Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
95.97 € 159.99 €
Voir le deal

 

 Bain de sang dans les rues de PORT-AU-PRINCE par LISTIN DIARIO

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17130
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Bain de sang dans les rues de PORT-AU-PRINCE par LISTIN DIARIO Empty
MessageSujet: Bain de sang dans les rues de PORT-AU-PRINCE par LISTIN DIARIO   Bain de sang dans les rues de PORT-AU-PRINCE par LISTIN DIARIO EmptyJeu 1 Juil 2021 - 7:50

Gen de NEG ki kontinye ap bay nouvel sou RADYO e yo kontinye ap konpare GOUVENMAN ak OPOZISYON .
Yo pa konprann ,ke sa k ap diskite la se pa yon zafe de OPOZISYON antouka pa pou PRES ETRANJE an.
Aye PREZIDAN DOMINIKEN an deklare ke AYITI ap SOMALIZE.
Se yon sel bagay w ap li lan PRES DOMINIKEN an ,jou sa yo ,se "La SOMALISATION d'HAITI".
Ann AFRIK de peyi tankou KENYA ,TANZANIA elt,pou pwoteje yo kont "spread" SOMALIZASYON an lan kote yo ye ,yo blije voye twoup lan SOMALI ,byen ke anyen pa regle.

https://listindiario.com/las-mundiales/2021/07/01/677344/bano-de-sangre-en-calles-de-puerto-principe


Bain de sang dans les rues de Port-au-Prince
Baño de sangre en calles de Puerto Príncipe
Des policiers haïtiens ont tué au moins 15 civils à Port-au-Prince, en représailles au meurtre d’un collègue mardi soir. AGENCES

Baño de sangre en calles de Puerto Príncipe
AFP/EFE
Port-au-Prince, Haïti
Quinze personnes ont été abattues mardi soir dans la capitale haïtienne, dont un journaliste et une militante politique de l’opposition, selon le chef de la police nationale haïtienne, qui avait dénoncé des représailles présumées de la part de partisans d’un policier syndical tué quelques heures plus tôt.

Des photos des cadavres du journaliste Diego Charles, au sol, et d’Antoinette Duclair, féministe et militante du parti d’opposition « Matrice Libération », au volant de sa voiture, circulaient sur les réseaux sociaux haïtiens tôt le matin. Les deux victimes avaient 33 ans.

« En réaction au meurtre de Guerby Geffrard (le policier tué), ses alliés ont comploté la fusillade du matin qui a fait 15 morts parmi les citoyens pacifiques. Parmi les personnes tuées figurent le journaliste Diego Charles de Radio Vision 2000 et Mme Antoinette Duclair », a déclaré le réalisateur Léon Charles lors d’une conférence de presse, sans donner plus de détails à l’appui de sa demande.

Guerby Geffrard, qui a été tué quelques heures plus tôt dans le quartier de Port-au-Prince où la fusillade de nuit a eu lieu, était le porte-parole du syndicat de police SPNH-17, qui est en conflit ouvert avec l’administration centrale de la police.

Une enquête
Le directeur général de la LNP a déclaré qu’une enquête avait été ouverte « pour retrouver tous les auteurs et coauteurs des crimes commis ».

Le frère d’un célèbre chanteur haïtien fait également partie des victimes de la fusillade.

Tôt dans la matinée, le gouvernement avait transmis ses condoléances aux familles des victimes.

« Ces crimes odieux et ces actes répréhensibles ne peuvent en aucun cas rester impunis dans une société démocratique », a réagi le bureau du Premier ministre haïtien.

Cette fusillade intervient alors que le contrôle des gangs en Haïti s’est aggravé depuis le début de l’année. Les affrontements entre bandes armées dans l’ouest de la capitale ont poussé des milliers d’habitants des bidonvilles à fuir leurs maisons.

Bandes violentes
Le 7 juin, l’agence Efe a souligné que la violence des bandes armées qui se sont affrontées ces derniers jours pour le contrôle de deux bidonvilles dans le sud de Port-au-Prince avait fait au moins 10 morts, a rapporté le Bureau de la protection des citoyens (OPC). Les affrontements, qui se sont produits à Fontamara et Martissant, ont également entraîné l’incendie de maisons et d’entreprises.

Le pays est en crise constante

Les réfugiés.
Début juin, 562 personnes avaient trouvé refuge dans une église de la région, dont 69 enfants, selon les données fournies par la Protection civile, un organisme qui a distribué de l’eau, de la nourriture et des trousses d’hygiène aux personnes déplacées.

L’inquiétude.
Puis, le bureau de l’ONU en Haïti a déploré dans un communiqué que la violence entre les gangs est « de plus en plus répandue » dans la capitale haïtienne.

La pauvreté.
Haïti est le pays le plus pauvre de toute l’Amérique. 46 % de sa population est en situation d’insécurité alimentaire et l’aide extérieure représente plus d’un tiers du budget du gouvernement.
Revenir en haut Aller en bas
 
Bain de sang dans les rues de PORT-AU-PRINCE par LISTIN DIARIO
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Histoire d'Haiti-
Sauter vers: