Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -40%
Pompe à air électrique et portable ...
Voir le deal
29.99 €

 

 Histoire du fameux QUILOMBO de PALMAREIS au BRESIL

Aller en bas 
AuteurMessage
Joel
Super Star
Super Star



Masculin
Nombre de messages : 17419
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Histoire du fameux QUILOMBO de PALMAREIS au BRESIL Empty
MessageSujet: Histoire du fameux QUILOMBO de PALMAREIS au BRESIL   Histoire du fameux QUILOMBO de PALMAREIS au BRESIL EmptyVen 12 Nov 2021 - 9:04

Depuis ma jeunesse ,j'ai entendu l'histoire du,des QUILOMBOS de PALMAREIS au BRESIL ,narre par des specialistes d'histoire de la diaspora africaine dans les AMERIQUES.

Curieusement,je n'ai jamais entendu cette page etonnante d'histoire mentionnee par un HAITIEN

https://en.wikipedia.org/wiki/Ganga_Zumba

GOOGLE TRANSLATE

Nganga Nzumbi ( prononciation portugaise : [ˈɡɐ̃ɡɐ ˈzũbɐ] ) a été le premier chef de la colonie massive d'esclaves en fuite de Quilombo dos Palmares , ou Angola Janga, dans l'état actuel d' Alagoas , au Brésil . Zumba était un esclave qui a échappé à la servitude dans une plantation de canne à sucre et a finalement atteint le poste de plus haute autorité au sein du royaume de Palmares, et le titre correspondant de Ganga Zumba . Bien que certains documents portugais considèrent Ganga Zumba comme son nom propre, et ce nom est largement utilisé aujourd'hui, le plus important des documents traduit le nom par « Grand Seigneur ». En Kikongo , nganga a nzumbiétait « le prêtre responsable de la défense spirituelle de la communauté » qui était un kilombo ou une colonie militaire composée de plusieurs groupes. [1] Une lettre qui lui est écrite par le gouverneur de Pernambuco en 1678 et aujourd'hui retrouvée dans les Archives de l' Université de Coimbra , l'appelle « Ganazumba », ce qui est une meilleure traduction de « Grand Seigneur » (en Kimbundu ).


Prince en Afrique, Esclave, guerrier , Roi de Palmares au Brésil
Ganga aurait été le fils de la princesse Aqualtune , fille d'un roi inconnu du Kongo . Elle a dirigé un bataillon à la bataille de Mbwila . Les Portugais ont remporté la bataille, tuant finalement 5 000 hommes et capturant le roi, ses deux fils, ses deux neveux, quatre gouverneurs, divers fonctionnaires de la cour, 95 détenteurs de titres et 400 autres nobles, qui ont été embarqués sur des navires et vendus comme esclaves dans les Amériques. . Il est probable que Ganga faisait partie de ces captifs. On ignore où se trouvent les autres. Certains auraient été envoyés en Amérique espagnole, mais Ganga Zumba, son frère Zona et sa sœur Sabina (mère de Zumbi dos Palmares, son neveu et successeur) ont été réduits en esclavage à la plantation de Santa Rita dans la capitainerie portugaise de Pernambuco.dans ce qui est aujourd'hui le nord-est du Brésil, qui à l'époque était contrôlé par les Hollandais . De là, ils se sont enfuis à Palmares.

Un quilombo ou mocambo était un refuge d'esclaves en fuite qui ont été amenés de force au Brésil (de l' Angola actuel , de la République démocratique du Congo et du Congo-Brazzaville ) qui ont échappé à leur servitude et se sont enfuis à l'intérieur du Brésil dans la région montagneuse de Pernambuco. . Au fur et à mesure que leur nombre augmentait, ils formaient des colonies de marrons .

Peu à peu, jusqu'à dix mocambos distincts se sont formés et ont finalement fusionné en une confédération appelée Quilombo de Palmares, ou Angola Janga, sous un roi, Ganga Zumba ou Ganazumba, qui peut avoir été élu par les dirigeants des mocambos constitutifs. Ganga Zumba, qui dirigeait le plus grand des villages, Cerro dos Macacos, présidait le conseil principal du mocambo et était considéré comme le roi de Palmares. Les neuf autres colonies étaient dirigées par des frères, des fils ou des neveux de Gunga Zumba. Zumbi était chef d'une communauté et son frère, Andalaquituche , en dirigeait une autre.

Dans les années 1670, Ganga Zumba avait un palais, trois épouses, des gardes, des ministres et des sujets dévoués dans son complexe royal appelé Macaco . Macaco vient du nom d'un animal (singe) qui a été tué sur le site. Le complexe se composait de 1 500 maisons qui abritaient sa famille, des gardes et des fonctionnaires, tous considérés comme des membres de la royauté. Il a reçu le respect d'un monarque et l'honneur d'un seigneur. [2]

En 1678, Zumba accepta un traité de paix proposé par le gouverneur portugais de Pernambuco , qui exigeait que les Palmarinos se réinstallent dans la vallée de Cucaú . Le traité a été contesté par Zumbi , l'un des neveux de Ganga Zumba, qui a mené une révolte contre lui. Dans la confusion qui a suivi, Ganga Zumba a été empoisonné, très probablement par l'un de ses propres parents pour avoir conclu un traité avec les Portugais. Et beaucoup de ses disciples qui s'étaient installés dans la vallée de Cucaú ont été de nouveau réduits en esclavage par les Portugais. La résistance aux Portugais s'est ensuite poursuivie sous Zumbi.

Le film brésilien Ganga Zumba a été tourné en 1963 mais n'est sorti qu'en 1972 car il y a eu un coup d'État militaire au Brésil en 1964 , et les films sur les révolutions, même celles qui ont eu lieu au 17ème siècle, étaient considérés comme politiquement dangereux. Le film est basé sur le roman de João Felício dos Santo et se concentre sur un esclave noir qui se retrouve à Palmares. Le film parle de la libération des Noirs et garde une perspective raciale noire. [3]

: Cambridge University Press. p. 221 . ISBN 0-521-29929-2.
Kent, RK (1965). « Palmarès : Un État africain au Brésil ». Le Journal de l'histoire africaine . 6 (2) : 161-175. JSTOR 180194 .
Stam, Robert (1982). « Fondu lent à l'Afro : La présence noire dans le cinéma brésilien ». Film Trimestriel . 36 (2) : 16-32. JSTOR 3696991 .
Ganga Zumba , 1963, film de Carlos Diegues
Quilombo , 1984, film de Carlos Diegues sur Palmares , ASIN B0009WIE8E
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire du fameux QUILOMBO de PALMAREIS au BRESIL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: