKEN yo tankou WASHINGTON TIMES ke JOVNEL ap pibliye AIIK yo.

MISYE ap pibliye lan JOUNAL EKSTREM DWAT an FRANS yo tou,yon JOUNAL notwaman REYAKSYONE an FRANS ki rele "VALEURS"

Journal « Valeurs » : Jovenel Moise accuse ses alliés Bodeau et Cantave d’avoir « échoué à adopter une loi pour organiser des élections » avant le 13 janvier 2020
By Rezo Nòdwès -20 décembre 20200218


Après Washington Times, c’est au tour de Valeurs, un journal français d’extrême-droite faisant toujours l’apologie du xénophobe Jean Mary LePen de reproduire, grâce aux frais de la princesse en haillons, les diatribes de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise traqué comme un animal blessé. Par ces diatribes et mensonges sans élégance, dans tout le sens propre du terme, le président haitien, en fin de mandat constitutionnel, n’a fait que confirmer les impressions que la majorité des haitiens ont de lui :

C’est un fou furieux contraint à l’abandon de la présidence du pays sans aucune possibilité de prolongation de mandat, l’article 134-2 de la Constitution y référant, à moins qu’il ordonne à ses gorilles – Léon Charles, Dimitri, Barbecue… – de provoquer un bain de sang, avant le 7 février 2021 pour faciliter la fomentation du Coup d’Etat. Là encore, il ne ferait qu’hypothéquer son jeune avenir.



un usurpateur de titre ne saurait être un homme sincère surtout que celui-ci ne s’est jamais excusé. Des élections avec Jovenel Moise, les pires de toute l’histoire d’Haïti.

Dimanche 20 décembre 2020 ((rezonodwes.com))–La diplomatie haïtienne d’une propagande éhontée en branle avec Claude Joseph et son subalterne Bocchit Edmond prend toute la dimension de sa laideur et de la grande magnanimité de l’art de savoir bien mentir et de l’orientation de l’opinion internationale pour essayer de sauver le soldat Jomo, qui, à l’instar de la Cigale,
ayant chanté.
Tout l’Été,
Se trouva fort dépourvue.
Quand la bise fut venue« .

Accusé dans le passé de détournement de fonds en provenance des caisses d’un consulat haitien aux Etats-Unis, suite aux nombreuses émissions de passeport, l’ambassadeur de facto à Washington est l’actuel majorjon de la compagnie d’embauchage des experts en propaganda, capables de vendre une image « améliorée » – non vendable – du président d’Haïti, Jovenel Moise, un usurpateur de titre. Après avoir dépensé une forte somme dont le montant total n’est pas estimé pour côtoyer des experts pouvant ensuite côtoyer des membres de l’administration Biden – à venir -, des journaux à grand tirage ouvrent leur colonne au président Jovenel Moise pour des pages publicitaires. La publicité est toujours difficile à évaluer puisqu’elle est subjective.



Sous un titre ronflant « Jovenel Moïse, président d’Haïti : “Des élections libres et équitables pour renforcer la démocratie”, tout haitien qui se respecte et point n’est besoin d’une appartenance politique, sait très bien que cette publication au départ est fondée sur un sale mensonge. Les élections sont biaisées à la base avec le recrutement de 9 mercenaires par le pouvoir et d’autant plus, l’apprenti-dictateur l’a annoncé lui-même que personne ne pourra lui ravir la victoire électorale et « kèlke swa lè eleksyon yo fèt« .

« Haïti se prépare à organiser un référendum constitutionnel dont le résultat façonnera l’avenir de mon pays pour des générations« , a déclaré Jovenel Moise à Valeurs rapportant « livrer en exclusivité la vision » du chef de l’Etat haitien, alors que celui-ci a mené campagne pour la fructification des bananerais et son exportation vers les marchés de l’Europe, qui était au départ sa seule vraie « vision« , pardon, un faux slogan. Jovenel Moise ne voit pas plus loin que le bout de son gros nez. Sa seule vision est la paupérisation d’Haïti par la corruption, l’impunité, la distribution de pots-de-vins et la fédération des gangs qui assassinent, rançonnent, établissent une peur-bleue pour assurer la pérennisation du régime PHTK pour le plus grand malheur des pauvres nègres, fils et filles des descendants d’esclaves.

L’apprenti-dictateur pour justifier ses décrets en folie et injustifiés, à la fois illégaux et inconstitutionnels, sachant bien que la Constitution ne lui accorde aucun droit de légiférer, à travers cet entretien « exclusif », à Valeurs, un journal d’extrême-droite, a voulu rendre responsable ses alliés au parlement pour les élections non tenues depuis son arrivée au pouvoir quelques 4 mois après les présidentielles de 2016, année du début de son mandat constitutionnel – 7 février 2016, selon l’article 134-2 de la Constitution -. Ces alliés Gary Bodeau et Dr. Carl Murat Cantave, notons-le, ont joué un grand rôle à côté de l' »Ingénieur » Jovenel Moise dans l’institutionnalisation de la corruption et de l’impunité en Haïti avec une forte distribution de pots-de-vin pour la ratification du premier-ministre nommé Fritz William Michel.

« Les faits parlent d’eux-mêmes. En janvier 2020, pour la cinquième fois depuis la Constitution de 1987, le Parlement avait encore une fois échoué à adopter une loi pour organiser des élections avant l’expiration de son mandat« , a rappelé Jovenel Moise se foutant carrément des dispositions touchant manifestement à la probité intellectuelle, car le président avait la majorité dans les deux Chambres. Sil te vle, li tap ka fè tout sa ki bon pou peyi-a, quel fieffé menteur et corrupteur corrompu ! D’ailleurs, à noter que c’est cette majorité présidentielle qui a emmené le président de la Chambre des Députés, Gary Bodeau, à mettre fin à la mise en accusation du président pour violation répétée de la Constitution. Qui ne se souvient pas encore de la rapidité avec laquelle Gary Bodeau et sa bande avaient illégalement ratifié Fritz William Michel sans l’énoncé de sa politique générale ? Etrangement, le président se déchargeant de toute responsabilité, accuse ses anciens alliés n’ayant jamais raté l’occasion de bénir ses dérives, ses budgets parlent aussi d’eux-mêmes.



Faux prétexte. « Il a donc fallu, selon les dispositions de la Constitution haïtienne et en l’absence du Parlement, activer le mécanisme de la prise de décision par décrets afin d’assurer la continuité de l’État jusqu’à ce que de nouvelles élections puissent être organisées » a tenté de justifier l’apprenti-dictateur n’ayant aucun droit de légiférer. Seuls les lâches et les sous-hommes refusent d’admettre leur échec et Jovenel Moise s’ajoute à cette liste. Un nom que l’histoire doit jeter dans les poubelles pour avoir causé tant de souffrance à ce peuple misérable.

Un grand danger plane sur le pays. Si Jovenel Moise arriverait à passer le cap du 7 février 2021, en acceptant qu’il fomente un Coup d’Etat sur la Constitution, il faut dire adieu pour très longtemps à toute aspiration à l’établissement d’un état de droit en Haïti. “Des élections libres et équitables pour renforcer la démocratie”, c’est archi-faux, il n’y a aucun organisme électoral inclusif encore constitué à cet effet et les élections législatives jamais tenues jusqu’à ce jour avaient été voulues car des décrets du genre de Code pénal immoral, CEP-Dermalog, changement de Constitution (déjà écrite), reconstitution du corps des Tonton makout à travers A.N.I [VSN2.0]… sont des conditions sine qua non par où devrait passer l’imposition de la dictature en Haïti.

L’ex-député et diplômé de l’Inaghei Gary Bodeau et l’ex-sénateur et médecin Carl Murat Cantave ont été très utiles à l' »Ingénieur » Jovenel Moise et même trop pour que le parlement, sous leur obédience, ne soit pas parvenu à l’adoption d’une loi pour l’organisation d’élections avant le 13 janvier 2020, alors qu’il suffirait que le président leur en sollicite le bénéfice de l’urgence et d’une formelle obligation. Jovenel Moise a tout simplement menti tout comme il continue de faire sans gêne aucune, mais avec violence et animosité, sa politique de propagande d’établissement du courant électrique 24/24 partout à travers le pays où les trois quarts de la population vivent dans le chômage et la misère accrue.

La valeur ajoutée d’un homme se réside dans sa capacité à admettre ses échecs et son incapacité à délivrer une marchandise, c’est inacceptable de s’octroyer un ticket de déculpabilisation pour continuer comme si de rien n’était.

Cliquer ici pour lire l’intégralité de la publicité – insipide et mensongère – de Jovenel Moise à Valeurs Actuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL Empty
MessageSujet: Re: Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL   Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sanble menm mesye TRUMP yo ap lage JOVNEL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: