Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-29%
Le deal à ne pas rater :
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur congélateur bas – 338L
352.99 € 499.99 €
Voir le deal

 

 LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE JUSTIN TRUDEAU

Aller en bas 
AuteurMessage
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9912
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE JUSTIN TRUDEAU Empty
MessageSujet: LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE JUSTIN TRUDEAU   LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE JUSTIN TRUDEAU EmptyVen 12 Fév 2021 - 10:25

Le 11 février 2021

LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE JUSTIN TRUDEAU
Le Très Honorable Justin TRUDEAU
Premier ministre du Canada
Cabinet du Premier ministre
Langevin Building
80, Wellington Street
Ottawa, Ontario K1A 0A2
Télécopieur : 613-941-6900

Objet: Crise politique en Haïti
Monsieur le Premier ministre,

Depuis le 1er décembre 2017, nous avons tiré la sonnette d’alarme en dénonçant auprès
de votre bureau le vol de plus de 3.8 milliards dollars US du fonds de Petro Caribe par
l’équipe au pouvoir d’Haïti et qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser l’argent des impôts et
des taxes des contribuables canadiens pour soutenir un gouvernement corrompu.
Malheureusement, notre message n’a pas été entendu.

Aujourd’hui, Jovenel Moïse, en dépit du fait que son mandat est expiré le 7 février 2021
selon l’article 134.2 de la Constitution de 1987 amendée, continue de s’accrocher au
pouvoir en pratiquant les méthodes qui nous rappellent la période sombre de Duvalier.
Comme de fait, toutes les institutions du pays sont vassalisées par Jovenel Moïse.
L’institution policière devient sa police politique, la justice est contrôlée par lui, il dirige
sans parlement et il empêche à la Cour des comptes et du contentieux administratif de
fonctionner (équivalent du Bureau du vérificateur général du Canada et du Tribunal
administratif).

Comme on le constate, les manifestations populaires sont réprimées violemment. Les
journalistes subissent le même sort. Plusieurs d’entre eux sont blessés, dont l’un se trouve
dans un état très critique à l’hôpital. Un juge de la Cour de cassation, l’équivalent de la
Cour suprême du Canada, est arrêté illégalement dans sa résidence entre 2h et 3h du
matin, sous prétexte d’un coup d’État, alors que cette mascarade a été conçue par Jovenel
Moïse lui-même et ses collaborateurs. Aux dernières nouvelles, un ordre de libération à
été émis en sa faveur, mais Jovenel Moïse le garde toujours en prison.

Devant tous ces événements, le Canada reste silencieux. Nous ne sentons pas le Canada
de l’ancien Premier ministre Brian MULRONEY qui a eu le courage et le mérite de traiter
les putschistes militaires haïtiens de voyous, lors du coup d’État contre le président
Aristide en 1991, laquelle intervention avait permis au Président Aristide de regagner son
poste. Voilà le Canada dont tout le monde est fier, et, c’est cette voix là qu’on veut
entendre.

Comment peut-on demander aux Haïtiens d’aller aux élections avec un gouvernement de
facto qui déclare préalablement : Personne ne peut prendre le pouvoir entre ses mains.
Et pour ce faire, il détient à sa disposition des gangs armés à travers le pays, une force de
police politisée, un conseil électoral illégal, toutes les ressources de l’État, en somme des
moyens disproportionnés à ceux de l’opposition. Avec tout cela, on ne peut s’attendre à
rien d’autre que des bourrages d’urnes, des élections fabriquées pour les candidats du
pouvoir de facto.

Certes, la communauté internationale se dit inquiète du chemin pris par le pouvoir de
facto en faisant fi de la constitution et des lois de la République d’Haïti, mais nous autres,
monsieur le Premier ministre, nous vous demandons de prendre en considération la
volonté du peuple haïtien exprimée à travers les secteurs clés tels que : l’Église
catholique, les Églises protestantes, la Fédération des barreaux d’Haïti, le Secteur des
droits humains, la Société civile en général; à savoir la fin du mandat de Jovenel Moïse le
7 février 2021 selon l’article 134.2 de la Constitution comme lui-même, Jovenel Moïse,
l’avait constaté le 13 janvier 2020 pour les sénateurs et les députés.

Espérant que vous porterez une attention particulière à notre demande, nous vous prions d’agréer, monsieur le Premier ministre, nos salutations les plus distinguées.

Férère COFFY

Fonctionnaire retrait
Revenir en haut Aller en bas
 
LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE JUSTIN TRUDEAU
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: