Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-9%
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch (OLED) avec station d’accueil et manettes Joy-Con ...
319.99 € 349.99 €
Voir le deal

 

 Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17341
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN Empty
MessageSujet: Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN   Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN EmptyLun 27 Sep 2021 - 9:24

Yon PESONAJ telman enpotan lan istwa MONDYAL lan ,nou pa konnen anpil sou ORIJIN li vre.

Gen yon paket LEPANDYE ann AYITI ki di yo se ISTORYEN ,men se bagay lot MOUN yo repete ,yo pa fe RECHECH pa yo.Y ap plede repet MADIOU,ARDOUIN elt..
Gen espekilasyon ke MANMAN DESALIN se te yon ENDYEN,yon TAYINO ke misye te gen yon KOULE "rougeatre".
Sa pa t ap two etranj paske NEG MAWON yo ,te melanje ak ti KOMINOTE ENDYEN (ti sa ki te rete yo) ki t ap kouri pou KOLON ESKLAVAJIS yo.
Donk ,se pa t pa AZA ke dapre ESPEKILASYON sa yo ke DESALIN te bay ZILE an non TAYINO yo te bali ,ki se te AYITI,KISKEYA.

Tou sa pou m pataje ak ak nou ,yon ATIK ke yon Dr JERRY GILLES ekri:

Vandredi 24 septanm 2021 ((rezonodwes.com))–

Mesye Dàm lasosyete, Kò Papa Desalin kenbe sekrè k ap tann Eritye yo vin dekòde.

Anpil moun chèche, san yo pa jwenn okenn dokiman ki montre ki lè Desalin fèt. Sa fè m pèdi espwa p ap gen okenn dokiman ki ka rezoud pwoblèm sa. Mwen pa kwè fouye plis tèks 18tyèm ak tèks kòmansman 19èm syèk la ap ba n repons ki pou satisfè nou, si nou egzijan.

Se kò Desalin menm ki pou reponn kesyon sa yo pou nou. Men, jwenn kò l se traka ki mande otorizasyon Leta ak apwobasyon popilasyon an. Asiposizyon nou ta arive fouye tonm Lanperè, enben kò kadav li sere yon pil sekrè.

Mwen ta renmen kwè Papa Desalin ta kontan nou dekouvri sekrè sa yo paske se pou sa menm li te batay. Se te pou nou feraye nan tout branch konesans. Se ak respè pou Lanperè, pou n ta egzamine zo l pou kadav kò l pale ba nou.

Tout kò Lanperè se istwa. Istwa a pa ekri nan okenn lang. Li ekri an isotop. Kout plim ekriti sa a, se tout sa Lanperè te janm manje bwè nan lavi. Koze mande chèz. Rale ti chèz ba a pou n koze.

Kò moun plis fèt ak idwojèn, oksijèn, kabòn, azòt, souf. Chak eleman sa yo gen diferan isotop. Sa vle di gen diferan mak eleman sa yo. Pa egzanp, tout oksijèn se oksijèn, men tout oksijèn pa menm; nan sans sa, gen oksijèn ki pi lou pase lòt paske yo gen diferan valè netwon nan kò yo. Nan jagon teknik, nou ta dwe di tout eleman oksijèn pa gen menm mas atomik

Kounye a atò, kòm dlo fèt ak oksijèn ak idwojèn, tout gout dlo pa vrèman sanble kou 2 gout dlo vre. Gen gout dlo ki lou pase lòt, suivan si gout dlo a fèt ak isotop oksijèn ak isotop idwojèn ki pi lou yo. Gout dlo ki pi lou yo fasil evapore e tanperati pa afekte dlo leje ak dlo lou menm jan. La a menm, suivan tanperati yon zòn, suivan si zòn nan wo nan mòn, suivan si yon zòn fon anndan yon kontinan, sa detèmine ki varyete isotop idwojèn ak isotop oksijèn ki pi komen nan dlo zòn nan. Alèkile, moun fè kat jewografi distribisyon diferan isotop idwojèn, oksijèn, kabòn, azòt, souf, nan diferan zòn sou latè.

Sonje sa w bwè, sa w manje, sa w respire, se sa kò w ye. Se pou sa abitan di ou se pitit tè a. Depi w manje, depi w bwè lokal, sa k nan tè zòn lakay ou, se li ki nan kò w. Ak yon kat distribisyon isotop an Ayiti ak nan Ginen, nou ka sèvi ak idwojèn ak oksijèn nan kò Desalin pou n gen yon bon ide sou nan ki lokal li te plis manje bwè.

Konsa tou, gen diferan isotop kabòn. Kabòn se yon eleman enpòtan nan manje. Sou pousantaj diferan isotop kabòn nan dan Desalin, nou ka konnen ki kote li te abite anvan laj 5 an paske gen pati nan dan moun ki fèt anvan laj 5 an epi yo ret la.

Kòm zo nan kòn n repare tèt yo tout tan, sa vle di tout ti pati nan zo yo renouvle tanzantan. Men tout zo pa renouvle ak menm rapidite. Nou ka sèvi ak valè diferan isotop kabòn nan zo janm Desalin pou detèmine ki kote li te abite pandan dènye 20 lane yo nan lavi l. Si l te fenk vin abite an Ayiti apre 1780 konsa, ebyen zo janm ni ka di n sa. Konsa tou, nou ka sèvi ak zo kòt li pou n konn si l te manje nan Ginen oubyen si l te manje sou zile a pandan 5 a 10 lane anvan lanmò l.

Kòm azòt prezan anpil nan vyann. Diferan pousantaj isotop azòt nan kò l t ap fè n konnen si l te manje anpil vyann. Konsa tou diferan isotop souf nan kò l ap fè n konnen si l te manje anpil pwason. Sa ka fè n konnen si l te viv pre oubyen lwen lanmè.

Plon ak fè nan diferan zòn sou latè gen diferan pousantaj isotop ki reflete zòn kote yo ye a. Diferan isotop sa yo nan kò l ka fè n konnen ki zòn sou latè Lanperè te frekante.

Se di vrè, egzamen konsa koute chè paske fòk moun vaporize eleman yo e fòk yo pran anpil anpil prekosyon pou egzanplè yo pa kontamine. Pran ti bout nan kadav kò Papa Desalin, se bagay ki pou fèt ak anpil anpil respè. Yon lòt enkonvenyans ki genyen nan mòd analiz sa yo sèke pa gen anpil laboratwa ki espesyalize nan mòd egzamen sa yo. Anplis, mizè peyi a egzije pou chak grenn goud Leta al sove yon vi, jodi a menm. Tout sa lakòz kòb pou yon pwojè konsa, nan moman an. Kanmènm, posibilite sa yo ede montre nesesite pou leta byen veye tonm Desalin paske sa kenbe anpil sekrè pou lòt jenerasyon adrese.

Nan egzamine kò Desalin nou ka menm detèmine si li te mouri mò rache tout bon oubyen si se yon lòt jan li mouri. Tout sa se diferan mwayen pou egzaminasyon kò l ede n konprann ki mò ki touye Lanperè.

Radyografi zo l ka ede n estime laj li. Konsa tou tès jenetik li ka di n si l fèt ann Ayiti. Pa egzanp, si nou jwenn li gen jèn moun Nanchon Wangòl ak jèn moun Nanchon Nago, enben nou ka di afòs 2 pèp sa yo te abite lwen ak lòt ann Afrik, fòk se nan Amerik la li fèt paske se plis la Afriken diferan zòn vin peple ansanm.

Mwen kwè Papa Desalin ta kontan wè Eritye yo dekòde sekrè isotop, sekrè jenetik nan kò l pou defèt frekansite Lafrans ki pa t anjistre kote Eritye Ginen sou teritwa a te fèt. Kadav kò Desalin kenbe sekrè k ap tann Eritye yo vin li.

Dr Jerry Gilles
Revenir en haut Aller en bas
Don Karlos
Star
Star
Don Karlos

Masculin
Nombre de messages : 356
Localisation : Paris
Opinion politique : Ni-Ni
Loisirs : Le jeu d'échecs
Date d'inscription : 03/07/2021

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN Empty
MessageSujet: Re: Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN   Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN EmptyMer 29 Sep 2021 - 13:28

Jean-Jacques Dessalines est né le 20 septembre 1758, sur l'habitation Vye Kay (à Grande-Rivière-du-Nord) et mort assassiné le 17 octobre 1806 à Pont-Rouge.

L'opinion selon laquelle, il faudrait retourner Dessalines dans sa tombe pour le faire passer sous les fourches caudines  de la technologie moderne pour déterminer son appartenance Tainos procède purement et simplement d'une tentative de révisionnisme historique dont le seul objectif est de minimiser l'apport des noirs dans la révolution haïtienne.  Cette idée est portée essentiellement par certains suprémacistes colorés.

Je n'ignore pas que depuis quelques années certains noirs de la diaspora sont excités à l'idée de trouver leurs ancêtres européens ou africains au moyen des tests ADN. Sur les réseaux sociaux, on voit des noirs s'émerveiller, les narines écarquillés au vu de leur test ADN montrant le pourcentage de chacune de leur appartenance d'origine.  

Je conviens que ces tests ADN ont un succès commercial incontestable, pour cause nombre de gens de couleurs, notamment les noirs ont de sérieux problèmes d'identité. Et ces tests sont là pour compenser leur ignorance de l'histoire et conforter une identité plurielle fantasmée..

Cette recherche d'identité aboutit tout de même à un curieux spectacle qui montre s'il en était besoin à quel point les gens de couleurs sont toqués de la tête.

Il est totalement infantile de rechercher si un afro- américain ou caribéen a 5% de gènes du Sierra Leone ou 10% de gènes du Nigeria ou 30 % de génes de la Côte d'ivoire, voire 20% de gènes du Portugal. Il n'est pas surprenant de voir sur youtube des vidéos montrant des noirs pris d'une immense joie à la vue des résultats en criant " yeahhhhhh' I am Nigerian"  ...............Please nigger... sit your ass down, and shut the heck up....You ain't Nigerian.. or ghanaan or je ne sais quoi.. you are a damn african.

Eh voilà t-il pas que cette folie de la recherche des gènes ancestraux vient de frapper un certain Docteur Jerry Gilles que le doyen Joel nous a présenté dans son post.. On dira pour le coup l'honorable Jerry Gilles.

Si j'ai bien compris l'affirmation de l'honorable Jerry, Dessalines serait un tainos. Voilà une idée qui me plait beaucoup.. Car je ne peux pas écarter pour moi même cette merveilleuse descendance tainos puisque je suis issu de la grande famille des "D'Haiti du Nord" , et en bon haitiens du Nord, nous avons même depuis 1983  au Limbé le musée de Guahaba.  Cette ville anciennement peuplée de tainos qui donnérent le nom de guahaba à la ville du Limbé ( petit détour sympathique et historique pour les tet kalé de Piétionville qui croient détenir le monopole de l'histoire de notre pays). Au passant dois je rappeler que tainos veut dire "homme bon"

Même si l'envie me prenait dans un voyé monté sémantique, je ne peux pas écarter l'idée que Dessalines ait eu une descendance tainos. Il est vrai qu'à l'arrivée des esclaves, Ayiti n'était pas totalement dépeuplé, autrement dit tous les tainos n'avaient pas été génocidés par les barbares.

Selon Bartolomé de las Casas, dans son Historia de las Indias, en1508 il ne restait plus qu'environ 60 000 Taïnos sur l'île d'hispaniola. Certaines études récentes tendent à contester ces chiffres.  

Quelque soit le chiffre retenu, les esclaves noirs ont fricoté avec les tainos. Les esclaves apprenaient au tainos à se battre, les tainos apprenaient aux négres à se cacher dans les montagnes. Donc oui il a eu des mélanges.

Des études récentes montrent que 65% des portoricains sont des descendants tainos tandis que 15% de dominicains auraient cette appartenance. Toutefois, silence radio sur Haiti.

Ayant dit tout cela, je n'ai toujours pas répondu à la question de savoir si Dessalines était descendant de Tainos. Tout d'abord, rien ne prouve le contraire. Il se peut comme nombre d'haitiens qu'il ait porté en lui les génes des premiers occupants d'Haiti. Ensuite, dire sans preuve que sa mère était Tainos est totalement anachronique quand on sait que Jean-Jacques Dessalines est né le 20 septembre 1758, sur l'habitation Vye Kay (à Grande-Rivière-du-Nord), et qu'à cette époque, il n'y avait plus de tainos dans les plantations.  

Les tainos ont été génocidés bien avant la naissance de Dessalines, par conséquent je ne vois'pas comment la mére de Dessalines pouvait se retrouver dans une plantation à la Grande riviére en train de s'envoyer en l'air avec un négre.

Alors l'idée que Dessalines avait une couleur rougeâtre prête à sourire, tant l'argument est inopérant.Je sais malheureusement que les haitiens sont un peu daltoniens, ils ont un petit problème avec les nuances de couleur, et ont une tendance à exagérer sur telle appartenance à telle race en fonction du degré de mélanine.

Si Dessalines était rouge, ou je ne sais quoi, cela fait pas de lui un tainos, car des africains rouges, il y en a, et même une palette de rouge. Peut être que Dessalines était une coquine, il s'amusait à se faire beau en mettant sur sa peau la terre rouge d'ayiti  pour séduire les belles mulâtresses de la plantation😂😂😂😂🤣🤣🤣🤣🤣

Faut-il déterrer Dessalines pour vérifier si son degré de rougeâtrerie ? C'est  non.... it's ridiculius.

Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN 4513eb10
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17341
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN Empty
MessageSujet: Re: Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN   Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN EmptyMer 29 Sep 2021 - 13:52

Damn!

Vous savez pour sur que DESSALINES etait ne le 20 SEPTEMBRE 1758.

Il y a des coins obscurs sur le jour ou iletait ne vraiment.

Il etait un ESCLAVE pas ca?

Aujourd'hui quel est le pourcentage de paysans hatiens qui ne savent pas quel jour ils sont nes;apres plus de 200 ANS D'INDEPENDANCE.

Je n'ai rien contre qu'on considere la date de naissance comme le 20 SEPTEMBRE.

On est fatigue de feter nos HEROS a la date de leur MORT!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Don Karlos
Star
Star
Don Karlos

Masculin
Nombre de messages : 356
Localisation : Paris
Opinion politique : Ni-Ni
Loisirs : Le jeu d'échecs
Date d'inscription : 03/07/2021

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN Empty
MessageSujet: Re: Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN   Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN EmptyMer 29 Sep 2021 - 13:55

Joel j'en sais rien quand il est né.. j'étais pas là😅😅😅😅😂😂😂😂😂😂😂😂😂

Au passage, il ne faut pas oublier que les esclaves étaient recensés...notamment ceux nés dans les plantations... Je ne sais pas si tu sais, mais'à Paris, le gouvernement a mis à la disposition du public antillais ( Guadeloupe Martinique) des archives qui permettent de retrouver ses ancêtres. Donc, contrairement à ce qu'on peut croire, les français ont une tendance à tout noter... contrairement aux paysans dont tu parles.

Don Karlos aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17341
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN Empty
MessageSujet: Re: Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN   Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN EmptyJeu 30 Sep 2021 - 7:58

Les esclaves etaient recenses pas avec leur nom.

Ils etaient consideres comme des proprietes ,surtout sur les grandes plantations.On voulait savoir combien de chevaux ,des vaches et d'esclaves qu'une plantation avait.

Tout ce qui est complique ,vous voulez simplifier.

"It's your way or the highway"
C'est une question serieuse;si l'on pouvait savoir le jour de la date de naissance de l'un des GENIES MONDIAUX qu'etait JEAN JACQUES DESSALINES.
Des THESES de DOCTORAT sont ecrits a propos de DESSALINES dans les grandes universites americaines;si vous ne le savez pas.

Sa victoire a la BATAILLE DE LA CRETE A PIERROT est MYTHIQUE quand ses TROUPES etaient "outnumbered" par les FRANCAIS 10/1
Je doute si NAPOLEON confrontait DESSALINES sur un champ de bataille que NAPOLEON gagnerait.
DESSALINES combinait les tactiques eprouvees AFRICAINES et EUROPEENNES selon un HISTORIEN AMERICAIN
(blanc) tres connu JOHN K.THORNTON
.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17341
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN Empty
MessageSujet: Re: Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN   Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN EmptyJeu 30 Sep 2021 - 9:08

Un commentaire de RANDALL ROBINSON sur le livre de JOHN K. THORNTON paru en 2004.

DESSALINES ,TOUSSAINT LOUVERTURE n'avaient pas appris le maniement des armes et commande des FRANCAIS mais avec ceux que nous appellons des CHEFS DE BANDE.

En AFRIQUE ,ils etaient des veterans de la guerre de liberation contre les envahisseurs PORTUGAIS,DES PRISONNIERS DE GUERRE.
Lisez le commentaire de RANDALL ROBINSON ,du livre d JOHN K.THORNTON:

https://www.counterpunch.org/2004/01/01/forget-haiti-forget-ourselves

1ER JANVIER 2004
Oubliez Haïti, oubliez nous-mêmes
PAR RANDALL ROBINSONFacebookTwitterRedditE-mail
Partie I

1er janvier 1804-1er janvier 2004 :

Ce jour est sacré.

C'est le 200e anniversaire de la Révolution haïtienne.

Combattu par les Haïtiens.

Gagné pour nous tous.

Entre 1791 et 1804, des centaines de milliers d'Africains réduits en esclavage en Haïti ont ignoré les rivières, les forêts, les précipices, les marécages, les montagnes, les gorges, les limiers, les fusils, les canons et les fouets qui les séparaient et se sont unis pour lancer une guerre massive, brillamment exécutée et spectaculaire. de libération que les armées d'Espagne, d'Angleterre et de France (avec l'aide des États-Unis) ont toutes combattu désespérément – ​​et ont échoué absolument – ​​à écraser.

La Révolution haïtienne n'a pas été une "pause chanceuse" impliquant "quelques esclaves indisciplinés".

Ce n'était pas un « soulèvement des plantations ».

Saint-Domingue (comme Haïti était alors appelé par les Français) était à cette époque la possession coloniale la plus prospère de toutes les puissances européennes. Il a créé beaucoup plus de richesses pour la France que les treize colonies américaines réunies. Son énorme capacité de création de richesses lui a valu d'être connue dans le monde entier comme « la perle des Antilles » et ses propriétaires français avaient une stratégie de gestion claire et éprouvée pour la maximisation du profit : pousser les esclaves à leur limite physique absolue, les travailler littéralement pour la mort, puis importer rapidement des esclaves de remplacement d'Afrique qui seraient, à leur tour, travaillés jusqu'à la mort. Ceci, la plantocratie de Saint-Domingue l'avait découvert, contrôlait les coûts d'exploitation, maintenait le rythme de l'activité économique à un rythme très efficace et productif, minimisant le mou et le gaspillage, et produisait des profits énormes et prodigieux.

Il y a deux cents ans aujourd'hui, cependant, après une guerre de libération de 13 ans, les esclaves de Saint-Domingue ont célébré leur victoire sur la France et les autres puissances européennes en établissant la République d'Haïti. Ils avaient arraché à Napoléon le moteur de l'expansion économique de la France, banni l'esclavage de la terre et mis fin à la domination européenne de 10 000 miles carrés de terres fertiles et de centaines de milliers d'esclaves pour les travailler.

Ils avaient brisé le mythe de l'invincibilité européenne.

« La plupart ont supposé que les esclaves (d'Haïti) n'avaient aucune expérience militaire avant la révolution », explique John K. Thornton dans African Soldiers in the Haitian Revolution. « Beaucoup supposent qu'ils sont passés du travail agricole aux prouesses militaires en un temps étonnamment court…. Cependant, c'est probablement une erreur de voir les esclaves de Saint-Domingue comme de simples ouvriers agricoles, comme les paysans d'Europe… …La majorité des esclaves de Saint-Domingue, en particulier ceux qui ont combattu fermement dans la révolution, sont nés en Afrique… … En fait, un grand nombre… … avaient servi dans les armées africaines avant leur asservissement et leur arrivée en Haïti… … Soixante à soixante-dix pour cent des esclaves adultes répertoriés dans les inventaires (de Saint-Domingue) à la fin des années 1780 et 1790 étaient nés en Afrique… … …(venant) majoritairement de seulement deux régions d'Afrique : la région côtière de la Basse-Guinée du Bénin moderne,Le Togo et le Nigeria (également connu sous le nom de « Côte des Esclaves »), et la zone côtière de l'Angola….

« Là où l'arrière-plan militaire africain des esclaves comptait le plus, c'était dans ces régions, en particulier dans le nord (de Saint-Domingue), où les esclaves eux-mêmes ont mené la révolution, à la fois politiquement et militairement… … … Ces régions… ont lancé les puissantes armées de Toussaint Louverture et Dessalines et ont finalement porté la révolution.

Une révolution réussie en Haïti, explique Thornton, « nécessitait le genre d'habileté et de discipline que l'on pouvait trouver chez les soldats vétérans, et ce sont ces vétérans, des guerres d'Afrique, qui ont constitué la volonté générale de la révolte de Saint-Domingue… … Les armées kongolaises ont le plus contribué aux bandes rebelles de Saint-Domingue… …(Leur) organisation tactique était très différente de celle de l'Europe… …(et elles) avaient appris à gérer avec succès les armées et tactiques portugaises au cours des années de lutte (en Afrique) , chasser les envahisseurs… …Nul doute que ces tactiques pourraient aider ceux qui se sont retrouvés à Saint-Domingue à la veille de la révolution.

« Les armées kongolaises semblent avoir été organisées en… pelotons… qui ont frappé les colonnes ennemies qui avançaient et ont soutenu un engagement pendant un certain temps avant de rompre et de battre en retraite… … leurs mouvements et diriger leur tir. Quand ils ont fui, il n'a pas été possible de les suivre. Les troupes portugaises qui avaient combattu les Kongolais en Afrique ont également rapporté que les Kongolais utilisaient des « chocs – des engagements plus importants impliquant des unités kongolaises massées. Selon les récits portugais, de grands corps étaient assemblés pour les chocs soutenus par l'artillerie, parfois ils se formaient en vastes formations en demi-lune qui cherchaient apparemment à envelopper partiellement les forces opposées, dans d'autres cas en colonnes de grande profondeur le long des fronts de 15 à 20 soldats….

« Leurs tactiques ont montré un penchant pour les attaques d'escarmouches plutôt que les assauts lourds favorisés par les Européens à la même époque… … Les armées kongolaises avaient une structure de commandement plus élevée qui pouvait rapidement masser des troupes, et les soldats étaient également habitués à former efficacement des unités plus grandes pour les batailles majeures quand la situation le justifiait…. …Les armées du Dahomey comprenaient une force professionnelle assez importante… …Oyo s'appuyait fortement sur les forces de cavalerie, avait relativement peu de fantassins et tout au long des années 1700 était la prédominance…la puissance militaire en (Afrique de l'Ouest)… …Les troupes du Dahomey… …ont combattu en ordre serré utilisant une discipline de feu assez similaire à celle de l'Europe… …

« C'est à partir de ces « arts de la guerre » disparates que le soldat révolutionnaire africain de Saint-Domingue a été formé… …

« On peut facilement voir, dans la formation des bandes mentionnées dans les premières descriptions de la (Révolution haïtienne), les petits pelotons des armées kongolais, chacun sous un commandant indépendant et habitué à la prise de décision tactique considérable ; ou peut-être ces petites unités caractéristiques des unités dahoméennes organisées localement ; les armées étatiques du pays Mahi ; ou les forces côtières de la Côte des Esclaves… …

« De plus, le schéma d'attaques avec des manœuvres de harcèlement à petite échelle, des batailles courtes et soutenues, puis des retraits rapides rappellent également les journaux de campagne des commandants de terrain portugais en Angola. Félix Carteau, un des premiers observateurs de la guerre dans le nord de Saint-Domingue a noté que les (révolutionnaires esclaves) harcelaient les forces françaises jour et nuit. Habituellement, a-t-il commenté, ils étaient repoussés, mais à chaque fois, ils se dispersaient si rapidement, si complètement dans les fossés, les haies et autres zones de couverture naturelle qu'une véritable poursuite était impossible. Cependant, les pertes des rebelles ont été légères dans ces attaques, de sorte que le lendemain, ils sont réapparus avec un grand nombre de personnes. Ils ne se massent jamais à ciel ouvert, n'écrivent à aucun autre témoin, ni ne font la queue pour charger, mais avancent dispersés, de sorte qu'ils semblent être six fois plus nombreux qu'ils ne le sont réellement.Pourtant, ils étaient disciplinés, car ils pouvaient avancer avec une grande clameur et puis soudainement et simultanément se taire….

« Il ne fallut pas longtemps avant que les observateurs notèrent que les rebelles (à Saint-Domingue) avaient développé le genre de tactique d'ordre supérieur qui était également caractéristique des forces Kongoles, ou celles de la Côte des Esclaves….

« En plus de ces similitudes tactiques avec les guerres africaines, en particulier au Kongo, il y avait d'autres indications de l'éthique africaine des combattants… … ils marchaient, se formaient et attaquaient accompagnés de la 'musique propre aux nègres…'. Leur préparation religieuse, de même, remontait à l'Afrique….

« Il est peu probable que de nombreux esclaves aient acquis des compétences équestres dans le cadre de leur travail dans les plantations… …Comme il n'y avait pratiquement pas de cavalerie en Angola, on peut supposer que les rebelles originaires d'Oyo auraient pu fournir au moins une partie des cavaliers entraînés. Aussi, les sénégalais, bien que minoritaires, sont également issus d'une culture équestre… …

« Les soldats africains pourraient bien avoir fourni l'élément clé du succès précoce de la révolution. Ils auraient peut-être permis sa survie alors qu'il était menacé par des armées renforcées venues d'Europe. Considérer les esclaves rebelles d'Haïti comme des vétérans africains plutôt que comme des travailleurs haïtiens des plantations pourrait bien s'avérer être la clé qui perce le mystère du succès de la plus grande révolte d'esclaves de l'histoire.

La politique de Saint-Domingue consistant à faire travailler ses esclaves à mort puis à importer rapidement des remplaçants d'Afrique s'est avérée être l'ultime boomerang karmique. Les esclaves nés en Afrique de Saint-Domingue non seulement n'étaient pas encore brisés psychologiquement, mais ils possédaient également une formation militaire importante et une expérience acquise de l'autre côté de l'Atlantique. Et ils se sont combinés avec des Noirs brillants et infatigables nés à Saint-Domingue comme Toussaint L'Ouverture et Dessalines pour créer un mastodonte révolutionnaire noir comme l'Europe et les États-Unis n'avaient jamais vu auparavant – ou depuis.

Les Noirs de Saint-Domingue ont forcé le monde à les voir, ainsi que les millions d'autres Africains réduits en esclavage à travers les Amériques, avec des yeux nouveaux. On ne pouvait plus supposer qu'ils pourraient à jamais être brutalisés pour créer des fortunes massives et construire des empires tentaculaires pour la gloire de l'Europe et de l'Amérique.

Le 1er janvier 1804, des centaines de milliers de révolutionnaires esclaves ont établi une république indépendante et l'ont nommée Haïti en l'honneur du peuple amérindien, tué depuis longtemps par la brutalité et les maladies européennes, qui avait appelé la terre Ayiti-Pays des nombreuses montagnes. Ils avaient banni l'esclavage de leur terre et l'avaient proclamé refuge officiel pour les esclaves en fuite de partout dans le monde. Ils avaient vaincu le plus puissant des puissants. Ils avaient brisé le mythe de l'invincibilité européenne.

L'Europe était livide. Amérique, apoplectique. Les noirs de Saint-Domingue avaient oublié leur place et seraient obligés de payer. Chèrement. Pour les deux cents prochaines années.

Toussaint L'Ouverture, Dessalines et leurs révolutionnaires esclaves doivent vivre à jamais dans nos cœurs comme des contrepoids authentiques et inspirants au « pas de musique » de nos ancêtres que l'Europe et les États-Unis ont foré dans nos psychés.

Et nous devons nous rappeler que l'histoire oublie d'abord ceux qui s'oublient eux-mêmes. Via des moyens directs et indirects, grossiers et subtils, il y a eu des murmures et des cris au coin de la rue que « les conditions actuelles en Haïti » rendent notre célébration de la Révolution haïtienne « inappropriée » en ce moment.

Nous, dont les âmes et les psychismes ont été blanchis de tout avant le Passage du Milieu, on nous dit maintenant que nous devons arracher de notre conscience et arracher de nos cœurs l'affirmation la plus dramatique et triomphale de la dignité, de la valeur et de la perspicacité des ancêtres depuis le Milieu Passage.

Quel mépris diabolique.

Non seulement ne devons-nous pas oublier la Révolution haïtienne, nous devons la célébrer. Aujourd'hui, à travers tout cela, son bicentenaire, et au-delà.

Et nous devons rechercher, comprendre et exposer ce qui s'est passé en Haïti et en Haïti depuis la révolution. Nous devons nous familiariser avec le rôle des « principales démocraties du monde » en Haïti entre 1804 et aujourd'hui. Nous devons développer une compréhension fine des répercussions de l'embargo économique de 61 ans que les États-Unis ont imposé à Haïti en réponse à sa déclaration d'indépendance, et nous devons reconnaître les conséquences actuelles de la France obligeant Haïti à payer 90 millions en or francs (l'équivalent aujourd'hui de quelque 20 milliards de dollars) en 1825 en tant que « compensation » pour Haïti déclarant son indépendance – ou être écrasé militairement par la France.

Aujourd'hui, « les principales démocraties du monde » gloussent et jubilent de leur mainmise continue – sous la forme d'un embargo financier écrasant – sur les descendants d'aujourd'hui de Toussaint, Dessalines et leurs combattants de la liberté. Partout dans les Amériques, nous qui avons bénéficié de la guerre audacieuse menée par les esclaves de Saint-Domingue, devons rejeter les manœuvres des nations les plus puissantes du monde en Haïti et trouver des moyens de jeter des ponts avec le peuple haïtien et les fonctionnaires qu'ils choisissent - à travers le scrutin – pour les diriger.

Il y a un peu plus de deux cents ans, après une « cessation des hostilités » et le brillant stratège militaire Toussaint L'Ouverture s'était déjà retiré dans une vie tranquille dans la campagne de Saint-Domingue, la France a néanmoins décidé d'arrêter et l'envoyer dans une cellule de prison à 3 000 pieds dans les montagnes du Jura en France où il mourrait de froid. Alors qu'il montait à bord du bateau qui l'emmènerait à jamais loin de Saint-Domingue, Toussaint fit une promesse à ses ravisseurs et nous appela tous.

« En me renversant, vous n'avez abattu à Saint-Domingue que le tronc de l'arbre de la liberté. Il renaîtra par les racines car elles sont nombreuses et profondes.

Nous sommes ces racines.

La révolution a été combattue par les Haïtiens, mais gagnée pour nous tous.

Par notre travail et avec nos moyens, dans un esprit d'estime et de conscience de soi, nous devons servir de contrepoids aux nations puissantes qui jugent l'urne sacro-sainte dans leur pays, mais encouragent et manipulent subrepticement son rejet par « l'opposition » en Haïti. Nous devons servir de partisans de la civilité politique et de la justice sociale en Haïti tandis que « les principales démocraties du monde » encouragent sournoisement la récalcitrance, le tumulte et la division. Nous devons refuser d'être manipulés par les médias corporatifs pour adopter l'idée qu'en France, en Allemagne, aux États-Unis et dans d'autres « nations civilisées », les élections sont le seul déterminant légitime de la volonté du peuple, mais en Haïti, ces manifestations de rue spécialement sélectionnées par les médias d'entreprise pour la couverture nous disent tout ce que nous devons savoir sur la volonté de quiconque.Nous devons faire comprendre à tous les Haïtiens que le monde extérieur ne fait pas de distinction entre – et ne se soucie pas de – Lavalas, Convergence ou tout autre groupe politique. Le monde ne voit que « Haïti », « Haïtiens » et toutes les connotations que les médias occidentaux y ont attachées. Ces nations qui, il y a deux cents ans, ont désespérément échoué dans leurs tentatives d'écraser la Révolution haïtienne aujourd'hui ont un profond besoin psychique de « prouver » la progéniture de Toussaint capable de rien d'autre que le désastre. Nous devons tendre la main et travailler avec nos frères et sœurs haïtiens pour prouver que ces nations ont tort.Ces nations qui, il y a deux cents ans, ont désespérément échoué dans leurs tentatives d'écraser la Révolution haïtienne aujourd'hui ont un profond besoin psychique de « prouver » que la progéniture de Toussaint n'est capable que de désastre. Nous devons tendre la main et travailler avec nos frères et sœurs haïtiens pour prouver que ces nations ont tort.Ces nations qui, il y a deux cents ans, ont désespérément échoué dans leurs tentatives d'écraser la Révolution haïtienne aujourd'hui ont un profond besoin psychique de « prouver » la progéniture de Toussaint capable de rien d'autre que le désastre. Nous devons tendre la main et travailler avec nos frères et sœurs haïtiens pour prouver que ces nations ont tort.

Dans toute la diaspora, nous devons soutenir et défendre Haïti – en ce jour anniversaire de la Révolution haïtienne, tout au long de cette année du bicentenaire et pour toujours. Car ce faisant, nous nous défendons et nous défendons.

Partie II

Haïti, Jessica et ADM

Les responsables de la politique étrangère américaine ont récemment perpétré d'horribles contre-vérités. Les « armes de destruction massive » de l'Irak, « l'héroïsme sur le champ de bataille » et les « abus » de Jessica Lynch et « l'échec à livrer » d'Aristide en Haïti en sont des exemples.

Le pétrole irakien, la peur du terrorisme déclenché par la guerre et l'antiquité de l'Irak nous ont rendus plus conscients et moins sensibles – mais pas immunisés – aux manipulations médiatiques concernant l'Irak. De même, les soldats américains qui ont servi en Irak ont ​​des défenseurs américains qui ne permettront pas que les contributions de ces soldats soient ignorées alors que, par exemple, la vérité de Jessica Lynch est piétinée et tordue pour attiser le « patriotisme » et l'animosité envers « les méchants ».

Qui, cependant, sait ou se soucie d'Haïti ? Combien d'Américains savent que – en notre nom – les décideurs américains ont utilisé l'énorme pouvoir de notre pays pour bloquer l'accès de 8 millions d'Haïtiens à des prêts approuvés pour l'eau potable, les programmes d'alphabétisation et les services de santé ? Combien savent, quand nous lisons à propos du « glissement régulier d'Haïti », que les puissants décideurs américains sont massivement responsables ? Ces fonctionnaires tiennent le peuple haïtien, qui veut désespérément posséder sa démocratie, dans une poigne de mort économique brutale. Est-ce le visage que l'Amérique entend continuer à montrer aux peuples noirs et bruns du monde ? Les Américains ordinaires ne peuvent plus se permettre l'indifférence.

Notre président dit que nous sommes des cibles du terrorisme parce qu'« ils sont jaloux de nous » ; parce que « nous aimons la liberté et eux non » ; parce que nous représentons « la vérité et la justice ».

Est-ce vraiment notre compassion et notre magnanimité qui provoquent la rage dans les cœurs lointains de réduire les sites touristiques de Bali en braises, les tours de Manhattan en poussière et notre ambassade de Nairobi en ruines ? Si tel est le cas, le Dali Lama est en grand danger.

En ces temps, les Américains doivent évaluer ce que nos politiques font aux êtres humains au-delà de nos côtes. Et nous devons réaliser que la même machine « d'information » qui a menti sur les ADM et Jessica Lynch ment sur bien plus, y compris Aristide et Haïti.

Les États-Unis ont du sang haïtien sur les mains depuis longtemps. Aujourd'hui, ils dégoulinent.

En 2000, l'année de notre effondrement électoral, les observateurs électoraux en Haïti ont recommandé que sept sièges au Sénat (sur un total de 7 500 postes pourvus à l'échelle nationale) soient disputés. La commission électorale d'Haïti n'était pas d'accord, créant la seule préoccupation internationale concernant l'élection. Pour éviter « la colère des puissants », ces sénateurs ont démissionné. Cependant, les responsables américains qui s'étaient opposés avec véhémence à la restauration du gouvernement élu d'Haïti en 1994, ont maintenant profité de la controverse du second tour pour diaboliser davantage Aristide, briser l'esprit du peuple haïtien et « prouver » que la Révolution haïtienne est un échec.

De puissants Américains écrasent le rêve du peuple haïtien de construire sa propre démocratie à son image, et ces fonctionnaires qui bloquent l'accès des Haïtiens à l'eau potable nous disent tout ce que nous devons savoir. Ils détes....
Revenir en haut Aller en bas
Don Karlos
Star
Star
Don Karlos

Masculin
Nombre de messages : 356
Localisation : Paris
Opinion politique : Ni-Ni
Loisirs : Le jeu d'échecs
Date d'inscription : 03/07/2021

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN Empty
MessageSujet: Re: Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN   Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN EmptyJeu 30 Sep 2021 - 9:55

Joel a écrit:
Les esclaves etaient recenses pas avec leur nom.

Ils etaient consideres comme des proprietes ,surtout sur les grandes plantations.On voulait savoir combien de chevaux ,des vaches et d'esclaves qu'une plantation avait.

Tout ce qui est complique ,vous voulez simplifier.

"It's your way or the highway"
C'est une question serieuse;si l'on pouvait savoir le jour de la date de naissance de l'un des GENIES MONDIAUX qu'etait JEAN JACQUES DESSALINES.
Des THESES de DOCTORAT sont ecrits a propos de DESSALINES dans les grandes universites americaines;si vous ne le savez pas.

Sa victoire a la BATAILLE DE LA CRETE A PIERROT est MYTHIQUE quand ses TROUPES etaient "outnumbered" par les FRANCAIS 10/1
Je doute si NAPOLEON confrontait DESSALINES sur un champ de bataille que NAPOLEON gagnerait.

DESSALINES combinait les tactiques eprouvees AFRICAINES et EUROPEENNES selon un HISTORIEN AMERICAIN
(blanc) tres connu JOHN K.THORNTON
.


Joel on s'en fout de l'heure ou du jour de la naissance de Dessalines.. l'année suffit..... On ne fait pas ici l'horoscope de Dessalines... Tu dévies les conversations sur des sujets annexes et sans réel intérêt......Je te rassure, J'aime bien les querelles... mais pas les querelles byzantines...pendant que les démocrates avilissent les migrants haitiens, toi le doyen tu veux m'embarquer dans une discussion sur le sexe des anges... allons allons reprends toi Joel..
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17341
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN Empty
MessageSujet: Re: Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN   Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN EmptyJeu 30 Sep 2021 - 12:52

Damn!

N'etait ce pas vous qui aviez commence cette querelle a propos de la date de naissance de DESSALINES?
Revenir en haut Aller en bas
Don Karlos
Star
Star
Don Karlos

Masculin
Nombre de messages : 356
Localisation : Paris
Opinion politique : Ni-Ni
Loisirs : Le jeu d'échecs
Date d'inscription : 03/07/2021

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN Empty
MessageSujet: Re: Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN   Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN EmptyJeu 30 Sep 2021 - 13:05

yeahhh.. les lecteurs jugeront par eux mêmes... pour savoir si l'oeuf vient de la poule ou si la poule vient de l'oeuf.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17341
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN Empty
MessageSujet: Re: Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN   Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN EmptyJeu 30 Sep 2021 - 13:27

Moi;
je ne veux pas de querelles;je veux des echanges.

On a estime que plus de 4000 livres ont ete ecrits a propos d'un personnage comme ABRAHAM LINCOLN.

J'aimerais savoir plus a propos d'un personnage remarquable comme JEAN JACQUES DESSALINES.

Vous n'etes pas le premier qui a dit que DESSALINES etait ne le 20 SEPTEMBRE 1758 .

Cette dame qui est en charge de la fondation "CLAIRE HEUREUSE" l'affirme depuis quelques annees ;j'aimerais en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN Empty
MessageSujet: Re: Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN   Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Yon lot Apwoch sou Orijin Papa DESALIN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: