Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

 

 Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide

Aller en bas 
+5
Rodlam Sans Malice
piporiko
Joel
Doub-Sossis
Rico
9 participants
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyLun 14 Juil 2008 - 13:19

<tr>

HAITI: Haiti Telecom Kickbacks Tarnish Aristideby Lucy Komisar, Special to CorpWatch

December 29th, 2005

Two U.S. lawsuits charge that former Haitian President Jean-Bertrand Aristide and his associates accepted hundreds of thousands of dollars in kickbacks from politically connected U.S. telecom companies. "Plus ça change," one might say in Haiti. The more the leadership in this corruption riddled country changes, the more things stay the same.

President Aristide's sudden departure from Haiti in 2004 is stalked by controversy. His defenders say he was a champion of the poor hustled out of the country by a Bush administration fearful of his radical populism. His critics charge that he was a corrupt and cynical demagogue building power by appealing to the poor and repressing opposition.

Lawsuits filed this Fall challenge the former priest’s image of political purity and raise claims that both he and U.S. corporate executives scammed illegal profits off the hemisphere’s poorest population. In one suit, a fired executive charged his former employer, the U.S. telecom IDT (Newark, NJ), with corruption, defamation, and intimidation under the New Jersey anti-racketeering law. In the second, the government of Haiti contends that IDT, Fusion (New York, NY) and several other North American telecoms violated the federal RICO anti-racketeering statute. Both suits allege that Aristide, now in exile in South Africa, and his associates, took kickbacks.

The story that the suits reveal is emblematic of the business relationship between a powerful rich country and a tiny impoverished nation linked by technology – and corruption. It starts out ironically: with a Western policy, designed to protect U.S. companies from price competition, which acts to give poor countries a break.

International phone calls access the routing systems of both the caller’s country and the recipient’s. The phone company where the call originates routinely pays a per-minute charge or "termination fee" for accessing the overseas system. The goal of this arrangement is to level the playing field in situations where most of the calling goes in one direction. There are, for example, far more Haitians in America who can afford to call family in their native land than there are Haitians in Haiti who have the money to dial America. Without the 23 cents termination fee, only the U.S. company would be paid and the Haitian phone service would not be reimbursed for maintaining its infrastructure.

The U.S. established a system of fixed fees – the international settlements policy (ISP) – in the 1980s, based on a practice dating to the 1930s, to strengthen the bargaining position of American telecoms against foreign carriers. In spite of the rhetoric of free-market competition, the U.S. didn’t want foreign phone companies making deals that forced U.S. companies to compete against each another. The Federal Communications Commission fixed the per-minute rates and required all U.S. companies to pay it. Companies had to inform the FCC and competitors if they negotiated lower rates.
The lawsuits charge that some U.S. firms cut secret deals to pay Haiti cut-rate per-minute fees while kicking back hundreds of thousands of dollars to Aristide and his associates. Instead of providing the Haitian phone company with money to build up infrastructure and services, the deals helped corrupt officials to loot the system.


Artistide's supporters are loath to believe that the charismatic former priest may have betrayed Haiti’s desperate poor who saw him as their savior throughout tumultuous years of alternating hope and despair. Elected president for a five-year term from 1991 to 1996, Aristide was almost immediately forced into exile by a military coup. Three years later, a U.S.-led force, acting under a U.N. resolution, invaded Haiti to restore him to the presidency. When Aristide’s first term ended in February 1996, he was constitutionally barred from succeeding himself. His close associate, former Prime Minister René Préval, served as president until Aristide was returned to office in February 2001. Citing evidence of fraud, the Organization of American States' electoral observation mission declined to certify the elections.

In February 2004, Aristide either resigned (the U.S. version) or was kidnapped (his story) and flown by the U.S. to South Africa.

Phone Home

Haiti’s phone system had become a contentious issue between the U.S., which demanded that it be privatized, and Aristide, who wanted it to remain government-owned. In the late 1990s, the Clinton administration cut off $500 million in promised loans and aid amidst charges by members of Congress that Aristide’s government was rife with corruption.

According to the lawsuits filed in Miami and Newark federal courts, the political corruption was a two-way street running between politically connected North American companies and Aristide's government. Haiti's Telecom sector is estimated at 400 million minutes a year, valued at $48 million. During the governments dominated by Aristide (1994-2004), Teleco (Télécommunications d'Haïti), the Haiti national telephone company, made agreements with foreign telephone companies, including IDT, Fusion Telecommunications, Skyytel (Montreal), Cinergy (Miami) and IPIP/Terra (Miami), granting them rights to connect to Haiti phone lines.
The suit by the Haitian government says that payments to Teleco were diverted or kicked back to Aristide's group through companies and bank accounts in the offshore Turks and Caicos Islands and the British Virgin Islands. A key company was Mont Salem in the Turks and Caicos. The offshore companies were described as "agents" or "consultants" for Teleco. These Caribbean tax havens are known for setting up shell companies and bank accounts that guarantee secrecy to the owners, who routinely use them to hide and launder the money of corruption, fraud, tax evasion, drug trafficking, and other crimes.
Details about the IDT charges are laid out in the case filed by D. Michael Jewett, who was IDT’s associate regional vice president for the Caribbean in 2003. That year, Jewett says, the company vice-president told him that IDT agreed to pay kickbacks to Aristide's Turks and Caicos bank account in return for a favorable phone deal in Haiti. Instead of the FCC-mandated 23 cents a minute for calls originating in America, Teleco was willing to accept only 9 cents a minute--with 3 cents kicked back to Aristide, Jewett said.
Jewett's Tale
IDT fired Jewett in November 2003, within a week after IDT got back its signed contracts from Teleco and Mont Salem. He fought for and won unemployment benefits, then hired a lawyer. He filed suits for wrongful dismissal in federal court in Newark in May 2004 and October 2005. He claims he was fired because he opposed the deal.
Jewett's version of events goes like this: The initial Teleco proposal called for IDT to deposit funds in a U.S. bank account. But fearing that it might pay and get no agreement, IDT decided to negotiate directly with Aristide. In August 2003, IDT executive vice president for International Business Development Jack Lerer met with Aristide in Haiti. A month later Lerer told Jewett the plan: IDT would deposit money in a Turks and Caicos account that Aristide had set up under the name Mont Salem. In September 2003 the deal was sealed: Teleco would receive 6 cents and Mont Salem would keep 3. Teleco's records were falsified to show Mont Salem as the carrier, not IDT.
Aristide's Miami lawyer, Ira Kurzban, refused Corpwatch’s request for comment on the telecoms cases.

Lawyers for the Haiti government say they know from Teleco billing statements that Mont Salem was paying Teleco 6 cents a minute for the minutes it was billing to IDT. They know from pleadings and a judicial order in the Jewett case that the rate in the IDT-Mont Salem agreement was 9 cents a minute. Putting the records together, the Haitian government lawsuit asserts that in one six-month period in 2004, IDT paid $302,588 in kickbacks to the Aristide group.
The U.S. Department of Justice, the United States Attorney in Newark, NJ, and the Securities and Exchange Commission have initiated investigations into the charges against IDT.

Offshore Adventures
One of the strongest links to Aristide is Mont Salem. Its Turks and Caicos incorporation papers show registration in June 2000 with capital of $5,000 – not much for a real company. Its registered agent was Timothy O'Sullivan of Miller, Simons and O'Sullivan, Turks and Caicos. The owner of shares was "M & S Nominees Ltd," (Miller and Simmons), listed at the same Turks and Caicos address. It fits the model of a classic offshore shell company designed to receive and launder money, rather than that of a real firm.
Where did the money go? Asked who the real Mont Salem owners are, Adrian Corr --lawyer for Miller, Simons and O'Sullivan in the Turks and Caicos--confirmed that "You can have nominee [strawman] directors," but declined to say if Mont Salem's listed owners were fakes. "I don’t know. You put me on the spot," said Corr. "I don’t want to answer any questions about this. I have lawyers retained; It's better you speak with them. It's [former New Jersey] Governor Byrne's law firm." His attorney Kerrie Heslin at Carella, Byrne, Bain, Gilfillan, Cecchi, Stewart & Olstein in Newark did not respond to numerous requests for comment.
Neither did Mont Salem's lawyer, Michael Weinstein, at Podvey, Meanor, Catenacci, Hildner, Cocoziello & Chattman, also in Newark.
IDT's CEO James Courter and the company's attorney in the Jewett case, Leslie Lajewski (Grotta, Glassman & Hoffman in Roseland, NJ), also declined to return phone calls and emails seeking comment.
The Federal court in Newark court dismissed the RICO claim on grounds of “standing” but accepted the whistleblower cause of action as well as Jewett’s claims of defamation and intentional infliction of emotional distress. The case will soon proceed to discovery, where his lawyer will be able to demand internal IDT records.
Meanwhile, more details are available from the president of Skyytel, a Montreal company which, according to the Haiti lawsuit, got a similar kickback deal. While denying payment of kickbacks, Colin Povall does acknowledge that Skyytel's 2003 agreement with Teleco provided for payment of 9 cents a minute to Mont Salem as Teleco's agent. Again, the Haitian telecom would reap only 6 cents a minute.

The Lawsuit
The Haitian government-Teleco lawsuit filed was in Miami Nov. 2, 2005, under the U.S. RICO (Racketeer Influenced and Corrupt Organizations) statute. The defendants are:
Former President Jean-Bertrand Aristide. He lives in Pretoria, South Africa.
Faubert Gustave, minister of the Economy and Finance 2201-4. He lives in Sarasota, FL
Rodnée Deschineau, general manager of the government-owned Banque Populaire Haïtienne from 2001-4. He lives in Dorchester, Mass.
Lesly Lavelanet, the brother-in-law of Aristide's wife, Mildred Trouillot Aristide. He controlled several companies, including Digitek SA and Global Spectrum SA. He lives in Coral Springs, FL.
Fred Beliard, who lives in Cooper City, FL.
Alphone Inevil, Director of Planning at Teleco from 1997 to 2002, then Director General to 2004. He lives in Lakeland, FL.
Jean Rene Duperval, Director for International Affairs for Teleco from 2003 to 2004. He lives in Miramar, FL.
Adrian Corr, an attorney with the law firm of Miller, Simons and O'Sullivan in the Turks and Caicos Islands.



"Mont Salem approached us," he explained. "We never met anybody in Haiti. Fred Beliard is the only one I met. He was dealing with some powerful people." Beliard, a Haitian, is accused in the lawsuit of participating in the kickback scheme. Povall said, "Adrian Corr, we only heard about him when it came to sign the contract; his name was on the contract." One of Skyytel's advisors is Ronald Beliard, who runs a telecom consulting company in Quebec and is related to Fred Beliard.
The Haiti lawsuit says that Skyytel paid Mont Salem $872,371 in kickbacks.
Another player in the alleged scheme is Fusion Telecommunications, a U.S. firm that the Haitian government lawsuit says made a suspect deal through a shell company. Run by former high-level Clinton administration officials, Fusion, according to the suit, made payments to Teleco via CW Holdings, a company with a bank account in Florida. Lawyers for Haiti do not know where CW Holdings is registered; they could not locate it in either Haiti or Florida.
Fusion, through its representative, Howard Rubenstein Public Relations in New York, acknowledged to Corpwatch that in mid-2001, "Fusion was instructed to make payments that it owed to Teleco to the account of CW Holdings in Bank Atlantic in Florida. In invoices that Fusion received from Teleco, Teleco accounted for Fusion’s payments to CW Holdings as payments made to Teleco. Fusion made payments to CW Holdings for three months until Teleco instructed Fusion to make all future payments directly to Teleco." The amount, according to the PR firm was "less than $1 million a month."
Fusion did not respond to queries about where CW Holdings was registered or the cost of the minutes it paid to that intermediary or to Teleco.
Up to the Courts
As the lawsuits make their way through various courts, Aristide, in exile in South Africa, is silent on the topic. His Miami lawyer, Ira Kurzban, was emailed Corpwatch's references to Aristide's alleged telecom kickbacks, but he declined to comment on them. In a statement issued after the Haiti lawsuit was filed, he declared it a "political investigation" by the current Haiti government, and noted that no one has been able to find "the money that the president supposedly took." He said that "there is none" and that "there are no Swiss bank accounts." None of the suits refer to Swiss accounts. His statement did not mention or refute the charges of telecom kickbacks or Aristide's receipt of them through a Turks and Caicos shell company.
If it turns out that an American company paid cut-rate fees for minutes, it violated U.S. Federal Communication Commission rules. If it paid kickbacks, it also violated the U.S. Foreign Corrupt Practices Act, which bans payment of bribes or kickbacks to get foreign contracts. It will be left to the Justice Department to file charges.
Meanwhile, in November 2004, to help U.S. companies negotiate better deals, ISP rules were ended in routes where U.S. carriers get termination rates at or below levels set by the FCC. For lower income countries such as Haiti, the benchmark is 23 cents, the old standard which, for Haiti, is no longer a guaranteed minimum. Jacki Ponti, the spokesperson for the FCC, refused, or was unable, to provide information about the current U.S.-Haiti rates.

Lucy Komisar is a New York journalist writing a book on the international impact of the offshore bank and corporate secrecy system.





Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMar 22 Juil 2008 - 17:08

JEAN-BERTRAND ARISTIDE PRAN NAN GONM

Aristide sous les feux de la rampe

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Sm_11_courter_large_web
James Courter, le patron de l'IDT
Le Nouvelliste
Le patron de la compagnie de télécommunication IDT, James Courter, a été condamné à verser une amende de 1300 000 dollars américains à la Commission Fédérale des Communications (FCC). M. Courter, un ancien congressman du New Jersey, très actif dans les campagnes de levée de fonds du candidat républicain à la Maison-Blanche John MC Cain, a été reconnu coupable de violation des règles régissant les télécommunications en versant de manière impropre et irrégulière des fonds à des officiels étrangers, dont l'ex-président haïtien Jean-Bertrand Aristide, en échange de tarifs préférentiels sur la minute pour les appels longue distance.

L'enquête qui a débouché sur la condamnation de M. Courter a été menée suite aux allégations de Michael Jewett, le manager de la compagnie pour la Caraïbe, vraisemblablement renvoyé pour avoir dénoncé les actions illégales de son supérieur. M. Jewett, cité dans un article de Lucy Komisar publié le 11 juillet 2008 dans le magazine en ligne Portefolio.com, avait clamé qu'il a été mis à pied pour s'être opposé aux virements de fonds sur un compte en banque Mount Salem à Turks and Caicos appartenant à l'ex-président Aristide.

Sur chaque minute d'appel longue distance placée vers Haïti via la Téléco, l'IDT versait seulement 8,75 centimes américains alors que les autres fournisseurs comme ATT payait 23 centimes. Et sur chaque 8,75 centimes destinés à la Téléco, 3 centimes étaient déposés sur le compte d'Aristide qui réside en Afrique du Sud après avoir abandonné le pouvoir en Haïti en février 2004. L'IDT, selon FCC, violait la loi de manière systématique et répétée et s'était aussi rendu coupable de compétition déloyale. Cette compagnie, également sous enquête pour évasion fiscale, comptait au sein de son conseil d'administration d'anciens ambassadeurs, d'élus, de gouverneurs des Etats-Unis, a-t-on souligné. Cette affaire de corruption remet l'ex-président Jean-Bertrand Aristide sous les feux de la rampe.

En juillet 2006, trois mois après l'accession de René Préval à la présidence, le gouvernement haïtien avait ordonné de retirer la plainte pour vol de " millions de dollars " déposée aux États-Unis contre Aristide. Dans un document remis à un tribunal fédéral de Miami, les avocats du gouvernement haïtien avaient demandé le "retrait volontaire ", sans conséquence financière, de la plainte déposée en novembre 2005 par le gouvernement Latortue.

Jean-Bertrand Aristide, 55 ans, se retrouve une nouvelle fois sur le devant de la scène à cause d'un partenaire encombrant.
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMar 22 Juil 2008 - 18:36

Wouyy!!! Mesi Rico pou ti nouvel frech sila!!!Je Jubile!!!
Se pa pou dat mwen tap tan ti nouvel sa-a!!!
Pou Fanatik aveg Titid ki tap mande prev yo MENLI!!!
Koulia dada Marassa ki an afrik la nan bonjan RECHO, PLIM NE GOUYE!!OBAMA NI MADAN CLINTON PANKA FE ARYEN POULI, POU YO PA SAL MEN YO TOU, MENM BLAK KOKIS GENTAN PWAL PASSE YON VITESS SIPERIE, SI IDT TE GENTAN MAKONNEN SOSSIS LI AK MCCAIN....

WOUYY..SE NAN TELEVIZION ANT 4 MURS AK BARREAU FER TITID PWAL GADE PEP HAITIEN KAP TAYE BANDA!!!!

RICO APA W TE YON VEDETTE INTENATIONAL, MENM OZETA YO TWOUVE AP SITE NON RICO...WOUYYY!!!

RICO (Racketeer Influenced and Corrupt Organizations) LOL


L'enquête qui a débouché sur la condamnation
de M. Courter a été menée suite aux allégations de Michael Jewett, le
manager de la compagnie pour la Caraïbe, vraisemblablement renvoyé pour
avoir dénoncé les actions illégales de son supérieur. M. Jewett, cité
dans un article de Lucy Komisar publié le 11 juillet 2008 dans le
magazine en ligne Portefolio.com, avait clamé qu'il a été mis à pied
pour s'être opposé aux virements de fonds sur un compte en banque Mount
Salem à Turks and Caicos appartenant à l'ex-président Aristide.

Sur
chaque minute d'appel longue distance placée vers Haïti via la Téléco,
l'IDT versait seulement 8,75 centimes américains alors que les autres
fournisseurs comme ATT payait 23 centimes. Et sur chaque 8,75 centimes
destinés à la Téléco, 3 centimes étaient déposés sur le compte
d'Aristide qui réside en Afrique du Sud après avoir abandonné le
pouvoir en Haïti en février 2004. L'IDT, selon FCC, violait la loi de
manière systématique et répétée et s'était aussi rendu coupable de
compétition déloyale. Cette compagnie, également sous enquête pour
évasion fiscale, comptait au sein de son conseil d'administration
d'anciens ambassadeurs, d'élus, de gouverneurs des Etats-Unis, a-t-on
souligné. Cette affaire de corruption remet l'ex-président
Jean-Bertrand Aristide sous les feux de la rampe.

En juillet
2006, trois mois après l'accession de René Préval à la présidence, le
gouvernement haïtien avait ordonné de retirer la plainte pour vol de "
millions de dollars " déposée aux États-Unis contre Aristide. Dans un
document remis à un tribunal fédéral de Miami, les avocats du
gouvernement haïtien avaient demandé le "retrait volontaire ", sans
conséquence financière, de la plainte déposée en novembre 2005 par le
gouvernement Latortue.

Jean-Bertrand Aristide, 55 ans, se retrouve une nouvelle fois sur le devant de la scène à cause d'un partenaire encombrant
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17142
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMar 22 Juil 2008 - 19:57

[/b]Se ri pou moun ri.Mwen te wè atik sa a an premye sou Haiti Observateur.Nan Valse Mephisto ,près Leslie Pean te dekri an ,mwen wè l repwodwi sou Nouvelliste e kòm toujou Rico ap Doub La gen tan ap rele Vwala Maglwa.
Se pa jodi an y ap pale de bagay IDT sa a.Se pa de voye monte,WALL STREET JOURNAL te fè sou li apre ranvèsman ARISTIDE lan.WSJ limenm se yon pakèt non wi li te bay ,li te menm mete non KENNEDY yo ladan l.
ADYE!
Apre manifestasyon Lavalasyen ki fè kè ti nèg sote ,yo vin resisite bagay sa a ankò.
Si gen kont an bank,kote lajan an ;mwen kwè administrasyon BUSH lan te di li t ap ede trase lajan ke Aristide vòlò?
Sa k pase la a menm [b]
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMar 22 Juil 2008 - 20:11

Caraibes FM

Un compère de Jean-Bertrand Aristide condamné pour fraudes aux Etats-Unis.

14:58
Cent trente mille dollars américains (1.300.000), tel est le montant d’une amende que le patron de la compagnie de télécommunication IDT est condamné à verser à la Commission Fédérale des Communications des Etats-Unis.

Selon une décision de la justice américaine la culpabilité de James Courter est prouvée en termes de violation des règles régissant les télécommunications.

Il est reconnu que le premier responsable de la compagnie IDT a utilisé des voies détournées pour renflouer les comptes de certains officiels étrangers, parmi eux, l’ancien président Jean-Bertrand Aristide. James Courter agissait ainsi en échange de tarifs préférentiels sur la minute pour les appels à longue distance.

Selon l’article de Lucy Komisar, paru dans l’édition du 11 juillet du magazine en ligne Portefolio.com, Michael Jewett, manager de la compagnie dans la Caraïbe a été viré pour avoir dénoncé les combines de son patron. Ce sont ces dénonciations qui ont mis les enquêteurs sur la piste de James Courter.

En détails, il est révélé que contrairement à d’autres compagnies qui versaient, d’ordinaire, 23 centimes sur chaque minute d’appel longue distance placée vers Haïti, via la Téléco, la compagnie de James Courter versait seulement 8,75 centimes américains. De plus, sur les 8,75 centimes qui revenaient à la compagnie nationale de téléphonie, la compagnie IDT déposait 3 centimes sur les comptes de Jean-Bertrand Aristide en Afrique du Sud.

Le numéro 1 de l’IDT est un ancien représentant du New Jersey au congrès américain. Il s’implique beaucoup dans les campagnes de levée de fonds en faveur du candidat républicain aux présidentielles de novembre prochain John MC Cain.

Le conseil d’administration de la compagnie de télécommunications IDT est composée d’anciens ambassadeurs, d’élus et de gouverneurs souligne l’article du magazine Portefolio.com du vendredi 11 juillet dernier signé par Lucy Komisar.



Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Haiti
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMar 22 Juil 2008 - 20:26

Rico pa okipe w de JoJo laplimel, yon satellite kachimbo demeple anafrik la.
Jan Moris Sixto te kon diya pou certain moun le yo kinbe yo la men nan le sac nan volo wou bien nan bay mari yo zoklo gran lajounen, nan kouri sove yo bilie pantalon yo ou gren soulie devan kanbann nan...Le yo keksionne yo devan evidans la yo diw ``Eben Assosiation genle kraze koulia, Piske koulia wou prefere kre saw we pase sam diw`` Wouyyyy!!!! Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Icon_smile))))))))))))
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMar 22 Juil 2008 - 20:30

JOEL,
Ou pa we pres pot vwa a koumanse kanpay denigreman...Se 2010 ki koumanse la a.Sote ponpe,lavalas enkontounab.GNB yo poko we kote yo gad.Pap gen yon Jacques Bernard ki pral tripatouye ordinate ak lot lojisyel....
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMar 22 Juil 2008 - 20:32

Joel
Ou konnen DOUBRICO pa janm vin ak angnen de nef....Epi neg yo ap fe doublon,mwen afiche atik portefolio yo...
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17142
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMar 22 Juil 2008 - 20:36

Ooo,Wi

Kounye an ou mete Caraibes FM ,kilè ou pral mete Radyo Kiskeya,Haiti Press Network,Radio Metropole.
Vizyon 2000 pa gen sit ankò?

Mesye di kote lajan an ye ,paske gouvènman ameriken an te di ke li t ap fè tou sa ki posib pou l jwenn lajan ke Aristide te vòlò.
Aristide pa pli entelijan ke Sipè Konpitè NSA yo.
Si gen lajan ke Aristide sere ,mesye BUSH yo ta jwenn li deja ,paske yo ta renmen pwouve ke zak yo te poze pou ranvèse Aristide lan te jistifye e yo ta renmen fè l anvan yo kite pouvwa a ,paske demokrat yo pral relouvri dosye Aristide lan pou yo koke l lan kou Repibliken yo!
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMar 22 Juil 2008 - 21:11

RETRO

Jean-Bertrand Aristide et La Corruption


Selon l'Historien Michel Soukar Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Le 8 décembre 2001 sur les ondes de l'émission RANMASE, Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Michel Soukar fut invité à élaborer sur la mort du journaliste Brignol Lindor déchiqueté par des coups de machette et de hache par les op lavalassiens de Domi Lanbwa. Les journalistes de l'émission ont donné la chance à Soukar de développer ses points de vue pendant 40 minutes approximativement.

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Michel Soukar, historien, journaliste et directeur de la station Signal FM posa des questions pertinentes à Jean-Bertrand Aristide, qui n'est plus appelé Titid selon le journal Libération du 23 juillet 1999. Car Titid est le nom d'affection donné à Aristide dans les années 86 jusqu'à 95. Il n'est plus Titid depuis belle lurette.

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Soukar n'hésite pas à donner des chiffres et détails sur Aristide de l'avant 91 où le 15 janvier 1991 à 10 heures du matin fit des déclarations de biens et de propriétés par devant son notaire comme président élu des élections du 16 décembre 1990. Nous présentons laconiquement le contenu de cette émission " RANMASE " de Radio Caraïbe du 8 décembre 2001. Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
M. Soukar ne se contente pas de dire et redire, il a soutenu qu'il a des preuves incontournables et même quand il serait à court de preuves mais " la rumeur publique " ou l'enquête journalistique lui donnerait assez de toupet d'avancer certaines données sur les " signes apparents " de la richesse de Jean-Bertrand Aristide, ce prêtre qui dans les années 1980 fit les promesses grandiloquentes de faire avancer le pays sur les trois axes : " transparence, justice et participation ". Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Les questions qu'a posé Michel Soukar directement à Aristide sont les suivantes:

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
a) Le détournement des 20 millions de dollars de la Chine pour la route de Carrefour ? Jusqu'à présent on sait que JBA ne s'est jamais expliqué pas et si quelqu'un part pour la Floride il va arriver aux Etats-Unis avant même qu'on l'on arrive à Léogâne si l'on part de Port-au-Prince. Or si Aristide habitait Leogane c'est sur que la route aurait été achevé ; Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Entre autres, si les dirigeants de ce pays avaient la conscience on pourrait construire un demi-cercle partant du rond-point ou du bi-centaire aboutissant à Ganthier ou dans les hauteurs de Carrefour et sur la mer les voitures voulant faire express paieraient " le toll " et la route de Carrefour ne serait plus une issue.

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
b) Toujours Michel Soukar, sous René Préval, plus d'un million de gourdes détournés au DGI de Pétion-Ville et aujourd'hui plus de 3 millions de gourdes détournés au DGI de Port-au-Prince ; Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

c) En 1995, Aristide a créé ce qu'on appelle les " Petits Projets De La Présidence" avec près de 150 millions de dollars US et l'interview de Jean L. Dominique sur Radio Haiti Inter laissait JBA bredouille, un homme tapé sur les nerfs derrière le microphone. L'argent pour ses petits projets fut distribué aux amis personnels de JBA ;

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
d) Pendant les trois ans du coup d'état, JBA à Washington, avait en sa possession 60 millions de dollars US qui ont été dépensés et si " Aristide avait un minimum de descence, il aurait rendu un rapport financier des détails sur les dépenses de cet argent... et personne à la Cour Supérieure des Comptes n'a eu le courage de demander à JBA des explications. " ; Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
e) En février 2000, Michel Soukar dit a avoir vu sur les murs de Hinche " A bas Gro Kombo, volè bèf " car selon les gens de la zone, ce type a été arrêté antérieurement pour avoir été voleur. Il arrive que JBA dut recommander ce type dont les grafffitis lisent " Aba Gro Konbo vole kabrit ". Ce candidat de JBA fut ligoté par des policiers aux yeux de tous pour être un voleur notoire et Aristide l'a vivement recommandé pour être candidat à la magistrature de Hinche ;

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
f) Depuis 1994, JBA a dépensé près de 3 milliards de dollars dans le lobbying pour améliorer son image à Washington qui vont dans les poches de Bill Clinton et ses collègues, les gens du Black Caucus pour les relations publiques. Or Préval fut une marionnette, un zombi pour avoir tout accepté ; Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
g) Aujourd'hui, il y a une résidence du coût de 37 millions de gourdes pour Jean-Marie Cherestal. Est-ce nécessaire d'acheter une résidence quand c'est la " guerre dans la tête et la guerre dans le ventre " dans tout le pays. JBA aurait acheté une résidence pour Préval pour plus de 10 millions de gourdes à Musseau et une autre résidence à 200,000.00 dollars US pour l'épouse de Préval à Washington... Des barons lavalassiens achètent des restaurants de luxe, des propriétés qu'on voulait vendre à 400,0000 US dollars et qu'un baron a acheté à 900,000.00 dollars US. Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
h) Une banque centrale construite à près de 24 millions de dollars US. Quelle est l'économie de cette dépense selon Michel Soukar ? Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
i) " Avant que JBA fût président, précisément le 15 janvier 1991 à 10 heures am, voici ce qu'il avait: 6 propriétés: une à Florio, une à Pétion-Ville, une à Duvivier, deux à Caradeux, une à Tabarre, un véhicule de Isusu 4 par 4 couleur blanche. " " JBA avait deux comptes en banque à Nova Scottia à Delmas totalisant 204,111 gourdes 49 centimes. Ce fut en la date du 11 janvier 1991 la fortune personnelle du président élu d'alors. Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
j) Maintenant, qu'est-ce JBA possède selon M. Soukar? " En 1997, un journaliste américain visita la résidence de JBA à Tabarre, sa propriété de Tabarre ( sur une superficie de 11 carreaux de terre) vaut 4 millions de dollars US.. L'état haïtien aurait acheté la maison de JBA à 7 millions de dollars US soit 37 millions de dollars haïtiens.

A Depré, JBA aurait acheté d'un américain une maison de 1 million de dollars US d'un Américain. A Montagne noire près de la maison de Acra, JBA aurait acheté une maison pour 2 millions de dollars US ( 50 millions de gourdes) ... JBA aurait loué pour ses gains personnels une maison à 6,000 dollars US le mois pour loger des membres de sa sécurité personnelle qui sont américains. Aristide aurait trois comptes bancaires à l'étranger: un à Luxembourg, un à Panama, un à Tunisie ou un à Maroc et beaucoup d'autres encore sur des prêtes-noms. En total, son compte bancaire aurait accusé un chiffre de 200 millions de dollars US. Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
k) En trois ans, les politiciens américains ont touché près de 3 millions de dollars US., surtout les gens de Black Caucus.

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
l) JBA aurait rançonné toutes les compagnies de transfert et aurait obtenu 3 millions de dollars haïtiens chaque mois... On aurait dit que sous Préval, chaque jeudi les Directeurs de la Teleco, DGI, APN aurait rendu à JBA une somme de 200,000 dollars US. Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
m) Pour les fortunes de JBA, ce ne sont pas les livres .. d'ailleurs JBA a écrit deux livres: Théologie et Politique, Névrose Vétéro-Testamentaire ces livres ne fournissent pas d'argent vraiment et non plus les conférences... Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
n) Les organisations populaires se transforment comme des marchands de la mort. Le local de KID, de la Convergence furent incendiés. Leurs adhérents sont pour la plupart corrompus. Ils sont de nouveaux Bôs Pent, Ti Bobo. Les "chimères" demandent au marchandes de la ville de leur payer par des pourboires pour mériter la paix à leur place. Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
o) Le 28 juillet selon Soukar, tout le monde sait que c'etait une affaire de drogue. Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
p) Soukar dit : " Nous vous accusons du plus grand crime: JBA, vous êtes un traître." Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
q) Aujourd'hui, le vrai ennemi de Lavalas c'est la masse populaire et c'est pourquoi JBA essaie de museler les journalsites et l'on veut pour preuve la mort de Brignol Lindor. Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Clear
Cette intervention de Michel Soukar eut lieu sur les ondes de Radio Caraïbe le 8 décembre 2001 en mémoire de Brignol Lindor, son ami personnel qui fut assassiné dans des conditions lugubres par de OP lavalassiens du nom de " Domi LanBwa ". Jusqu'à présent, l'enquête se poursuit.

Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMar 22 Juil 2008 - 21:37

«L'Agronome»: un documentaire qui reflète bien l'impunité en Haïti

Paru le Samedi 15 Mai 2004
PROPOS RECUEILLIS PAR SIMON PETITE

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Culture DOCUMENTAIRE - Quatre ans après l'assassinat du journaliste Jean Dominique, les coupables courent toujours. Alors que sort le film «L'Agronome», rencontre avec la veuve du Haïtien.
Lui était exalté, elle plus calme. Les deux journalistes de Radio Haïti Inter partageaient le même espoir d'un autre Haïti. Jean Dominique a été assassiné le 3 avril 2000. Selon toute vraisemblance, le meurtre a été commandité par le parti Lavalas de l'ex-président Aristide. Veuve de Jean Dominique, Michèle Montas était de passage à Genève à l'invitation de la section suisse de Reporters sans frontière. Au moment de la sortie du film L'Agronome, qui relate le combat de son mari, elle analyse les derniers soubresauts qui ont agité Haïti.

Le Courrier: Où en est l'enquête sur l'assassinat de votre mari?
Michèle Montas: La chute d'Aristide, le 31 mars dernier, a permis l'arrestation du premier suspect qui ne soit pas seulement un homme de main. La pression pour que justice soit faite est énorme. Le cas de Jean Dominique est emblématique de toute une série d'assassinats politiques non-résolus. L'ONU a dénoncé un «Etat d'impunité» en Haïti.
»La situation s'est encore aggravée, puisque les rebelles entrés par la frontière dominicaine comptent de nombreux repris de justice dans leurs rangs. Occupant la majeure partie du territoire haïtien, ils estiment qu'ils ont leur mot à dire dans le jeu politique.


Comment avez-vous réagi au départ d'Aristide sous la contrainte de la France et des Etats-Unis?
– Cela devait arriver. Surtout à cause de l'utilisation par le régime des chimères pour ses basses oeuvres et le fait que le pouvoir d'Aristide reposait chaque jour davantage sur sa personne et non sur une plate-forme et un projet comme c'était le cas en 1990. Bien sûr, le président a été fortement «encouragé» à partir et les rebelles ne sont pas apparus à Cap Haïtien par enchantement.


C'est-à-dire?
– Les rebelles ont été entraînés par l'armée dominicaine et certains de leurs armements étaient d'origine américaine. J'ai souvent dit que cela serait navrant qu'un chef d'Etat constitutionnellement élu soit contraint à l'exil. Mais, dans les semaines avant ce départ, le niveau de violence était tel que la vie des Haïtien était devenue impossible. Vous savez, nous sommes dans les choix du pire, pas du meilleur.
»Jean se serait résolu à cette issue, tout comme il l'aurait prévue. Il a été le premier, au micro de Radio Haïti Inter, à évoquer de la corruption gangrenant le régime d'Aristide.


Quelles sont les revendications des rebelles de Guy Philippe?
– Ils réclament la reconstitution de l'armée. Pour le reste, on n'en sait encore rien. La plus grande partie du territoire haïtien est aujourd'hui vacant. Il n'y a plus que 2000 policiers pour une population de 8 millions d'habitants. Et les policiers ne sont pas admis dans les zones contrôlés par les rebelles. Ces derniers doivent-ils être intégrés dans la police ou dans armée reconstituée? N'oublions pas que la dissolution de l'armée par Aristide était une décision populaire.


Mais cette mesure aura finalement précipité la fin du président...
– Certainement, mais le mérite de la chute d'Aristide revient à Aristide lui-même. Les exactions des chimères ont grossi les rangs des mécontents. Les gens n'ont pas réagi au départ de leur président. Cela ne veut pas dire que l'opposition est aujourd'hui plus crédible qu'il y a quelques mois. Ce qui a fait la différence c'est que la société civile, à commencer par les étudiants, se soient joints à cette opposition politique déclarée.


Qui peut incarner l'espoir de changements en Haïti? La convergence démocratique qui réunit les partis d'opposition?
– Certains acteurs de la Convergence démocratique ont soutenu la lutte contre la corruption, pour la justice et la participation populaire, combat qu'avait incarné Aristide à ses débuts. Mais la Convergence démocratique est un rassemblement d'acteurs qui n'ont rien à voir les uns avec les autres, allant des partis duvaliéristes jusqu'à l'extrême gauche. Leur seule revendication commune était le départ d'Aristide. Ceci étant fait, la Convergence démocratique risque bien d'imploser. Qui va reprendre le flambeau? La question n'est peut être pas «qui». J'espère que la récente crise nous a appris que nous ne nous pouvons nous en remettre à un leader providentiel.


Haïti est la première république noire de l'Histoire, pourtant, deux siècles plus tard, l'île est le pays le plus pauvre de l'hémisphère américain. Y a-t-il une malédiction?
– Non je ne crois pas. C'est parce que Haïti a été la première république noire que nous avons nagé à contre-courant pendant un siècle. Les puissances coloniales, France en tête, nous ont ostracisés. Elles ont fait payer à Haïti son soutien à la cause de Simon Bolivar. Les Etats-Unis, qui venaient d'accéder à l'indépendance, ont fait de même. Les Etats du Sud dépendant de l'esclavage ne pouvaient tolérer une nation d'esclaves libérés. Dans cette engrenage historique, impossible de ne pas mentionner les années Duvalier. En République dominicaine, qui n'était à l'époque pas plus riche que nous, le dictateur Trujillo a laissé des institutions, des routes...
»Beaucoup de fautes ont été commises par les dirigeants haïtiens, systématiquement, mais aussi par ceux qui ont voulu nous aider. En 1994, l'ONU avait pour mission de désarmer, cela n'a jamais été fait. Le renforcement des institutions n'a pas donné plus de résultats. Je parlerais de négligence criminelle de la communauté internationale. On se fatigue très vite d'Haïti. L'île n'a rien à offrir, pas de pétrole, seulement une population qui fuit périodiquement chez ses voisins.
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMar 22 Juil 2008 - 23:08

Mwen pap pale nan koze saa non paske tout moun konnen pwoverb kreyol ki di pou genyen rezon devan kras fok ou benyen e yo di la fimen pa janm soti san di fe.Mwen pa di li te pran ni mwen pap di li pat pran.sepandan se la jistis ki pou kondane li.Ki jan fè nanpren moun ki nonmen non Preval nan malpwoprete?

Aristide vinn o Zeta Zuni li kite yo mennen l nan prison al pale ak Ketan.eske se bagay youn chef deta te dwe aksepte.Se bagay sa yo ki fè mwen pa vle pale nan zafè koriptyon saa ankò.paske si se vre Aristide ta pran lajan teleco poul mete nan kont an bank li ,e byen mwen pa beswen konnen sa li te fè pou ti moun ki te nan la ri yo e sa li te pral fè se poul jije.Se opinyon pam nan bagay saa.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17142
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMer 23 Juil 2008 - 9:21

[b]Malis,

Bagay ke la fimen pa leve san di fe an ,se yon bagay ki perime wi.La fimen ou gen dwa wè an ,se pa di fe non ki pwodwi l se "smoke bomb".

Bagay koripsyon sa a se pa kounye an non ti nèg ap ize kont Aristide .Nan lan 2000 konsa ,mwen te tande PAUL DENIS nan radyo di ke Aristide te vòlò 800 milyon dola , e misye te di,li byen wi ,ke se lan JEUNE AFRIQUE ke li te pran anfòmasyon sa a.
E depi lè sa a,mesye yo te fè plis ke 6 a 7 an ap repete bagay sa a ,si yo pa repete l toujou.
Mesye yo resisite bagay IDT ,an,kòm mwen di l deja ,akòz de mach patizan Aristide yo ,ki fè anpil ti nèg tranble.
Kòm mwen endike l WALL STREET jOURNAL ta p fè bè li lan bagay sa a,WSJ te pibliye omwens 3 atik e lè sa jounal sa a te nonmen Repibliken ,mesye Black Caucus yo ,Kennedy yo ki ta enplike nan zafè IDT an.
Epi gade atik SOUKAR a ki di pami lòt bagay ke tout moun konnen ke atak sou kazèn yo se yon bagay dwòg ki t ap regle .
Vwalatilpa mesye Guy Philippe yo,te pran pa tènite ni atak sou antèn Boutilye yo,ni atak kazèn Petyonvil ak Frè an ak atak sou Palè Nasyonal lan.
Epitou ou tande malpwopte sa a ap eksprime l an ekspè sou Radyo ann Ayiti yo.

Senp,Senp,trè senp;Aristide te vòlò lajan ,montre kote kòb lan ye ,paske pa gen mwayen pou moun kache lajan ankò.Toutotan mwen pa wè sa ,se "smoke bomb" ke mesye yo ap voye![b]
Revenir en haut Aller en bas
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6208
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMer 23 Juil 2008 - 10:29

Rico

Que pensez-vous de la condamnation de Toto Constant pour fraudes à New York ?

Merci de votre attention

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forumhaiti.com
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMer 23 Juil 2008 - 12:42

Marc-Henry a écrit:
Rico

Que pensez-vous de la condamnation de Toto Constant pour fraudes à New York ?

Merci de votre attention

Ki zafè Toto Constant wap pale m la, moun tankou mouche se li menm ki te toujou ap trennen nan ti ekip recherch swadizan kriminèl pou fè zak maspinaj ak touyado. Kisa w banm kenbe ak malendren konsa. Se jan de atoufè zansèt chimè Aristid jan madan Dominik byen presize ki mete nou la jounen jodyè a. Tout zenglendo, frapis, chimè se menm kabrit tomazo menm plim menm plimay.
Revenir en haut Aller en bas
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6208
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMer 23 Juil 2008 - 14:21

Merci pour la réponse Rico, je suis rassuré


Pour Joel qui connait bien la politique américaine, j'ai une question. Comment expliquez-vous que le docteur Aristide ait un associé républicain?

Merci de votre attention

marc

_________________
Solidarité et Unité pour sauver Haiti
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forumhaiti.com
pierre-alain
Star
Star
pierre-alain

Masculin
Nombre de messages : 325
Age : 50
Localisation : Lille (Nord de la France)
Loisirs : Acualités politiques
Date d'inscription : 14/01/2008

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMer 23 Juil 2008 - 14:37

Questions à Joel:
Est ce les gnbistes qui sont corompus, mélés à des affaires pas claires ou aristide n'a rien à se reprocher(un sain)
merci d'éclaire ma lanterne
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMer 23 Juil 2008 - 16:12

Joel

mwen pa di Aristide te resevwa lajan nan men IDT non e ni mwen pa di l pat resevwa.Arsitide pa youn moun sot ni li pa nan prison.fok li ka asiyen moun ki ap sal non li.sil rete bouch fenmen alò se li ki pemet bagay sa yo ap repete.Mwen pa genyen moyen Aristide men mwen si youn moun ta akise m pou youn bagay ke mwen pat fè e byen fok li ta pwouve li devan tribinal otreman li tap blije peye m pou repitatyon m ke li avili.
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMer 23 Juil 2008 - 16:24

Rodlam Sans Malice a écrit:
Joel

mwen pa di Aristide te resevwa lajan nan men IDT non e ni mwen pa di l pat resevwa.Arsitide pa youn moun sot ni li pa nan prison.fok li ka asiyen moun ki ap sal non li.sil rete bouch fenmen alò se li ki pemet bagay sa yo ap repete.Mwen pa genyen moyen Aristide men mwen si youn moun ta akise m pou youn bagay ke mwen pat fè e byen fok li ta pwouve li devan tribinal otreman li tap blije peye m pou repitatyon m ke li avili.

Se fini Aristid dwe bay pèsekitèl yo fado prèv la devan yon tribinal. Joel pale twop, si lide l la pa gen anyen repwochan. Alos li dwe trennen ti jounalis pit boul ki rele LUCY KOMISAR ki fann nan dengwenn li. Men si li rete kache nan brous Afrik di Sid repitasyon l finn sal.
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMer 23 Juil 2008 - 17:11

Eske Lucy Komisar la ekziste vre?
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMer 23 Juil 2008 - 17:31

Men li an chè, an os byen vivan

https://www.youtube.com/watch?v=J3dVsvt7Vmk
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMer 23 Juil 2008 - 19:05

Gen yon kwazad ki komanse nan peyi a kote jiris ak politisyen ap mande pou leta Aysyen pouswiv Aristid devan tribino meriken nan kad ranbousman Commission Fédérale des Communications (FCC) nan peyi sa. Jiris tankou Camille Leblanc, Carlos Hercules mande pran bonn dispozisyon pou rele Aristid devan tribino meriken pou ranbouse lajan ke oganism sa te ranbouse TELECO fi fè fos rout nan kont volo. Selon jiris yo tout evidans ak prèv yo byen klè.

Yon lot plan K PLIM ak Rebut fè konnen Preval dwe bay eksplikasyon sou dosye gouvemnan Latoti te ouvri nan leta Florid kont Aristide, li te fèmen san eksplikasyon. Yo mande louvri yon ankèt, pwi mete aksyon piblik an mach nan pouswit ti Pè ki chita ap touche menm li an egzil an Afrik di Sid sou do ti pèp la. Benoit gwoup Fusion apwiye menm demach sayo.Bab kanmarad pran dife nan dwèt siperyè long.
Revenir en haut Aller en bas
Doub-Sossis
Super Star
Super Star
Doub-Sossis

Masculin
Nombre de messages : 2429
Localisation : Montreal
Loisirs : cockfighting
Date d'inscription : 24/12/2007

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMer 23 Juil 2008 - 20:37

Rico dapre sa yon lot kanmarad wou di sou yon lot fowun se kakarat deye bwett, se tidlo yap vide bay haitien nan kont goutt pou fe yo bat bouch yo. Ni leta haitien (marassa) ni gwo chabrak yo tankou Dick Cheney et co., menm madan Clinton des 2kote repiplicains ank democrat sossis mare nan lajan chango, twopp non va cite. Se pousa wou we tijowel ap fe tout djole sayo, li konen ke menm si gen prev akablant des 2 kote yo pa gen interet pou menen Tipe ya devan jij natirel li twopp pawol a pale twopp non a site twopp kk chat deye brett va pran lari.
Kife missie kondane tounen yon jwiff errant.

SDoub-la
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMer 23 Juil 2008 - 20:39

Joel,
fok mwen diw se yon certain MORELL ki vinn ak dokiman sa a.Ou konn mouche se menm chime washington yo.Li se yon manmb enpotan HAITI DEMECRACY PROJECT.Ou ka kwe se yon kanpay ki fenk louvri la a.Paske preske 50 mil moun te deyo semen pase ya,fok GNB san wont yo ap fe entimidasion.Yo pap 6....
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide EmptyMer 23 Juil 2008 - 20:41

DOUBRICO1,
VOUS AVEZ DU GRAIN A MOUDRE.NOU MET FANTASME.....FORUM HAITI,BA NOU DWA S A...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty
MessageSujet: Re: Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide   Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Retro: Dossier de corruption en suspens concernant Jean-Bertrand Aristide
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: