Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -49%
-50% sur la machine à café automatique ...
Voir le deal
449 €

 

 Vers une rehabilitation du VODOU

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17051
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Vers une rehabilitation du VODOU Empty
MessageSujet: Vers une rehabilitation du VODOU   Vers une rehabilitation du VODOU EmptySam 29 Mai 2021 - 6:41

C'est extraordinaire que quelqu'un peut aller dans une dans une eglise catholique interceder avec un saint quelconque SAINT LOUIS,SAINT JOSEPH et une myriade de SAINTS inventes durant le MOYEN AGE EUROPEEN et on trouve ca normal et cette meme personne ,s'il invoque AGWE,LEGBA ,c'est de la SUPERSTITION.

Des pays comme CUBA,LE BRESIL etc ou les religions d'origine africaine sont tres populaires,n'ont pas ce probleme.
Voici un interessant article paru dans le NEW YORK TIMES qui conclut qu'il est temps que le VODOU soit rehabilite aux yeux des non-haitiens.

https://www.nytimes.com/2021/05/27/arts/dance/danceafrica-turns-its-virtual-gaze-to-haiti.html

DanceAfrica tourne son regard (virtuel) vers Haïti
Le festival présente un film qui montre la lumière et l'autonomisation du vodou, une tradition de communication dansée et de communion avec les ancêtres et les esprits.


2

La troupe de danse Rara Tou Limen, basée à Oakland, a tourné son segment du film à Black Sands Beach dans le comté de Marin.
La troupe de danse Rara Tou Limen, basée à Oakland, a tourné son segment du film à Black Sands Beach dans le comté de Marin.Crédit...Luke Atwood Abiol
Brian Seibert
Par Brian Seibert
27 mai 2021
Magie noire, zombies, poupées piquées par des épingles: c'est peut-être ce que la plupart des étrangers associent à la pratique spirituelle haïtienne du vodou, surtout quand il est mal orthographié «vaudou». Mais DanceAfrica , le festival de danse africaine de la Brooklyn Academy of Music, veut montrer une autre facette.

«Les films font toujours du vodou une sorte de culte du diable démoniaque», a déclaré Abdel R. Salaam, directeur artistique du festival. «Mais chaque exposition que j'ai eue a été une exposition de lumière et d'autonomisation par le rythme. C'est une reconnaissance des forces divines de la nature.

Le vaudou s'est développé parmi les Afro-Haïtiens comme un mélange de religions d'Afrique de l'Ouest avec une superposition de catholicisme. Souvent réprimée, elle était (et est) néanmoins omniprésente sur l'île et s'est étendue aux communautés haïtiennes aux États-Unis. Ses rituels ont été mal caractérisés et mal compris, mais une façon de les considérer est la communication dansée et la communion avec les ancêtres et les esprits.


ImageAbdel R. Salaam, le directeur artistique du festival, dit du vodou: `` Chaque exposition que j'ai eue a été une exposition de lumière et d'autonomisation par le rythme. C'est une reconnaissance des forces divines de la nature. & Rdquo;
Abdel R. Salaam, directeur artistique du festival, dit du vodou: «Chaque exposition que j'ai eue a été une exposition de lumière et d'autonomisation par le rythme. C'est une reconnaissance des forces divines de la nature.Crédit...Tony Turner
Salaam a concentré cette année DanceAfrica, le 44e, sur Haïti, dans l'espoir de révéler cet aspect du vodou. La pandémie a également affecté sa décision. Incapable de se rendre en Afrique, comme il le ferait normalement lors de missions de reconnaissance, Salaam a choisi de porter son attention sur les traditions africaines plus près de chez lui.

Le festival de cette année est virtuel, ce qui est une perte particulière pour un événement qui est généralement autant un rassemblement communautaire qu'un spectacle - caractérisé par des échanges d'appels et de réponses entre les artistes et le public qui sont presque aussi animés que la nourriture. et-bazar de la mode à l'extérieur du théâtre.

Mais Salaam essaie de trouver les avantages. Le streaming samedi soir est une première DanceAfrica: un film d'une heure, tourné en bord de mer en Haïti et sur une plage de la Baie, ainsi que sur des sites industriels et un cimetière à Brooklyn. «Les gens demandent:« Quelle est la différence entre DanceAfrica en personne et virtuel? » Dit Salaam. «Et je dis: 'Gros plans!'»

Le film, cependant, permet plus que des endroits frappants, un travail de caméra et des gros plans. Il élargit la gamme géographique des participants. Chaque programme de DanceAfrica est béni par un conseil d'anciens, mais dans ce film, des membres dispersés à travers le pays se joignent à eux. Et en plus des troupes locales de DanceAfrica, quatre autres compagnies contribuent , d'Haïti, d'Oakland et de Brooklyn, chacune inspirée par un esprit vodou, ou lwa.


Image
Une scène du début du film, chorégraphiée par Salaam et interprétée par les DanceAfrica Spirit Walkers.
Une scène du début du film, chorégraphiée par Salaam et interprétée par les DanceAfrica Spirit Walkers.Crédit...Paul Bartlett
Alors que le film «Voix ancestrales: ils parlent… nous dansons!», Se déplace parmi les esprits et les lieux, une figure en blanc relie les sections. Il s'agit de la diffusion diasporique de la culture haïtienne, de la lignée et des traditions vivantes et changeantes.

Pour Dieufel Lamisere, le directeur d'HaïtiDansCo à Cap-Haïtien, Haïti, le lien avec son lwa choisi est personnel. En 2000, lui et 46 autres Haïtiens ont voyagé aux États-Unis dans un petit bateau. Il attribue à Agwe, l'esprit de la mer, sa survie. Sa section est une offrande embrassée par les vagues, celle des pêcheurs et des marins en quête de protection.

Après huit ans à New York, Lamisere a été expulsé vers Haïti, où il a fondé une école de danse et une organisation appelée Dance to Save Lives, qui offre une formation gratuite. Tous les membres actuels de son entreprise sont passés par ce programme. Pendant la pandémie, ils ont vécu dans la maison de Lamisere, travaillant sur des danses qu'ils publient sur YouTube .


Image
La section HaitiDansCo a été inspirée par Agwe, l'esprit de la mer.
La section HaitiDansCo s'est inspirée d'Agwe, l'esprit de la mer.Crédit...Ednal Mesadieu
«Je veux montrer au monde ce qu'est mon pays, pas seulement ce qu'ils montrent à la télévision», a déclaré Lamisere au téléphone depuis Cap-Haïtien. «Le vaudou est la solidarité. Le vaudou est quelque chose de propre, mais les gens ne prennent pas le temps d'apprendre.

Portsha T. Jefferson, le directeur de la troupe d'Oakland Rara Tou Limen , prend le temps depuis de nombreuses années. Bien que son arrière-grand-mère soit haïtienne, Jefferson n'a pas grandi avec beaucoup de liens avec le pays. C'est quelque chose qu'elle a découvert à travers la danse, qui a ouvert la porte à sa spiritualité. «Le vaudou est une tradition de guérison», dit-elle. «C'est une tradition honorable et elle doit être respectée.»

En 2019, Jefferson s'est rendu au Bénin à la recherche des racines du vodou. «C'était tellement beau de voir comment ces traditions sont toujours intactes», a-t-elle déclaré. Elle a enregistré des cérémonies et des interviews sur son téléphone - mais elle l'a ensuite perdu. Cela signifiait qu'à l'instar des esclaves qui ont apporté les traditions africaines en Haïti, elle devait se souvenir de ce qu'elle avait appris.

Ces souvenirs informent sa section du film, tourné à Black Sands Beach dans le comté de Marin - un site, dit-elle, qui lui rappelle le Bénin. Elle honore deux esprits - pas seulement Agwe mais aussi Agbe, son homologue au Bénin. La cérémonie relie les esprits de l'eau, reprenant des voyages à travers les océans.


Image
& Aacute; sa Dance Theatre Collective invoque le Guede & mdash; les gardiens lunettes de soleil du carrefour entre la vie et la mort.
Ása Dance Theatre Collective invoque le Guede - les gardiens portant des lunettes de soleil du carrefour entre la vie et la mort.Crédit...Tony Turner
Mais le film ne consiste pas seulement à honorer les traditions du passé. Tous les chorégraphes, a déclaré Salaam, «trouvent un équilibre entre l'exploration de la tradition et l'expérimentation».

«Ils comprennent que la culture n'est pas stagnante», a-t-il ajouté. «Il grandit et évolue.»

Adia Tamar Whitaker, la directrice du collectif Áse ​​Dance Theatre à Brooklyn, invoque les Guede, obscènes, espiègles, gardiens de la croisée des chemins entre la vie et la mort. Sa section, tournée sur la tombe de Brooklyn de l'artiste Jean-Michel Basquiat, dont le père était haïtien, dépeint les funérailles d'un homme aux secrets: amoureux et enfants qui ne se connaissent pas. C'est comique.

«À une époque où tant d'entre nous sommes en deuil, je voulais faire rire les gens», a déclaré Whitaker. «Je n'ai pas changé le mouvement traditionnel, mais j'ai créé mon propre folklore autour de lui à partir de mes propres expériences de funérailles.»

Dans la section de Fritzlyn Hector, le directeur de Fritzation Experience, les rythmes sont traditionnels, mais certaines étapes viennent du hip-hop. «Mes parents sont haïtiens», a-t-elle dit, ajoutant qu'elle a été élevée dans la culture de la danse haïtienne - son professeur, Marie Edith Jean, était une disciple du estimé Jean-León Destiné . «Mais je suis aussi une fille de Brooklyn et j'ai aussi été élevée dans le hip-hop. Je tire de toutes ces expériences.

Sa chorégraphie, qui se déroule dans les dépotoirs et les entrepôts de Red Hook, est dédiée à Ogun, un esprit guerrier, un esprit de fer. Les danseurs portent du rouge et manient des machettes. «Je l'appelle« Steel Standing »parce que nous sommes toujours debout», a déclaré Hector. «Les Haïtiens représentent pour moi la persévérance et la résilience. J'en suis très fier. »


Image
De gauche à droite, Fritzlyn Hector, Shola K. Roberts et Imani Nzingha Johnson filmant le segment de Fritzation Experience de & ldquo; Ancestral Voices: They Speak & hellip; Nous dansons! & Rdquo;
De gauche à droite, Fritzlyn Hector, Shola K. Roberts et Imani Nzingha Johnson tournent le segment de Fritzation Experience de «Ancestral Voices: They Speak… We Dance!»Crédit...Tony Turner
Une autre partie de la lignée d'Hector est Salaam, dont la compagnie, Forces of Nature, elle a rejoint quand elle avait 15 ans. Lorsqu'il a décidé de se concentrer sur Haïti, il a demandé à Hector, qu'il appelle sa «fille de danse», des suggestions d'autres chorégraphes. Et celles qu'elle a suggérées sont également liées. Lamisere est un enseignant de Jefferson, qui a dansé et partagé des rôles avec Whitaker dans la troupe haïtienne de Blanche Brown basée à San Francisco.

Jefferson et Whitaker sont des amis proches. Ils partagent également un batteur, Guy de Chalus, qui a volé à travers le pays à deux reprises pour jouer et apparaître dans leurs deux sections. «Avoir le bon batteur est extrêmement important», a déclaré Whitaker. «Surtout parce que Portsha et moi ne sommes pas Haïtiens, nous devons être sur le point, pour que les Haïtiens ne demandent pas: 'Pourquoi ces Négro américains font-ils nos affaires?'»

Whitaker a déclaré qu'elle avait beaucoup réfléchi aux ancêtres cette année, surtout après le décès d'un membre de son entreprise. «Quand nous sommes arrivés dans ce cimetière pour danser», a-t-elle ajouté, «nous dansions avec notre amie. Nous étions ravis de danser ensemble, car nous avons besoin de ce médicament. Ce ne sont pas des hippies qui dansent à la batterie. Cela nous garde en vie. C'est ainsi que nos ancêtres ont survécu.

Pour Whitaker, DanceAfrica de cette année est spéciale «parce que nous y sommes parvenus», dit-elle. «Aucun de nous n’a été en classe, mais nous sommes sortis et avons dansé pour nous-mêmes et nos ancêtres.»

Pense-t-elle que DanceAfrica peut changer les attitudes vis-à-vis du vodou? «Compte tenu de la façon dont nos esprits ont été colonisés, je ne pense pas qu'une seule émission puisse le faire», a-t-elle déclaré. «Mais je pense que cela peut ouvrir quelque chose chez les gens. Beaucoup d’entre nous le font depuis longtemps, mais c’est un bon début. »
Revenir en haut Aller en bas
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9759
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

Vers une rehabilitation du VODOU Empty
MessageSujet: Re: Vers une rehabilitation du VODOU   Vers une rehabilitation du VODOU EmptySam 29 Mai 2021 - 11:09

Bonjour Joel

Je ne sais pas si vous le saviez que dans les temples de Vodou , les hougan ont aussi et adorent des saints que l'on retrouve dans les églises . Ce saint se transforme en esprit lors de cérémonies de vodou .
Qu'est-ce que cela veut dire pour les vodouisants ? Je ne sais pas mais j'ai été surpris de voir cela en assistant à une cérémonie de vodou .
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17051
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Vers une rehabilitation du VODOU Empty
MessageSujet: Re: Vers une rehabilitation du VODOU   Vers une rehabilitation du VODOU EmptySam 29 Mai 2021 - 14:43

MARC;
C'est une particularite des religions africaines dans les ameriques.

Particularite du VODOU,de la SAN-TERIA (CUBA) du CANDOMBLE (BRESIL).

C'etait pour tromper la vigilance des ESCLAVAGISTES.Quand ces ESCLAVAGISTES pensaient que les ESCLAVES priaient des SAINTS CATHOLIQUES,ils priaient plutot des esprits "africains"

C'est l'une des raisons qu'un "hougan" cubain est appele un "santero",un serviteur des "saints";c'est le meme cas pour les "serviteurs" CANDOMBLE,au BRESIL.

Les CUBAINS n'ont pas honte de leur culture ,comme c'est inculque chez nous haitiens.

Quand FIDEL CASTRO est mort ,le service pour ses funerailles avait dure 9 jours.C'etait un service CHANGO dans la ville de SANTIAGO ,comme l'avait rapporte le NEW YORK TIMES.
Revenir en haut Aller en bas
Bon Paulo
Star
Star


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 09/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Vers une rehabilitation du VODOU Empty
MessageSujet: Re: Vers une rehabilitation du VODOU   Vers une rehabilitation du VODOU EmptySam 29 Mai 2021 - 22:34

Le vodou est pratiqué au Bénin qui est un pays de socle spirituel animiste. En HAÏTI, il est pratiqué le SYNCRETISME religieux. La rencontre entre les Amérindiens, Les Européens, les Africains, a donné naissance à ce pays qui est Haïti. Ce pays, Haïti, peut se targuer d’avoir mis au point la spiritualité syncrétique qui est la synthèse entre les 3 spiritualités qui sont dans l’ordre chronologique : l’Animisme, le Réincarnationnisme (vulgarisé par Bouddha, d'où le terme Bouddhisme) et le Monothéisme (comprend 3 religions qui sont dans l’ordre chronologique : judaïsme, christianisme, islam ).

Vu que rien n’est statique, des rectificatifs restent à apporter au syncrétisme spirituel. Par exemple, le spécisme que rien ne justifie et qui établit des relations verticales est à bannir. Au niveau de l’HUMANITE, le SYNCRETISME spirituel est la SPIRITUALITE DE DEMAIN puisqu’elle englobe toutes les dimensions de la spiritualité. Aucun fanatisme ne motive ce texte, si ce n’est que du pragmatisme.

Marc H aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17051
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Vers une rehabilitation du VODOU Empty
MessageSujet: Re: Vers une rehabilitation du VODOU   Vers une rehabilitation du VODOU EmptyLun 31 Mai 2021 - 5:56

Parlant de SYNCRETISME,l'apport de l'ISLAM dans le VODOU a toujours ete neglige.

Ca se comprend.
Il faut dire que l'ISLAM est l'une des plus anciennes religions "organisees" presentes en AFRIQUE DE L'OUEST-depuis le 8eme siecle.
Il est estime qu'entre 20 a 30% des ESCLAVES etaient MUSULMANS.
Le SENEGAL,l'actuel COTE D'IVOIRE certaines parties de la region du NIGER etc etaient MUSULMANS.

Dans son livre "LE VAUDOU HAITIEN" ALFRED METRAUX (1902-1963) a reproduit des incantations qu'il pense etre ARABIQUES.

METRAUX a ecrit le livre definitif sur le VODOU avec l'assistance de JACQUES ROUMAIN .ODETTE MENESSON RIGAUD,il a aussi passe 2 ans dans la region de MARBIAL collaborant avec une MAMBO et une MAMBO de la SALINE du nom de LORINA DELORGE.

METRAUX areproduit l'invocation des LOAS SENECA (SENEGAL).
Cette invocation commence d'apres METRAUX avec la salutation musulmane "SALAIMELEKUM" .A quoi l'assistance repond "ALEKUM SALAM".
METRAUX ki te fet lan vil LAUSANNE (SWITZERLAND ) e dip;ome lan "langues orientales " te rekonet yon ENVOKASYON ke misye di se te KORIPSYON ARABIK.

"Lorsqu'un un LOA SENEGA possede un fidele,il lui fait executer un salut qui consiste aporter la main droite au front,a l'epaule gauche,a la droite.a la poitrine,puis a mettre le pouce contre la bouche en prononcant chaque fois les mots suivants

anadiza sadriya-hi bi-wadhaumina alahim-kalabudu ou Saluma salay gebo

qui semblent etre des salutations musulmanes deformees.

Et aussi certains des VEVES c'etait un moyen pour les MUSULMANS d'enseigner a ecrire aux autres esclaves vu qu'il etait interdit aux esclaves d'apprendre a lire et ecrire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Vers une rehabilitation du VODOU Empty
MessageSujet: Re: Vers une rehabilitation du VODOU   Vers une rehabilitation du VODOU Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers une rehabilitation du VODOU
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Histoire d'Haiti-
Sauter vers: