Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-44%
Le deal à ne pas rater :
Compresseur digital programmable Michelin 12V – 6,9 Bars
44.99 € 79.90 €
Voir le deal
-44%
Le deal à ne pas rater :
Compresseur digital programmable Michelin 12V – 6,9 Bars
44.99 € 79.90 €
Voir le deal

 

 Etudiants de la Faculte des Sciences Humaines remettent ca

Aller en bas 
AuteurMessage
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

Etudiants de la Faculte des Sciences Humaines remettent ca Empty
MessageSujet: Etudiants de la Faculte des Sciences Humaines remettent ca   Etudiants de la Faculte des Sciences Humaines remettent ca EmptyMer 25 Oct 2006 - 18:02

"Le 61ème anniversaire de l'ONU marqué en Haïti par de violentes manifestations pour réclamer le depart de la mission militaire


Port-au-Prince, 24 octobre 2006 (AHP) - Le 61ème anniversaire de l'ONU a été marquée par de violentes manifestations organisés par des étudiants pour réclamer le départ de la force miltaire onusienne envoyée en Haiti après le départ précipité du président Aristide dans la foulée du mouvement GNB.

Les étudiants de la faculté ds sciences humaines, fer de lance de ce mouvement anti-Aristide et pris en main par le Grope des 184, ont fait savoir qu'il n'était pas question qu'une telle force soit en Haiti au moment où le pays marque le 200ème anniversaire de l'asssainat du père de la patruie, Jean-Jacques Dessalines (17octobre 1806).

Soutenus par une organisation dénommée MODEP de l'activiste Guy Numa, ils ont recouru aux barricades enflammées, aux jets de pierres et de bouteilles en plastic pour tenter de faire passer leurs revendications.

Ainsi, des pare-brise de plusieurs véhicules appartement `à des passants et à des cadres des nations-Unies ont été brisés, alors que des officiels haitiens et onusiens délivraient leurs discours noyés par des slogans anti-MINUSTAH.

Les étudiants ont accusé les casques bleus de vouloir tout faire pour comppliquer la situation afin de trouver des justifications pour rester en Haiti.

Les militaires allaient être piqués au vif avec la présentation d'un chien habillé aux couleurs de leur uniforme.

Ils n'on toutefois pas réagi physiquement. ce sont plutôt des policiers haïtiens du corps d'intervention rapide (CIMO) qui ont eté appelés pour prendre la situation en main et empêcher la situation de dégénérer davantage.

Plusieurs étudiants ont été molestés et 3 autres accusés de violence ont été emmenés au commissariat de police de port-au-prince où des groupes d'étudiants se sont rassemblés pour exiger leur libération.

Ils allaient être relâchés dans la soirée après d'ntenses discusions auxquelles ont participé le commisssaire du gouvernement, Claudy Gassant, et le recteur de l'université d'Etat, Pierre-Marie Paquiot.

Ce dernier avait été molesté le 5 décembre 2003 lors d'incidents violents à la faculté des sciences humaines attribués à des militants Lavalas, mais auxquels d'autres bras auraient participé dans le contexte politique de l'époque.

Un des responsable du mouvement etudiant Roody Métellus a ráffirmé mercredi que les forces de la MINUSTAH doivent coûte que coûte quitter le pays.

Il a une nouvelle fois qualifié d'insulte le fait que la mission ait utlisé le musée du Panthéon national pour organiser ses manifestations à l'occasion de la fête des nations-Unies.

Guy Numa, responsable du MODEP, une branche du collectif de mobilisation contre la cherté de la vie, a lui ausi reclamé le départ de la MINUSTAH. Il a pointé du doigt les haïtiens qui se sont rendus complices de l'occupation du territoire.

Le président de la Commission affaires étrangèrs du Senat a salué le courage des étudiants qui reclament la fin de l'occupation, mais il a condamné dans le même temps, les actes violents qui ont accompagné leur manifestation.

Il a appelé les etudiants à se contrôler, soulignant que ces derniers veulent peut-être se racheter en produisant de telles revendications, après s'être alliés étrangement, a-il dit, aux secteurs nantis pour combattre un gouverneement constitutionnel et provoquer la venue des forces étrangères.

Mais certains etudiants s'en défendent, arguant que c'est Aristide qui avaient appelé les étrangers pour pouvoir garder le pouvoir. Toutefois, les premiers soldats américains sont arrivés seulement après le depart d'Aristide mais avant le vote du conseil de sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Etudiants de la Faculte des Sciences Humaines remettent ca Empty
MessageSujet: Re: Etudiants de la Faculte des Sciences Humaines remettent ca   Etudiants de la Faculte des Sciences Humaines remettent ca EmptyMer 25 Oct 2006 - 18:46

Alo yo vouzan ,yo finn fè peyi pran yon lot okipatyon pa endisiplinn yo jodya yo pa jwen sa yo te vle epi yap pran pos natyonalis yo.Le nou tap mande yo pou yo mete dlo nan di ven yo pou peyi ya pap pran yon lot wont anko yo te tande moun jodya anko yap mande pou minutsah bay talon yo pou yo masakre pep la. Mwen mwen di malgre erè ke jandam lonu fè tou tan ke gouvenman pa pran responsabilite li pou li ogmante polis natyonal ou byen kreye jandameri ke yo vle fè ya mwen di se pou fos sayo rete nan peyi ya pou enpeshe yon Rwanda perpertre an ayiti. se pwen de vi mwen. paske lè yon moun ap tande sa ke yo prepare pou yo fè pep sa peye paske li te vote pou moun ke li kwè ki ka ede l soti nan trou foban e byen mwen pa fè oken ti politisyen magouyè konfyans. Menm jan yo te manipile yo anvan ou met si se yon perdan reklasitran ki ap pouse yo fè sa.Se yo ki lakos jodya genyen solda etranje nan peyi ya. se pou yo bwè wont la.
Revenir en haut Aller en bas
 
Etudiants de la Faculte des Sciences Humaines remettent ca
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: