Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-60%
Le deal à ne pas rater :
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
15.99 € 39.99 €
Voir le deal

 

 Retro-La participation d'Haïti à la création de l'Etat d'Israel

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Retro-La participation d'Haïti à la création de l'Etat d'Israel Empty
MessageSujet: Retro-La participation d'Haïti à la création de l'Etat d'Israel   Retro-La participation d'Haïti à la création de l'Etat d'Israel EmptyDim 10 Aoû 2008 - 12:43

La participation d'Haïti à la création de l'Etat d'Israel


Le Roméo syrien avait de beaux yeux
par Elie Kling
jeudi 13 décembre 2007 - 22:44


Retro-La participation d'Haïti à la création de l'Etat d'Israel Planpartage29novembre
Il y a 60 ans presque jour pour jour, la secrétaire de Mr. Eliahou Epstein en frappant à la porte de son bureau, avait du mal à masquer l'inquiétude que lui inspirait l'aspect du visiteur qu'elle devait annoncer.

- Eliahou, il y a quelqu'un qui désire absolument vous parler. Il dit qu'il sait que vous êtes occupé par le vote mais que, précisément, c'est de ce sujet qu'il désire vous entretenir. Il prétend que c'est très important.
- Eh bien, faites-le entrer. Vous m'avez l'air préoccupée?

- C'est que… il n'a pas l'aspect très… diplomate.


En effet, l'homme qui vient de faire irruption dans le bureau de l'Agence Juive occupé par Eliahou Epstein (qui hébraïsera plus tard son nom en Eilat) et situé dans la 66e rue de New York, ressemble d'avantage à un homme de la mafia, directement sorti d'un de ces films hollywoodiens consacrés à l'organisation sicilienne de sinistre réputation, qu'à l'un de ces diplomates distingués qu'Eliahou a l'habitude de recevoir.


En fait, la ressemblance n'est pas fortuite. Il s'agit en effet de l'un des chefs de la redoutable mafia juive new-yorkaise.

- Ecoutez-moi bien Epstein: nos méthodes ne sont peut-être pas toujours à votre goût. Il n'empêche que nous sommes de "good jews". J'ai appris que le vote s'annonce très serré. Si ce sont 4 ou 5 délégués étrangers qui vous posent problème, on peut sans doute vous aider.
- Je vous demande pardon? fit Epstein interloqué.

- Vous m'avez bien compris. Mais "don't worry" nous n'allons pas les… neutraliser définitivement. On les retrouvera sains et saufs, juste après le vote.


Apres un court instant d'hésitation, Epstein déclina bien entendu l'offre quelque peu expéditive proposée par l'inconnu. Mais cette authentique anecdote montre bien l'état de tension dans lequel se trouvait le monde juif en général et celui de New York en particulier, en ce mardi 25 novembre 1947, veille de la réunion extraordinaire de l'assemblée générale de l'ONU qui devait se prononcer sur l'établissement d'un Etat juif sur une partie d'Eretz Israël. La veille, lundi, la commission ad hoc dans laquelle chaque membre de l'organisation était représenté, avait bien voté à une large majorité de 25 voix contre 13 et 17 abstentions le transfert de la proposition à l'assemblée générale. Mais cette majorité n'était pas suffisante pour créer de toute pièce un nouvel état membre: il fallait pour cela une majorité des deux tiers. Autrement dit, si mercredi les chiffres resteraient ce qu'ils avaient été lundi, l'Etat juif ne verra pas le jour, à une voix près.


Mercredi midi, à l'heure de l'ouverture de la séance, la situation semble plus désespérée encore pour la délégation sioniste. Le représentant philippin absent deux jours plus tôt, annonce qu'il votera "non". Celui de Haïti annonce qu'il transformera son vote favorable en vote défavorable. La France et le Paraguay ne se sont toujours pas prononcés et la Grèce a fait savoir qu'elle ne changera pas d'avis: non c'est non. Le camp du "non" compte maintenant au moins 16 membres et il faut donc 32 "oui" pour créer l'Etat juif! Mission impossible, même pour les Juifs les plus optimistes. L'un d'eux dira: "nous avions l'impression d'être des naufragés qui, après avoir nagé des jours durant, se mettent à couler à quelques mètres du rivage"


Le délégué de l'Agence Juive, à qui l'on vient de passer la parole décide donc de gagner du temps. Parler est une très ancienne spécialité juive. Il parlera donc. Et le voici qui se met à raconter dans le détail, l'histoire des souffrances du Peuple juif depuis la chute de Bétar en l'an 135, jusqu'à l'enfer nazi, sans oublier le récit des Croisades, de l'Inquisition, et des pogroms qui frappèrent les fils d'Israël à toutes les époques et sous toutes les latitudes. Le soir tombé, le délégué brésilien, président de séance, est bien obligé de clôturer les débats et de repousser le vote à une prochaine fois. Or le lendemain, jeudi, est le Thanksgiving Day, jour férié aux Etats Unis. Les Juifs obtiennent donc 24 heures d'un précieux répit. C'est le délégué français qui leur donnera 48 heures supplémentaires, exigeant vendredi à la reprise des débats, que l'on tente une fois encore de trouver un ultime et invraisemblable compromis. En fait, Paris tentait une manoeuvre (déjà?) pour montrer aux Musulmans que tout avait bien été tenté pour parvenir à un accord.


En attendant, Epstein mettra à contribution le réseau des agents secrets américains dont il avait fait la connaissance pendant la guerre. Des micros judicieusement posés lui apprendront ainsi qu'une belle déléguée Sud-Américaine tombée amoureuse du représentant syrien lui avait juré de voter "non" contre les consignes reçues, quitte à devoir renoncer à son poste après le vote. Un coup de téléphone à la bonne personne et voici notre jolie Juliette remplacée par un représentant moins sensible au charme du Roméo syrien.


Une promesse de prêt de 5 millions de dollars aidera Haïti à revenir à de plus sages résolutions. L'homme d'affaires Robert Nathan menacera par ailleurs de retirer toutes ses actions au géant du pneu 'Firestone' si le PDG de la célèbre firme ne parvenait pas à influencer dans le bon sens le vote du Liberia. Harvey Firestone, qui possédait dans ce pays près de 90% des plantations d'hévéas, sut trouver les mots justes. Il faut dire que l'économie toute entière du Libéria dépendait de ces plantations là.


Pour finir, une révolution éclata au Siam obligeant son représentant à rentrer d'urgence au pays. Ce qui l'empêchera de voter le 29 novembre. Ce n'était pas plus mal: il comptait bien voter "non". Finalement, le 29 novembre, après 1877 ans d'attente et 48 heures d'angoisse supplémentaires, le naufragé atteindra le rivage de la Terre Promise: 33 pour, 13 contre et 10 absentions.


L'Etat juif était né.


Et dire que certains ne croient pas au miracle…

Arrêtez-moi si je dis des bêtises…
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Retro-La participation d'Haïti à la création de l'Etat d'Israel Empty
MessageSujet: Re: Retro-La participation d'Haïti à la création de l'Etat d'Israel   Retro-La participation d'Haïti à la création de l'Etat d'Israel EmptyDim 10 Aoû 2008 - 17:04

en guise de remerciement,ils ont forme et entraine le Corps des Leopards,specialise dans le kraze zo des Haitiens.Le plus grand fait d'armes de cette unite de l'ex-FAD'H etait "YO TE KRAZE RAK ,LE RICHARD BRISSON TE DEBAKE NAN ZILE LATORTUE."
Revenir en haut Aller en bas
 
Retro-La participation d'Haïti à la création de l'Etat d'Israel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Mi-temps :: Tribune libre - Nap pale tèt kale-
Sauter vers: