Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Mario Andresol expose le processus d'assainissement de la Police Nationale

Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Mario Andresol expose le processus d'assainissement de la Police Nationale Empty
MessageSujet: Mario Andresol expose le processus d'assainissement de la Police Nationale   Mario Andresol expose le processus d'assainissement de la Police Nationale EmptySam 2 Fév 2008 - 10:17

Perspectives >

Haïti : Assainir la police

vendredi 1er février 2008
par
Djems Olivier
Mario Andresol expose le processus d'assainissement de la Police Nationale Arton6903
Le processus de réforme et d’épuration de la Police nationale d’Haïti va bon train. Il touche de nombreux policiers corrompus, accusés de violation des droits humains, de narcotrafic, entre autres, qui sont purement et simplement mis à l’écart.

P-au-P, 01 fév. 08 [AlterPresse] --- Ils sont environ 545 à être renvoyés de l’institution policière entre 2006 et 2007. Ils sont pour la plupart déférés par devant des tribunaux compétents pour être jugés selon la loi. Ils, ce sont des policiers impliqués
notamment dans les violations systématiques des droits de la personne humaine.

« Entre 2006 et 2007, nous avons révoqué plus de 545 policiers », révèle Mario Andrésol, directeur général de la Police nationale d’Haïti (Pnh), lors d’une interview accordé à un groupe de journalistes belges et un reporter d’AlterPresse. « Très souvent, ils sont déférés à la justice pour leur implication dans des cas de violation des droits humains », précise-t-il.

<BLOCKQUOTE>
La plupart de ces policiers sont également mêlés à d’autres infractions, dont le trafic de la drogue, indique encore Andrésol. Sur un nombre de 10 narcotrafiquants arrêtés en Haïti à la suite d’un sommet sur la drogue en République dominicaine, en 2007, figurait 5 policiers, ajoute le directeur de la police.
« Nous avons identifié entre 5 et 6 pistes d’atterrissage clandestines sur la côte sud », confirme par ailleurs le directeur général de la Pnh.
Andrésol croit nécessaire de continuer à travailler pour doter le pays d’une police au service de toute la population assoiffée de sécurité. Sur le terrain, 7000 policiers sont à pieds d’œuvre, aux cotés des agents pénitentiaires et des policiers de rang supérieur.
Les agents du Bureau de lutte contre le trafic des stupéfiants (Blts), quant à eux, sont au nombre de 60 pour tout le territoire national. L’effectif de ces policiers va être revu à la hausse, prévoit Andrésol.
Le budget de la Pnh va crescendo
Depuis son installation en juin 2006, l’Exécutif René Préval/Jacques Edouard Alexis a fait de la sécurité sa grande priorité. Pour l’exercice fiscal 2006-2007, une enveloppe de 4 530 704 429,00 gourdes était allouée à l’institution policière sur les 21 944 400 000,00 gourdes prévues dans la loi de finances.
« Le budget de la police est en augmentation par rapport aux années antérieures », fait remarquer Mario Andrésol.
Tout en espérant une meilleure rémunération des policiers, Mario Andrésol révèle que le salaire moyen d’un policier avoisine les 15.400 gourdes, soit 400 dollars américains. Dans l’espace d’une année, le salaire des policiers a connu deux augmentations, la première en janvier 2007.
Le directeur général souligne aussi le support technique et logistique de certains pays comme le Canada, la France et les Etats-Unis d’Amérique. « Les Américains nous ont donné 40 véhicules et près de 300 motocyclettes », signale Mario Andrésol.
Vers la réduction de la criminalité organisée
Quelque 200 cas de kidnapping ont été répertoriés en 2007 grâce à une meilleure collaboration des agents de la Pnh et des policiers de la Mission de stabilisation des Nations Unies (Minustah), selon Mario Andrésol.
« Il y a une grande amélioration à ce niveau, mais nous ne pouvons éradiquer complètement la criminalité dans le pays », affirme le directeur général de la police.
La police, selon Andrésol, n’était pas préparée pour faire face à ce type de criminalité qu’est le kidnapping. « Nous tavaillons de manière à réduire la criminalité, à circonscrire les cas de kidnapping dans la région métropolitaine », soutient Mario Andrésol, tout en précisant que le phénomène du rapt est nouveau en Haïti, une forme de criminalité qui a évolué à partir de l’année 2004.
Entre 2006 et 2007, la police a libéré au moins 100 otages. « Nous avons arrêté 533 individus qui étaient liés aux cas de kidnapping », parmi eux des chefs de gangs de Cité Soleil (périphérie nord de la capitale), indique Mario Andrésol qui estime que les gens de Cité Soleil n’étaient pas les seuls à être impliqués dans cette activité.
Créée en 1995 à la suite du démantèlement des Forces armées d’Haïti, la police nationale va avoir 13 ans et est à sa 19e promotion. D’ici à 2010, les autorités espèrent un effectif de 12 à 14 mille policiers, qui seront déployés sur tout le territoire national. Pour cela, la formation de plus de 1000 nouveaux agents est envisagée chaque année. [do gp apr 01/02/2008 16:00




Djems Olivier


Alter Press
</BLOCKQUOTE>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mario Andresol expose le processus d'assainissement de la Police Nationale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mario Kart Armageddon 10 : Mirage Space.
» Processus [5/6]
» Andresol 'sans étât d'âme' dans l'action contre les bandits
» Delaville Mario ( en cours)
» T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: