Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -67%
THERMOBABY Baignoire Luxe – De 0 à 6 mois ...
Voir le deal
3.99 €

 

 CULTURE-EMICIDA un rappeur brezilien noir qui veut reclamer son histoire

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 16963
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

CULTURE-EMICIDA un rappeur brezilien noir qui veut reclamer son histoire Empty
MessageSujet: CULTURE-EMICIDA un rappeur brezilien noir qui veut reclamer son histoire   CULTURE-EMICIDA un rappeur brezilien noir qui veut reclamer son histoire EmptyLun 18 Jan 2021 - 10:08

http://theguardian.com/world/2021/jan/18/emicida-rapper-brazil-black-history-netflix-documentary


Emicida, un rappeur en mission pour retrouver l'histoire des Noirs du Brésil
Un musicien et créateur d'un documentaire `` héroïque '' sur Netflix avertit que son pays est sur une voie dangereuse

Tom Phillips
Tom Phillips à Rio de Janeiro

Lun 18 janv 2021 00 h 00 HNE

Actions
155
Emicida
Le film AmarElo d'Emicida a reçu des critiques élogieuses. Photographie: Wendy Andrade
Lorsque le rappeur noir brésilien Emicida imagine l'histoire blanchie à la chaux de son pays, il voit un manuel manquer une succession de pages clés.

Dans ses chansons et sur scène, le musicien né à São Paulo tente de corriger ce discours biaisé, se souvenant de la vie et de l'époque des universitaires, artistes et militants brésiliens noirs dans l'espoir de changer l'avenir du Brésil.

«Si on nous avait parlé de cette histoire et de ces contributions [noires] à l'école, nous aurions un sens radicalement différent de qui nous sommes - et cela aurait produit une société bien meilleure que celle que nous avons aujourd'hui, »A déclaré l'artiste de 35 ans, citant le célèbre dicton selon lequel ceux qui n'apprennent pas de l'histoire sont condamnés à la répéter.

Emicida, de son vrai nom Leandro Roque de Oliveira, fait de la musique depuis plus d'une décennie, enregistre trois albums et se bâtit une réputation comme l'un des meilleurs MCs hip-hop du Brésil . Au cours des 12 derniers mois, il est également devenu l' une des personnalités culturelles les plus influentes du pays .

Advertisement
Son nouveau documentaire, AmarElo , qui a été publié sur Netflix le mois dernier, a reçu des critiques élogieuses pour sa description choquante mais inspirante de la lutte vieille de plusieurs décennies contre la violence raciste et les inégalités dans un pays toujours aux prises avec l'héritage pernicieux de l'esclavage.

«Ce que fait Emicida est formidable et héroïque», s'est enthousiasmé le journaliste musical Pedro Antunes dans sa critique , qualifiant AmarElo d'antidote à «des siècles d'amnésie et de blanchiment racial».

Antunes a déclaré que le film - qui élève des personnages noirs mal célébrés de l'histoire brésilienne, y compris l'intellectuelle Lélia Gonzalez , le dramaturge Abdias do Nascimento et l'architecte du XVIIIe siècle Tebas - devait être projeté «dans toutes les salles de classe du pays».

Emicida a déclaré qu'il avait compris sa mission de promouvoir le passé noir mis à l'écart du Brésil en 2015, en visitant le musée national de l'esclavage d'Angola lors de son premier voyage en Afrique. Là, dans une chapelle en bord de mer du XVIIe siècle, il a vu une fontaine où les Africains réduits en esclavage étaient «convaincus qu'ils n'avaient pas d'âme» et baptisés avant d'embarquer sur des navires à destination de pays comme le Brésil , alors le plus grand importateur d'esclaves au monde.

«Je me suis interrogé sur les moments de ma vie où je sentais que je n'avais pas non plus d'âme; comment j'ai passé une bonne partie de ma vie suspendu dans cette morosité où je sentais que je ne méritais pas d'être considéré comme intelligent, ou fort, ou important, ou beau, ou l'un de ces attributs positifs qui font partie de l'expérience humaine, " a-t-il déclaré lors d'une interview depuis son domicile dans le nord de São Paulo.

«L'idée que ces corps [noirs] n'ont toujours pas d'âme est encore très vivante dans la conscience de beaucoup de gens», a déclaré le rappeur, soulignant la violence policière implacable contre les jeunes Brésiliens noirs et l'impact disproportionné de Covid sur les Brésiliens pauvres et noirs . Il a qualifié le Brésil de «pays où la vie des Noirs importe moins».

`` Énormes disparités '': les taux de mortalité dus aux coronavirus révèlent les profondes inégalités raciales au Brésil
Lire la suite
«Ce processus de desalmação [' désâme '], de retrait de l'âme de ces gens, est la raison pour laquelle les Noirs occupent les premières places dans tous nos pires classements, lorsque nous parlons de la population carcérale, ou du nombre de meurtres, ou cette situation où l'État se sent absolument libre de tuer des gens [noirs] sans aucune retenue. »

Emicida a déclaré que le Brésil, dernier pays des Amériques à abolir l'esclavage, avait souffert d'un «système non officiel d'apartheid» bien avant l'élection de 2018 de Jair Bolsonaro, un populiste d'extrême droite qui a fait face à des accusations répétées de racisme contre les peuples noirs et autochtones. Mais il craignait que le président brésilien favorable aux armes - qu'il a qualifié de «ver» - ne soit le premier chapitre d'un retour en arrière des droits civils durement combattus.

La politique brésilienne «suivait une voie très dangereuse», a averti le rappeur. «À mon avis, si nous ne faisons pas attention, il y a de grandes chances pour que quelqu'un comme Bolsonaro ne soit que la pointe de l'iceberg - et nous devons en parler.

Emicida a affirmé que l'hostilité de Bolsonaro envers la culture était motivée par son désir de limiter ce genre de débat libre et factuel qui le dénoncerait comme une fraude.

«Il sait que la culture crée un espace de réflexion - et quelqu'un qui se nourrit du chaos va évidemment ressentir une haine totale pour tout ce qui crée ce genre d'espace. Parce que si vous aviez un débat sain, quelqu'un comme lui n'occuperait jamais le poste qu'il occupe.


Revenir en haut Aller en bas
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6204
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

CULTURE-EMICIDA un rappeur brezilien noir qui veut reclamer son histoire Empty
MessageSujet: Re: CULTURE-EMICIDA un rappeur brezilien noir qui veut reclamer son histoire   CULTURE-EMICIDA un rappeur brezilien noir qui veut reclamer son histoire EmptyLun 18 Jan 2021 - 11:51

Merci Joel , c'est une grande découverte que vous partagez avec les lecteurs du forum Haiti

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forumhaiti.com
 
CULTURE-EMICIDA un rappeur brezilien noir qui veut reclamer son histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: